Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 15:32

J5 et encore 48h sans boire ni manger.

Il est donc temps de me questionner.

Qu'allais je faire de ce corps qui m'était étranger ?

Ou bien la vraie question n'est elle pas :

n'est pas moi qui suis devenue étrangère à ce corps ?

À mon corps ?

Donc étrangère à moi même ?

Qui suis je donc au fond ? Corps, coeur, esprit ? 

Mon corps vient de me le rappeler.

Je sais lire et écrire, je sais même compter et parler des langues étrangères, je sais faire mon travail et je sais même tricoter des points compliqués, je sais surfer sur internet et mon esprit peut voler loin.

Mais ce n'est que peu de choses, car mon corps, lui, sait bien plus de choses encore

Il sait faire un bébé, il sait fabriquer du lait, il sait faire battre mon coeur, il sait aimer et détester, il sait transformer l'air, l'eau, la nourriture extérieure et donc le monde, pour le faire devenir moi.

Ce que je sais, j'ai du l'apprendre.

Ce que mon corps sait, il l'a toujours su, depuis le premier jour : comment grandir, comment se renouveler.

De nous deux, c'est mon corps qui est le sage.

On dit qu'une femme intelligente est celle qui sait faire croire à son mari qu'il est plus intelligent qu'elle

Je viens de réaliser que mon corps m'a fait le même coup.

Alors j'ai abdiqué.

J'ai abdiqué ma vie professionnelle, j'ai abdiqué ma vie sociale et familiale, j'ai abdiqué ma vie tricotesque.

J'ai abdiqué ma pudeur et mon orgueil.

Mais j'ai surtout accepté d'abdiquer la notion de temps, de maîtrise, de puissance.

Et cette abdication a été le début de la guérison et de la paix intérieure.

La douleur est là, je fatigue encore beaucoup mais je ne suis plus épuisée.

Mais j'ai retrouvé la notion de justesse.

J'ai retrouvé la juste mesure, nous ne sommes que les fruits de la Nature, il faut obéir à sa loi.

Aussi pressés serions nous, il faudra toujours 9 mois pour faire un bébé 

Je sais que j'ai de la chance, je sens mon corps qui prend son temps mais va dans le bon sens.

Tout reprend peu à peu sa place, la joie habituelle et le sourire

Merci à toutes pour vos petits mots.  

Vous vous doutez bien que je ne peux répondre à chacune personnellement, mais l'envie est là.

Et j'ai envie de partager avec vous ce bouquet offert, autre preuve d'amour, d'estime ou d'amitié qu'on me porte.

J'ai beau fantasmer sur la nourriture et être aussi sèche qu'un pruneau au fond de mon lit, je me sens grande de vous.

Merci

 

Mon corps et moi
Repost 0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 06:47

Tout d'abord un merci à toutes pour votre soutien.

Je viens vous donner de mes nouvelles.

J'ai été opérée en urgence il y a 4 jours d'une occlusion du grêle sur bride. Un truc aussi brutal que douloureux.

Le chirurgien a opéré 1h30 pour enlever le maximum d'adhérences et de brides mais il en a laissé et on y retournera l'année prochaine, non pas parce qu'il fait les choses à moitié mais à cause des risques de plaies du grele, avec poche et hospitalisation de 3 mois. J'ai vu les photos ( la beauté intérieure je peux maintenant dire que c'est une vue de l'esprit, cela ressemble plutôt à un immense chantier)

Depuis je ne mange, ni ne bois.

On a bien tenté mais ce n'est pas passé du tout. Donc la sortie prévue rapidement se déplace à une date indéfinie, l'unité de temps étant la semaine.

Et c'est là que je déroule le processus inverse de ce qui fait de nous des êtres debouts et pensants.

La douleur gomme tout. Les calmants me font sombrer ou à avoir des nausées.

Je préfère les nausées, au moins mon esprit est là.

Il est là, ne sachant que faire, comment faire avec ce corps qui dicte sa loi. Je n'ai pas d'énergie, pas d'autonomie.

C'est un vrai travail que d'accepter la maladie, d'être malade, d'accepter la douleur et de garder patience, confiance et courage.

Tricoter etait impossible jusqu'à hier soir.

Mais grace aux petits mots de Gaidjin, je suis restée aussi un etre pensant, un etre voulant et j'ai saisi mes aiguilles.

J'ai beau ne tricoter que 10 mailles et dormir ensuite, le temps redevient mon allié.

De 10 mailles en 10 mailles, je monte des rangs, bras tendus à cause de la perfusion et je recrée mon monde à moi, je retrouve un peu qui je suis dans ce maestrom.

J'entrevois la prochaine maille, je pense au prochain pas que je ferais, c'est une perspective qui s'ouvre là où je n'en vois pas encore.

Je suis bien entourée, tout le monde est au petits soins pour moi, mais le monde debout et le monde couché n'est pas le même et je me sens coupable de donner tant de soucis et de n'aller pas mieux alors que j'ai tant à faire.

Je suppose que c'est la leçon que je dois tirer et que cela durera tant que je lutterai.

Allez, je m'en vais dormir ou vomir un peu et après la radio je ferais des rangs.

Et pour les curieuses, voici mon dernier test knit.

Flo, je vais être obligée de te demande un petit délai, mais j'ai une bonne excuse, si, si.

Merci et bisous à toutes de votre amicale sollicitude

Nouvelles
Repost 0
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 12:30

Où la vie vous prend de cours.

J'avais tout organisé, fait un bel article sur le dernier test Knit de ChristalLittleK, un joli planning sur mes tricots que je voulais vous montrer.

Et poufff... 

Me voici avec une perfusion et un plafond comme horizon.

J'ai été opérée en urgence et me remets doucement 

Y a des fois où on n'a pas le choix

Je vais devoir prendre du temps pour moi

Je vous embrasse toutes et reviendrais quand mon état le permettra

Merci

 

 

Y a des fois
Repost 0
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 21:42

Je vous souhaite une bonne année à venir, dans la douceur et l'amitié, dans la laine et le partage

Que cette année soit à nouveau remplie pour vous de légèreté et d'insouciance et d'envies tout en étant pleine de beauté et de liens

Cette année pour moi se débute dans la tristesse puisque ma tante n'aura pas vu le bout de l'an et aura suivi de près son mari

Ainsi va la vie, avec son cortege de joie et de peine

Je nous souhaite une année de normalité pleine de simples tracas du quotidien, sans obscurantisme, ni barbarie, sans peur, sans extraordinaire, juste le bonheur d'etre en vie, de pouvoir serrer la main d'un proche, croiser le regard d'un autre, sourire et rendre ce sourire à l'humanité entière

Si 2015 à été une année d'épreuves pour tous, 2016 sera une année de courage qui verra fleurir les fruits des efforts et des espoirs, j'en suis certaine.

Je vous souhaite aussi la pleine santé 

Happy 2016

 

 

 

 

Repost 0
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 16:48

Alors là, je vais vous décevoir toute de suite. On ne parle absolument pas de sous.

Non, je faisais juste allusion au demi million de pages lues sur mon blog et aux plus de 300 000 visiteurs de ces derniers décomptes, qui avaient le courage admirable de passer me lire soit quotidiennement, soit de temps à autre, à ces gentils sous-marins ou à celles qui avaient la gentillesse de ma laisser un commenaire, moi qui n'écris que lorsque j'ai le temps de poser les mots et télécharger les photos.

Moi qui ne vais pas ni sur  Facebook, ni sur Instragram, ni Twitter, ni Pinterest, ni rien. Miss Ni....

Moi qui me demande parfois si en ces temps de paroles supersoniques et de bombardement d'images, il est encore intéressant ou pas que je tienne ce blog.

Votre fidélité silencieuse, j'y tiens grandement, elle est pour moi source de réconfort ou de joie.

Elle me fait dire que mes paroles, mes petits trucs, mes petits tricots intéressent quelqu'un quelque part, vous savez comme ces messages qu'on jette dans une bouteille à la mer, en espérant qu'un jour nous revienne une réponse du bout du monde, un lien.

Je n'écris pas pour faire de l'audience, j'écris pour moi, pour une trace, pour un partage et cela me fait plaisir d'être lue et cela me fascine de voir que, mot après mot, visite après visite, j'atteins le demi million

Et c'est pour cela que j'ai voulu faire ce tirage au sort, vous offrir un peu de mon univers et vous remercier de la joie que vous m'offrez.

Par contre, je vais continuer à vous décevoir, parce que je ne pensais pas avoir autant de réponses aux commentaires, la magie du levier de FB et de celui de Laurence et de ses Graines

Et je n'ai que 1 seul lot à offrir.

Un magnifique lot.

Mais une seule gagnante.

Alors, je meuble, je meuble.

Bon allez, faut que je me lance.

Comme vous le savez bien, je prône la bonne vieille technique du papier et du stylo

J'ai donc fait des petits bouts de papiers

Le (demi) million

J'ai fait un premier tirage avec les dizaines

Le (demi) million

Et j'ai ensuite tiré les unités.

Le (demi) million

Le numéro tiré est le 10, soit le 10ème commentaire.

Or il se trouve que le commentaire 8 et 9 sont de la même personne, je dois donc l'éliminer l'un d'eux.

La 10ème personne à laisser un message le 23/12 à 14h58 est Naha !!!

Elle gagne donc ces magnifiques écheveaux que je peux poster tel quel ou bobiner pour elle.

Elle me contactera directement pour voir comment on va faire.

Pour toutes les autres, je voulais déjà vous remercier d'avoir été nombreuses à participer.

Merci aux fidèles du blog.

Merci aux nouvelles qui ont sans aucun doute fait pulvériser mes stats et qui vont rapprocher le compteur du cadeau des 400 000 visites et à qui je voudrais dire de ne pas hésiter à visiter et à découvrir mon univers

Mais surtout, merci à vous toutes pour avoir laissé des commentaires que j'ai tous lus, remplies de joies de Noël ou de petites notes de tristesse et de solitude, parfois de regrets.

Au cause du tirage, je n'ai pas répondu mais j'ai été touchée par vos messages, par votre rapport à la laine et aux cadeaux laineux, à votre enthousiasme pour les Graine de Laine et vous invite à aller visiter directement Laurnce et sa boutique même si vous êtes comme moi à plus de 1000 km d'elle.

Je n'aurais jamais cru y aller un jour.

Je vous donne rdv pour un autre post sur les cadeaux laineux que j'ai pu réaliser ainsi que ce qui n'a pas encore été montré avant Noël.

Passez de belles fêtes de fin d'année

Le (demi) million
Le (demi) million
Repost 0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 07:05

Noël est à la fois une période intense, intime et sociale, une période où la nature et nos corps appellent à l'endormissement et l'enfouissement mais où la chaleur et le lien vers les autres doit s'accentuer, où on songe à tous les hiers de notre enfance et à tous les demains à venir et où la pensée englobe notre histoire et ceux qui la peuplent.

Dépouillement extérieur et richesse intérieure.

Soi et les Autres.

Ce qu'on donne et ce qu'on reçoit.

Période de doute et période d'espoir à la fois, où dans le noir de la nuit ou la froideur de l'hiver, on puise en dedans la force de continuer

Période difficile si l'Avoir prime sur l'Etre.

Période difficile si on songe aux absents, à ceux pour qui il n'y aura plus d'autres Noël

Période difficile si l'enfant en nous réclame encore justice

Période difficile pour qui est dans la solitude

Période de resourcement aussi pour celui qui peut recréer du lien ou du sens

Période de réjouissance pour celui qui retrouve les siens

Période de paix et de joie pour celui qui peut transmettre à son tour son émerveillement d'enfant

Période de partage de notre force et de notre humanité pour que s'éclaire la nuit la plus noire

Partage aussi de notre amour, à travers les cadeaux, les plats et la laine

La laine ....

La laine et Noël............

Bon, c'est là que cela se complique et que je redescends de mon envolée verbale.

Parce que c'est là qu'on réalise qu'être une Tricoteuse est un vrai de Parcours du Combattant.

D'abord on commence à admettre qu'on est une Tricoteuse, attention, une vraie, pas une tricoteuse du dimanche, pas celle qui se fait son petit rang de temps en temps, entre amis, non la Tricoteuse qui tricote matin, midi et soir et même voire peut être surtout, dans son coin.

Ensuite vient le temps de l'aveu, celui où on avoue, presque honteusement que oui, on est une Tricoteuse invétérée, qu'on a bien tenté de chercher dans l'annuaire le numéro des Tricoteuses Anonymes, mais que bon, à l'heure d'internet, on n'a plus mis la main sur le dit Bottin.

Vient le moment où on vient à supplier les autres d'accepter à leur tour qu'on soit Tricoteuse : "svp offrez moi de la laine", et si au départ on prend ce qui vient, on ose ensuite exiger le grammage, le métrage de ce qui est offert.

Et ensuite on fait entrer les autres dans cette spirale infernale : "svp acceptez que je vous fasse un tricot ET portez le aussi". Et si on convertit l'autre aux joies de la maille endroit maille envers, on n'est pas calmé pour autant, toujours à la recherche d'un candidat au tricot à porter

Lorsqu'enfin c'est officiel, vous êtes une Tricoteuse et que vient Noël, se produit la mise à l'épreuve : on vous réclame une écharpe et des gants avec 10 doigts ou le truc vu en vitrine et fait en machine, avec jersey au km et pas un seul point qui titille la Tricoteuse que vous êtes

Et à la fin, lorsque vous êtes labellisée Tricoteuse de Noël, vous vous retrouvez avec une liste à tricoter si longue que vous commencez dès le lendemain de Noël pour être prête au Noël suivant.

Ah, que c'est dur d'être à Noël quand on aime la laine.

Alors mes Soeurs Tricoteuses, en ces jours qui se raccourcissent, je songe à vous qui êtes sur vos aiguilles, à finir frénétiquement pour la date fatidique ou qui déjà caressez avec amour le petit paquet emballé tout prêt et je veux vous envoyer tout mon soutien.

Je souhaite qu'au déballage il n'y ait ni de regard condescendant, ni de moue de déception.

Je voudrais que pour vous brillent les yeux et naissent des regards émerveillés devant l'ouvrage qui témoigne de tant d'heures et d'amour mêlés. Que les autres aient cette reconnaissance de votre savoir et votre habilité traduits en quelques grammes de douceur et de chaleur. Qu'ils caressent cette ouvrage avec la même douceur que vous, que sorte de leur lèvres le cri "que c'est doux, que c'est beau" et qu'il exprime moins ce qu'ils touchent avec leurs mains ou voient avec leurs yeux que ce qu'ils sentent avec leur coeur.

Je voudrais que la Laine à Noël soit un partage de l'Amour et de votre Talent.

A moi de vous souhaiter courage et force et je reviens dès que je le peux pour vous montrer mes ouvrages de Noël et d'avant Noël aussi et vous remercier de votre fidélité silencieuse.

Merci de me lire.

Merci de tricoter.

Merci de contribuer à un monde plus doux.

Repost 1
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 08:21

Paris Mercredi 7 Janvier 2015.

Paris Vendredi 13 Novembre 2015.

2 dates qui se suivent mais qui ne se ressemblent pas.

2 dates où la France voit couler du sang sans en comprendre vraiment la violence

2 dates où la France se rassemble dans un même élan, une même émotion qui parcourt la gamme de la sidération à la colère en passant par la peur et les pleurs

2 dates qui effacent d'une rafale notre quotidien, notre cocon, nos convictions

2 dates où on doit apprendre à faire avec, jusqu'à oublier un peu avant de se réveiller à nouveau face à l'horreur.

Aujourd'hui, après 3 jours de deuil, on apprend à relever la tête, à rester debout, à dire non à la peur, non à la haine. On panse les plaies des corps mais aussi on tente de panser de l'âme tout en cohabitant avec cette incertitude de l'instant suivant, dans la crainte que ne se concrétisent nos scénarios les plus pessimistes.

Les images tournent en boucle.

Les informations se déversent en chaine, fascinantes et anxiogènes à la fois.

On alterne entre émotions négatives et émotions positives

La solidarité entre les gens mais aussi les pays, ces couleurs affichées, ces messages et ces hommages tissent un réseau qui remaille l'humain en nous et qui consolide, telle une immense trame, l'humanité un temps déchirée

Il faut du temps.

Je n'ai pas eu le cœur à revenir sur le blog depuis ce vendredi.

Je n'ai pas réussi à tricoter plus que du mousse, sous peine de défaire et défaire

Qu'aurais je pu dire de plus ? Autant garder le silence. Autant essayer de reprendre le cours de mon quotidien comme un être dédoublé, faisant les choses automatiquement tout en s'étonnant que ce soit si facile et si identique à avant alors qu'à l'intérieur tout est si différent.

Tricoter et en parler est si dérisoire, m'étais je dit.

Puis est venu un message, une petite question sur un tuto, une petite question qui m'a sortie de ma torpeur et qui m'a questionnée

Je suis allée voir les visites que vous faisiez sur le blog et ai été surprise de constater que vous étiez là.

Alors j'ai compris que de l'incantation à l'acte, il y avait un petit pas qu'il me fallait franchir.

Je disais qu'il ne faut pas avoir peur et reprendre le cours de sa vie normale.

Mais que faisais je dans ce sens ?

Parce que ma vie normale, c'est aussi une part de futilité et de rire, une part de légèreté nécessaire, un espace de partage et d'échange, un lieu de paix et d'amour.

Ma vie normale, c'est aussi le tricot et vous

Alors je viens renouer le lien, remailler à mon tour ce qui a filé, reprendre l'ouvrage et remettre les mailles en ordre, parce que ce chaos actuel ne doit pas durer et que je peux déjà agir à mon échelle, en moi.

En retrouvant le silence intérieur, je retrouverais la paix intérieur et je pourrais la diffuser à mon tour.

Je reprends donc le chemin des aiguilles et du blog.

Je vous invite si vous le souhaitez à partager dans les commentaires comment vous avez véçu les derniers évènement terribles, quel impact cela a eu sur vos vies mais aussi sur vos tricots, comment vous pensez que vous devez réagir.

Sortez un bonne tasse de thé, sortez vos plumes ( pardon, vos doigts sur le clavier ) et venez donc partager avec moi un moment de légèreté et de douceur, de gravité et de partage, venez réécrire un instant un bulle de présent comme un cadeau de la vie, retrouvez avec moi le chemin de la joie dans le cœur, de l'espoir et la confiance que l'amour sera toujours plus forte que la barbarie

 

 

 

Silence
Repost 0
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 21:23

Danse de la joie ce soir, Cher et Tendre a réussi à remettre en marche l'ordinateur de la maison.

J'ai pu récupérer tous mes dossiers sur lesquels je bosse à la maison ( on va dire que je suis contente)

Et je peux finir le tut tricot promis, parce que bon, c'est long un tuto, y a pleins mots et pleins de photos.

Donc je rattrape tout ce que j'ai à rattraper et je reviens vers vous

Merci de votre fidélité silencieuse.

Et puis ne faites pas comme moi, sauvegardez vos dossiers, refusez qu'un informaticien formate votre ordi parce que c'est plus simple pour lui.

Comme ça vous n'aurez pas à installer tout le pack office

Ne vous laissez pas non plus embobiner par le vendeur s'il cherche à vous caser le pack office 365, qui je vous l'assure madame, est très simple, dans 1 an vous cliquez juste sur un bouton pour télécharger la toute dernière version.

Parce que si vous êtes comme moi, au delà de 1 bouton à cliquer, c'est déjà dur, télécharger, c'est une langue étrangère, sans compter cette impression d'avoir une chaine à la patte.

Zen, restons zen

Village de Shirakawa, Patrimoine mondial de l'Unesco

Village de Shirakawa, Patrimoine mondial de l'Unesco

Repost 0
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 10:37

L'info circule déjà mais je me suis dis qu'il fallait aussi la relayer, des fois que nous n'alliez pas sur le blog de Délit Maille, que vous n'ayez pas Facebook, des fois que par un hasard très improbable, vous ne fréquentiez que mon petit blog

Les petits soldats de Délit sont allés à la piscine ( voire reportage perso ici ) et maintenant ils vont au Grand Palais à Paris.

Oui, à la Capitale. A l'occasion des Journées du Patrimoine les 19 et 20 septembre, soit la semaine prochaine

Comme j'aime la la laine, j'aime quand elle montre ses signes de noblesse, comme j'aime l'histoire et les petites histoires derrière la Grande, que j'ai fait partie de l'aventure aussi ( voir et et ), ben ma foi, je vous dit d'y aller

Sans compter que si je doute que tous les chemins mènent encore à Rome aujourd'hui, tous les chemins en France vont surement à Paris de nos jours.

Ne ratez donc pas l'exposition

Lisez et faites lire ce très beau et non ennuyeux dossier pédagogique à vos proches et vos enfants, à ceux qui n'ont pas surce qu'était La Grande Guerre, ceux pour qui 100 ans c'est déjà il y a un, voire des siècles passés.

Wool War One : L'expo au Grand Palais à Paris
Repost 0
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 14:17

Je voulais pour prévenir que je faisais une petite pause estivale, pour voyager là où se lève le soleil.

 

Je n'ai pas eu le temps de préparer des articles pour mon absence comme les autres années.

 

Je serais de retour sur le blog fin août debut septembre avec bien des choses à vous montrer

 

 

bonnes vacances à vous tous

Repost 0

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens