Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2018 1 28 /05 /mai /2018 18:24

Dans ma famille, on a une histoire avec le tricot

Mes grands parents avaient des biens.

Ils auraient pu, comme dit l'histoire, vivre longtemps et avoir beaucoup d'enfants

Mais s'ils eurent beaucoup d'enfants, hélas, mon grand père ne vécu pas assez pour vivre ce qu'on dirait longtemps

Et à sa mort, ses biens furent repris par ses frères, laissant ma grand mère sans revenus

Les femmes alors, ne travaillaient pas

Il a fallu alors tous s'y mettre

Les grands durent travailler et rapporter de l'argent à la maison.

L'un de mes oncles pris la mer.  Nourri, logé et blanchi, son argent a alors profité à tous.

Ma mère fut un temps placée comme petite bonne chez des cousins, une bouche ou deux de moins, c'est toujours plus facile

Par chance, ma grand mère voulaient que ses enfants, notamment ses filles, fissent des études

La soeur ainée qui avait fini ses études d'infirmière était indépendante mais elle souhaitait soutenir la famille

Alors, en plus de son travail, elle tricotait avec ma grand mère des pulls qui étaient ensuite revendus

Elle tricotait très vite, environ un pull par jour.

Pour l'aider, les petites soeurs lui tricotaient les bordures en côtes 

Ma mère, me racontait que le soir, fatiguée par sa journée d'école, sa journée d'aide, elle s'endormait sur ses aiguilles, avant de se réveiller en sursaut, avec l'odeur de ses cheveux, brulés par la flamme de la bougie

Un soir, trop fatiguée, elle dit à sa soeur, qu'elle se couchait 1h, et se relèverait pour finir son ouvrage

Quelle ne fut pas sa surprise de se réveiller reposée, le lendemain, aux rayons du soleil, avec l'ouvrage fini, par la bonne volonté de sa soeur

Ma tante était ainsi, dévouée

Mais elle fut si dévouée à sa famille qu'elle ne prit jamais la peine de s'en faire une à elle, s'occupant ensuite de sa maman âgée.

Toutefois la vie lui donna un petit garçon à chérir, un petit, qui l'aima comme une seconde maman, car elle fut la marraine de mon frère

Elle le gâta tant que nous en fûmes tous un peu jaloux

Mais ce qui me rendait sans doute le plus jalouse, fut qu'elle lui fit moult pulls en laine

Un jour, j'osais l'aborder pour lui demander de me faire un pull pour moi

Elle refusa....

Net.

Et niet....

Au motif que j'étais une fille et que je pouvais m'en tricoter un...

Je crois que mon sentiment profond d'intolérance à l'injustice grimpa d'un palier ce jour là

Mais surtout, ce jour là marqua le début de mon combat pour lm'égalité

J'ai longtemps boycotté le tricot, en partie à cause de cette remarque

Mais heureusement le temps passe et on évolue, on grandit et le coeur aussi

Et j'ai compris son amour immense et son désir d'exclusivité et j'ai pu voir que mon frère lui rendait au centuple l'amour donné alors 

Et j'ai voulu que ma jalousie enfantine soit détrônée par un pull que je lui tricoterais alors

Pour rendre ce qu'on ne m'avait pas donné

Pour que le tricot soit dans ma famille autre chose qu'un moyen de survie

Alors je lui ai demandé ce qu'elle voulait comme pull

Elle m'a demandé un gilet, marron, avec des manches bien larges, assez long pour couvrir son dos, car l'âge venant, elle se courbe, elle est voutée et le bas de son dos n'est jamais assez couvert

Ahem...

Ca, c'est le test pour savoir si j'avais le coeur assez grand, parce que vous connaissez mon amour du marron

Je lui ai donc tricoté un gilet Senlis, modèle de la Droguerie, un grand classique

Le voici, dans la version que j'avais faite pour moi et qui a fini sur les épaules de ma maman

Emma version C

Je l'ai donc fait en Lima de Rowan, une laine 84% baby Alpaga, 8% Mérinos et 8% Nylon, couleur Brazil, en m'amusant à le transformer en top down sans couture

Emma version C

Je n'ai hélas pas de photos à vous montrer, l'ouvrage s'étant fini à l'arraché un soir de décembre

J'ai fait ce choix de modèle car je n'ai absolument pas ses mensurations et que le col châle permettait d'avoir quelle chose de très enveloppant

Et aussi parce que ces modèles larges sont flatteurs pour la silhouette quand on a plus la taille mannequin, ni le dos mannequin non plus

J'ai fait aussi un choix de laine est très chaude parce que quand on vieillit on peut être plus frileux

Cette laine, je l'avais utilisée pour mon pull Molly version B dont je vous avais parlé dans un post précédent

Emma version C

Elle fut ravie du pull mais, elle aurait préféré un gilet qui se ferme

Me revoici donc sur les aiguilles, parce que je l'avoue, je n'aimais pas l'idée de lui avoir un tricoté un gilet aux manches trop courtes ( je n'avais que 10 pelotes et quand on élargit les manches, forcément, elles finissent trop courtes, surtout si on choisit de tricoter une taille plus grande )

Bref, je n'étais pas contente de mon Senlis et j'étais prête à relever de nouveau le challenge

Pour ce second ouvrage, en gilet top down boutonné, j'ai ressorti le libre de Coco Knits, qui m'avait permis de tricoter ledit pull Molly cité ci dessus

Cette fois ci ce sera un Emma

Version C, la version gilet long, boutonné

Ce gilet, il est costruit comme le Molly, avec une épaule très structurée 

Emma version C

On augmente ensuite pour faire un col en V

Emma version C

Ce gilet se tricote en aiguilles 8, avec des bordures en aiguilles 5

Pour éviter une laine trop lourde, j'ai fait un mélange de laine worsted et de mohair

La Worsted se tricote habituellement en aiguille 4,5 / 5.

J'ai pris de la Scholar de chez Plucky Knitter, une laine qui est cardée, donc légère et plus gonflante puisqu'elle fait 229m aux 115g, soit environ du 200m aux 100g, 75% Mérinos, 25% cachemire 

Le coloris est Bisque, et il m'en a fallu 791m soit 3,5 écheveaux

Emma version C

Pour le mohair, ce sera de la Katia Illusion, 60% Mohair, 25% Nylon, 15% Mérinos, proposé en tricotage avec des aiguilles 6 mais que je trouve pourtant très fine

J'en ai utilisé 137g, soit un métrage annoncé de 690m, coloris 6, un brun qui tire vert le vert

Hum, le métrage est bizarre, cela fait un écart de 100m avec l'autre fil ... 

Emma version C

Ensuite on tricote normalement en jersey le bas du corps et on finit par une bordure de côtes 1/1 où on met des boutonnières 

Et le ménage qui utilise 1480m de fil pour une taille XL ne pèse que 534g

Il est donc chaud, enveloppant sans être trop pesant

Emma version C

Ma tante fait du M, mais j'ai choisi de faire du L, pour qu'elle ait de l'aisance aux manches et parce que je voulais qu'elle puisse le porte au dessus de ses vêtements

Et toujours la version droite pour flatter la silhouette en misant sur le col

Emma version C

Le choix des boutons fut un challenge, il fallait qu'ils soient discret mais sans être passe partout 

Puis il a fallu coudre les 9 boutons

Emma version C

On ne se rend pas trop compte du rendu car il est plus large que le mannequin 

Alors j'ai réquisitionné le Cher et Tendre 

Emma version C

Et j'ai réalisé que je tenais là aussi les bases d'un futur gilet pour lui

Mais, puisqu'il ne veut qu'un pull, peut être que cette ampleur pourrait aller pour moi ?

Emma version C

En fait, ce gilet, faussement classique est pleins de petits détails qui ravissent les tricoteuses aguerries : les manches ont une partie en côtes 1/1, en dessous des coudes

Cela permet une emmanchure large pour celles qui ont des beaux bras tout en gardant un avant bras fin, pour celles qui voudraient mettre leur poignet fin en valeur

Mais il a un autre détail qui me plait bien

Emma version C

Il cache une poche dans la fente du côté

Pour cela on tricote en aller retour jusqu'au début de cette poche

On arrête alors les mailles pour tricoter le devant, le dos et l'autre devant séparément avant de les réunir pour tricoter le bas de la bordure de côtés

Le devant de la poche est constitué des devants

L'arrière de la poche est faite avec une pièce de tissu qui est ensuite cousue

Pour l'ergonomie, j'ai fait une poche en biais, un peu comme les poches des pantalons

Emma version C

Je vous montrerais le tuto de la poche dans le post qui va suivre ainsi que le tuto des boutonnières façon Cocoknits :

Elles sont parfaitement carrées, ce qui n'est jamais le cas quand on se contente de rabattre les mailles, cela donne un bord arrondi, bien moins net

 

Emma version C

Rah, j'aime bien ce gilet, que je pourrai porter comme un gilet doudou, avec des manches bien courantes mais qu'on pourrait retourner

Emma version C

Mais après tout, autant qu'il aille à sa destinataire, qui vient de le recevoir 

Voici donc la photo portée

Emma version C

Certes, cela fait pas mal de bouton à boutonner, donc 4, c'est déjà bien

Fini le dos rond, le ventre rond aussi

Hélé, j'ai compas dans l'oeil, pour la taille ( mode auto compliments )

Bon, avouons que le modèle dans le livre est bien plus vendeur

Emma version C

Avec la poche cousue droite

Emma version C

Ce modèle est tiré du livre Cocoknits que j'avais rapporté de New York

Vous m'aviez demandé en commentaires comment l'acheter

J'ai cherché, question sur le forum de Cocoknits sur Ravelry

Et après quelques turpitudes voici les possibilités :

Soit dans une boutique de laine aux USA ou ailleurs si vous bvoyagez ( ne cherchez pas pour la France, ils n'en n'ont pas )

Soit en ligne dans une boutique de laine, par exemple Webs ( mais il faudra y ajouter les frais de ports depuis les USA )

Soit, tadam, j'ai trouvé !!!!!! :

Sur Laine et Tricot, boutique connue et située en France. Il y est plus cher mais vous évitez les frais de douane et il peut se glissé dans un panier de laine, et minimiser les frais de port.

Enfin, si vous voulez essayer un ouvrage de Cocoknits vous pouvez acheter un autre modèle en ligne sur le site de Loop en Angleterre.

Le modèle est proche, Antonia, qui a la même construction mais qui se tricote en 4 et 4,5

Emma version C

Si vous cliquez sur le lien, vous pouvez en voir quelques autres

Enfin, sur le site de Cocoknits, il y a des modèles à acheter d'un seul clic, qui sont hélas différents de ceux qui sont sur le livre, qui reste économique ( 35$) si vous voulez en tricoter plus de 3.

Et vous, avez vous une anecdote tricot famille ? Ou avez vous une tante toute dévouée à qui vous aimeriez rendre hommage ?

Si c'est le cas, la page commentaire est pour vous

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Anecdote : Ma belle-mère enviait mon joli pull en mohair et me demande de lui faire le même. Je m'y attèle et 30heures de travail plus tard je peux contempler mon travail. La qualité du fil et mon travail sont là, mon amour aussi. Je tenais tellement à lui faire plaisir. A Noël, remerciements de la part de la dite belle-mère. A pâques, visite à la belle-mère, "mon pull" est par terre. Je le ramasse, elle le remet par terre et me dit en toute simplicité : "Il est parfait pour faire briller mon parquet" ! Et toc ...
Répondre
S
haha, j'ai bien ri, merci beaucoup !!
mais mieux vaut cela qu'un ouvrage qui ne serve pas du tout

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens