Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 19:30

Que faire quand notre stock de laine dépasse nos capacités immédiates de tricot ?

Comment protéger nos précieux laineux des mites, lorsqu'on ne saurait tolérer de partager le moindre gramme avec elles ?

Alors voici en images ce que je fais pour éviter les soucis.

Dès que les pelotes arrivent chez moi, elles passent par la case four.

Oui au four.

Parce que les pelotes peuvent être porteuses de mites ou simplement des larves.

La mise au congélateur bloque leur développement mais ne les tue pas.

Et j'avoue que je ne trouve pas cela hygiénique sans compter que j'ai peu de place au congélateur.

La chaleur du four, 100°C durant 30 minutes suffit à tout stériles et tuer.

Je mets mes laines au four, dans un plat pour éviter de salir ma laine et pour éviter tout contact avec les bord du four ou la grille.

Tuto : Protéger sa laine ou pour que la mite reste un mythe

Comme vous le voyez, je mets mes pelotes "nues" mais aussi les sachets de plastique parfois qui scelle les pelotes.

La température chauffe mais n'est pas suffisante pour faire fondre le sachet.

La température n'abime ni ma laine, qui en resort même bien gonflante, ni n'abime ni les étiquettes ni le sachet.

Parfois je peux constater des gouttelettes de vapeur d'eau dans le sachet, alors j'retrouve et laisse sortir la vapeur d'eau.

Voici ce que cela donne après cuisson

Tuto : Protéger sa laine ou pour que la mite reste un mythe

Une version économique est de laisser les pelotes dans la voiture en plein soleil en été, effet four garanti.

Je n'ai pas essayé car ma voiture est dans la rue et je ne contrôle pas la température ( ni la montée en température ) de ma voiture.

Je laisse tranquillement refroidir à température ambiante et quand c'est refroidi, je mets dans des sachets qui ferment de manière étanche : je prends des sachets de congélation

Tuto : Protéger sa laine ou pour que la mite reste un mythe

Il y en a de différentes marques et de différentes tailles.

Mes préférées sont des Carrefour en grand format.

J'y glisse sans soucis 8 pelotes, même ensachées.

Et je n'oublie pas d'y ajouter un peut de repousse mites.

Ci-dessous, il est visible, c'est dans le petit sopalin blanc en haut à droite

 

Tuto : Protéger sa laine ou pour que la mite reste un mythe

Mon repousse mites est de la lavande du jardin, mis dans une feuilel de Sopalin, repliée plusieurs fois sur elle-même.

Mais je pourrais prendre un bout de tissu et l'imbiber d'un senteur forte, comme l'huile essentielle de lavande, de citron.

Y mettre des morceaux de bois de Santal, ou même des morceaux de savon.

Dans ma région la lavande pousse dru, on en trouve aussi gratuitement dans la nature.

Je n'en mets pas trop pour ne pas parfumer ma laine, aussi je le mets dans le paquet à l'entrée du sac,fermé par un zip ( si la mite veut passer, elle devra prendre un couteau suisse !)

Tuto : Protéger sa laine ou pour que la mite reste un mythe

La lavande finit par perdre son odeur, il faudra donc le renouveler quand il n'y a plus d'odeur. Mais dans les sacs plastique, l'effet dure pus longtemps que dans des armoire.

On peut aussi mettre de l'anti mites, chimique, vendu aussi dans les grandes surfaces.

J'avoue que c'est tellement efficace que je ne peux guère m'approcher de mes laines et que j'en ai nausées et maux de tête, l'odeur reste également logtemps si on tricote avec

Donc j'évite.

Tuto : Protéger sa laine ou pour que la mite reste un mythe

Je mets ensuite mes sachets à plat dans des caisses ou des tiroirs translucides car les mites n'aiment pas la lumière.

La mise en sachet permet de voir toutes mes pelotes ( ne jamais négliger le plaisir des yeux ) et aussi de les manipuler par plusieurs sans les abimer.

Habituellement, j'essaye de ranger dans un sachet toutes les laines d'une même catégorie de fil, comme ça je n'en perds aucune dans les coins.

Pour les pelotes esseulées, je regroupe une même qualité dans un seul sac, cela favorise les jeux de couleurs

Tuto : Protéger sa laine ou pour que la mite reste un mythe

Je mets ensuite les mêmes marques dans un seul endroit, le tout de manière rangée, pour faciliter la recherche dans mon stock.

Pour rester fidèle à Carrefour, j'ai pris chez eux des tiroirs plastiques empilages, avec des roulettes amovibles.

Je les superpose et je mets des grosses étiquettes sur les noms des marques.

Eventuellement je mets les lace, fingering en haut et les grosses pelotes en bas

Tuto : Protéger sa laine ou pour que la mite reste un mythe

J'ai ainsi l'impression d'être dans mon magasin de laine.

Les multiples barrières ( sacs congélation, anti mite, multiples tiroirs, lumière ) limitent les risques de contagion et de propagation d'une attaque.

Cela prend moins de place, se parce contre un mur et surtout ne prend pas la poussière, ni l'humidité, ni d'odeur.

Je ne le fais pas avec des matières pur acrylique, ni le coton, les mites n'aimant pas ces matières.

Et vous que faites vous pour garder vos laines ?

Partager cet article

21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 13:35

Ah ! merci pour vos retours sur mon message test, il semblerait que les messages nouveaux passent

donc je fais un nouveau messsage sur le tirage au sort proporsé à l'occasion de mon anniblog

Piur cela, j'ai emprunté le dé de mon ainé

Tirage au sort : le résultat

Et hop, voilà ce que cela donne :

Tirage au sort : le résultat

Le commentaire 1, date et heure faisant foi, est celui de Helyette, grande crocheteuse

Helyette, je crois que tu as mon mail ( sinon envois moi un mp sur Ravelry ou tricotin )

Dis moi quel modèle te fait plaisir en tricot ou crochet et je serais ravie de te l'offrir

Et maintenant je vais refaire le post qui devait aussi être publié

Partager cet article

21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 08:39

Voici 48h que j'essaye de publier un message et cela ne passe pas

Ceci est un message test

Partager cet article

10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 22:37

Over blog vient de me le dire, mon blog a 4 ans

4 ans !!!

312 articles

325 000 visites

Quand je pense que j'ai ouvert le blog pour garder une trace de ce que je faisais. Juste pour moi.

Puis vous être venus me lire.

Je me suis prise au jeu, à publier pour transmettre.

J'ai tenté de ne pas publier juste pour être lue, mais de publier parce que j'avais quelque chose à dire, à partager.

J'aurais pu en faire quelque chose de plus aisé, avec un index, des tags, pour retrouver instantanément ce qu'on y cherche

J'aurais pu, mais je n'ai pas voulu

J'aurais pu montrer ma tête, depuis le temps, mais avec le temps, ce ne sont plus des choses à montrer

J'aurais pu vous parler de moi dans la vraie vie, de ce que je vivais. Non, je voulais m'effacer pour parler de ma passion et non de moi.

La vie a ses aléas et je voulais que cela reste un espace un peu hors de ce temps, hors du temps

C'est pour cela que mes posts sont si longs et si pleins de photos

Ils sont une invitation à entrer dans ma douce folie, à me suivre au fil des lectures et à s'y perdre.

Ici, c'est une invitation au voyage, à la lenteur, au méandre.

Chaque article se suffit à lui même et j'y mets des liens pour aller d'une page lointaine à une autre

Je suis aussi sur Ravelry, où on peut retrouver le catalogue entier, c'est un autre monde, plus cartésien dans sa présentation.

Je suis toujours sensible à vos commentaires et comme d'habitude, j'ai pas mal de retard dans la réponse.

C'est que j'ai une vie très prenante et que ces derniers temps j'ai pris conscience de la nécessité de vivre déconnectée et aussi de ne pas laisser ma passion l'emporter sur le reste.

Je redécouvre mon jardin

Donc je garde le contrôle et je viens quand j'ai quelque chose à vous montrer.

D'ailleurs je viens de finir un ouvrage

...zut, c'est un test knit secret et je n'ai pas le droit de vous remontrer avant le 1er juin

Zut, j'ai pris trop d'avance

Bon, alors on va jouer un peu en attendant.

4 ans, cela se fête.

J'offre un modèle de Ravelry ou de ce que j'ai tricoté ( pour celles qui n'ont pas Ravelry ) à gagner par tirage au sort

Pour participer, laissez moi un commentaire. Racontez moi une anecdote amusante ou une histoire drôle

Le tirage au sort aura lieu le 12 mai au soir.

En attendant je vais regarder pousser mes fleurs

4 ans

Partager cet article

3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 23:58

Un grand merci pour vos gentils mots de la dernière fois, je suis bien touchée et cela m’a donné la force et la confiance pour repartir.

Merci d’avoir aussi compris la nécessité pour moi de ne pas trop parler en ces moments.

 

Parlons tricot maintenant.

Lilac Wish Lace Shawl, en français le Châle en dentelle du Souhait du Lilas ( oui, moi aussi je parle couramment le Google )

Cette histoire vient du fait que la grand mère de la créatrice, Alina Appasov, lui racontait que si elle trouvait une fleur de lilas à 5 pétales, il lui faudait l'avaler et faire un souhait et celui ci serait exaucé

A ce jour, je crains qu'elle cherche encore, mais comme elle a dédié ce modèle à sa grand mère, j'en conclue qu'elle n'est pas rancunière.

Voici un ouvrage réalisé à la demande de ma belle sœur qui avait flashé sur une laine bleu que je tricotais pour mon fils. N’ayant qu’un exemplaire unique de cette laine épaisse, je lui ai acheté une pelote suffisante pour faire un châle, 400m de BFL Sock de la marque The Uncommon Thread, en diminutif TUT, coloris Azurite, un beau bleu nuit avec de jolis reflets plus clairs bleu électrique, bleu roy

Autant je n’avais pas apprécié le BFL ( Blue Face Leicester, un race de mouton anglais, à tête noire ) et Soie, autant j’apprécie la BFL pure

C’est suffisamment doux pour un châle, un peu mousseux sous les doigts mais surtout cela prend la couleur avec beaucoup de profondeur.

Ma belle sœur voulait de la dentelle.

Je pensais faire un Sweet Dreams, comme celui ci ou celui là, mais au dernier moment j’ai pensé lui proposer le Lilac wish Lace Shawl, un modèle que je voulais me tricoter pour moi dans un joli coloris Lilas, comme son nom l’indique car à mon avis le corps de jersey avec des rayures de jersey envers et sa bordure de dentelle sans picots conviendrait mieux à ce qu’elle a l’habitude de porter.

C'est qu'on doit venir progressivement à la dentelle, sinon c'est décalage et l'ouvrage finira au placard.

Mais j’ai douté de la combinaison durant tout le tricotage, un châle nommé Lilas, à trou trou avec une laine Bleu sombre…

Les rayures ne se verraient pas, les noppes non plus, sans compter que la dentelle en laine sombre, ce n’est pas le plus facile.

Allez je vous montre vite

Et hop !

Lilac Wish Lace Shawl

Voyez vous la dentelle ?

Et les rayures ?

Et les noppes ?

Non ?

J’en étais sure…

Allez on met ses yeux et on reregarde

Lilac Wish Lace Shawl

On voit très bien les petites noppes, j’adore !!

Lilac Wish Lace Shawl

La bordure en dentelle bloquée avec des petites pointes

Lilac Wish Lace Shawl

Le corps avec les rayures

 

Lilac Wish Lace Shawl

Une vue d’ensemble de la bête

Lilac Wish Lace Shawl

Le modèle se tricote en 3,5 et en 400m mais la plupart des tricoteuses avaient pas mal de restes et le shawl taille un peu petit.

J’ai donc tenté le 3,75m et il m’en est resté 5g !

Il mesure 1m de diamètre et presque 1,50m d’envergure sur 45cm de haut.

Le voici en mode porté

Lilac Wish Lace Shawl
Lilac Wish Lace Shawl
Lilac Wish Lace Shawl
Lilac Wish Lace Shawl

Je me rends compte que je pensais faire d'autres photos, portées par sa nouvelle propriétaire ... et j'ai oublié

Donc on regarde à nouveau et on imagine les rayures, les noppes, la dentelle

Lilac Wish Lace Shawl

Ou bien on regarde les photos de la créatrice

Lilac Wish Lace Shawl
Lilac Wish Lace Shawl

Le modèle est en anglais, payant Lilac Wish Lace Shawl

les explications étaient truffées d'erreur, les mises à jour ont été faites

La grille ne contient pas d'erreurs, juste la partie écrite.

Il ne me reste plus qu'à m'en refaire un pour moi, en couleur lilas

Partager cet article

26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 08:56

Que tu es mort et je ne réalise toujours pas que tu es mort et moi pas.

Je sais que ton corps est poussière

Je le sais, je l'ai vu.

Je le sais parce que lorsque j'ouvre une porte parfois je pense que tu es derrière. Mais non, il n'y a rien.

Et souvent, il n'y a rien. Oui, toujours il n'y a rien, juste moi

Je le sais et pourtant, pour moi, tu vis.

Tu vis encore dans ces livres que tu lisais

Tu vis encore dans ces meubles dans lesquels tu prenais place.

Tu vis dans ce silence qui n'est pas vide, juste absence.

Tu vis encore, au détour d'un pyjama porté à ta place par mon ainé. La vue, la mémoire parfois me font défaut le temps d'une demi seconde, juste le temps pour me permettre de ne pas croire à ta mort.

Tu vis encore au travers de nous.

Tu revis au détour des souvenirs évoquées et ils sont nombreux.

Tu revis au jardin qui chante tes soins constants.

Ta mort au printemps c'est à chaque fois un rappel que vie et mort ne sont rien qu'un même aspect de La Vie, dont nous sommes une manifestation ponctuelle. Un rappel du temps qui passe et qui doit passer

C'est irréel parfois de n'avoir pas vraiment de chagrin, ou si peu, puisque non tu n'es pas mort et moi non plus.

C'est irréel et parfois ce n'est pas facile de comprendre pourquoi, comment on peut être à la fois dans le présent et le passé, vivre les choses comme si c'était hier et se dire que le temps passe parfois si vite.

C'est lorsqu'on donne sens à ce qu'on vit que la vie prend du sens.

Demain, cela prendra sens, demain je donnerai sens.

Aujourd'hui, je suis un peu encore dans le passé, la tête et le cœur un peu ailleurs.

Alors je suis juste bonne à regarder la nature.

La regarder et regarder toi qui vis et revis dans cette nature

2 ans, 2 ans déjà2 ans, 2 ans déjà2 ans, 2 ans déjà2 ans, 2 ans déjà2 ans, 2 ans déjà

Partager cet article

22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 23:15

C'est le nom d'un modèle né de la collaboration d'une designeuse, ChristalLittleK, et d'une teinturière de laine

C'est un modèle que je viens de finir de test knitter et qui sortira à la vente vendredi soir sous forme de kit ( laine + modèle )

Puis sous forme de modèle seul pour le tricoter avec la laine de votre choix.

Il se tricote en 3,5

Sa construction est originale.

C'est un gilet en top down, sans couture

On commence par monter les mailles du dos, on fait des rangs raccourcis pour former le biais des épaules puis le dos jusqu'aux aisselles, puis on va reprendre les mailles des épaules pour tricoter un devant jusqu'à l'aisselle et ensuite l'autre devant jusqu'à l'aisselle

Là on remet devant, dos , devant sur une seule circulaire et on fait le reste du corps, jusqu'en bas.

On relève alors les mailles pour faire l'encolure en côtes 2/2 et la patte de boutonnage.

Margaux

On relève ensuite les manches pour les travailler en rangs raccourcis

Margaux

Mais le point fort de ce gilet est son point Smock

Margaux

C'est un point élastique qui va se répartir de manière à féminiser la silhouette

Margaux

Un idée de ce que cela donne porté ?

Margaux

Il s'agit au départ d'un gilet

Mais j'ai voulu le transformer en pull

J'ai donc relevé les mailles normalement mais sur le dernier rang, au lieu de rabattre normalement, j'ai retourné l'ouvrage et j'ai tricoté la maille avec une maille de l'autre devant et ensuite rabattu en face envers

Cela a fait comme une couture, tout en gardant l'aspect visuel de la bordure de côtes,

Cette bordure de côtes horizontale casse visuellement le pan de smock et l'allège.

Et je suis amusée à ne pas coudre des boutons sur l'ensemble de la bande

Margaux

Cela me permet donc d'avoir la possiblité de le porter tout fermé

Margaux

Mais aussi ouvert, juste ouvert là je m'arrête d'ouvrir

Margaux

Mion gilet - pull a été tricoté en Feet, de chez The Plucky Knitter, taille XS, 272g, 921m, aiguille 3,5

Ceci est supérieur au modèle qui en prévoir 800m pour la taille XS et S

En effet, j'ai rallongé le corps en ajoutant 12 rangs en bas avant les côtes et en atteignant 12 rangs avant chaque changement de motif.

Pour les manches j'ai tricoté la taille S : j'ai relevé le nombre de mailles demandé pour la taille S et suivi les instructions. J'ai également rallongé les manches.

Si j'avais gardé la version gilet, j'aurais tricoté la taille S, le XS étant assez proche du corps, le risque aurait été que cela tire sur les boutonnières

Voici la version originale

Margaux

Margaux sera en vente en kit avec des laines Lilou sur le site LilouLtd le 24 Avril 2015 à 21h

Soyez au rdv

Sinon il faudra patienter jusqu'au Lundi 27 Avril 2015 pour la sortie du modèle sur Ravelry.

 

Partager cet article

11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 14:13

Les coeurs des femmes sont d'une grande richesse et c'est tout naturellement que la communauté des tricoteuses sur Ravelry s'est émue d'apprendre la maladie de l'une d'entre elles, Cruzette, et surtout sa fin prochaine.

Certaines d'entre nous la connaissent. Moi, je ne la connais pas mais je me suis sentie concernée car nous sommes aussi soeurs en humanité.

L'idée était de lui apporter du réconfort à travers un ouvrage, une couverture ou une guirlande de coeurs. La consigne est de tricoter un carré de 15x 15 cm en mousse afin de l'assembler

C'est un geste vain car elle n'en aura sans doute pas grand usage, mais c'est un geste d'amour et d'attention et l'amour se donne, gratuitement sans chercher à savoir ce qu'il en advendra. Il ne faut pas être comptable de l'amour donné ou reçu.

Alors le coeur de toutes les femmes qui ont entendu l'appel s'est mis à palpiter et ont mis en action leur main et fouillé dans leur stock.

Voici ma production

Les coeurs des femmes

J'ai fait 9 coeurs, selon le modèle de Dont' break my heart, qui est la version modifié pour être tricoté en circulaire.

Je m'en étais servie pour le petit coeur de ma nièce.

Mais il est truffé d'erreur et je l'ai réécrit.

Je me suis amusée à en faire des tout différents pour ensuite les garnir et leur passer un ruban

Les coeurs des femmes

Ils sont multiples parce que nous sommes multiples, tous différents parce que nous sommes tous différentes.

Mais j’ai voulu que les miens soient à la fois identiques et différents parce que les cœurs des femmes passent par tant de couleurs, du coeur le plus blanc le plus pur, à un cœur empli de joie et de soleil, sans oublier les jours où le coeur est lourd, noir comme un ciel d’orage, ni ces moments où le cœur balance entre 2 émotions.

 

 

Les coeurs des femmes

J’ai voulu aussi 9 cœurs, parce que 9, c’est la fin d’un cycle et le début d’un autre.

Ce neuf est porteur de chagrin mais aussi d’espoir et peut être de retrouvailles.

Les coeurs des femmes

Et c'est pour cela que j'ai aussi choisi la version avec un coeur pour mon carré

Les coeurs des femmes

Voici le lien pour la version d'origine, modèle gratuit, en anglais : Kraft Tanken Patches

la version avec un coeur, en angalis et en français : Version de Lilou

la version d'origine du coeur, à tricoter en aller retour + couture : Hearts, de Anna Hrachovec pour Minimochi land

la version en circulaire, gratuit, en anglais : Don't break my Heart

et ma version modifiée du petit coeur ( que je mettrais en français dès que j'aurais le temps )

Les coeurs ont été fait avec des restes de coton Fleur de coton de la Droguerie, je n'ai pas pensé à en peser mais en aiguille 3,75 j'ai pris environ 15m de fil par coeur.

Le carré est en Baby Merino de Katia, aiguille 3,5

Partager cet article

4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 22:53

Lorsque j'étais étudiante, le summum de l'humour pour moi, c'était un film de Woody Allen et le must du séducteur, c'était un Fabrice Luchini déchainé.

Heureusement qu'on évolue un peu avec le temps.

Sauf qu'avec le temps, on finit par manquer de temps et que lorsqu'on habite une ville de province et qu'on a de enfants, les visites des musées se font plus rares, les lectures et les films deviennent des occasions de détente d'avantage que des moments de culture. Ah, les joies des films décérébrants qui vous permettent de vous vider la tête ( c'est quand même leur fonction, décérébrer ) et d'enchainer les tricots.

Alors de temps en temps, je me secoue le neurone et je lis ou regarde des livres et films qui me bousculent.

Et hier j'ai vu un film qui m'a bousculée, intensément et me trotte encore dans la tête.

Il n'est pas récent, il date de fin 2014 et a reçu le prix de Cannes, un Autre Regard et il aussi le césar 2015 du documentaire.

La bande annonce n'annonçait rien de fulgurant, mais l'homme, son regard, sa voix et ses mots m'ont tout de suite interpellée.

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vais vous parler du film Le Sel de la Terre.

Il s'agit d'un documentaire, filmé par Wim Wenders qui suit un homme, Sabastio Salgado, et retrace son parcours.

Saldago est un photographe Brésilien, qui parcours le monde depuis 40 ans et en rapporte des photos

Des photos très belles, en noir et blanc, qui sont publiés dans des magazines, et dont il fait des livres.

 

Le Sel de la Terre

Le film le suit dans sa quête d'images

Drôle de film qui filme par les images mobiles, un homme qui choisit de faire des images fixées.

Il décrit le photographe comme quelqu'un qui écrit avec la Lumière, dessine le monde avec des lumières et des ombres.

On entre donc peu à peu dans un univers autre, on découvre cet homme dont les choix de vie l'ont amené à ce parcours. Et on découvre ses photos, son oeuvre.

Sauf que Sebastio Salgado n'est pas un photographe de salon. C'est un homme qui parcours le globe à la rencontre des gens qui le peuplent.

Les hommes sont le Sel de la Terre, dit Wim Wenders

Pour faire ses photos, il s'immerge parmi eux, vivant comme eux, n'ayant qu'un objectif photo pour voir et transmettre.

Et son regard est empli de curiosité, d'humour, d'humanité.

Ses photos sont magnifiques, il saisit l'instant, la met en scène pour la magnifier et raconter une histoire

Le Sel de la Terre

A force de regarder les gens, de les filmer, il devient un photographe engagé, un photographe social.

En 40 ans de carrière, il a suivi et marqué en images l'Histoire et la vie des hommes : celles des villages montagnards d'Amérique Latine, le travail des hommes et leurs oeuvres dans 27 pays et surtout, surtout les guerres et ses conséquences sur les hommes : La guerre en Angola, le Rwanda, la famine au Sahel en suivant l'organisation Medecins sans Frontières.

Ses images sont belles, elles sont fortes, elles sont parfois cruelles.

Elles empêchent de garder les yeux fermés.

Elles retracent notre histoire commune mais aussi une réalité méconnue, une réalité qu'on ignore ou qu'on préfère ignorée parce que trop violente : celle de la misère, celle de la violence et de la guerre.

Elle est électrochoc pour nous qui vivons dans le confort, l'abondance et la paix, loin du déboisement, loin de la terre.

Elle est aussi violence parce qu'elles montrent combien l'homme peut être cruel avec ses semblables, bien au delà de la Nature elle même.

Le Sel de la Terre
Le Sel de la Terre

Le film est clairement un hommage à son oeuvre et ne revient pas sur la polémique créée par l'exploitation visuelle et la mise en beauté de la misère et du malheur.

Mais au delà de cette éventuelle polémique, reste que ces clichés ont une force émotionnelle extraordinaire ( je ne vous les montre pas ici, elles purraient choquer et je voudrais aussi vous laisser découvrir le film ) et que le photographe a choisi de dénoncer pour faire changer les choses.

Le film aborde ensuite un autre aspect, le besoin, le désir -après avoir vu toute son horreur- d'en montrer toute la beauté du monde.

J'aime autant cette dernière partie qui montre que rien n'est jamais inéluctable

Que l'homme est autant capable du meilleur comme du pire et qu'il a su et saura toujours faire face à l'adversité et parfois juste avec un regard et une paire de mains

En voici la bande annonce

Le Sel de la Terre

Et vous pouvez le télécharger sur ce lien Le Sel de la Terre

soit en achat, soit en location.

Je vous invite à le voir et me mettre des commentaires ci dessous.

Mais attention, on n'en sort pas indemne.

Partager cet article

26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 13:18

N'avez vous jamais remarqué qu'en tricotant en top down, le pull roulottait, surtout sur le corps, à la jonction entre le corps et la bordure ?

C'est plus net sur un corps en jersey et une bordure en mousse

Tuto : Eviter le roulottage en bas d'un ouvrage

A ce que j'ai pu lire, ceci serait du à la légère différence de torsion exercé sur le fil entre les différents points

Cela se voit moins sur les manches car le faible diamètre ne permet pas à la torsion de s'installer.

Sur un bas de pull cela se voit d'avantage et sur un gilet c'est pire car c'est un pan, pas un cylindre.

Comment donc éviter cela ?

Tuto : Eviter le roulottage en bas d'un ouvrage

J'utilise un truc très simple dont j'avais déjà parlé sur des forums, mais je l'ai mis en image pour plus de clareté :

Lors du dernier rang en jersey, je fais des mailles torses : je tricote le brin arrière et pas le brin avant et je forme normalement la maille

Tuto : Eviter le roulottage en bas d'un ouvrage

La maille torse est une maille vrillée.

Cette vrille va donc contrecarrer le vrillage du passage entre jersey et mousse et limiter fortement le roulottage.

Voilà ce que cela donner en top down

 

Tuto : Eviter le roulottage en bas d'un ouvrage

Oui cela se voit un peu si on le sait mais n'oubliez qu'on tricote un top down, donc l'ouvrage sera porté dans l'autre sens

Et là cela ne se voit plus

Tuto : Eviter le roulottage en bas d'un ouvrage

Et j'utilise aussi mon truc pour le passage du jersey aux côtes

donc le dernier rang en maille torse et je suis normalement mon patron

Voilà ce que cela donne

Tuto : Eviter le roulottage en bas d'un ouvrage

C'est quasi invisible.

Et je rabats aussi en face envers, ainsi on ne voit pas le rang de rabattage.

Et même sans blocage, cela ne roulotte pas

Tuto : Eviter le roulottage en bas d'un ouvrage

Cette idée m'a été inspirée par Connie alias Yellowcosmo, qui avait noté cet effet roulottage et avait essayé un truc sur plusieurs rangs

C'était un peu compliqué et peut transposable à tous les modèles.

Le déclic m'est venu d'une explication de Mamytartine sur les vrillages différents des mailles entre jersey endroit et mousse.

Mon esprit basique s'est dit : "si ça vrille, y a qu'à traiter le mal par le mal".

C'est donc un truc simple et bien utile si nous ne voulez ou en pouvez bloquer un ouvrage.

Partager cet article

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens