Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 12:54

Vous vous souvenez sans doute que je m'étais inscrite à l'opération File moi un trésor où il s'agissait de préparer une nappe de laine, d'en recevoir une autre et de la filer pour l'offir à une autre personne et enfin de recevoir un écheveau lui aussi préparé et filé par 2 personnes différentes.

J'avais donc préparé cette nappe, envoyée à Mmm

On m'a filé un trésor

Et en échange, j'ai reçu cette nappe de Yavanna, des Ateliers de l'Arwen

On m'a filé un trésor

Il y avait quelques douceurs pour moi mais surtout un joli message sur la signification du choix de ces couleurs

On m'a filé un trésor

Entretemps, Esperluette avait préparé une jolie nappe sombre pour moi et un autre plus colorée pour Lululibellule

On m'a filé un trésor

Chacune se mit au travail de son côté et le déballage fut aujourd'hui.

Voici donc ce que j'ai reçu de Lululibellule

On m'a filé un trésor

D'abord des douceurs, ne jamais négliger les douceurs, c'est si bon !

Il y a des biscuits à la farine de châtaigne et à la cannelle, un délice !

Un pot à la châtaigne qui va ravir Cher et Tendre qui risque de me le ravir.

Et aussi un savon artisanal avec de la lavande du jardin, mmm, j'adore la lavande !

Et maintenant allons aux 2 paquets.
La nappe sombre d'Esperluette de 123g s'est transformée en 100m d'un beau fil charnu grâce aux doigts de Lululibellule

On m'a filé un trésor
On m'a filé un trésor

Regardons de plus près

On m'a filé un trésor
On m'a filé un trésor

Miam, c'est un régal

On m'a filé un trésor

Merci Esperluette pour cette merveille !!!  

Ce sombre évoque la nuit et les couleurs qu'on y voit, comme un reflet des lumière d'une ville dans l'eau d'un fleuve.

Lullulibelle a parfaitement rendu ce que je voyais dans ta nappe. Bravo à toi Lululibellule !

Mais ce n'est pas fini, Lululibellule m'a aussi envoyé un second écheveau 100% de sa composition

On m'a filé un trésor

Ma photo ne lui rend que moyennement justice, car le rose est plus délicat.

J'adore ces petits plumetis blancs qui parsèment le fil, comme des flocons de neige !

On m'a filé un trésor

Voici la photo de famille où la couleur rose est plus proche de la réalité !

Je suis vraiment gâtée !

Et maintenant j'attends le déballage des autres colis avant de vous montrer ce que j'ai tenté de faire de mon côté.

L'année prochaine, c'est certain, je me ré engage !

Et je vais réfléchir à ce que je vais pouvoir faire avec ces merveilles où l'amitié, la passion du fil et la patience se sont mélés

On m'a filé un trésor
Repost 0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 22:11

Pour les 3 ans du blog, j'ai offert un modèle à la gagnante qui sera désignée par le sort.

Et le sort, par ici, relève de la dernière technologie, la plus pointue.

Un papier découpé en autant de candidates dans un plat, joliment réalisé par une amie et dont le motif de feuille est découpé dans une éponge et appliqué ensuite sur le plat

Et la gagnante est ....

Et bien sur l'intervention d'une main désintéressée par un propriétaire plus du tout désintéressé par le blog et qui se demande pourquoi il n'apparait jamais sur les photos.

Réponse :

- " Ah, mais mon Cher et Tendre, c'est parce que tu ne veux pas que je te tricote de pull "

- "Ah, tu veux que je te prenne en photo maintenant ?"

Alors allons y, pour sa 3ème participation :

Et la gagnante est ....

Alors avant que je ne vous montre la gagnante, sachez que malgré sa bonne volonté, Cher et Tendre ne rentre pas en totalité dans le cadrage, que sa main tremble d'émotion lorsqu'il zoome sur moi, et que nous allons sans doute nous en tenir là et que je demanderais volontiers conseil à Lafée pour améliorer les photos de ce blog

 

Alors tout cela était pour attendre la fin du roulement de tambour

 

And the winneuse is :

Et la gagnante est ....

Qui aura droit à une paire de pissenlit, modèle de chaussettes, à tricoter en 2,5 parce qu'elle en rêvait.

Un tel courage ne peut que s'applaudir !!

Sofichan, tu connais mon adresse sur Ravelry, envois moi ton mail parce que j'ai voulu te faire la surprise et te l'envoyer sur la wishlist et comme le modèle n'y était pas, je n'ai pas su faire et n'ai pas voulu me tromper.

Pour les curieuses, voici le modèle demandé par Sofichan : Chaussettes pissenlits

Merci à toutes pour votre participation, qui m'a fait découvrir certaines qui me lisaient en sous marin.

Merci de votre fidélité pour les anciennes. Merci et bienvenue aussi aux nouvelles.

Cela me fait toujours plaisir de vous lire à travers les commentaires et vous avez vraiment eu de très gentils motspour ces 3 ans.

A très bientôt pour 2 autres ouvrages déjà tombés des aiguilles et des tutos divers et variés.

Repost 0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 09:30

Oui, il y a 3 ans, je lançais mon blog.

3 ans déjà que je vous inonde de messages et de photos.

3 ans que je partage mes trucs et astuces et que je fais des tutos.

3 ans que je vous montre les modèles récents, que je vous parle de mes test knits.

En 3 ans j'aurais vu mes gouts et mon style évoluer ainsi que découvert des tas de techniques nouvelles.

3 ans que je tricote des ouvrages et que je les offre.

3 ans que j'explore le monde du tricot et que je fais des excursions vers la teinture et le filage

3 ans que cela dure et je crois que cela va encore durer.

3 ans que vous me suivez, d'abord en silence et petit à petit en laissant des mots qui me font toujours plaisir et auxquels je ne réponds qu'avec lenteur hélas.

Merci d'accepter cela

Alors je voudrais fêter cela.

Mais comme j'ai de moins en moins de temps, ou de plus en plus de choses à faire et de choses à tricoter, alors j'ai pensé que vous mettre à contribution.

Non je ne vous offrirais pas un ouvrage, mais un modèle et ce sera à vous de le tricoter vous même.

Je vous invite donc à participer au tirage au sort en laissant un commentaire avec le modèle de tricot que vous aimeriez recevoir, un avis ou des idées d'amélioration sur mon blog.

Cloture des inscription le 22 juin à midi et on fera le tirage au sort le 22 juin dans l'après midi.

Bonne chance à vous !

Repost 0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 07:24

Depuis quelques années existe la journée mondiale du tricot, qui se traduit par des manifestations un peu partout en France et dans le monde.

Le principe est de promouvoir le tricot en tricotant en public.

Il s'agit là de vaincre sa timidité, son désir d'incognito pour aller vers les autres et partager sa passion

Personnellement j'avais du mal, le tricot étant une affaire personnelle et pas publique. Je n'aime pas qu'on me voit sur les photos.

Mals les choses ont peu à peu évolué.

Sur les forums, on a commencé à tisser des liens, certaines m'ont appelée par mon prénom et pas mon pseudo, puis on a parlé des villes où on habitait

Dans la vraie vie, j'ai commencé à montré et offrir mes ouvrages et cela commence à se savoir.

En public, je tricote et je suscite toujours la curiosité des gens ou le regard complice des tricoteuses, mais aussi une très grande surprise notamment des jeunes de moins de 15 ans qui visiblement n'avaient jamais vu ni une tricoteuse de leur vie, ni même une aiguille à tricoter. Ils n'avaient aucune idée de ce qu'était la laine, la pelote, le tricot, le fait main.

Cela me semblait très préoccupant qu'un tel savoir puisse se perdre.

Il m'est arrivée de donner des cours de tricot directement sur mon ouvrage à des petites dans le train qui ont préféré cela à leur Ipod ou Ipad

L'étape suivant était évidemment de participer à la Journée mondiale du tricot.

Comme rien ne se faisait dans mon coin, c'est tout naturellement qu'avec mes tricopines du tricothé varois nous avons envisagé l'opération : Michèle de faire l'affiche, Chantal et Martine de la diffuser, Audrey et Kelig de venir gonfler les troupes et Céline du tricothé Hyères est venue nous rendre visite.

Notre petite troupe s'est donc installée avec serviette, poussette ou aiguilles à l'ombre des palmiers, sur l'herbe et face à la mer, sous une affiche " journée mondiale du tricot".

Moi, je suis venue avec mon rouet.

Journée mondiale du tricot 2014

Et chacune s'est mise à l'ouvrage.

Du circulaire pour un pull en Madeline Tosh coloris Astrid Grey

Journée mondiale du tricot 2014

Des aiguilles doubles pointes pour des chaussettes en jacquard

Journée mondiale du tricot 2014

Des bretelles et des ceintures pour la Wool War 1

Journée mondiale du tricot 2014

Du crochet pour un Amugurumi, pour une petite puce restée à la maison

Journée mondiale du tricot 2014

Du crochet encore, pour une couverture pour une jolie puce présente avec nous

Journée mondiale du tricot 2014

Et le rouet.

C'est voyant un rouet, et cela attire l'attention sur notre petit groupe. C'est également peu connu.

Nous avons eu l'occasion de croiser un couple, une touriste chinoise et des petits jeunes

C'est très impressionnant de constater que non seulement les jeunes ignorent à quoi sert un rouet, mais qu'ils ignorent même que l'on puisse se tricoter un vêtement avec un fil ...

Il a fallu leur montrer que mon petit haut n'avait ni étiquette, ni couture, contrairement à leur vêtements.

Comme ils étaient septiques, il a fallu leur montrer un ouvrage avec pleins de fils encore pour les convaincre.

C'est vraiment pour cela que je suis contente de faire cette manifestation.

Ensuite, place à l'initiation

Journée mondiale du tricot 2014
Journée mondiale du tricot 2014
Journée mondiale du tricot 2014
Journée mondiale du tricot 2014

Ce fut un délicieux moment, dans la fraicheur d'un petit vent et la chaleur de l'amitié.

Comme je suis partie plus tôt, j'espère que celles qui sont venues avec leur maillot de bain ont pu profiter également de la plage.

C'est certain, l'année prochaine, je récidive !

Et vous, avez vous Jour-de-Tricot-Mondialisé aussi ?

Repost 0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 12:42

Lorsqu'on s'engage dans une guerre, on ne sait jamais ce qui va venir.

On se lève, porté par une idée ou un idéal et on se met en action.

Ces jeunes hommes il y a 100 ans, allaient gaiement faire la Der des Der.

Ces autres hommes, il y a 70 ans, ont débarqués sur une plage d'un bout de la France pour que celle ci continue à porter le nom qu'elle porte aujourd'hui.

Sans eux, je ne serais pas là comme je suis aujourd'hui.

Merci.

Mais je voudrais dire une autre chose : la guerre c'est bien de la faire, mais c'est encore mieux quand on l'arrête.

Oui, parce que la guerre en laine, elle se fait avec des aiguilles de 2mm, avec des pelotes de 215m, à tricoter des petits objets de même pas 1g et qu'il va falloir coudre ensuite.

Et que dans ce cas j'ai brusquement l'impression d'avoir des grosses mains et des yeux tout petits.

J'ai commencé par faire la Bataille du Pantalon, avec ma collègue Chantal, à partager sa pelote

Puis j'ai été mandatée pour la Bataille du Sac-Besace, accompagnée toujours de Chantal mais aussi de Michèle, Ancienne du bataillon des Vareuses

Ah, j'ai bien aimé ce combat là

Journal de guerre

J'ai trouvé la laine très agréable et cela monte aisément.

Après l'épreuve de la couture, il y a eu l'épreuve de la broderie, avec le fil marron

Journal de guerre

Et j'ai réussi à en faire 8 de chaque et il me manque 20 cm pour finir encore 1 sac à dos

Chantal elle a trouvé le moyen de les faire sans coutures, mais trop tard, j'avais fini

Journal de guerre

Du coup lors de la WoolStock, j'avais poussée Chantal faire aussi la Bataille de la Bretelle, au prétexte qu'une tricoteuse aguerrie comme elle pouvait aisément vaincre cet ennemi, qui plus est désarmé puisque sans couture

Du coup, changement de plan de bataille au QG, les bretelles et les ceintures seront tricotées à l'identiques et les chaussures aussi

Journal de guerre

Voilà ce que cela donne

Journal de guerre

Oui, les petits vers de terre sont les bretelles et ceinture et les gros sont des chaussures

Journal de guerre

Entre temps, il y a eu l'arrivée d'une nouvelle recrue, Lafée, complice de tricot avec la layette de Mamy Agnès, qui souhaitait participer aussi à cette action et avec qui j'ai partagé ma pelote, la marron bien sûr

Elle raconte actuellement sur son blog l'histoire de son arrière grand père qui a fait cette Der des Der, Mais aussi elle a remonté l'histoire familial. C'est très émouvant.

Nous avons réussi chacune à habiller complètement 7 Poilus.

Merci Camarade Lafée pour ton aide, sans toi je n'aurais pas trouvé la motivation pour en venir à bout

J'enverrais cela en fin de semaine lorsque je rejoindrais le reste de ma troupe lors de notre Journée mondiale du Tricot

Et maintenant, je suis de permission, et peut être d'armistice.

Je vais donc reprendre mes habitudes tricotesques en attendant en fin d'année monter à Roubaix pour l'expo.

Oui, parce que la seule chose de bon quand on fait la guerre, c'est quand on l'arrête

Repost 0
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 16:49

Il est facile de s'indigner face à ce qui semble évident.

Mais il est bien plus dur d'identifier ce qui est plus quotidien, feutré. Ce qui est "limite" peut devenir, si on n'y fait pas attention, une nouvelle norme.

Il est un combat quotidien dont je n'avais pas conscience jusqu'à présent et dont j'avais envie de vous parler. Parce que pour une fois, je n'avais pas envie de vous parler de tricot.

A la lecture de cet article : Le Harcèlement de Rue, je me suis interrogée

J'ai été interpellée parce que j'ai reconnu des situations où je me suis trouvée moi même. Cet article a mis un mot, un nom sur une situation quotidienne que je constate aussi autour de moi et explique certaines situations de repli.

J'ai eu envie de vous donner le fruit de mes réflexions

Le harcèlement est un terme fort mais je crois qu'il révèle une réalité, c'est violent à vivre.

Il a fallu du temps pour que soit reconnu par la loi le harcèlement sexuel, puis le harcèlement moral

Maintenant c'est le harcèlement de rue qui doit être dénoncé.

Alors mythe ou réalité au pays où la galanterie et le flirt sont à la fois une reconnaissance de la beauté et un masque qui cache la misogynie et le sexisme ?

Où s'arrête le compliment et la flatterie et où commence le sexisme et l'agression ?

Pourquoi n'a t on pas le droit de dire non sans prendre de reproche ou de critique ?

Voici une vidéo (tournée en caméra cachée) pour comprendre au quotidien

Sophie Peteers : Femme de la rue

La lecture de cet article est intéressant parce qu'elle montre que les femmes sont à la fois les victimes de cet harcèlement mais également les responsables parce qu'elles cautionnent ces agissements en les minimisant et en les acceptant sans les dénoncer.

Les études sur le viol ont démontré que les femmes ne sont pas violées parce qu'elles se promènent à moitié nues le soir dans des parking sombres ou qu'elles ont aguiché les hommes.

Dans la majorité des cas (75%) , les violeurs sont un homme de leur proche entourage : un voisin, un parent, un ami.

Et il y a 75 000 femmes violées par an en France. Sans compter les mineurs....

Faut il alors cacher la femme parce que l'homme a des pulsions ?

Je n'adhère pas à cette image qui fait de la femme une victime faible et sans défense face un homme qui ne saurait pas se contrôler lui même.

Pour moi, c'est rabaisser l'homme et la femme !

C'est également les opposer.

C'est la solution que choisissent celles qui se voilent un peu ou beaucoup, non par foi, mais pour se protéger.

Je vois de plus en plus de ces femmes ou de ces jeunes filles qui me racontent ce parcours et ces hommes qui ne les jugent dignes que si elles sonts couvertes.

C'est aussi le choix de toutes celles qui abandonnent les jupes, qu'elles soient courtes ou longues.

Faut il faire une Journée de la Jupe pour en prendre conscience 1 jour sur 365 autres ?

Je n'abandonne pas mes aiguilles parce que cela dérange les autres ! Non, je réagis, et je résiste.

Cet article dénonce l'ignorance de la gravité de ces petites concessions au respect de l'autre :

Elle minimise la portée des gestes et des paroles et ouvre la porte à des actes plus violents un jour.

Elle fait de la femme un objet, à fortiori, un objet sexuel.

Je ne suis pas un objet, on ne me touche pas. Ni moi, ni aucune femme.

Cet article donne des tas de conseils pour réagir face à ce genre d'agression qui passe par un geste déplacé, un regard ou des paroles et dit que seul le combat contre le silence et l'indifférence fera que nous les femmes, nos soeurs, nos filles, nos petites filles pourront aujourd'hui, demain et après demain marcher dans la rue comme individu et non seulement comme appartenant à une catégorie sexuelle.

Réagir aujourd'hui si on est victime de ces agissements, réagir si on est témoin de ces agissements, par un simple bravo ou des applaudissements c'est pour moi un combat pour soi mais aussi pour les autres femmes.

Il faut du courage pour se lever et dire non.

Le viol est puni par la loi, mais le harcèlement aussi : jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende. C'est du sérieux.

Les combats d'aujourd'hui ne sont pas les mêmes que ceux d'hier. Il ne s'agit plus d'offrir des libertés aux femmes mais simplement de leurs permettre de la conserver.

Il faut aussi réaliser que ces hommes qui harcèlent sans le savoir, ce sont aussi les hommes autour de nous, nos voisins, nos amis, nos conjoints.

Si nous leur faisons passer le message que ce qui est pris pour un compliment ou une forme de séduction est en réalité une agression, on peut déjà commencer à agir

"Liberté, Egalité, Fraternité" est écrit partout en France

A nous de faire de ces mots une réalité quotidienne et non un simple slogan sur un mur.

Stop au silence ou à "c'est normal".

Un site pour réagir si vous êtes victimes : Stop Harcèlement

 

Bon, j'arrête, je vais revenir à du tricot mais svp, lisez cet article, parlez en autour de vous.

N'hésitez pas à partager vos avis dans les commentaires.

Repost 0
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 22:45

Il y a des avantages à habiter à Paris, comme il y a des avantages à habiter en province.

Lorsqu'on habite en province comme moi, il arrive parfois que l'équipe de sport locale soit championne d'Europe et championne de France.

Cette victoire se fête bruyamment aujourd'hui partout dans la ville, en rouge et noir, alors j'essaye de me mettre au diapason.

Paris Province

Bon, j'avoue, le rugby n'est pas ma tasse de thé.

La foule non plus d'ailleurs.

Non, moi, en ce moment, je m'enivre à la Crème de Cassis.

Pas celle du coin, mais celle de Montivilliers, en Normandie.

Savourez donc cette belle couleur du même nom.

En Marjolaine, de Graine de Laine, 58 % mérinos, 42 % soit 230 m pour 100 g, aiguille 5.

Paris Province

Graine de Laine est une marque de laine teinte à la main par Laurence de Froufrou et Capucine, avec des teintures écologiques. Elles passent toutes en machine.

Elle fait tout, de la teinture à la commercialisation, que cela soit dans sa boutique près du Havre, soit sur internet.

Mais dans cette dernière, les moindres ventes s'envolent dès qu'elles sont mises en ligne.

J'ai eu de la chance d'en attraper au vol et de faire le Hekla de Stephen West avec de la Physalis, ( 100% mérinos, 250m pour 100g, aig 3,5 à 4 ) et de la Badiane ( 75% mérinos, 25% soie, 400m pour 100g , aig 3 à 3,5 )

J'en ai profité pour essayer un montage des mailles en Tubular Cast On que je viens de découvrir et dont je vous ferais un tutoriel tellement je trouve cela simple et sympa.

Merci à Chantal de me l'avoir montré, je n'avais jamais rien compris sur internet.

Revenons à la Crème de Cassis et à la Graine de Laine.

Il n'est pas besoin d'être en province pour en profiter.
Je viens d'apprendre qu'il va y avoir une grande vente privée de Graine de Laine teintes spécialement pour l'occasion.
La vente aura lieu dans une maison privée à Clamart (92).

L'inscription se fait par un mail à rdvdusquat@yahoo.fr.
Tous les infos sont là : VENTE PRIVEE

Ah qu'il serait bon d'être parisienne même quand on est fière de nos sportifs !!

Peut être que s'ils féminisaient leur sport et couraient en portant un ballot de laine, je me joindrais à eux ??

Je ne serais pas Parisienne sur ce coup.

Mais par contre, pour rester en Province, je vous annonce que nous allons avec mes amies du tricothé du Var organiser une manifestation pour la Journée Mondiale du Tricot le Samedi 14 JUIN 2014.

Nous vous donnons rdv sur la pelouse en face de l'Anse des Pins au Mourillon de 14 à 17h.

Les tricoteuses, les crocheteuses, les débutants et débutantes sont les bienvenus pour promouvoir le tricot, le moderniser, le décomplexer.

Nous vous espérons nombreux pour tricoter ou apprendre à le faire, sous l'ombre des arbres mais face à la mer.

Vous pouvez aussi apporter votre ouvrage en cours si vous avez besoin d'aide, votre modèle si vous avez besoin d'éclaircissement. Amenez vos conjoints, vos enfants, s'ils n'aiment pas le tricot, la plage et les restos ne sont pas loin.

Je pense passer de 14 à 15h avec mon rouet pour faire une démonstration de filage.

En espérant vous y voir !

Paris Province
Paris Province
Repost 0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 10:43

Avec mes copines de tricot, Michèle et Chantal, nous sommes allées à Marseille à la rencontre d'Anna/ Délitmaille pour faire Woolstock et préparer la Wool War 1.

Je vous l'ai longuement décrit au post précédent.

Mais avant de faire la guerre, nous sommes allées faire un tour à la boutique de la Droguerie que je ne connaissais pas.

Ici c'est comme à l'habitude le domaine des belles couleurs et des jolies matières.

La boutique n'est pas très grande mais on y retrouve tous les produits vendus à Paris.

Il me semble que les prix ne sont pas tout à fait les mêmes, ou alors ils ont monté récemment.

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Après le fameux comptoir en bois, on passe dans l'arrière salle avec toutes les perles et les boutons.

On accède ensuite à la mezzanine où sont rangés les laines de l'autre saison

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Nous arrivons ensuite, très raisonnablement chargées de laine, vers le point de rdv, un café où nous allons occuper longuement et joyeusement l'immense arrière salle.

Anna est déjà là, à côté de Fannie

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Nous sommes une douzaine et faisons les présentations. Il y a des Marseillaises, de Toulonnaises, des Hyèroises, des Cannoises. Des jeunes, des moins jeunes, certaines sont venus avec leur mari, d'autres avec leur enfant.

La Wool War 1 c'est d'abord une histoire de rencontres :

Il y a Christiane, qui est allemande et qui est entrée dans l'aventure en demandant, non si elle pouvait participer mais si elle avait le droit de participer.

Il y a Maman Canard, qui est venue avec la photo et la plume de son canard, embarqué symboliquement dans l'aventure.

Il y a Anne, venue de Dakar et qui a amené son jeune fils qui a participé avec nous

Il y a aussi Fannie qui nous a montré la photo de son arrière grand père, Clément, rentré dans les Zouaves

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Céline, nous a parlé de son arrirèe grand père, Henri qui a épousé son arière grand mère Pauline durant la guerre .

Elle a retrouvé les cartes postales que cette dernière lui a écrites et en a fait un joli livre qu'elle a ensuite distribué aux membres de sa famille.

J'ai lui les différentes lettres et j'ai soudain réalisé qu'elles étaient toutes écrites par Pauline et donc que c'étaient celles qu'Henry avait avec lui au Front. Elles étaient toutes avec lui, contre lui, nécessaire réconfort. Elles étaient allées au Front, et elles en étaient revenues, intactes et elles avaient été gardées dans la famille 100 ans !

J'ai été fort émue de les lire, témoignage d'amour, d'un particulier, mais témoignage de l'histoire d'une famille et témoignage du temps qui passe et de l'Histoire et de la Mémoire.

Céline, qu'on voit sur la photo, a fait là un hommage vibrant à la mémoire de ses aïeux.

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

La Wool War 1 c'est aussi et surtout Anna, à l'origine du projet.

Elle nous a raconté son parcours depuis le blog et l'affaire DSK.

Elle nous a parlé de ce projet, des attentes du musée et de la manière dont elle a appréhendé le sujet, sa visite des cimetières de la Somme, le choc en réalisant le nombre de croix blanches et en apprenant que sous chaque tombe, il n'y a avait pas un mais deux soldats !

Elle nous a appris qu'elle prévoyait de faire 1000 petits soldats, en n'oubliant aucune des armées qui ont fait cette guerre.

1000 soldats en laine, sans aucune arme, pour montrer non les batailles, les victoires, mais ces millions d'hommes, humains dans la masse, fragiles comme peut l'être la laine, les mains dans le dos, courbés vers l'avant, pliant sous le poids de cette guerre sans raison, ni ennemi.

Cette guerre mondiale, on la retrouve aussi à travers les stèles aux morts même à Terre Neuve, de l'autre côté de l'Atlantique.

Elle nous a dit que nous étions un peu plus de 500 tricoteuses et 1 seul tricoteur, Brestois. Nous venions de partout du monde, France, Europe, Monde. Notre armée de tricot est à l'image de l'armée de ces soldats de chair.

Certains étaient tricoteurs réguliers, d'autres se sont lancés dans l'aventure et ont appris pour l'occasion. Tous avaient leur raison de la faire cette guerre.

Alors parlons de cette guerre en laine.

Anna a sorti sa valise magique et nous a montré le Poilu ou le Tirailleur Sénégalais en entier.

Pour nous qui tricotions à la chaine des pantalons, des vareuses, des casques, des bretelles, des chaussures, des sac à dos, des besaces, tout cela est devenu réalité, d'un seul coup

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Elle nous a passé en revue les diverses troupes

Ici le tirailleur Sénagalais, qui sera dans la version finale, vraiment sénégalais

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Le soldat anglais

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Le Soldat Belge

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Le Soldat Allemand, avec son casque à pointe !!

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Ah, nous sommes toutes terriblement enthousiastes d'un coup ! Les appareils photos se déchainent

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Mais le meilleur est à venir !!!

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Dans sa valise, Anna a des tas de petits soldats tout nus qu'il faut maintenant habiller !

Moi qui ai toujours cru que l'opération inverse était plus excitante, me voilà toute émoustillée !!

Je crois bien qu'il y a une part du plaisir enfantin de jouer à la poupée qui revient !

Voici le poupon tout nu

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Il faut maintenant lui ajouter un pantalon.

Ce sera l'un de ceux que j'ai tricoté et que Chantal a ramené pour l'occasion

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Attention, c'est un peu vaudou cette histoire, il faut piquer dans le soldat, le pauvre !!

On ajoute ensuite les vareuses.

C'est amusant parce que chacune tricotant différemment, les vareuses ont des tailles variées, tandis que c'est Anna qui tricote seule les 1000 soldats et les habille.

Elle en est à 500 déjà !!

Donc voici mon soldat avec ce qui s'apparente à une robe de chambre qui faut maintenant fermer en cousant

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Ah c'est qu'on est studieuses

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Moi même qui déteste coudre, je m'y mets sans rien dire

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Mais attention, on rit aussi beaucoup

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

On lui coud la ceinture, puis les bretelles et on ajoute ensuite les chaussures.

C'est magique de transformer un rectangle en chaussure

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

On accroche ensuite le sac à dos puis la besace

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Ah ! mais c'est qu'il lui en faut des accessoires à ce petit Poilu !

Mais comme cela devait être terrible pour le grand Poilu de porter tout cela sur son dos ! Mon coeur se serre un siècle après.

Nous faisons les guêtres

Puis nous attaquons la touche finale : le casque

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Ah, il est fini mon petit Poilu, fin prêt à rejoindre les autres.

Il a fière allure debout car les bouts de laine se sont miraculeusement transformés en uniforme.

La lumière a baissé, il en a fallu du temps pour l'habiller.

Et dire qu'Anna en habille 15 par jour !!

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Allez, vite, vite il faut rejoindre les autres qui sont déjà en route

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Un dernier regard en arrière avant de n'être plus mon soldat à moi, mais un parmi d'autres

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Il rejoint maintenant les autres pour la photo de groupe

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Il y a aussi une toute nouvelle infirmière, non prévue au départ

Elle est magnifique

Bravo pour cette riche idée !

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Ah mon petit Poilu, je te repère encore dans la troupe, tu es tout derrière, un peu timide encore.

Je te donne rdv en janvier prochain pour l'expo à Roubaix. Je dois maintenant tricoter d'autres ceintures, bretelles, chaussures mais aussi sac à dos.

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

La guerre continue et les Woolstock aussi. Les autres dates sont à la fin de mon post précédent.

Ah, décidément j'aime la guerre en laine des femmes, elle est si douce et elle unit les hommes

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock

Céline a fait poser également une Canne-Bière et le fameux Porc de Marseille, mascotte des tricoteuses dissidentes du groupe de tricote Marseille, avec les Soldats d'Anna, pour qu'ils puissent garder un souvenir de cette après midi sur la Cannebière près du Port

Wool War 1, Délitmaille, Woolstock
Repost 0
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 00:47

Y avait Woodstock, pour ceux qui y étaient en 1969

Y aura Woolstock, ce samedi 17 Mai 2014 et j'y serais.

Ah, non, à Woolstock, point de musique, cheveux longs et amour jusque dans la boue.

Non, Woolstock c'est du sérieux : de la laine, du tricot et des tricopines qui refont, le temps d'un après midi, un petit tour en arrière d'un siècle quand les hommes étaient aussi dans la boue, les cheveux plus courts et sous la musique des mitailleuses.

Woolstock, c'est les coulisses de la Der de Der

Woolstock c'est lorsqu'Anna, connue sous le nom de Délitmaille, va rencontrer ces vraies gens qui tricotent les gens en laine, pour qu'elle puisse raconter cette première guerre mondiale mais avec de la laine, de l'amour et de la poésie.

Une histoire de femmes d'aujourd'hui, qui tricoteraient comme les femmes d'il y a un siècle.

Des femmes d'aujourd'hui qui tricoteraient des petits bonhommes en laine pour se souvenir des grands bonhommes de chair et de sang qui portaient dans les tranchées les ouvrages tricotés par les femmes d'hier.

Ces femmes d'aujourd'hui, elles veulent pouvoir commémorer ces hommes fauchés dans la jeunesse, ces familles brisées par la perte d'un père, d'un mari, d'un fiancé, partis pour tenir dans un patriotisme impressionnant un bout de tranchée appelée la France.

Pour se rappeler aussi ces combattants anglais, ces tirailleurs sénégalais, morts dans ce qui fut la première boucherie mondiale.

Anna - Délitmaille, c'est un regard pointu sur l'actualité, qui a débuté avec les frasques de DSK

Mais c'est aussi un regard plein d'humanité et d'humour.

Début Janvier, Anna avait lancé un appel pour rechercher des volontaires pour tricoter ce qu'elle a appelé la Wool War 1.

En 5 jours, elle a été inondée de candidatures.

Je n'ai pas été prise mais Chantal, ma voisine de tricot m'a proposé de partager sa pelote. Nous devions tricoter ceci

Woolstock Marseille
Woolstock Marseille

Ce sont des petits pantalons des soldats.

A tricoter jusqu'à plus soif, parce que bon, la guerre, on le sait, ce n'est pas rigolo.

En aiguille 2, parce que, non vraiment, la guerre ce n'est pas drôle.

A coudre ensuite, parce que décidément la guerre ce n'est pas drôle et cela dure et vous connaissez mon aversion pour la couture. 

J'ai quand même fait ma brochette de 8 pantalons

Woolstock Marseille

Ils sont partis rejoindre les 9 de Chantal

 

Woolstock Marseille

Mais qu'est ce donc que ce fil bleu ?

C'est un fil envoyé dans chaque colis, chacune des tricoteuses devant se photographier à l'oeuvre avec, c'est le fil conducteur entre toutes.

Alors nous voilà, ensemble Chantal et moi, en train de tricoter

Woolstock Marseille
Woolstock Marseille
Woolstock Marseille

Samedi donc, nous allons nous réunir avec les autres tricoteuses des régions autour de Marseille pour tricoter d'autres petites pièces des soldats, pour également les assembler.

Voici un petit Poilu, tricoté par Délimaille qui sera également avec nous ce samedi

Woolstock Marseille

Si vous êtes de la région, si vous voulez venir participer, je vous donne RDV pour

SAMEDI 17 MAI
14h - 18h
Brasserie Les Danaïdes
6, square Stalingrad
Métro réformé - canebière
En contre-bas de la sortie arrière de la gare saint Charles

je pense que nous saurons nous reconnaitre...

Si vous avez des aiguilles de 2mm ou des aiguilles pour coudre de la laine, amenez les avec vous.

Ce qui m'a touchée également, c'est que c'est la petite fille de Chantal qui nous a prise en photo et que le regard des enfants est empreint de poésie.

Voici nos pantalons d'une drôle de guerre, vus par elle

Woolstock Marseille

A samedi , pour celles qui peuvent !

Sinon, juste après sur mon blog pour un photo reportage.

D'autres Woolstock sont prévus, toujours en présence de Délimaille-Anna :

Nantes le 31 Mai

Metz le 7 Juin

Roubaix le 14 Juin

Bordeaux le 21 Juin

Roubaix le 5 Juillet, le 9 Aout

Paris garede l'Est le 7 septembre

Lyon le 14 Septembre

et enfin Roubaix le 20 Septembre.

J'espère que nous serons nombreux un peu partout en France

 

Ceci se terminera par une exposition des petits bonhommes de laine, mis en scène comme elle sait si bien le faire, dans le magnifique musée La Piscine à Roubaix : Expo Swimming Wool, à partir de janvier 2015 

Les volontaires ont été recrutés en janvier mais Anna a refait une demande dernièrement et je ferais officiellement partie du prochain bataillon de tricoteuses.

Il y aura sans doute encore des demandes de volontaire d'ici septembre, je relayerais l'info le cas échéant.

Si voulez comprendre le phénomène, c'est sur le Blog de Délitmaille

Si vous voulez le lire dans les journaux, c'est par là et par là

Si vous voulez l'entendre à la Télé, c'est par ici

et si vous voulez de l'info en continu, c'est sur Ravelry ou sur Facebook

 

Woolstock Marseille
Woolstock Marseille
Woolstock Marseille
Woolstock Marseille

Ah, je suis bien émue de la faire cette drôle de guerre

Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 15:41

Pour tous vos gentils mots pleins de sincérité, d'attentive amitié.

Je parle peu de ma vie privée parce que c'est un choix mais ce que l'on est transparaît entre les lignes et comment taire ces évènements qui touchent chacun un jour, voire souvent ?

Je parle tricot parce que c'est mon loisir, voire ma passion

Je parle tricot aussi parce que durant ces dernières années, il a été tricothérapie

Je parle tricot parce qu'il est partage et transmission

Alors cela n'aurait pas eu de sens de ne pas partager ma manière de voir et d'aborder la mort.

Elle ne me fait pas peur, elle me rend juste triste.

Si ma manière d'aborder cette épreuve peut aider, alors parlons en.

Mais revenons aussi à l'autre partage, celui des nouveaux modèles. Ce sera le cas des prochains posts.

Mais là, je quitte l'ordi car j'ai bien souffert pour mettre au clair les tutos des paniers, c'est loonnnng. Qui a dit que tricoter était long ????

Allez, pour se faire du bien au corps et aux yeux voici les petites merveilles qui sont arrivés chez moi dernièrement

Un vrai printemps coloré

Merci
Repost 0

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens