Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 06:58

Yves Robert a fait un film, intitulé " Courage, fuyons"

2 mots pour résumer mon sentiment de la semaine passée à chaque fois que j'entendais "courage"

Fuir. 

Fuir le présent, démissionner de mes sentiments, donner congés à mes obligations, dire crotte aux soucis des gens, omettre la gentillesse, la politesse, les autres

Fuir ceux qui ne savent pas, fuir ceux qui savent et vous ramènent au sujet, fuir surtout ceux qui savent et ont déjà oublié que cela ne fait qu'une semaine, ceux qui ne comprennent pas vos réactions

Aboyer, ronchonner et s'irriter d'être comme ça

Alors trouver LA solution pour que cela passe socialement : Tricoter

Lorsqu'on tricote, les gens osent moins vous déranger

Prenez un air revêche si nécessaire, ou un air ahuri et faites répéter

Tricoter donne le sentiment social qu'on a le droit de se taire, empêche d'être irritée et limite les occasions d'être irritable et avantage non négligeable, de se sentir actif et maître des choses

Bon, ne nous cachons pas la vérité, dormir sur une seule oreille, manquer de concentration et de mémoire n'aide guère et la Lose-du-Tricot m'a touchée : impossible de savoir où j'ai mis ma pelote, la dernière, pour finir mon ouvrage. J'ai du la ranger avec mes autres neurones valides et mon humour.....

Obligée de partir sur autre un ouvrage, qui m'avait emballée mais avec plein de torsades. Oui, obligée, car après il fera trop chaud pour le porter.

Mauvaise idée de tricoter des torsades en ce moment, qui plus est en bidouillant pour le faire sans couture. J'ai même abandonné l'idée d'une adaptation en top down 

J'ai fait, j'ai défait, j'ai refait avec une autre laine et une autre taille d'aiguille, en alignant 4 rangs par ci, 4 rangs par là. Rapide, en plus, hein ....

Mais je suis contente car il m'a permis de retrouver le chemin de la sérénité et de moi même. Au fur et à mesure que le tricot prenait forme, j'ai retrouvé le fil de moi

J'ai cessé de fuir, j'ai quitté la phase du déni et osé affronté celle de la colère et de la tristesse. C'est libérateur.

J'ai beau la minimiser en disant que la souffrance est universelle et que c'est dans l'ordre des choses, que c'est une goutte d'eau dans la mer...... il reste à la vivre quand même, pleinement pour qu'elle prenne sens

Je n'ai jamais cru que le malheur pouvait apprendre le bonheur, il peut juste vous casser ou vous inciter à fuir les ennuis. Les épreuves n'ont qu'une vertu, celle de vous montrer ce qui est en vous, un peu comme un crash test de voiture, en révélant les points forts et les points faibles, les amis et les autres.

Alors merci pour votre soutien. Il a beau être virtuel, il est bien réel pour moi. 

 

Bon, c'est pas tout cela, mais du coup j'ai plein de choses à vous montrer parce qu'on est sur un blog de tricot et pas dans un journal intime

Et surtout qu'une des vertu du tricot, c'est qu'on peut le porter et le montrer

Allez, au prochain post, je vous montre le dernier test knit en Ginkgo de Yellowcosmo 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Elisabeth 13/05/2013 23:19

Je ne sais rien dire dans ce cas, tout ce qu'on dit d'habitude est si convenu, et la douleur est si personnelle.
Le tricot, c'est une vraie méditation, ça calme et ça recentre.
Et j'ai constaté plusieurs fois qu'en cas de gros accidents de la vie, bloguer est indispensable et fait du bien.
Alors tricotez et bloguez, comme ça on sait que vous restez vivante.
Elisabeth.

systemeb 16/05/2013 19:17

blaguer et bloguer et rester vivante
.. cela me va bien

merci de m'avoir bien cernée

monalie 12/05/2013 11:53

courage... et pense aussi à toi... amitiées

systemeb 13/05/2013 21:55

merci Monalie

Thaddeus 10/05/2013 12:38

Marre des fois d'être un bon petit soldat... Occupe toi de toi, du moins essaies...

millierei 10/05/2013 07:55

Faire glisser les aiguilles , s'évader .....
Bizes Michèle

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens