Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2019 2 03 /09 /septembre /2019 07:04
Rentrée

Hier, j'ai ri en voyant une affichette devant un magasin : "bonne rentrée pour tous les enfants et bonnes vacances pour les parents".

Hier donc, c'était la rentrée scolaire, pour les enfants certes mais aussi les parents et certains grands parents, pour leurs professeurs aussi.

Mais n'avons nous pas presque tous vécu une rentrée, qui toujours nous renvoie aux rentrées antérieures et au chemin parcouru ? 

Ce temps qui passe, c'est le temps physique qu'a parcouru la terre autour du soleil sur son orbite, c'est ce qu'on appelle sa révolution.

La révolution, c'est aussi la rotation complète d'un corps autour de son axe

J'ai pour ma part fait ma petite révolution intérieure en regardant ma propre vie depuis la rentrée dernière. Que de changements depuis, évolution et révolution à la fois !

Cela s'est traduit par un silence de plus en plus net sur ce blog, avec un article par mois, silence inconscient, silence nécessaire.

Car la rentrée, marque aussi le début de l'automne, et moi, peu à peu, je glisse vers l'automne de ma vie : ces 6 dernières années, les décès se sont multipliés, dans la famille, les amis, les collègues. Moi même j'ai traversé 4 ans d'épreuves physiques qui ont abouti à l'acceptation de mes limites et de celles mes cycles. 

Dans cet automne, l'arbre se détache de sa feuille et j'ai eu la tristesse de voir ma mère se détacher un peu d'elle même, effilochant ce qu'elle était et emportant avec un peu de mon enfance pour m'obliger à accepter qu'à un moment, on devient le parent de ses parents, dans le déni, la colère et la tristesse, mais dans l'impuissance aussi parfois.

A cet inversion de mon ordre des choses, s'est ajouté le détachement de mon ainé parti vivre son année sabbatique, lâchant là sa voie bien tracée pour réécrire sa propre histoire. Ce cheminement erratique, bien que nécessaire n'est jamais rassurant, ni évident. C'est accepter que son enfant ne veuille plus être son enfant pour un moment.

Dépossédée de mon enfant, de mon enfance, parent de ma parente, j'ai cherché le fil d'Ariane, avançant dans ce qu'il me restait, moi et ma vie. On bâtit quand même, on rebâtit parfois.

On tâtonne, forcément, car il n'existe guère de plan de route de la vie, nul Google map, mais seulement la famille, les amis, le travail, qui tracent en nous et autour de nous la voie de l'amour et du partage

Et on réalise que lorsque l'arbre se dépouille, lorsque tombe la ramure, on n'en voit que mieux son tronc, ses branchages

Quand on se dépouille, on revient à soi, à l'essentiel. On se définit, on s'ancre, on s'affirme. L'énergie de l'arbre redescend dans ses racines et moi, je me suis penchée sur la terre, notre Terre

C'est normal d'être à l'automne d'une année, ou de sa vie, on n'y peut rien, sinon que d'accepter d'avoir la possibilité de vieillir.

Mais on peut aussi avoir des automnes doux, flamboyant, riches de récoltes. Ce qu'on a semé, le fruit de notre travail récompense cet automne et si la récolte n'est pas fameuse, qu'importe, on peut semer encore pour son potager d'automne et récolter à la saison suivante

J'ai choisi de cultiver mon jardin, comme dit Candide, de le cultiver au propre comme au figuré, de faire ma part de colibri, comme dit Pierre Rahbi et surtout j'ai eu envie d'un monde meilleur, plus beau pour moi et pour mes enfants, un monde sans déchets, sans plastique, anticiper un monde qui devra concevoir les énergies différemment et  j'ai eu envie de rendre partager la terre, pour du durable

J'ai donc mis en place quelques actions concrètes dont j'ai parlé sur Ravelry et je me demandais comment en parler ailleurs sur le net.

J'ai fini par me dire que je pouvais en parler ici, au lieu de faire un autre blog, que j'aurais plus de mal encore à tenir.

Je parlerais donc ici de jardin, jardinage et permaculture, tout en parlant tricot car autant être moi à un seul endroit.

Et la vie, suivant mon fil de pensée, a fait que durant ces vacances, j'ai rassemblé tout ce qui m'était épars : ma mère et mon fils, revenu de son année et remis en selle pour 5 autres années d'études, dans une branche qui lui ira comme un gant.

Alors fidèles lectrices, attendez vous à ce que ce blog se mette au vert !

J'espère que votre rentrée sera bonne aussi. Je vous embrasse.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
J'avais envie d'avoir de tes nouvelles, je suis émue de te lire.
Répondre
C
Tes mots sonnent si juste à mes yeux, comme bien souvent... doux automne, que je te souhaite flamboyant et révolutionnaire, je viendrai te lire à chaque fois que tu voudras partager avec nous!
Répondre

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens