Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 14:04

Le Glow, c'est une lueur, un éclat et l'Alpenglow, c'est ce rougeoiement, cette lueur rouge qu'on aperçoit sur les pentes des montages ou des falaises au lever du soleil ou lorsqu'arrive le crépuscule

Châle Alpenglow

Au tricot, Alpenglow est un châle. 

Qui se tricote avec des pics à glace, non pardon, des aiguilles 6.

J'ai même tricoté avec des aiguilles 6,5 car je trouvais le rendu meilleur.

C'est un châle qui utilise de la grosse laine bien chaude et bien lourde comme on en porte en montagne. 

Le modèle demande de la Bulky et pour pour y arriver, j'ai tricoté de la laine Wosted en double.

En clair, ma pelote fait du 230m pour 115g, soit au 200m aux 100g.

En la tricotant en double, cela fait une laine à 100m les 100g, donc très épais.

Le modèle nécessite 411m de fil Bulky, donc 822m si tricoté en Worsted en double.

Donc à peu de chose près, la quantité d'un pull pour un châle.

Donc un truc mastoc autour du cou me direz vous.

Ben non.

Cela faisait longtemps que je voulais me tricoter un châle en Bulky mais je craignais cet effet mastodonte.

Je pensais adapter un modèle de fil plus fin mais craignais aussi de n'avoir pas assez de fil, parce que les pelotes ou les écheveaux, ne pèsent jamais exactement ce qui est écrit sur les étiquettes, donc le métrage n'est jamais identique d'une pelote à l'autre.

Regardez, les pelotes ont été débutées ensemble, et j'ai quand même une différence, qui s'accentue d'autant plus que le fil est fin

 

Châle Alpenglow

Il me fallait donc un modèle qui se tricote sideway, c'est à dire d'un côté à l'autre pour que, arrivée à la moitié de mon fil, je reparte dans l'autre sens.

J'ai pris de la Trusty de chez The Plucky Knitter histoire d'oser enfin tricoter mon stock de Précieux. 100% Mérinos.

La couleur est Kissing Valentino, un beau rouge baiser, superbe mais qui à la réflexion était bien trop voyante pour un pull en entier car finalement, vivre Noël je peux, faire Noël sur moi, c'est moins élégant.

Sacrifier l'équivalent d'un pull pour un accessoire, là aussi, cela me titillait.

Mais ma démarche de tri et de vide m'avait aidée à oser : à quoi pouvait donc me servir de tricoter un pull rouge qui je n'oserais assumer alors que c'est un rouge que j'assumerais par ailleurs ?

J'ai repensé à mon châle en Cachemire que j'ai enfin osé tricoter et que je porte au lieu de contempler des écheveaux au fond d'un sachet dans un tiroir.

Alors hop, c'et parti.

Le châle commence sur 16 mailles avec une partie réservée à un torsade sur 4 rangs et des picots de 2 mailles sur 4 rangs

Châle Alpenglow

Au but de quelques rangs ( le modèle donne un échantillon de 16m et de 17 rangs pour faire 10x10cm, cela monte donc très très vite ) on va débuter la dentelle dans ce que le modèle appelle la section 2

Attention, photo de nuit parce que, scoop, je tricote la nuit 

ou bien peut-être parce que le soleil se couche maintenant super tôt ??

Allez savoir

Châle Alpenglow

Dans cette section 2 on va faire des augmentations entre la partie dentelle et la partie torsade tous les 4 rangs

On passe à la section 3 qui est quasi identique sauf qu'on va augmenter au même endroit mais tous les 2 rangs.

Cela va donc changer la pente du châle 

Châle Alpenglow

Ce qui et bien avec la grosse laine c'est qu'on a peu de mailles sur l'aiguille et cela ne pèse pas lourd sur les aiguilles car l'ensemble du châle repose sur moi et que j'ai moins de 70m sur les aiguilles.

Châle Alpenglow

On va arriver à la pointe du châle.

Normalement on arrive à la fin des premières pelotes, sauf que comme j'ai tricoté avec des aiguilles un poil plus grandes, j'ai consommé un peu plus de fil et j'ai préféré m'arrêter une répétition entière du motif soit 12 rangs avant ce qui est demandé par le modèle.

Je me suis arrêté à 69m et non 75m

Châle Alpenglow

Après la pointe du châle, on attaque la section 4, qui est identique à la section 3 sauf qu'au lieu de faire une augmentation tous les 2 rangs, on fait une diminution tous les 2 rangs

Châle Alpenglow

On obtient ainsi une jolie symétrie et on est sûre d'avoir assez de fil

Châle Alpenglow

On poursuit la section 5 qui est la symétrie de la section 2 avec une diminution tous les 4 rangs et la section 6 qui est sans dentelle.

La dentelle est simple et répétitive, mais efficace

Elle est parfaite pour alléger un châle aussi épais.

Si je ne le disais pas, on pourrait croire qu'il s'git d'un châle assez fin

Châle Alpenglow

Le reproche que je ferait au modèle est de n'avoir pas de grilles, juste des explications écrites.

J'ai donc bidouillé mes propres grilles, j'ai donc 6 grilles

Cela ne m'a pas empêchée de me tromper parfois en faisant plus de rangs entre les picots, entre les torsades ou sur la dentelle.

Car trop simple pour moi = tricot en mode automatique, sans regarder la grille, sans mettre de marqueur de rangs

pfff, orgueil que je vais devoir porter en étendard car je n'ai vu les erreurs qu'une fois le châle sec.

La bête est grande, 2 mètres de long, sur 50 cm à la pointe et 408g de poids.

Le modèle initial fait 2,32met 53 cm.

Châle Alpenglow

Alpenglow est donc un paradoxe : suffisamment grand et lourd tout en étant aérien, un peu comme la neige sur les lourdes parois des montagnes

Châle Alpenglow

Avec des picots comme j'aime, mais rapides à faire puisqu'ils sont fait au cours des rangs et non à la fin

Châle Alpenglow

Et j'adore son aspect Bulky aérien comme pour nous rappeler que la matière la plus dense est quand même pleine de vide : 

Pleine de vide entre les molécules qui la composent, de vide entre les atomes, de vide entre les électrons et les protons, que ce vide entre les électrons et les protons est comparable à la distance entre les planètes de notre système solaire à l'échelle du tout petit.

Ah, que de lien entre le vide et le plein, entre le vide et la vacuité.

Ah, comme un châle plein de trous peut me faire cogiter ....

Châle Alpenglow

Revenons un peu sur terre.

Ou plutôt sur mes épaules.

Voici mon Alpenglow porté façon picots

Châle Alpenglow

En mode chèche

Châle Alpenglow

Ou en écharpe

Châle Alpenglow

Mais ce qui est sur c'est qu'il est mon doudou de cou et que je ne regrette pas d'avoir "sacrifié un pull"

Châle Alpenglow

Pour celles qui veulent se lancer à la quête de l'Alpenglow, sachez que c'est un modèle en anglais, payant, facile à suivre et à comprendre mais que les explications dentelle sont toutes écrites mais qu'avec un lexique c'est parfaitement faisable. 

Pour le mien, j'ai tricoté en aiguilles 6,5 pour un rendu plus aérien de la dentelle et du jersey.

Il m'a fallu 812 m

Et simplement 4 soirs.

Vous pouvez aisément adapter ce modèle à n'importe quel taille de laine ou d'aiguilles, tricoter en simple ou en double avec 2 couleurs de fils différentes pour un effet plus contrasté.

Alpenglow ( cliquez sur le lien ). 

Le même en vert par Sarah de The Plucky Knitter. 

Châle Alpenglow
Repost 0
28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 18:42

Sgreugneugneu

J'ai déjà du vous dire que l'informatique 2.0 et moi n'étions point amis

Over blog a décidé il y a quelques mettre en ligne sa nouvelle version et a considéré que mon serveur était obsolète ce qui m'a gêné pour poster des photos.

Je dois donc tout sauvegarder avant de mettre à jour n'ayant pas beaucoup de mémoire sur mes appareils pour tout effacer et libérer de la place pour mettre à jour

Pfff

Ou comment se sentir 2.sous0

En attendant, je fonctionne sur un ordi plus neuf mais que me corrige automatiquement et m'empêche de faire aperçu avant de publier.

J'espère donc que vous verrez les photos correctement et je vais traquer la faute de frappe -corrigée

Heureusement que je me débrouille mieux en laine.0

Je voulais vous présenter un châle sorti il y a quelques temps ( oui, j'suis en retard mais la créatrice est ok) qui m'a permis de tricoter un de mes précieux écheveaux.

Oui, de ceux qu'on garde en attendant un modèle à la hauteur d'eux.

J'avais dans mon stock du cachemire, 100% cachemire 256m aux 105g donc du fil Sport.

Je voulais pour lui un ouvrage intemporel, tout en délicatesse.

Ce sera le châle Pierre de Lune de ChristalLittleK

Il s'agit un kit proposé en association avec Triscote : laine + modèle, mais dont le modèle sortira seul dans quelque temps.

Les laines sont magnifiques. Elles sont de Bart et Fancis, Albertine 50% mérinos, 50% soie.

Le modèle se tricote en fingering et se décline en taille S ou M

Comme je le testais, je voulais utiliser mon précieux et j'ai proposé d'en faire une version en sport, qui équivaudrait en taille M si je tricote en taille S.

Il m'en a fallu 208g soit 520m.

Il commence par un montage des mailles en picots puis on fait une bordure de rang mousse avant de débuter la dentelle.

Ces rangs de dentelle sont bordées par 2 marqueurs : l'un à gauche et l'autre à droite.

De chaque côté de la dentelle on tricote du point mousse.

Pierre de Lune

Cette laine est une merveille, douce....

Le modèle se tricote en 3,75 et moi, j'ai pris du 4mm

Pierre de Lune

Et le blocage magnifie toujours la dentelle

Pierre de Lune

On fait des rangs de dentelle mais en rangs raccourcis : tous les 8 rangs on déplace le marqueur de gauche de plusieurs mailles.

Cela va raccourcir la partie dentelle et dessiner des paliers de mousse

Pierre de Lune

A droite de la dentelle, on va faire du point mousse

Pierre de Lune

Mais on va aussi ajouter des augmentations sur cette bordure mousse pour l'élargir, tout en faisant des picots au début des rangs mousse

Pierre de Lune

Comme le marqueur de gauche se déplace plus vite que le marqueur de droite, à un moment, il ne restera plus guère de dentelle

Pierre de Lune

Il en restera assez pour dessiner une répétition du motif de dentelle

Pierre de Lune

Et comme on augmente les mailles à droite, on va arriver à augmenter assez pour avoir plusieurs fois juste une répétition de motif de dentelle

Pierre de Lune

Une fois les rangs de dentelle terminés, on reprend les rangs raccourcis en mousse et on finit le haut du châle en mousse

Pierre de Lune

Et hop, on obtient un châle grand et globalement triangulaire, avec des tas de picots mais sans fatigue puisqu'ils seront faits au cours du tricot et non au rabattage

Pierre de Lune

L'équilibre est subtil entre mousse et dentelle

Pierre de Lune

Il est tricoté en Plucky Cashmere Sport, 2 écheveaux couleur Wintry Mix, un gris doux et chiné.

Le voici porté

Pierre de Lune

Version plus chèche

Pierre de Lune

C'est doux et ultra chaud.

Mon premier ouvrage en 100% cachemire, mon doudou de cou, pour aller avec tout.

Pierre de Lune

Le kit en Albertine est encore disponible à la vente en exclusivité sur le site de Triscote

Pour les autres qui ne souhaitez que le modèle, un peu de patience, il sortira bientôt.

Pierre de Lune est un modèle payant et en français. Il a aussi été testé en version fin laine lace ou dentelle. 

Voici la version en fingering Albertine dans les 2 tailles S et L

Pierre de Lune

Merci Christelle de m'avoir fait une fois de plus confiance pour le tester.

Ce fut un plaisir, un châle simple mais sans ennui, un grand classique de ma garde robe.

EDIT : ça marche, j'ai les photos !!

Reste à trouver comment débloquer les adblock si j'en ai 

Repost 0
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 23:40

Celles qui ont des enfants le savent déjà, les vacances scolaires ont commencé.

Et cette année, les vacances débutent en milieu de semaine.

N'ayant pas envie de caser mes enfants pour les quelques jours de cette semaine, je me suis octroyée des vacances.

Les vacances, cela peut servir à se reposer ou à voyager.

Cela peut servir à s'occuper de soi ou de sa maison.

Prendre du temps pour soi ou pour d'autres, revoir ses amis ou sortir.

Mais prendre des vacances, c'est surtout faire vacance

Le mot dérive du latin Vacare, être vide, être inoccupé, être sans

Etre en vacance, C'est faire Vide.

Faire le vide, faire du vide.

Et le vide dans un monde comme le notre est un luxe.

Nous sommes dans un monde de pleins.

Plein d'avoirs, plein de devoirs, plein de Love, ou d'Amis, plein de mails, plein de tout, plus, toujours plus.

Nous sommes comme ces hamsters qui courent dans cette roue, qui courent et qui continuent de courir car la roue les entraine, comme eux mêmes entrainent la roue.

Nos envies finissent pas nous empoisonner sans que nous en prenions conscience 

Les réseaux finissent comme des entraves

Le combat actuel pour la liberté n'est plus de pouvoir faire, c'est le combat pour ne plus faire.

Le vide peut il faire peur ?

Surement, lorsqu'il signifie la fin de tout ce que nous avons ou faisions, tout comme le silence peut être absence de son, qu'il faut alors meubler. Ce vide, il faut alors le combler.

En achetant, en parlant, en faisant, en mangeant, en buvant. Un peu, beaucoup, tout le temps, sans pouvoir s'arrêter.

J'ai mis des années à apprivoiser le silence et à l'aimer pour ce qu'il est, une occasion de m'entendre et d'écouter l'autre en me mettant en retrait de moi.

J'ai depuis des années pris conscience de nos vies si pleines et j'aspire au vide comme j'aspirais au silence. Mais je n'avais pas le mode d'emploi vers le Vide.

Je faisais, je m'éparpillais. Je pouvais faire certaines choses, mais butais invariablement sur d'autres.

J'ai cheminé sur le chemin du Simple, mais le Vide me semblait hors de ma portée.

Je ne savais pas faire le vide, juste parfois m'éloigner du plein, couper le téléphone, couper internet, tenter de ne RIEN faire

Depuis le mois d'août, date des dernières vacances, j'applique une méthode qui marche pour moi et je voulais le partager avec vous.

J'ai découvert comme sans doute beaucoup d'entre vous, le Bullet Journal

Le lien est en anglais.

Pour les autres, lien en français

L'idée est surtout de personnaliser selon son mode de fonctionnement personnel.

Le mien est un simple cahier de brouillon car je privilégie l'acte et non la déco.

J'y note toutes les actions concrètes que je dois faire, comme une simple liste de courses, couplée à une liste de jours et de mois me servant d'agenda.

Mais au lieu de barrer jubilatoirement ce qui est fait, je coche jubilatoirement des cases.

Cela rend tout lisible.

Je ne perds plus mes feuilles, tout est regroupé, toutes mes vies dans un seul espace, aux pages numérotées avec un index.

Cela me permet principalement de ne rien repousser à plus tard et d'évaluer de suite tout ce que j'ai à faire et d'avoir une visibilité sur mes multiples vies.

J'ai même fini par réaliser que j'avais plus vite fait de faire, que de noter de les faire pour penser à les faire, ... si j'y pense.

Alors je fais de suite et ne note que ce que je ne peux faire dans la foulée.

A force de faire les choses, j'ai fini par en venir au bout et surtout de ne plus les faire en urgence, quand j'y pense ou quand je suis fatiguée.

Je ne cours plus dans la roue du hamster.

En parallèle, j'ai lu Laurence Einfalt et Marie Kondo.

Et surtout j'applique !

Je ne parvenais jamais à ranger durablement. 

Pas facile toute seule, impossible dans une famille où tout le monde se croise et partage un espace.

Le déclic est venu de la prise de conscience qu'il me fallait faire le vide, donc jeter.

Je jette donc avant de ranger.

Cela tombe bien, cela en fait moins à ranger.

Je n'ai pas peur du gâchis, car le gâchis est déjà qu'il dorme dans un coin de chez moi.

Je trie, je donne ce qui est en bon état.

Je laisse le reste dans un carton avec un "Servez Vous ( mais pensez aux suivants)" devant mon chez moi. Et étonnamment, tout part.

Je ne perds pas de temps à faire une annonce pour gagner 1€, mon gain est celui du temps et de l'espace retrouvé.

J'ai embrigadé ma famille dans ce mouvement et pour peu qu'on fasse avec les eux, les enfants arrivent très bien à faire au lieu de nous laisser faire.

Ils savent jeter.

J'ai acheté une étiqueteuse qui a aussi aidé à pérenniser cette action.

En 3 mois, j'ai trié quasi les 2/3 de ma maison et de mes papiers et je ne m'arrête pas.

Seul varie le temps que j'y consacre.

Car lorsque je vide, je me vide, je m'allège, je m'élève et me libère.

Je regarde mon passé et le laisse partir.

En laissant partir ce passé qui est mon histoire, il va faire partie de moi.

Je n'ai pas besoin de le matérialiser car en le jetant, je l'incarne.

Je suis pleine de mon vide.

Et si vous profitiez des vacances pour faire vacance aussi ?

 

Repost 0
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 00:00

J'ai eu un peu plus d'énergie, assez pour vous écrire un article et vous faire voyager.

J'ai eu envie de vous faire partir au soleil mais aussi dans le temps.

Je suis allée à la fête de l'olivier dans la ville voisine.

J'ai la chance d'habiter dans une région qui est la 2ème région oléicole de France et qui possède 41 moulins à huile.

Malgré les rivages et la mer toute proche, on y fait quand même pousser 700 000 oliviers.

L'olivier est un arbre qui symbolise la paix mais aussi la sagesse, la tempérance et la patience.

Ses branchages servent à couronner. Ses fruits servent à table, mais aussi à la fabrication de l'huile.

Celle ci reste une fabrication artisanale et identique à celle d'antan.

Seuls ont changés les matériaux et la motorisation des meules et des presses.

Après la cueillette, les olives sont broyés dans une meule en pierre ou en inox, avec leur noyau.

L'ensemble forme une pâte marron qui est ensuite déposée sur des galettes de fibres qui sont empliées les unes sur les autres.

L'ensemble est ensuite pressé pour en extraire l'huile, dite première pression à froid. 

Le reste de la pâte va au compost.

Ce jus, à la coloration verte, est mis en bassin de décantation pour séparer l'huile des déchets qui persisteraient.

Le lendemain, l'huile est séparée des déchets en versant de l'eau.

L'eau tout naturellement va soulever l'huile qui sort du bassin de décantation et va couler dans des bouteilles ou des futs.

Les déchets sont mis à bouillir pour en extraire l'huile qui va servir comme huile de moteur.

L’huile de moindre qualité était employée dans les lampes à huile.

Le reste de l’huile servait à faire du savon.

Le Sieur Pierre Rigat s’est vu délivrer une patente royale par Louis XIV pour installer la première savonnerie en France, à base d’huile d’olive.

Hélas, il fit faillite au bout de 2 ans et la patente fut reprise par la ville de Marseille qui développa par la suite le fameux Savon de Marseille, avec le succès qu’on lui connaît.

Le savon a donc failli s'appeler le Savon de Toulon.

Plus tard, la culture de l'olivier connu un terrible hiver. En effet, en 1709 les chataigniers et même les oliviers de Provence gelèrent.

Les paysans se tournèrent vers la sérisiculture ou culture du Ver à soie.

En effet, les nobles prisaient la soie, mais son importation d'Asie la rendait fort couteuse.

Henri IV par le biais de son agronome, Olivier de Serres, implanta en France la culture de l'animal, dont l'aliment était la feuille de murier ( d'où le nom Mulberry silk ou soie mulbère ) 

Lyon était réputée pour ses métiers à tisser et à proximité l'Ardèche a vu s'implanter des plantations de murier et on peut encore visiter aujourd'hui des magnaneries. J'ai visité celle de Lagorce qui depuis a fait peau neuve. 

Si vous y allez, faite aussi un crochet pour visiter Ardelaine ( article sans photo, j'ai tout perdu) mais voici le site

La chaleur de la région méditerranéenne était un atout et les arbres se sont dévelloppé ainsi que la production de soie dans la région.

Hélas, le murier est un arbre caduque qui perd ses feuilles en hiver, il n'y donc plus de nourriture pour les vers, au contraire de l’Asie où le feuillage pousse durablement.

L’activité a donc décliné.

Aujourd'hui, l'activité tourne autour de la vigne, le rosé, les fleurs et la mer.

Cette fête de l'olivier est donc une fête qui celèbre un patrimoine, culturel, gastronomique mais aussi un héritage de labeur où l'homme a su vivre de ce que lui apportait la nature et faire fructifier une terre souvent aride l'été.

Elle est l'occasion de réunir des gens de diverses générations sur un week end entier, autour d'activités, d'expositions et de stands, de nourriture et pas que de l'olive, beaucoup de jeux pour les enfants et d'une reconstitution d'un village provençal d'antan.

Fête de l'olive

La reconstitution d'une petite maison, avec ses habitantes en tenue traditionnelle

Avec le sourire en prime

Fête de l'olive

Mais moi, j'ai vu ce que tenait la petite dame dans sa main et ce qu'elle faisait lorsqu'il lui semblait ne plus voir personne autour d'elle.

Comme elle est belle et sereine et comme je nous imagine ainsi sur nos aiguilles !!

Fête de l'olive

Alors je n'ai pas résisté.

Je suis allée causer avec elles toutes. J'ai regardé, j'ai écouté, j'ai posé des questions.

J'ai appris ce que je vous ai raconté plus haut sur l'implantation des vers à soie dans la région, moi qui ai toujours cru que l'abondance des muriers platanes étaient uniquement due à l'abondant feuillage bien pratique pour faire ombrage l'été.

J'ai vu des carreaux de dentelle au fuseau.

j'ai vu du crochet et de la broderie.

J'ai appris le boutis 

Mais ma passion reste le tricot.

Voici donc un bas, tricoté pour être porté sous les robes traditionnelles, avec une jolie mitaine.

Fête de l'olive

Le pied est petit et léger, le haut est plus cuissu.

Mais ne nous attardons pas à ce détail, pensons au travail fourni.

L'aiguille circulaire est un anachronisme, mais là aussi, chut.

Il y a des fêtes de l'olivier un peu partout mais si vous passez par le Var le premier week end d'octobre, réservez le entièrement pour la fête de l'olivier d'Olliloules la bien nommée qui a lieu chaque année

 

Fête de l'olive
Fête de l'olive
Repost 0
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 16:39

Je ne sais pas comment vos Chers et Tendres perçoivent votre relation au tricot mais le mien est très patient, notamment avec mon stock qui grossissait.

Mais sa tolérance flirtait avec une forme d’indifférence. C’était ma passion, pas la sienne.

Pas de tricot pour lui.

Je le suspecte dans les premiers temps de craindre l’effet Serpillère Ordure du Père Noël.

Il a fini par accepter des paires de chaussettes, confort mais cachées...

Il a commencé à changer d’avis avec un plaid en Noro, ma laine fétiche d’alors. J’ai ensuite tricoté 2 paires de chaussettes en aiguilles 5.

Mais toujours refus que je lui tricote autre chose.

Donc lorsque ChristallLittleK a proposé un châle mixte en test knit, je lui ai proposé, il a dit non.

J’ai maintenu ma participation au test en me disant que ce serait pour moi, en gardant espoir qu’il change d’avis.

J’ai pris une laine qui pouvait convenir pour lui ou pour moi.

De la Pimprenelle, dans une couleur mythique : En Terre Islandaise, un marron comme la terre, avec des éclats vert comme le lichen et gris comme de la glace, superbe.

Le modèle est sans fioriture, parfait pour révéler la laine.

On commence par le haut du châle, des rangs raccourcis pour former une sorte de croissant en mousse.

On pose ensuite des marqueurs pour délimiter à chaque extrémité des zones qui seront en point mousse, au milieu il y a des zones en jersey endroit et au centre, une partie où se font les augmentations.

Elles seront tricotées torses pour faire des colonnes

Les augmentations vont donc faire pencher les colonnes et elles vont apparaître comme des branches d’un arbre qui s’écartent.

Lestat

Au début, ces branches arrivent toutes sur une même hauteur, elles sont donc de tailles inégales.

Dans la partie suivante, les branches vont faire le même nombre de rangs, elles seront donc de taille identique et cela formera une pointe.

 

Lestat

Plus bas on va délimiter 2 nouvelles zones d’augmentation avec des colonnes, à la jonction entre mousse et jersey. Elles vont aussi créer des pointes.

Ces 3 pointes vont donner une forme d’ailes de chauve souris au châle qui est très grand, pas loin du 2 m d'envergure, puisqu’il faut 800m de fil aiguilles 3,75.

Les pointes latérales se voient peu lorsqu’on le porte sauf si on décide de s’en faire une cape

On finit le châle par une bordure mousse

Lestat

Et c’est là que Cher et Tendre, voyant la bête lors de la séance photo, me dit qu’il lui plaisait bien

Alors c’est parti pour l’essayage sur lui

Lestat

Je n’avais pas assez de mes 2 écheveaux couleur unique, j’ai donc alterné ainsi :

Avec un fil marron ( Pimprenelle Au pied du Grand Chêne ), j’ai fait une barre mousse marron

Puis une barre mousse dans mon Terre Islandaise

Puis 2 rangs dont le rabattage en marron.

Par chance c’est très discret

 

Lestat

Le jeu de texture et le motif est présent mais très discret, parfait pour un modèle homme et assez grand pour s’envelopper dedans

Lestat

Mon Cher et Tendre est convaincu :

La laine est belle, la laine est douce, l’ouvrage est joli, parfait pour qu’il l’emporte affronter les grand frimas

Lestat

Ah, je suis fière ! 

Enfin il me réclame un ouvrage pour lui dont je peux moi même être fière !

Je peux enfin le gâter avec un de mes Précieux (écheveaux) !

Et soyons honnête, la couleur est parfaite pour lui, avec ce qu’il porte habituellement.

Encore une photo pour mémorabiliser ce moment

Lestat

Et c’est là que quand même, une petite voix au fond de moi couine

- « MES Terre Islandaise »

Et qu’une autre voix lui rétorque

- «  Tu en as d’autres »

……Couine quand même…..

- "Mais pas En Terre islandaise !..."

Et qu’une dernière voix en moi ajoute :

- «  Maintenant tu as un bon prétexte auprès du Cher pour justifier une razzia laineuse : cette fois ci, je fais un stock juste pour toi !! .... Et comme tu es plus grand que moi .........»

Voici la version de ChristalLittleK

Lestat

Voici la version en test knit de Delnimbus qui montre bien le jeu des textures et les différentes pointes.

Lestat

Voici la version test de Flobrode qui est toute en féminité, car n'oublions pas que le châle est mixte. On voit aussi très bien le dénbut du châle en rangs raccourcis.

Lestat

Le modèle est payant et en français et fait partie de la collection Fall for Men qui inclut un pull qui sera montré ici aussi

Châle Lestat

Il est le fruit d'une collboration avec Polo&Co qui commercialise son propre fil, nommé Chanthang, 50% Merino 50% Yak, 400m, 100g, laine bio

Lestat
Repost 0
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 23:50

Depuis cet été, j'ai des envies de bleu et des envies d'ailleurs.

J'ai donc pensé à un bleu pour tricoter le test de Hel et Zel dont le modèle vient de sortir.

Il porte le joli nom de Magellan.

Il s'agit d'un pull tricoté en top down sans couture, de coupe Boxy, donc porté ample, et dont l'élément principal est l'existence d'un panneau de dentelle en V qui se détache sur le devant

Magellan

Le motif se retrouve sur le dos

Magellan

Il possède des goussets qui vont affiner l'emmanchure

Magellan

Ces goussets débouchent sur des manches, comparativement fines puisque le pull taille exprès large, afin d'équilibrer l'ensemble

Le bas va se séparer en 2 pans qui seront tricoté en aller retour, le devant étant plus court

Magellan

L'ensemble va donner un pull tout terrain, suffisamment travaillé pour être porté de manière féminine grâce à la dentelle, mais suffisamment simple pour convenir à toutes les situations et suffisamment ample pour jouer la décontraction, surtout celle de la ligne de la silhouette.

La différence de hauteur de pans peut même aider à masquer d'éventuels plis disgracieux

Mais nous savons toutes que nous n'en avons pas, hum ? on n'a pas d'yeux dans le dos, tout le monde le sait, n'est ce pas ?

Magellan

Mais ne nous fions pas aux apparences de simplicité, sa construction est originale puisque on commence à tricoter le dos, avec le motif dentelle, en aller retour.

On part donc de la nuque vers le bas du dos et on s'arrête dès qu'on arrive à l'emmanchure.

On relève alors des mailles à l'épaule, côté nuque donc et on fait une première épaulette

Magellan

On relève ensuite des mailles sur l'autre épaule pour tricoter la seconde épaulette.

Biensur, pendant que l'on fait cela, les mailles non tricotées ne sont pas rabattues mais mises en attente sur un cable

Magellan

On va ensuite monter des mailles entre les 2 épaulettes et tout mettre sur une seule aiguille pour tricoter le devant et cela jusqu'à atteindre l'emmanchure

Magellan

On replie ensuite devant et dos et on va débuter le tricot en rond qui donc débutera sous l'emmanchure.

Comme ma laine est teinte à la main, les écheveaux ne sont pas identiques et je n'ai pas alterné pour ce début

On voit donc la démarcation, qui explique la construction, et qui débute pile sous le V dans ma taille

Magellan

On termine ensuite par des côtes torses. 

Ma première modification est d'avoir fait une dentelle plus petite : le motif dessine un V.

J'ai donc tricoté un V plus petit en supprimant un motif de répétition en moins en début et fin de grille autant pour la dentelle de devant que dans le dos

Les modifications exactes pour la taille XS sont sur ma page project de Ravelry, mais globalement il s'agissait de tricoter en jersey la première répétition de la grille et jersey aussi pour la dernière répétition de grille quelque soit la hauteur de rang.

Mon idée était d'avoir une dentelle qui se limite au décolleté, je n'avais pas envie d'avoir à réfléchir le matin si oui ou non je voulais montrer mes sous vêtements, si j'avais ou non le bon tshirt à assortir en dessous, de d'autant que les manches étant un peu fines, tous les tshirts n'auraient pas convenu

Magellan

Il me semble que le modèle taille serré pour les manches.

Il se pourrait aussi que mes petits bras devienent potelés ( ciel !!)

Magellan

Le rabattage se fait à l'aiguille à coudre, pour donner de la souplesse, ce qui permet aux côtes torses du bas d'avoir quasi la même largeur que le jersey

Magellan

J'ai rallongé les manches, pour avoir bien chaud, car oui, on peut être frileux du bras, même potelé

Magellan

Pour le col, j'ai choisi de tricoter avec des aiguilles plus fines, en 3 mm tout en relevant le nombre de mailles demandé dans le modèle afin d'avoir une bonne tenue :

Un col en top down a tendance à bailler, la dentelle accentue cet effet et les mailles torses en suffisent pas forcément à contenir cet effet.

J'ai aussi choisi de rabattre normalement, ce qui resserre bien le col et lui assure de la tenue mais aussi parce que le rabattage à l'aiguille à coudre aurait non seulement donné trop d'élasticité mais aussi parce que cela modifie visuellement l'effet côtes 1/1

Magellan

Et hop, un petit pull classique mais pas trop, tricoté en aiguille 3,25 pour le corps pour obtenir le bon échantillon et 3,5 pour les manches parce que j'ai toujours tendance à tricoté plus serré les manches, en laine (Vi)laines, Tordue Fingering, couleur A la pêche aux coquillages, 1058m, 100% Mérinos.

Le voici dans sa version originale avec un V de dentelle plus étendu. 

Magellan
Magellan

Merci Hel et Zel pour ta confiance et pour m'avoir permise de participer aux tests.

Le modèle Magellan est en français, payant et vous pouvez cliquer sur le nom pour accéder sur la page du modèle

Repost 0
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 23:03

Je reprends le chemin du blog.

La reprise est difficile et la pleine forme n'est pas encore au rdv. Mais je n'ai pas envie une fois encore de parler de ma santé

Place au tricot

Aujourd'hui, c'est parti pour un nouvel article

J'ai beaucoup de retard, alors on reprend dans l'ordre

Pour commencer, petite tournée des ouvrages testés et déjà terminés.

Certaines l'ont déjà vu sur Ravelry.

Il s'agit d'un test pour Yellowcosmo dont le modèle est sorti début août

Il s'agit d'un châle avec la patte de Yellowcosmo : Sans grosse difficulté, bien expliqué et qui a suffisamment d'intéret pour une tricoteuse affirmée et confirmée.

Il s'agit d'un châle crescent, en forme de demi lune, peu haut mais très large, assez pour faire 2 tours de cou et bordée d'une dentelle.

Cette dentelle mélange trous trous et petites torsades

Personnellement, je ne l'ai pas trouvé plus complexe que d'autres modèles que j'ai pu tester pour elle mais une autre testeuse a trouvé que la dentelle portait bien le nom du modèle : Diabolique.

C'est sans doute parce que la dentelle n'est pas "prévisible" comme certains motifs.

Diabolique

Il se tricote en 3,75 avec 434m de fil.

J'ai bidouillé pour que cela tienne avec un seul écheveau de 400m et même avec un écheveau de 400 yards, soit 384m, ce qui correspond à un écheveau de MadelineTosh Merino light.

Justement, j'avais envie de bleu, vif, couleur Oceana

Comme il s'agit d'un châle crescent, on part avec très peu de mailles et on augmente de 6 mailles sur 2 rangs : des kyok ( 1 maille end, un jeté, 1 maille end le tout dans une seule maille ) sur le rang endroit et des yo (1 jeté ) sur le rang envers

Cela a pour conséquence une petite bosse en haut du châle.

Pour éviter cela, j'ai directement monté 13 mailles au lieu des 7 du modèle, ce qui me fait gagner 2 rangs et autant de laine.

J'aurais pu monter d'emblée plus de mailles mais je ne voulais pas trop modifier le test visuellement

Ce modèle est adaptable car il faut atteindre 199 mailles, soit un multiple de 24 + 7 mailles.

Je n'ai fait que 175m ce qui me permet d'avoir 7 répétitions du motif au lieu de 8.

J'ai tricoté le corps avec des aiguilles 3,75 et la dentelle avec des aiguilles 4.

La dentelle consommant moins de fil pour une même hauteur, avec des aiguilles plus grande, je rattrape à peu près la hauteur initiale du châle perdue car je fais moins de mailles.

La grille comporte 54 rangs. 

Il n'y a pas d'explications écrites ligne par ligne

Le motif se fait sur le rang en face endroit et avec du jersey envers pour le rang envers.

Je ne l'ai pas modifié mais j'ai tenté un truc : j'ai fait un double jeté en début et fin de rang sur les rangs envers, pour donner plus de souplesse à ma bordure.

Je n'ai pas trouvé cela lâche mais peut être est ce cela qui a fait que j'ai trouvé le rabattage du dernier rang très serré.

Il faut dire que sur le rang 51 et 53 on fait des ssk et K2tog à la suite, ce qui resserre et incurve le bord.

Diabolique

Avec mon bord ultra souple, cela roulotte

Diabolique

J'ai beau défaire et sauter le rang 53 et rabattre très souplement aiguille 5 au rang 52, le résultat n'est pas à la hauteur du modèle initial

Cela roulotte tellement que j'ai, en le regardant, comme des pensées de parchemin qu'on déroule pour le lire ( et qui se réenroule de suite, l'effet mémoire de forme avant l'heure ).

Bien sur, le blocage n'y change rien, pire il assouplit le haut au détriment du bas

Diabolique

Je prends mon courage à 2 mains et je défais. Car dans le fond, avec mon bidouillage, il me reste de la laine.

Surprise, la laine se défait très bien après blocage, et n'est pas du tout abimée ou frisottée.

Je suis restée sur mon rang 52 au lieu de 54 pour rabattre et j'ai fait des picots parce que c'est joli et très souple.

Mais comme cela consomme aussi pas mal de laine, j'ai joué la sécurité et je n'ai fait des picots  que par endroit : au niveau des pointes et non des creux, soit sur les 6 jetés à la suite : un picot de 2 mailles avant le premier jeté, un autre entre le 3ème et 4ème jeté et un dernier après le dernier jeté, pour que cela soit symétrique

Diabolique

C'est encore un peu lache en haut mais c'est maintenant équilibré et il tient à plat sans rebiquer

 

Diabolique

Voici des photos du châle avant et après picots.

Version sans picots, proche du modèle d'origine 

Diabolique
Diabolique
Diabolique

Et maintenant version avec picots, pas vraiment différent mais plus souple et plus girly

Diabolique
Diabolique
Diabolique
Diabolique

Voici la version de Yellowcosmo, à peine plus grande mais nécessitant plus qu'un écheveau de 400m

 

Diabolique
Diabolique

Au final, il m'aura fallu 108,5 g ( les écheveaux de Madelinetosh sont de 110g) soit 363m

j'ai donc utilisé les restes pour faire des mitaines assorties, avec le reste de mes restes

Des Spring roses in Vienna, largement modifiées pusiqu'au départ c'étaient des moufles.

Pour les fidèles du blog, c'était le modèle des moufles offertes à Fraisouille en échange de son superbe châle High Desert

Diabolique

J'ai utilisé en couleur principale de la Madelinetosh Eyre Light  couleur Whisky Barrel

il m'en a fallu 26g soit 110m pour les 2 mains

Je l'avais utilisé sur ce projet ci

Et j'ai doublé les mitaines avec de la baby alpaga Tricotin, couleur Mer

utilisé pour  ce cadeau ci 

J'ai suivi la grille de la dernière rose du modèle, celles sur les pointes, aux doigts

Diabolique

Le motif n'est pas identique des 2 faces, l'intérieur étant des petits pois

Diabolique

J'aime beaucoup ce contraste entre le fleuri et le graphique.

La doublure les rendent très chaudes 

Diabolique

Pardon pour la qualité parfois médiocre des photos et la pauvre robe pourrie mais par ce temps, le repassage est superflu

Je ne pensais pas qu'avec juste 25g de laine, je pourrais quand même faire quelque chose.

Donc si vous avez des petites mains et de petits restes, si vous êtes du genre à aimer les choses assorties, alors voici les liens vers le châle  Diabolique et les moufles Spring rose in Vienna

Repost 0
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 09:11

En attendant que la norme et la pleine forme reviennent tout à fait par chez moi, je vous propose un petit tuto car cela faisait longtemps.

Un petit sujet d'actualité car je pense que certaines sont en vacances ou vont prendre le chemin du retour.

Vous n'avez peut être donc pas sous la main l'ensemble de vos outils habituels pour tricoter.

Peut être tricotez vous actuellement dans le train, la voiture, l'avion, le Deltaplane ?

Ah non , pas le deltaplane, ce n'est pas pratique pour tricoter, faut quand mêmr se cramponner.  

J'avais parlé dans une article précédent de tricoter ensemble ses 2 manches sur une même circulaire en top down un peu ainsi.

Dans mon tuto, je vous conseillais d'utiliser un marqueur pour signaler quand finissait un rang pour chacune des 2 manches.

Mon marqueur était un compte rangs, ce qui permettait aussi de calculer le nombre de rangs avant chaque diminution.

Mais un marqueur basique suffirait tout autant : bout de fil, élastique, thrombone, épingle à nourrice, marqueurs habituels ....

 

Tuto : tricoter 2 manches ensemble version nomade

Voici la version nomade de ce tuto : en voyage on fait avec ce qu'on a et on n'a pas forcément de marqueur.

On est mobile et parfois on peut être obligée de poser son ouvrage avant la fin du rang.

On risque donc de perdre le marqueur entre les 2 manches.

Pour éviter cela, il faut mettre le marqueur sur la manche et le côté sur lequel on commence le grand tour des 2 manches 

Tuto : tricoter 2 manches ensemble version nomade

En voyage, on a aussi parfois le mal des transports. 

Donc lire le nombre de mailles  sur le marqueur ou compter le nombre de rangs entre 2 diminutions peut occasionner un vomissement inapproprié.

Comme il serait impossible de demander au conducteur de toujours s'arrêter pour qu'on compte vu que déjà en mode sédentaire la phrase " attends, je compte" déclenche déjà une hystérie réactionnelle, en vacances, on va devoir s'adapter.

Voici mon truc :

Lorsqu'on a fini son premier tour et que on arrive au marqueur, qui était donc juste après la première maille pour ne pas tomber, on va la déplacer à la maille suivante

Tuto : tricoter 2 manches ensemble version nomade

On déplace ainsi de rang en rang notre marqueur et arrivée au bon nombre de rangs, on fait sa diminution

Pour ne pas souffrir du mal des transports, en fait on ne regarde pas le nombre de mailles mais on va les compter, avec les doigts :

Le nombre de mailles entre le marqueur et le début du rang dit automatiquement le nombre de rang tricoté.

Ci dessous, j'ai 6 rangs

Tuto : tricoter 2 manches ensemble version nomade

Là je vais vous montrer en détails comment déplacer le marqueur.

Sur la photo ci dessous, j'ai fini le rang 8 et je débute le rang 9.

Le marqueur l'indique que je suis sur la première manche du rang 9.

Comme l'autre manche n'a aucun marqueur, je saurai que je suis toujous rang 8 ( sur cette autre manche )

Tuto : tricoter 2 manches ensemble version nomade

Arrivée à la maille 8 ( donc du rang 9 maintenant que je vais changer de rang ) je vais enlever mon marqueur

Tuto : tricoter 2 manches ensemble version nomade

Pour ne pas le perdre en voyage, je le garde entre les lèvres ( sans bailler, sans baver, cela va de soi ) juste le temps de tricoter ma maille 9 et je vais repositionner le marqueur

Tuto : tricoter 2 manches ensemble version nomade

Et hop, le voici juste après la maille 9.

Si j'avais eu un doute sur le rang, un ptit décompte de mailles avant le marqueur suffit à me renseigner, plus besoin de papier, de stylos

Tuto : tricoter 2 manches ensemble version nomade

Ce petit truc peut aussi se faire à la maison, confortablement installée dans son fauteuil.

Le seul soucis de ce truc est qu'arrivée au rang où je repars à 1, je vais devoir transférer le marqueur au début :

je vais donc passer mes mailles sans les tricoter de mon aiguille gauche vers mon aiguille droite, enlever mon marqueur, repasser mes mailles sur mon aiguille gauche toujours sans les tricoter, poser mon marqueur juste après la premirèe maille du rang et remettre la maille avant de tricoter.

Un peu gênant, mais en pratique, il y a rarement plus d'une dizaine de rangs entre chaque diminution.

L'uilisation d'une épingle à nourrice ans ce cas règle le soucis : ou l'ouvre et le replace de suite.

J'espère que ce petit truc vous semblera utile.

J'espère qu'il vous incitera aussi à développer le tricot nomade !

Repost 0
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 15:06

Le plateau repas de ce midi était délicieux.

Lourd mais délicieux.

Il est plus ou moins passé.

Le chirurgien est lui est passé, tardivement mais complètement.

Et le second passant constatant le passage du premier, j'ai été autorisée à rentrer.

Cela n'a pas traîné par contre !!

Je suis chez moi !!

Un peu lourde mais libre.

 bientot pour de nouvelles aventures tricotesques.

Merci pour votre soutien et amitié virtuelle

So Sweet home
Repost 0
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 16:56

Un message pour vous rassurer.

Je vais mieux, c'est une encore occlusion du grêle mais cela devrait passer avec juste un traitement médical.

Les douleurs et les vomissements ont disparus sous traitement, je suis autorisée à boire depuis cet après midi.

Cela peut récidiver tant que je ne serais pas totalement opérée dans tous les coins, et si pour cela il faut y passer 4h, il le faudra mais plus tard.

Pour l'instant personne ne me le conseille, aucun des chirurgiens ne le souhaite. 

Cela tombe bien, je n'y tenais pas non plus.

Va falloir continuer à vivre avec Damoclès comme voisin et me faire à l'idée qu'un jour je devrais y repasser, mais hors contexte d'urgence.

M'en vais me reposer un peu et quand mon téléphone sera bien rechargé, je m'en vais revenir à des aiguilles plus catholiques, celles qui aiment la laine.

Merci pour votre soutien et non, y a pas de fatalité, pas d'engrenage, pas de malchance, juste une histoire qui n'a pas fini d'être tournée.

Prenez soin de vous

Repost 0

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens