Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 17:29

Je suis partie à New York avec les petits afin de les immerger dans le pays, dans la langue, afin de les ouvrir à l'anglais

Quoi de mieux qu'Halloween pour une immersion totale afin qu'ils osent parler d'eux mêmes ?

C'est aussi pour moi l'occasion de découvrir de l'intérieur une fête importante pour les américains.

Mais je n'aimais pas l'idée d'une fête uniquement commerciale, alors j'ai ressorti la cape de Dracula et je l'ai recyclée, j'ai cousu une longue tunique dans un tissu noir et acheté 3 chapeaux de sorciers et nous voilà devenus la Wizard Family

Attention, avalanche de photos parce que j'avais envie de vous emmener dans mes bagages

Première étape, le métro

Halloween à New York

Je pensais que pour Halloween, les rues et les métros seraient pleins de personnes déguisées 

Je n'ai vu que de très jeunes enfants, de mois de 6 ans, accompagnés de leurs parents, le plus souvent dans des costumes achetés, transportant leurs seau de bonbons et faisant la queue dans des espaces dédiés

C'est parce que il n'y a pas tant d'enfants à NY, les familles allant habiter d'avantage en banlieue 

Nous voici donc à Grand Central, la mythique gare, pour nous rendre dans le nord

Les costumes font clairement sensation, nous posons pour quelques photos

Halloween à New York

Nous partons et rapidement la ville s'éloigne et on pourrait presque se croire au bord de la mer tellement nous sommes proches de l'eau

C'est que New York, c'est surtout composé de plusieurs îles, la plus grande étant Manhattan 

Halloween à New York

Dans le wagon, ma voisine est aussi déguisée : elle est habillée normalement et arbore par contre un magnifique couvre chef, fait d'une casquette modifiée, avec des feuilles et des LED

Elle est fort sympathique et nous discutons allègrement scolarité car elle est professeur.

Les américains ont vraiment le contact facile

Halloween à New York

Nous descendons à Philipse Manor, à presque 1h de Grand Central

C'est dans cette ville qu'a été tournée le film Sleepy Hollow, la légende du chevalier sans tête avec Johnny Depp

La ville en est fière et joue chaque année le jeu d'Halloween

Halloween à New York

Le train s'éloigne, on est déjà loin des images de la ville et des grattes ciels

Halloween à New York

Il y a un signal pour dire qu'on participe à Halloween : les maisons sont décorées

Une simple citrouille posée sur le perron fait l'affaire mais parfois on sort le grand jeu

Halloween à New York

J'aime cette lumière et ces couleurs d'automne et la vue de ces maisons immenses dans ces terrains vastes me ravit

Mes 2 sorciers marchent devant

Halloween à New York

Ils songent à la prononciation de la fameuse phrase : "Trick or theat", des bonbons ou un sort

Mais ils n'osent pas se lancer

A vrai dire la maison les impressionne et parler anglais leur semble impossible. Timidité ...

Halloween à New York

Alors on tente une seconde maison

La décoration semble prometteuse et il y a du monde

Halloween à New York

Allez, c'est parti

Halloween à New York

Ils sonnent et très vite on leur ouvre, car visiblement on nous guettait

 

Halloween à New York

A peine le temps de balbutier la phrase qu'on leur tend les bonbons

Ils réalisent que c'est agréable et facile de recevoir des bonbons 

Quant à moi, j'admire le sens de l'humour des décorations 

Surtout le petit chien sous le cheval

Halloween à New York

En Amérique du nord, il n'y a pas de barrière autour des terrains

Halloween à New York

J'admire les différentes maisons, toutes différentes, toutes impressionnantes

Halloween à New York

Oh, celle ci semble bien décorée, approchons nous

Halloween à New York

Pendant que les enfants attrapent les bonbons, moi, je ris sous cape de l'humour de certaines décorations

Halloween à New York

Ah, celle là, j'adore !!

Halloween à New York

Je me prends au jeu !

De la joie, de la simplicité et du partage

On décore les maisons pour soi, mais visiblement aussi pour les visiteurs

Personne ne s'offusque que je prenne des photos,  cela semble même apprécié

Halloween à New York

Mais derrière ces maisons décorées pour l'occasion, j'entrevois le quotidien et une vie dans laquelle je peux me projeter

Qu'on serait bien les soirs, à tricoter sur ces chaises sous le grand arbre !

Halloween à New York

Depuis que nous marchons, les rues semblaient vides

Mais enfin nous croisons du monde : des enfants déguisés mais aussi des adultes, dont une Beauty et un Beast ( la Belle et la Bête )

Halloween à New York

Dans cette maison, non seulement on décore, mais il y'a une bande sonore funèbre du meilleur effet

Les rues sont larges et longues mais on passe rapidement d'une maison à l'autre 

Il y a beaucoup de gaité, les enfants sont excités et maîtrisent maintenant sans soucis la phrase

ils ont vite compris Candy, Hello, Thank you, You're Welcome, happy Halloween mais également Twins ( jumeaux ), Witch et Wizard ( sorcière et sorcier) 

Tout est dans l'usage et la motivation

Halloween à New York

Certaines maisons mettent de la fumée tandis que d'autres apparaissent funèbre à mesure que le soleil se couche

Halloween à New York

Je marche et je regarde le paysage, les maisons

J'imagine les gens qui y habitent, leur vie, leur quotidien

Je songe à ce qui nous différencie et ce qui, malgré tout, nous ressemble, nous rassemble

Je commence à comprendre l'importance de cette tradition aux USA

Nous fêtons la Toussaint en même temps que le Jour des morts en France, et nous allons seulement fleurir les tombes

C'est une fête de Tous les Saints, Toussaint, qui est plutôt triste et solennelle, vouée au souvenir

Or diverses cultures apprivoisent la mort à travers des cérémonies collectives, souvent joyeuses

Ainsi à Madagascar, on déterre les défunts et on les rhabille d'un nouvel linceul à l'occasion de la Cérémonie de retournement des Morts, le Famadihana

Au Mexique, la Fête des Morts, Dia des Los Muertos est gaie et colorée, on offre des têtes de mort en sucre.

En Sicile, lors de la Fiesta Dei Morti, les enfants sont emmenés dans les catacombes pour leur faire toucher les os et ne pas tromper le contact avec les morts. Et des petits gâteaux en forme d'os, les Ossa Dei Morti sont distribués. Ici, un extrait d'un livre parlant de cette Fiesta

Quelles similitudes de lier ainsi enfance, mort et tradition à travers une Fête. La mort ainsi décrite n'est pas un mort qu'on oublie, mais une continuité de la vie, qui fait partie de la vie, qui ne fait pas peur.

Pour ce qui est d'Halloween, il me semble que cette fête célèbre également un lien social, car les espaces sont grands, les gens circulent en voiture et voir tous ces enfants joyeux, ces portes qu'on ouvre volontiers, cette distribution abondante pour moi, c'est du partage, l'abondance de la vie et des liens qui rendent la mort tellement plus acceptable et intégrable.

Halloween à New York

Mais je cause, je cause et la nuit tombe

Je réalise que nous sommes venus un peu tôt ( mais pour les photos, c'est tellement mieux )

C'est seulement à la tombée du jour que les enfants sortent. Il y en a maintenant de tout âge, jusqu'à l'adolescence.

Une fois encore, je rêve à la vie que j'aurais eu si j'habitais une maison avec un tel patio,, j'imagine les ouvrages qui y prendraient vie

Décidément, la douceur de vivre ne se conjugue pas qu'en français

Halloween à New York

Et c'est au crépuscule que les potirons évidés s'illuminent et qu'on découvre de ces d'oeuvre tel ce Yoda taillé 

Halloween à New York

Si les maisons sont impressionnantes, les décorations le sont parfois tout autant

Halloween à New York

A force de voir les enfants quémander leurs bonbons, je me suis approchée pour voir comment cela se passait :

Bigre, il y en a des provisions !!!

Halloween à New York

A mesure que le nuit tombe, les décorations prennent parfois un aspect plus inquiétants

Et je m'étonne de voir monter une sourde angoisse

Et je me surprends à lutter contre 

Et je réalise que Halloween peut aussi servir à apprivoiser la mort

Halloween à New York

Et parfois, la vie, une fois encore reprend le dessus 

Ci dessous, à côté du squelette, se sont cachés 2 petits enfants déguisés en gorille, sortant à tour de rôle du bosquet et riant tel des automates

L'effet est saisissant 

Et on rit de voir ces petits galopins s'amuser à nous faire peur

C'est joyeux Halloween, décidément j'aime !

Halloween à New York

Dans le soir, dans le noir, mes petits sorciers eux mêmes doivent impressionner les habitants

Halloween à New York

La quête continue et dans la nuit, chaque porche devient alors une lumière rassurante où se retrouver, où trouver partage et humanité, sous le regard surpris de ces citrouilles

Halloween à New York

Je me régale toujours autant de la créativité humaine, qui transforme une tige en nez, qui sait voir et créer la beauté de tout

Halloween à New York

Ici, c'est le pays du grand, de la démesure

Halloween à New York

Pour distribuer des bonbons, on revêt son habit de lumière et on habille son logis

Halloween à New York

Mais maintenant, je sais qu'il ne s'agit plus d'une simple distribution de bonbons et de déguisements 

Halloween à New York

Il s'agit de faire revivre chaque année une tradition, laquelle s'inscrit dans une culture

Halloween à New York

Notre balade aura duré à peine plus d'une heure sur place ( il faut faire attention au train du retour) mais il m'a semblé avoir changé d'espace et de temps

D'avoir plongé dans quelque chose d'intense et d'immense, d'intemproel

D'avoir touché du bout du doigt un petit bout de la vie des gens, un petit bout d'Amérique 

Nous reprenons le train du retour, revenant dans cette ville où dans l'après-midi avait eu lieu un attentat

Le contraste dans la tête est intense et je songe à nos attentats à nous, en France

Je m'attends à la même stupeur, la même émotion et j'hésite à participer à la parade du soir

Finalement, c'est le sommeil de mes sorciers qui me dictera notre retour

Halloween à New York

Et dans le métro, je croise nombre de jeunes partis pour la parade 

Un Chewbacca et un légionnaire très péplum 

Halloween à New York

Ici, dans les rues,l'émotion qui domine est la joie

Nulle trace de ce qui s'est passé dans la journée

C'est une autre pays, une autre perception 

Et je songe aussi à ce qui nous différencie parfois.

Et le lendemain, les enfants étalent leur butin et ils sont déjà prêts à recommencer l'an prochain

Et moi aussi !

Halloween à New York
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Merci pour cette délicieuse soirée. Bises et bonne soirée.
Répondre
S
Merci Mimitis
J'ai pu ainsi la revivre aussi
Bises
M
Merci pour ce délicieux voyage rempli d humour
Répondre
S
Merci à vous de l'avoir lu et d'avoir laissé un gentil mot

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens