Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2018 3 20 /06 /juin /2018 08:34

Il y a des traditions dont on hérite et il y en a qu'on instaure.

Pour ma part, j'ai instauré la tradition du Sweet Dreams : 

Sweet Dreams veut dire Doux rêves, mais attention, je n'instaure pas l'obligation de faire de beaux rêves tous les soirs .

Je retricote activement depuis 7 ans maintenant et J'ai avoué publiquement que je tricotais au bout de 18 mois

Ce coming out laineux, je l'ai fait à mots choisis, pour des oreilles averties : " Tu sais, je tricote ... Non, ne me regardes pas comme une mamie dépassée ou comme dans le Père Noël est une ordure"

Puis je l'ai avoué au travail, parlant de ma vie privée et de mon secret presque honteux

Comment donc est née cette tradition laineuse ?

Tout a commencé à l'occasion du départ en retraite d'une collaboratrice qui avait apprécié mes confidences laineuses

Je lui avais tricoté un châle, le My Heaven

Nous étions en petit comité au restaurant : 4 laino compatibles autour d'un repas qui m'ont dit qu'elles aimaient le châle. Il y avait là A. et C. qui poursuivaient leur chemin avec moi et qui espéraient en avoir un aussi lorsqu'elles partiraient à leur tour à la retraite. 

Quelques années plus tard, ce fut le départ d'A. Cette année là, j'avais découvert le châle Sweet Dreams, qui lui fut alors offert avec un petit poème illustrant notre travail commun, nos années ensembles

J'ai bien vu dans le regard de C. qu'elle n'avait pas oublié le restaurant, nos regards se croisant comme une promesse secrète

C'est alors que Ch. une autre collaboratrice est venue me voir plus, me confiant, les larmes aux yeux que tout était magnifique, le châle et le poème

J'ai été touchée par son émotion et je me suis fait la promesse secrète qu'elle aussi aurait un châle à son départ

Et je me suis dit que je ne tricoterais plus que des Sweet Dreams à toutes celles qui travailleraient avec moi et qui partiraient 

A à la fin du mois, c'est C. qui part à son tour pour un repos bien mérité.

Mais cette canaille ne m'a prévenue que 1 mois auparavant !

J'ai donc fini à toute allure le test knit en cours, avant de saisir mes aiguilles pour le châle.

Heureusement le Sweet Dreams est un châle qui se monte vite et en 3 jours, le voici prêt à être offert

C'est toujours étonnant de voir que ce modèle plait à des personnalités diverses

Sa dentelle a une délicatesse particulière et les perles ajoutent un peu de préciosité

C. n'en voulait pas, j'en ai glissé juste quelques unes

parce que je suis canaille à mon tour ;-)

 

Sweet dreams

Ce châle peut se tricoter avec des laines d'épaisseurs diverses et se présente en taille S, M et L.

Je l'avais tricoté en lace taille S, puis en fingering taille M

Me revoici à le tricoter en light fingering en taille L

J'ai oublié de prendre les mesures pour comparer

Sweet dreams

Ce châle est un crescent, on commence par le haut et on tricote en jersey en augmentant les bords de 6m tous les 2 rangs

On arrive rapidement à un grand nombre de mailles, donc il est plus large que haut et le motif de dentelle se fait sur 3 grilles différentes qui font respectivement 4 , 24 et 14 rangs

Cela va donc très vite et comme on poursuit les augmentations même dans la dentelle, la bordure se fait filigrane

 

Sweet dreams

Ici, je n'ai rien modifiée, un peu pressée par le temps

Mais on peut aisément augmenter sa hauteur en répétant les grilles de dentelle, notamment la seconde grille de 24 rangs

J'ai utilisé 380m soit 95g de Malicieuse Fingering, de chez (Vi)laines, une laine 70% mérinos 30% soie, coloris, Trouver l'écharpe du rouge gorge

Sweet dreams

C. n'est pas dentelle, ni frou frou, je voulais qu'elle puisse le porter un peu comme une écharpe, un petit accessoire facile à vivre et non comme un châle dentelle

Sweet dreams

Mais je voulais qu'il reflète ce que je suis, avec ses picots

Sweet dreams

Et je voulais qu'il matérialise la délicatesse de la relation humaine, des liens qu'on tisse, fait de pleins et de vides

De moment de présence, de noeuds de partage, de perles-caillou sur le chemin et aussi des moments-trou où nous ne travaillions pas ensemble

Sweet dreams

Un départ en retraite après une vie de labeur, consacrée aux autres, dans l'effort, le dévouement, cela doit être consacré

Alors, moi, je le consacre à ma manière, j'offre des Doux Rêves laineux à celles qui ont fait leur temps, en espérant que leur avenir soit plein de projets

Et vous, avez vous une tradition laineuse ?

J'oubliais, pour celles qui veulent, voici le lien vers le modèle : Sweet Dreams, de Boo Knits

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
C'est une belle métaphore de la vie avec les autres, les collègues, les amis, ceux qui ont compté un jour ou l'autre. Et en plus, c'est un cadeau magnifique !
J'offre beaucoup de mes ouvrages tricotés, châles, layette, écharpes et bonnets... sans pour autant qu'il y ait une tradition. C'est au coup de cœur, à l'envie, à la demande aussi parfois
Bon dimanche de la part du zèbre à plumes
Répondre
S
merci petit zèbre à plume
signé un autre zèbre, sans plumes mais avec des aiguilles
M
une tradition laineuse ? de la layette pour chaque naissance, un pull irlandais chaque hiver pour un de mes fils (et un autre fils est prêt à se joindre à la tradition...), des châles posées sur des dossiers de chaise et qui attendent le coup de cœur et l'essayage d'une visiteuse amie pour repartir sur leurs épaules.
Laine et partage, tricot pour dire les hoses.

Belles modulations de Sweet Dreams
Répondre
S
roh, vous distribuez des pulls irlandais et des châles
je trainerais bien par chez vous alors
M
J'ai également pris l'habitude d'offrir des ouvrages en tricot ou crochet dentelle pour marquer un bel évènement .J'ai commencé par tricoter la layette des mes enfants et ai refait et refait les plus beaux modèles pour les offrir.Le temps a passé et ces enfants se marient alors je tricote des châles pour les mariées ou les plus anciennes . Je devrais ressortir mes modèles de layette sous peu !!!on me disait que c'était pour les mémés le tricot -comme j'ai 47 ans et que je ne le suis pas encore mais ai des nièces quasi-trentenaires je ne suis pas près d'arrêter le tricot...je crois bien qu'on associe un ouvrage fait main à de l'amour véritable car on y met du temps, des fils tout en douceur et beaucoup beaucoup de cœur à l'ouvrage...comme vous je suis tombée dedans et j'ai toujours un ouvrage en cours et dix autres en tête...Vos ouvrages sont superbes et on sent toute l'affection que vous éprouvez en les offrant.
Répondre
S
merci pour ce chouette témoignage et les compliments
il ne faut pas hésiter à témoigner de notre affections aux siens
Bises
A
Que c est joliment ditt!
Répondre
S
merci
il va être offert aujourd'hui
P
J’adore toujours autant tes jolies métaphores et la’ delicatesse de tes mots- dentelles!
Bisous
Répondre

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens