Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 20:08

Tout d'abord un grand merci pour vos nombreux commentaires à l'occasion de mon Green Lotus.

Je ne m'attendais pas à tant de réponses, aussi positives.

Ensuite est venu le temps de la réflexion, à peser le pour et le contre d'en faire un modèle

Le contre : En ce moment, je suis super fatiguée, au point de dormir parfois dès 17h, au point d'annuler des sorties prévues de longue date, de ne pas répondre aux mails de suite, ni d'aller sur internet longtemps.

Ensuite, la vie quotidienne reste chargée, avec tout ce qu'il y a encore à remettre à plat, sans compter que je fais de la kiné pendant 1h30 tous les jours

Et je reprends le travail et mes activités associatives la semaine prochaine  et que cela suppose aussi des réunions et des travaux préparatoires.

Donc question 1 : penser à moi ou à mes loisirs ?

J'ai aussi rencontré un obstacle immédiat et très limitatif pour moi : mettre la grille dentelle nécessite de le faire avec une grille sur ordinateur

Et vous connaissez mon niveau informatique ... ce qui fait une grosse question 2

Cela m'a forcée à me plonger dedans, ce qui m'a permis déjà de pouvoir réaccéder au blog via mon petit portable et mon téléphone pour vous écrire cet article, pour le reste, je cherche encore mais cela devrait être gérable, c'est du matériel.

Question 3 : Je vais ensuite réfléchir à transposer la grille, à la développer en plusieurs tailles, à faire les rangs raccourcis sur le motif. Aurais je ensuite l'énergie/envie de gérer les tests knits ? Puis l'étape de la mise en ligne sur Ravelry ?

Bref, autant d'étapes qui ne se feront pas du jour au lendemain et qui vont nécessiter de l'investissement personnel

 

Mais le Pour tient en 3 lignes également:

- J'ai toujours aimé le partage et je ne veux pas être bloquée en cela par un soucis matériel quelqu'il soit, un soucis matériel ayant le plus souvent une solution pratique. C'est une question de liberté et d'autonomie

- Jusqu'alors, j'ai tricoté en suivant les explications, puis j'ai tricoté en bidouillant pour que cela m'aille, j'ai ensuite tricoté en transformant les modèles,

En tricotant j'ai appris des choses de moi : la patience, la persévérance. J'ai appris qu'en construisant, on se construisait, qu'en tricotant, on pouvait tricoter du lien et de l'amour, tricoter un peu de douceur pour le monde

En modifiant les modèles, j'ai commencé à développer ma créativité, j'ai laissé une porte ouverte au hasard, à l'erreur et la correction, à l'intuition, tous ces processus que la vie quotidienne ne permet pas de développer

En créant de rien, sans filet, en puisant en moi des idées, des envies, en mobilisant ma réflexion pour les concrétiser, je perçois que se développe une partie négligée de mon esprit, et que germe quelque chose -si je puis dire- de plus grand que moi, qui me dépasse

Quelque chose qui, comme avec un enfant, aura ensuite sa propre vie, sa propre autonomie en dehors de moi, de mon contrôle

J'aime bien cette idée, d'être simple vectrice, un passeur de vie

- Enfin, c'est un échange sur internet avec une autre créatrice qui m'a ouvert les yeux :

Elle m'a fait réaliser que si l'une et l'autre étions incapable de déchiffrer nos notes respectives, nous pouvions quand même comprendre la même grille de tricot

Nous étions porteuses d'un langage commun alors que nous le parlons pas la même langue, n'avons pas la même culture, vivions à l'autre bout de la planète

Ce langage commun, nous unit malgré les différences.

Car qui dit langage commun dit communication, donc échange et partage

Mais dit aussi dialogue

Et dit aussi transmission.

Ecrire mon ouvrage, c'est permettre à d'autres de le faire aussi, de le faire vivre, sous une autre forme

C'est permettre de transmettre mon -petit- savoir et ma -grande- passion.

C'est contribuer avec un rien à ce monde, mais y contribuer.

C'est ce qu'à cette étape de ma vie que je veux vivre : la transmi

Ne croyez pas que j'en attende un grand succès, c'est le processus qui me plait, c'est passer de ce que je fais dans mon petit coin, à l'ouverture, passer du Je au Nous.

Donc ma condition à moi même est de prendre mon temps, pour que cela reste un plaisir et un loisir.

Et comme si mon moi intérieur avait déjà pressenti ma réponse à mes réflexions, il m'a fait mettre sur les aiguilles un autre ouvrage 

Tiens, on dirait un autre Lotus, Blanc cette fois ci ...

Lotus ou pas Lotus ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chatawak 07/06/2017 09:02

Il est très beau et moi qui ai longtemps regardé les vetements tricotés avec dentelle comme des "vetements à mémé " (j'aime l'épuré et le destrucuré) je le trouve si joli et féminin que j'ai bien envie de m'en faire un ! Alors si tu sors un patron je suis partante et ce sera mon premier ouvrage dentelle (hormis des mitaines) , je dis BANCO !
Et puis je comprends et adhère à ta réflexion : la transmission des savoirs est une valeur importante chez nous ;)
Bises

Arbreafil 06/06/2017 23:41

prend tout le temps nécessaire.le plus important c'est que tu saches que beaucoup d'entre nous seront là pour te soutenir quoi que tu décides. Une chose est sûre c'est que la maladie nous apprend à regarder autrement ,cela nous change en bien comme en mal. le tricot m'a permis de trouver mon fil d'ariane .

Pascale S. 06/06/2017 21:01

J'adore toujours autant lire tes "blablas" que je partage absolument, ainsi que les souffrances post opératoires, la rééducation et les choses qui ne vont pas toujours tout droit

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens