Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2019 5 19 /04 /avril /2019 23:18

Cette expression m'a longtemps interrogée, alors que je l'entendais souvent, et ce pour désigner quelque chose de complexe, ou à la limite de l'impossible

Sur le plan mathématique et géométrique, la quadrature du cercle est surtout une énigme posée : 

Comment dessiner un  carré qui aurait la même surface qu'un cercle ?

La surface d'un carré est la multiplication de deux de ses côtés ( identiques, puisque c'est un carré donc ) soit A= a2

La surface d'un cercle est ...euh, limitée à celle des points qui la composent

Donc on doit plutôt dire la surface du disque définie par son bord, le cercle

Et donc on l'obtient par la formule π x le rayon du cercle multiplié par lui même ( donc A=∏x R2)

Or π est égale à 3,1415 etc ...

Donc comment s'en approcher quand on est un mathématicien de l'Antiquité, avec juste une règle et un compas ?

Le premier à s'y risquer fut Anaxagore en 430 av JC, en imaginant caser dans le cercle des polygones ( un peu comme un ballon de foot fait de polygones à 5 côtés et qui serait presque rond )

C'est Archimède, né en 287 avant JC qui arriva à démontrer que la surface d'un cercle serait identique à celle d'un triangle rectangle dont la petite partie serait également au rayo de ce cercle et la partie qui lui est perpendiculaire de même longueur que le périmètre du dit cercle ( restait à convertir le triangle rectangle obtenu en un carré, .....l'énigme n'était donc pas résolue )

Bon, je vous parle d'Archimède parce que j'ai (re)découvert ce savant génial à l'occasion de mes vacances en Sicile, en visitant avec les enfants un musée qui lui est consacré, à Syracuse et que je vous recommande vivement si vous avez la possibilité d'y aller un jour

Les enfants ayant pu approcher sa pensée mathématique et physique à travers des jeux, reproduisant ses découvertes : la poulie, le levier pour lever le monde, les harpons et miroirs géants pour défendre la ville face aux Romains, et son fameux Eureka

la Quadrature du cercle
la Quadrature du cercle
la Quadrature du cercle

J'ai aussi eu la belle surprise de comprendre ( parce que explications très claires) les découvertes mathématiques et leurs applications pratiques, qui nous sont parvenues à travers divers objets, dont la machine à coudre, qui sait bobiner les fils à coudre

la Quadrature du cercle
la Quadrature du cercle

La quadrature du cercle, c'est aussi inclure le carré dans le cercle

Or le carré symbolise ce qui est défini, créé, matérialisé, limité, là où le cercle évoque l'infini, l'expansion, l'esprit

Faire la quadrature du cercle, c'est essayer de lier esprit et matière, matériel et spirituel

Léonard de Vinci a dessiné un homme qui étend les bras, et il a dessiné un cercle et un carré qui passera ses bras et jambes, c'est ce qu'on appelle l'Homme de Vitruve

la Quadrature du cercle

Au delà d'avoir dessiné un homme harmonieux qui n'aurait pas les bras trop longs, il a surtout représenté l'homme passant du carré au cercle, donc rappelé la nature cosmologique de l'homme :

L'humain est en quête de sens, de transcendance, de ce qui est vrai, constant et absolu par delà les diversités et mouvances

Cette quête du divin ( qu'elle passe ou non par une appellation de Dieu ) n'est qu'une aspiration à se mettre en harmonie avec la création

Bon, bon, vous allez me dire que j'ai fumé la moquette, ou le carrelage

Meuh, non

C'était une introduction pour vous parler d'un ouvrage fini il y a un moment déjà

Il m'a été commandé par ma soeur en novembre, pour Noël : " Ah, pour une fois, je sais ce que je veux comme cadeau de Noël et je peux te le demander en avance"

"Un Plaid !!! ( accent de grande fierté dans la voix, tremolo inclus, résonnant dans mon silence atterré)"

Et comme je ne sais pas dire non à une commande laineuse par ma famille qui considère toujours de manière un peu condescendante la laine, j'ai voulu relever le challenge

Ma soeur a choisi la laine, un truc qui soit dans es coloris, marron, et qui passe en machine

Et vu mon amour du marronasse, je n'ai guère de choix pour ce qui est d'en avoir assez pour un plaid

Ce sera cette laine ci, avec 10 pelotes, soit  1993m, de la Bergère de France, New Cybelle, en coloris taupe, quasi 200m pour 50g

la Quadrature du cercle

J'ai sorti les aiguilles 4 pour que cela monte un peu plus vite

J'e choisi de le tricoter du centre, histoire d'aller le plus loin possible sans craindre de manquer de fil

Je me base sur le joli modèle de la couverture bébé Korrigan : des augmentations aux angles avant une bordure de mousse avec quelques torsades

Mais je ne suis pas le modèle puisque je le ferais bien plus grand

la Quadrature du cercle

C'est amusant de tricoter un carré en rond : c'est ma quadrature du cercle à moi

 

 

la Quadrature du cercle

Je tricote donc en rond, avec peu d'attention requise car ce ne sont que des mailles endroits

la Quadrature du cercle

Petite pause pour évaluer 

la Quadrature du cercle

Cela me fait 50cm de bord, donc un plaid carré de 50cm ( et une aire de 2500cm2, si si )

Et je tricote, encore et encore

Je n'ai pas l'impression d'avancer

Alors il est temps de comparer avec mes orteils

la Quadrature du cercle

Ah, oui cela a l'air grand finalement

Cela fait comme un sac qui s'allonge : ma quadrature elle n'est ni carrée, ni cerclée....

la Quadrature du cercle

Impossible de le déplier, les aiguilles ne sont pas assez longues

Et les rangs sont interminables :

Avec la première pelote, je fais 88 rangs

Avec la seconde 21 rangs seulement !!

Avec la troisième 23 rangs et peu à peu j'arrive à 14 rangs à la fin de la 8ème pelote

Je vais attaquer la bordure de mousse qui comprend une torsade aux angles et au milieu des côtés

Je sais le nombre de rangs que je peux faire avec une pelote et je sais le nombre de rangs de ma torsade, donc je devrais arriver à ne pas manquer de laine, même en anticipant que les rangs s'allongent

Je débute donc la bordure au rang 214

Mais la mousse et les torsades chez moi consomment plus de fil et je ne me vois pas défaire des rangs de 211m par côté ( ce qui me fait mathématiquement des rangs périmètre de  844m)

Je bidouille donc la torsade pour en supprimer 2 rangs

Cela devrait me sauver la mise, avec le rang de rabattage

Fait, c'est raté, je n'arrive qu'à faire qu'une torsade de 31 rangs

J'essaye de rabattre avec ce qui me reste de fil

Mais c'est encore raté, je n'ai vraiment pas assez

Je me résous à défaire le rang de rabattage incomplet et je retricote une barre mousse ( soit 2 rangs avec une laine contrastée, qui mettra en valeur le rebord

Je prends de la Scarabée, qualité Luciole, coloris Granit et je rabats avec

Il m'en faudra 10g au final, soit 1/5ème de pelote

la Quadrature du cercle

Le plaid a été offert dans les temps à ma soeur

Elle aime bien sa simplicité, juste rehaussée par la bordure

la Quadrature du cercle

Et ses petites torsades discrètes

la Quadrature du cercle

Les augmentations dessinent une diagonale qui anime la mer de jersey

la Quadrature du cercle

Il est finalement assez large : 1,50m de côté

C'est assez pour recouvrir un des fauteuils

la Quadrature du cercle

Mais aussi son canapé

la Quadrature du cercle

Par la diagonale ou par les côtés

la Quadrature du cercle

Il m'arrive de le plier par les diagonales et de le porter comme un grand châle triangulaire, bien chaud

Par contre, hum, je crois qu'au lieu de faire la quadrature du cercle, j'ai fait le cercle dans le carré

la Quadrature du cercle

Malgré le blocage, le centre apparait encore

M'enfin, je ne suis pas Archimède, mon idée était juste de passer mon stock de laine, pour un ouvrage résistant 

Modèle improvisé à partir de ce modèle ci bien plus réussi : 

Quadrature for Korrigan, modèle en français, payant, tricoté en 5,5mm

la Quadrature du cercle
Partager cet article
Repost0
31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 09:59

Me voici de retour sur le blog pour vous montrer un ouvrage que je porte avec grand plaisir ( et que je me dois de monter avant que n'arrive l'été )

Mais il se tricote vite et vous pouvez espérer le finir avant la fin du printemps

Il s'agit d'un ouvrage en apparence classique dont le point fort est énoncé dès le titre : Turtle neck pullover

Turtle c'est tortue

Neck c'est cou

Turtle neck désigne un col roulé, montant haut, sans doute un peu comme cette carapace mal ajustée qui serre cette pauvre tortue 

Donc tricoter un tel ouvrage laisse à penser qu'on tricote un pull avec un col près du corps (et du cou) 

Il se tricote en top down, avec des aiguilles 7 pour le corps et 6 pour les bordures

Or, je n'avais pas d'aiguilles 7, juste des aiguilles de 6,5

Alors, tant pis, je vais ajuster, en prenant des aiguilles 5,5 et 6,5

On tricote donc un col haut en côtés 1/1 mais en côtes torses, ce qui a pour effet de resserrer encore plus

Je me retrouve du coup avec un col très très serré et haut

Un peu comme feu Karl Kagerfeld

Je défais et je passe à la taille L avec des aiguilles en 6 et 6,5

Une fois le col de 10 cm fini, on fait un raglan, classique, en augmentant à 1m des marqueurs 

Turtle neck pullover

Il y a quelques rangs raccourcis, pour rehausser la nuque par rapport au devant

Mais le modèle propose de faire ces rangs raccourcis uniquement sur les mailles du dos

Je trouve cela insuffisant et disharmonieux

Il me semble plus logique, si on suit la forme du corps, que cela débute au col du devant

J'ai donc fait les rangs raccourcis en incluant les mailles des manches

Turtle neck pullover

Je vais donc tricoter sans modification le raglan 

J'utilise une laine que je voulais essayer depuis un moment : La Cyrano de De Rerum Natura

Avec le pull montré précédemment, le Birch Bay du post précédent, j'avais bien apprécié ce mérinos local

La Cyrano est un fill 100% mérinos local, qui se tricote en aiguille 6

Il est joliment chiné, et je prends la couleur Ciel

Je teste une nouvelle gamme de coloris pour moi, tout qui est bleu et que je pensais pas fait pour moi

La colorimétrie, me classant en fille d'hiver, m'ouvre les portes de tous les bleus, plutôt froids

Va donc pour ce raglan

Turtle neck pullover

En aiguilles 6 on atteint vite l'emmanchure 

Et le fait de débuter en taille L ne pose pas de soucis : j'arrête quand je veux

Or l'autre spécificité de ce modèle est qu'il taille large, on n'est pas à plusieurs cm près

Turtle neck pullover

Je sépare l'empiècement lorsque j'arrive à environ la moitié de mon bras

Turtle neck pullover

Et à partir de là, nouvelle modification de ma part : je vais faire des manches très serrées, à peine de quoi glisser un vêtement très fin en dessous :

Un gros pull, épais, avec un grand cou tient chaud

Donc inutile de porter trop épais en dessous

Turtle neck pullover

Ces manches serrées vont avoir 2 avantages : le premier est de bien montrer que c'est fait exprès d'être large, que je n'ai pas pris le matin le pull du Cher et Tendre, yeux à peine ouverts

Le second est qu'un pull en top down + grosse laine = pèse et finit pas tirer et entrebailler le col

C'est ce qui est arrivé à mon pull Ombre, qu'il faut que je resserre du cou

Ces manches serrées vont donc bien tenir sur les bras et vont compenser la tendance à la chute du haut du pull

On finit par des côtes 1/1 torses

Le modèle demande des bordures de manches de 7,5cm

J'en ferais 10 comme pour toutes les bordures 

Cela a pour but d'accentuer le regard vers les côtes 1/1

Et ma laine chinée mais unie va accentuer le regard sur le motifs de côtes

Je vais aussi volontairement des manches longues comme pour mon Birch Bay : c'est visuellement intéressant et cela retombe au tiers de la main pour un effet mitaines qui tient chaud.

Le jour où j'en aurais assez, je peux le retourner et les manches tombent normalement sans effet plissé

Turtle neck pullover

Autre modification de ma part 

J'avais vu, je ne sais plus sur quel modèle passer la photo d'un détail qui m'ait fort plu : des poches dans les côtes 

Qu'à cela ne tienne, on va bidouiller et en ajouter

Pour cela, je décide où placer mes poches et arrivée à leur niveau, je mets les mailles en attente

Au rang suivant, on monte les mailles ( nombre équivalent à ce qu'on avait mis en attente ) et on tricote comme s'il n'y avait pas de fente ( comme des boutonnières par exemple )

Turtle neck pullover

On finit les côtes et on s'arrêt au rang avant de rabattre

Je reprend ensuite les mailles en attente pour faire en jersey le fond des poches

Je ne couds pas : en fin de rang, je tricote ma dernière maille avec celle de la bordure de côtes

Donc une fois sur un rang endroit, et une fois sur un rang envers

cela ne fait pas de trou, pas de sur épaisseur au contraire de le faire tous les rangs

Turtle neck pullover

la seule difficulté est de faire un montage de côtes qui soit propre et net ( bon, je n'aurais sans doute pas du choisir ce montage en e ( long tail cast on) que je fais d'habitude.

Puis je tricote un dernier rang pour tricoter ensemble les mailles des poches ( celles du devant en côte et celles du fond en jersey ).

Puis je rabats le tout.

Turtle neck pullover

Les poches sont fendues au ras du jersey et ne se voient pas de prime abord

Mais c'est un détail qu'on finit par remarquer

J'adore aussi l'effet pingouin du pull ( accentué par le fait que Aubustine n'a pas de larges épaules )

Turtle neck pullover

Mais porté, le pull change d'allure

Les épaules vont relever un peu l'ouvrage, les manches structurent l'ouvrage et l'excès de "tissu" même en aiguilles 6 donnent un effet drapé

Turtle neck pullover

J'ai volontairement fait un pull long qui couvre bien le bas

Ainsi, lorsque je lève les bras, je reste couverte ( c'est le défaut de ces ouvrage aux emmanchures basses que de découvrir parfois le nombril si on ne fait pas attention )

on est donc proche d'un effet poncho

Et j'adore mettre les mains dans ces pseudo poches , qui sont quand même assez grandes pour y glisser un petit jeu de clés

Turtle neck pullover

Une fois de plus me voici avec un pull personnalisé

J'aime ces modifications qui me permettent de créer un ouvrage très personnel

Mais je vous propose de vous en tenir à la version originale qui est très sympa aussi et sans doute plus classique

Turtle neck pullover

Il ne comporte pas forcément de bordure en bas et les manches sont 3/4

Turtle neck pullover

Avec la bordure, il reste un peu court bras levés

Turtle neck pullover

Mais il a le bel avantage d'être facile à modifier

Il est en anglais, bien écrit et gratuit

Turtle Neck pullover

A vos aiguilles, osez le changement !!

Partager cet article
Repost0
9 mars 2019 6 09 /03 /mars /2019 21:19

Je fais une petite pause dans les articles anciens et vous montre un ouvrage actuel

Parlons de Birch Bay

Birch Bay est une petite baie de l'état de Washington au nord ouest du pays, juste à la frontière du Canada, sous Vancouver, qui donne sur l'Océan Pacifique.

Mais ici, je ne vous parle pas de tourisme. Juste de tricot

Pour moi Birch Bay est l'ouvrage qui m'a redonné envie de tricoter

Mes lourds soucis de santé d'il y a 2 ans m'avaient vidée de mes forces et pour la première fois depuis des années, je n'avais ni l'énergie, ni surtout l'envie de parler tricot ou encore de tricoter.

Rien

Pas un rang, pas une maille.

Cela durait et cela finissait par m'inquiéter.

C'est alors que Machamaya est venue me voir

Elle m'a apporté des douceurs, des chaussettes mais surtout elle m'a apporté l'envie de tricoter

Mon regard s'est arrêté sur son pull, magnifique, comme tout ce qu'elle tricote

Magnifique parce qu'elle le portait bien

Il avait l'air chaud, confortable avec sa forme Boxy ( très large ) et surtout je trouvais le motif intéressant

 

Birch Bay

Il y alliait un motif fait de mailles croisées, sur un fond de jersey envers, à des côtes 2/2

Le tout sur une laine discrètement chinée

De la Gilliat couleur Poivre et Sel, un 100% Mérinos français et local, dite Worsted de 250m aux 100g qui se tricote le plus souvent en aiguilles 4 à 5

Cela devait donc monter assez vite.

Je l'ai essayé et je l'ai trouvé seyant.

Je n'avais pas l'envie de le tricoter de suite et j'ai préféré faire le Marled Shawl

Mais il est resté dans un coin de ma tête

Et cet hiver, j'ai eu envie de m'y atteler, ce d'autant que j'avais la même laine dans mon stock.

Je ne m'en étais servie que pour faire les chaussettes du Cher et Tendre

Le modèle est issu du catalogue BT Fall 15, c'est à dire de créateurs qui travaillent avec Brooklyn Tweed afin de créer des modèles pour les laines de la marque Brooklyn Tweed

Et il date de l'automne 2015 ( Fall 15)

Il est crée par Julie Hoover

Mais il répond, comme la majorité des modèles faits par BT, à un certain cahier des charges et en l'occurrence au fait qu'il était tricoté de bas en haut et en morceaux à coudre.

Je n'aime pas coudre, mais coudre sur du jersey envers joliment, je ne sais pas trop faire

Logique : manque de pratique = moche = pas envie d'aller par là si je peux faire autrement.

Mais le modèle peut s'adapter au tricot sans couture.

Le motif est fait de mailles glissées, sur 40 rangs et il est disposé en quinconce de manière tête bêche.

Birch Bay

On peut aisément le tricoter en rond plutôt qu'en aller retour, même s'il faut adapter au rang 18, qui est un rang envers

Il a fallu aussi une peu adapter au col car je n'avais pas tout à fait le même échantillon 

A vrai dire je n'ai pas vérifié mon échantillon en hauteur, juste en largeur 

J'ai donc rallongé un peu pour avoir un nombre cohérent et joli de motif 

Birch Bay

Le modèle demande de tricoter les dos et devant en posant des marqueurs et demande des coudre

Comme pour tous les modèles de BT, je trouve qu'il y a une certaine opacité sur cette partie couture : il est juste dit de coudre. Point.

Il faut déduire qu'on ne coud qu'entre les 2 marqueurs pour laisse un pan devant, un pan derrière et une fente entre les 2

Comme je fais en rond, sans m'embêter à retirer de maille lisière de couture ( vu la largeur de l'ouvrage, quelques mailles ne feront pas la différence même en aiguille 5), j'ai donc tricoté 2 pans que j'ai uni ensuite pour tricoter en rond

Birch Bay

J'aurais du faire 3 mailles mousse sur les bords car cela roulotte, jersey oblige

Du coup, j'ai fait un tour de mailles écrevisse ( pour parler un langage  clair : j'ai fait un rang de mailles serrées mais depuis la face dedans, cela donne le même résultat pour celles qui ne savent pas faire ce point )

Birch Bay

Cela roulotte encore après blocage mais ce n'est plus aussi frappant

Arrivé à l'emmanchure, je sépare pour tricoter séparément devant et dos

On relève ensuite les mailles des manches et on tricote des côtes 2/2

Birch Bay

Le corps est en aiguille 5 et les manches en aiguilles 4,5

Mais j'ai défait pour refaire en aiguille 5 car je tricote plus serré les manches que le corps

Le modèle ne prévoit aucune diminution : arrivé au coude, on se contente de passer des aiguilles 4,5 aux aiguilles 4

Cela resserre tout naturellement

Bien entendu, cela ne se voit pas sur des côtes, mais c'est notable au portage.

J'ai aussi rallongé les manches

Birch Bay

Le dos et le devant comprennent des rangs raccourcis pour dessiner une pente d'épaule

Cette pente est d'autant plus marquée que le corps tombe sur le bras, du fait de l'aspect Boxy du pull

Birch Bay

Il ne reste plus qu'à relever les mailles pour faire un col en côtes 2/2

Le modèle prévoit un long col, qui se porte roulé et large

J'ai suivi l'idée de Machamaya, de le faire non roulé

Je trouvais cela plus élégant mais également plus chaud

Birch Bay

Il faut rabattre les mailles des épaules et les coudre.

Le modèle prévoit une petite astuce pour limiter l'effet d'escalier quand on fait cette pente d'épaule, mais en aiguille 5, les marches restent perceptibles

J'ai rabattu à 3 aiguilles ce qui laisse à voir un peu de jour

Mais comme les trous sont plats à intervalles réguliers, cela en devient presque fait exprès

Birch Bay

Au début, j'étais un peu déçue.

Il ne ressemblait pas à celui de Machamaya : plus grossier.

Je n'aime pas avoir un clone des ouvrages des autres. Mais celui ci résumait tellement le sentiment de renaissance laineuse que je le voulais identique.

Et en le revoyant, j'ai compris qu'elle avait tricoté en aiguilles 4 là où j'avais tricoté en 5

Cela resserrait les mailles mais autorisait surtout à avoir plus de rangs sur une même hauteur : le motif en était plus harmonieux

Et le blocage a harmonisé mes mailles croisées irrégulières et forcément bien plus en relief ( donc encore visuellement plus irrégulières)

Birch Bay

Depuis, je le porte souvent

Cette laine est douce, gonflante et légère

Et je me découvre un nouvel attrait pour ces couleurs neutres

Birch Bay

Voici celui de Machamaya, que j'aime tant

(je te pique ta photo)

Birch Bay

Et voici le modèle originel

Birch Bay

Le modèle est bien entendu en anglais et payant, comme tous les modèles de BT

Il m'a fallu 1123m de fil soit 450g c'est à dire 4,5 pelotes en 5mm

Celui de Machamaya est plus dense : pour une même taille S dite 49 aiguilles 4mm : 1210m, 485g 

Birch Bay

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 18:14

Voici un article qui trainait dans mes pages brouillon depuis plus d'un an et qu'il est temps que je publie ( mode j'essaye de faire du tri et de mettre jour, ce qui va vous donner le droit d'avoir quelques articles un peu anciens mais de saison )

À l'époque, je voulais m'essayer au feutrage de la laine et j'avais tenté de faire des chaussons

J'avais sorti ma Cascade qui feutrait bien ( par expérience puisque le pull du petit avait feutré avec cette même base )

J'ai sorti mes aiguilles 12 pour tricoter le fil en double

Chaussons feutrés

On ne voit guère avec cette laine noire, mais la caractéristique du modèle choisi était qu'il avait une double semelle

Car un chausson, cela sert à avoir bien chaud, notamment sur les carreaux de carrelage froids

Et aussi parce qu'une paire de chaussons se doit d'être confortable, sinon cela s'appelle une paire de talons aiguilles

Le modèle se tricote par les 2 semelles avant de relever les mailles pour faire le tour puis le haut du chausson

Voici ce que cela donne avant feutrage

Chaussons feutrés

2 petits tours en machine après

Quand je dis 2 tous de machine à laver, j'entends 2 lessives car je trouve dommage de gâcher de l'eau potable juste pour une paire de chaussons et aussi parce que cela feutre mieux quand il y a du frottement 

Chaussons feutrés

Ma foi, cela semble convaincant, j'ai perdu 5cm

Rien de compliqué à faire et un aspect à peu près présentable une fois mis en forme

Chaussons feutrés

Je les ai fait sécher en y glissant des tongs à ma taille

Chaussons feutrés

On distingue bien la semelles plus épaisse.

Cela reste un peu grand.

Au final il m'en a fallu 195g soit 340m pour les 2 chaussons à 2 semelles

Chaussons feutrés

Elles tiennent bien chaud et je ne peux pas mettre de chaussettes avec, sinon j'étouffe ( du pied, ce qui est un comble )

Je les ai portées pendant une année comme cela mais je vais les repasser un coup en machine pour qu'elles soient plus moulantes

Chaussons feutrés

Pour celles que cela intéresse, voici le modèle : 

Felted Loafer Slippers, modèle en anglais et payant

Voici la photo du modèle, que je trouve plus sexy que mes photos de noir dans une lumière d'hiver 

Chaussons feutrés
Partager cet article
Repost0
6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 18:30

Il y a quelques années de cela MarGuéNée avait sorti un modèle de gilet, qui m'avait attiré l’œil, Mikasa

Ymir

J'aimais cette forme simple, classique, rehaussée de cette bordure qui m'intriguait

Sa coupe classique me semblait intemporelle

Ymir

Mais je ne l'ai pas mis sur mes aiguilles car je ne porte pas de gilets

J'ai trop froid avec, sans compter que je passe mon temps à tenir les pans

Sauf que MarGuéNée a lancé un appel à un test knit pour une revisite du modèle, qui serat nommé Ymir : 

En effet, si Mikasa ci dessus se tricotait de bas en haut, avec une interruption du motif sur l'épaule, Ymir serait tricoté de haut vers le bas, top down donc, avec un motif aussi sur la nuque

Et surtout il serait plus étroit de l'encolure

Le modèle initial, taillant très large ne me choquait pas car il paraissait fait exprès

Mais l'encolure large chez moi, cela ne passe pas, cela tombe ( j'ai des épaules de cintre, vous l'ai je dit ?)

Donc j'ai postulé car j’aimais bien participer au processus de création ou de rectification d 'un modèle

Le modèle se tricote en aiguille 4mm avec une laine DK soit 250m aux 100g

J'ai trouvé que l'encolure large restait encore trop large pour moi

Alors comme les modèles  de MarGuéNée taillent de 2 ans à XXL, et que ce modèle prévoit 10 cm d'aisance positive, j'ai choisi de faire du 12 ans, en montant 10m de moins ET de tricoter en aiguille 3,75, tout en gardant la hauteur d'emmanchure de ma taille à moi

Pour cela, j’avais envie de mettre sur mes aiguilles un collector:

De la Dulcimer, une merveille en 100% Merinos, en DK un peu épaisse puisque 234m aux 115g soit 203m aux 100g, de la Worsted donc

Le rendu serait plus épais, plus dense, histoire d'être plus au chaud quand même

Cette merveille s'appelle Moonlight un gris bleu vert avec des taches sombres

Ymir

Le lot est en fait composé de 2 lots, l'un plus clair de l'autre

Mais je prévoyais d'alterner tous les rangs le clair et le foncé

Cela limiterait l'effet tranché et m'apporterait plus de métrage

J'alterne tous les rangs ( et non tous les 2 rangs ) ce qui suppose que parfois j'inverse les consignes, mais le modèle étant répétitif, c'est assez aisé.

Ce modèle commence par un morceau de nuque sur lequel on relève les mailles pour faire le dos puis les devants.

Cela nécessite de faire des montages provisoires mais j'ai préféré bidouiller: je me contente d'ajouter des mailles en fin de rang ( comme lorsqu'on ajoute des mailles de manches sur le corps de brassières bébé )

Ymir

Sur la photo ci dessus, vous voyez le bout de motif de la nuque

J'ai crée les mailles pour tricoter le dos

Une fois arrivée à la hauteur de l'emmanchure ( j'ai fait plus de cm car je taille moins large donc cela arrive plus haut sur mes bras ), on va reprendre les mailles des l'épaules et continuer le motif de l'encolure/ nuque

On tourne donc la photo ci dessus de 180° et on tricote les devants et cela jusqu'à la même hauteur que le dos

Voici ce que cela donne

Ymir

A ce stade, on replie devant et dos ensemble et on va joindre pour tricoter sur une seule aiguille

En même temps, on ajoute les mailles devant pour faire l'encolure en V

Ymir

Selon les tailles, on changera éventuellement la pente de l'encolure

Personnellement j'ai ajouté plus de mailles que ce qui était dit dans ma taille, pour augmenter le nombres de mailles afin qu’éventuellement je puisse chevaucher les pans

En fait je sais que les gilets portés ouverts baillent souvent, donc ajouter des mailles évite l'effet saucisson

 

Ymir

Le gilet se finit pas des côtes torses

Ymir

Ah, je ne vous ai pas dit ?

Le motif est une alternance de cotes torses et d'une Icord un peu particulière, qui finit bien la bordure

C'est très facile, intuitif et pas besoin de suivre le modèle

Un parfait tricot nomade ou télé. 

Puis on relève les mailles des manches

Ymir

Je pense avoir bien fait d'avoir ajouté des mailles devant car il couvre en partie la poitrine tout en restant ouvert ce qui en améliore la tenue, le tomber

 

Ymir

Pour les manches, on diminue seulement 3 fois pour ma taille

Je les trouve larges pour les petits avant bras et j'ai tricoté plus court que ce qui est dit dans le modèle

donc cela suppose que j'ai des petits avant bras courts, si si 

J'envisage de les reprendre à partir du coude car pour le haut de manche, c'est parfait

Et je me tâte de le transformer en pull avec une petite couture invisible

A moins qu'il en plaise à ma mère qui ne porte que des gilets et veux me piquer tous les ouvrages quand je viens la voir ( pull inclus )

D'ailleurs, je n'oublie pas de vous faire un post avec les échanges reçus de mes adoptions lainières mais j'attends encore une photo pour le Calm

Au final,je trouve que c'est une très belle laine, somptueuse, chaude,douce et bien teinte.

Il m'a fallu à peu près 1000m de fil en aiguille 3,75

LE modèle a été remanié mais il est aussi parfait dans sa version avec aisance

Il se marie en version enfant aussi 

Regardez sur la fille de MarGuéNée

Ymir

Le modèle est en français, payant mais les fonds sont reversés à la recherche contre le cancer, qui hélas affecte actuellement MarGuéNée

Donc n'hésitez pas à mettre sur vos aiguilles l'un des ses modèles, c'est son souhait, un moyen de la soutenir, tel un lien entre ce qu'elle a crée et nous qui pouvons donner vie

Modèle Ymir : la nouvelle version

Modèle Mikasa : l'original.

Voici le lien pour voir l'ensemble des modèles qu’elle a créés : MarGuéNée

J'espère que vous serez nombreux à MarGuéNéer

MarGuéNée, je sais que tu passes parfois me lire sur le blog, alors reçois tout mon soutien, mon amitié et mes bises

Warrior girl !

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 15:53

J'aime la dentelle et j'aime les torsades, la dentelle pour sa légèreté, son aspect aéré et sa finesse et les torsades pour cette notion de solidité, de torsion, de complexité

J'aime ces aspects, en apparence si contradictoires

Et pourtant j'avais trouvé un modèle qui mêlait les deux  : le Juno de Yellowcosmo

Voici un autre modèle qui m'a emballée

Il mêle lui aussi dentelle et torsades, mais il est destiné d'avantage pour les saisons froides

Et surtout sa construction m'a épatée, le tout sans couture

Car en effet, les motifs de torsades font des ouvrages lourds qui nécessitent des coutures pour bien tenir l'ensemble

Et aussi parce que c'est un peu complexe de tricoter plusieurs grilles en même temps

Je m'y étais aventurée avec le gilet Aidez et j'avais un peu galéré

Ce modèle ci permet d'avoir moins de mailles sur les aiguilles

On commence par tricoter un panneau, qui est une répétition de 2 fois le motif, ce qui permet de bien le mémoriser

Il inclut un panneau de torsades avec des zig zag, et un panneau de dentelle

Ces 2 panneaux sont répétés une fois

On peut les repérer entre mon marquer noir et blanc et le fil rouge

 

Rhapsody in cables

Au bout de quelques centimètres, on va faire des augmentations pour dessiner l'encolure

Rhapsody in cables

Oui, vous avez bien compris : le modèle se tricote d'un côté à l'autre et il démarrer par le milieu du devant

Mais on va aussi tricoter une partie du dos avec le devant, un peu comme ces empiècement dos qui existent sur les chemises d'homme

On monte quelques mailles et on va le rattacher au reste du devant déjà tricoté

Rhapsody in cables

Normalement, le modèle demande un montage provisoire, mais j'ai opté pour un montage en e ( long tail cast on, souple d'où je relèverait ensuite les mailles )

Rhapsody in cables

Le modèle se tricote en laine épaisse ( Worsted à 171m aux 100g) pour des aiguilles de 4mm

Mais j'ai voulu des torsades encore plus épaisses et j'ai pris une laine Aran ( maux 100g), de la Traveler Aran, de cher The Plucky Knitter, un mélange 65% Merino, 20% Soie, 15% Yak à 201 mètres pour  115 grams, ce qui revient à du 174m aux 100g, donc une ligth Aran

couleur Ruffled Feathers

Le tout toujours en aiguilles 4, et j'ai le même échantillon 

A ce stade, je devrais séparer les mailles : une partie pour le corps et une autre pour les manches qui doivent se tricoter en rond, avec les mailles les plus à droite sur ma photo ci dessous

Rhapsody in cables

Mais je n'avais que 5 pelotes, soit une à deux centaine de mètres de moins que ce que demandait les modèle

J'ai donc préférer tricoter le reste de l'ouvrage d'abord et finir les manches avec ce qu'il me resterait de fil

J'ai donc relevé les mailles depuis mon rang de montage

Rhapsody in cables

J'ai prévu de vous faire un tuto

C'est légèrement visible mais je trouve cela moins gênant pour moi que le décalage de motif que cela ferait sur mon montage provisoire

Donc on tricote la seconde partie à l'identique

Rhapsody in cables

On remonte des mailles pour l'empiècement du dos ( je me suis contentée de relever les mailles du morceau précédent ) et on dessine l'encolure et voilà ce que donne le devant et l'empiècement du dos complet

Rhapsody in cables

A ce stade, gros moment de doute

il ne me reste que 3 pelotes pour faire le dos, l'encolure et la manches

peut être que je dois ajouter une autre couleur à l'encolure pour gagner un peu de fil ?

Rhapsody in cables

Bof, tous les gris ne se valent pas

tant pis, on va tenter le sort

Je vais déjà finir ma pelote actuelle en tricotant les 2 manches en même temps, en rond donc

Rhapsody in cables

voilà ce que cela donne dans le dos

Rhapsody in cables

cette partie du dos va demander des rangs raccourcis pour rattraper la différence de niveau

Rhapsody in cables

Puis on enchaine le dos tout droit

Le motif est facile : c'est le panneau de torsades initial, auquel on ajoute des torsades standard

Rhapsody in cables
Rhapsody in cables

Cela va donc relativement vite

Rhapsody in cables

A ce stade, il me reste la pelote en cours et je dois faire des côtes en bas, les côtes des manches et de l'encolure

Cela me semble bizarre que le dos soit si étroit

Mais confiance, on va déjà coudre le devant et le dos de chaque côté.

Bingo, le motif se déserre et j'ai une même largeur devant et derrière

Rhapsody in cables

Je me suis amusée à faire une couture visible et plate

Je vous ai aussi pris des photos pour un tuto

Le col finalement resserre l'ensemble et demande peu de fil

Je décide de raccourcir les manches et de faire plus d'augmentations : tous les 4 rangs au lieu de 8 rangs

Et je m'arrête quand il n'y a plus de mailles en jersey et qu'on arrive au motif

Quelques rangs de côtes 2/2 et hop

 

Rhapsody in cables

Le modèle demandait des cotes en bas

Mais j'avais peur de n'avoir pas assez de fil

mais surtout j'aimais bien finir sur ce motif dentelle

Cela donne un pull large  sans cet aspect resserré que donnent les côtes en bas d'un ouvrage

Rhapsody in cables

Et hop, sur Aubustine, mannequin vedette

Rhapsody in cables

Petit zoom sur le bas sans côtes

Rhapsody in cables

A vrai dire, le motif du dos nécessitait des côtes, mais je les ai faites plus courtes

Rhapsody in cables

Bof, allez vous me dire, construction peut être intéressante mais surtout très compliqué pour un résultat moyen, qui se voit avec cette ligne au milieu

Ben, moi, je dis pas bof

C'est l'un de mes pulls préférés

C'est juste que cette construction nécessite d'avoir des épaules qu'Aubustine n'a pas

Allez, je prends le relai

Rhapsody in cables

Je trouve le col juste parfait, ni trop haut, ni trop bas, porté juste comme ça

Rhapsody in cables

Cela n'apparait pas sur le mannequin, mais la longueur est celle d'une tunique et les côtes auraient "ballonisé " le tout

Rhapsody in cables

Quant aux manches, finalement je les aime comme ça :

c'est un pull assez épais et chaud du fait du yak

et la dentelle, le col ouvert et les manches courtes permettent de n'avoir pas trop chaude dedans

c'est un pull parfait pour n'avoir rien en dessous ou presque

Rhapsody in cables

Et le choix de la couleur, un peu sombre et neutre pour des torsades me semble être un classique revisité.

Au final il m'aura fallu 1006m, voire moins : il me reste de quoi rallonger les manches au besoin

Rhapsody in cables

Et voici le modèle d'origine

Rhaspody in cables par Joji, en anglais et payant

Rhapsody in cables

Et son mini décalage d'une demi maille

Rhapsody in cables
Partager cet article
Repost0
7 août 2018 2 07 /08 /août /2018 17:29

Me voici de retour sur le blog après une pause estivale et une pause nécessaire

J'ai profité de la santé en partie retrouvée pour déambuler en Asie d'où j'ai rapporté un mélange de lin coton totalement divin

Le lin est magnifique, fluide et doux et  assoupli au tricotage par le coton

Je voulais en faire un petit haut d'été, léger mais respirant

J'aimais bien la dentelle de ce modèle, Tegna, qui se tricote depuis la dentelle du bas en aiguille 3,25

Tegna + Arisu = mon haut à moi

Mais j'étais en voyage avec juste une paire d'aiguille de 3,5mm et je me suis dis que comme il était peu ajusté, la différence en plus serait minime

Mais au final, sans doute aussi parce que je tricote ce fil lâche, à la fin du tricotage de la dentelle, je me suis retrouvée avec quasiment 30cm de plus sur les côtés ( je dis 30cm c'est à vue de nez, car je n'avais pas emporté de quoi mesure alors que j'avais fait consciencieusement un échantillon, allez comprendre )

Donc j'ai tout défait et je me suis repliée sur ce modèle ci-dessous, Arisu, qui trainait sur mon ordinateur, tricoté en 4 et dont l'échantillon semblait mieux correspondre ( toujours à vu de nez ) et dont la construction était identique

En plus en partant de la dentelle tricotée, je pouvais déterminer la largeur que je voulais et au lieu des 14 répétitions par face dans ma taille, je n'avais plus besoin que de 10 répétitions, ce qui collait pile au nombre de maille de cet Arisu

 

Tegna + Arisu = mon haut à moi

J'aimais mieux la dentelle du premier et j'aimais bien le col du second et l'absence de manche du second semblait plus adaptée pour l'été

Le premier se tricote par la dentelle qui rétrécit puis il se tricote tout droit jusqu'aux emmanchures

On fait ensuite des rangs raccourcis pour le col avant de relever les mailles pour les manches

Pour le second, on tricote moins de rangs de dentelle, puis tout est tricoté droit avec juste une séparation u niveau du col en V

les emmanchures sont droites et on a des rangs raccourcis pour l'encolure de la nuque

Il est donc plus basique

Mais pour les 2, ils taillent court et moi, je voulais une dentelle qui se pose tombe plus bas sur les hanches

J'ai donc repris mes habitudes de bidouillage de modèles

J'ai donc monté pour ma taille les 10 fois 20 mailles du motif, que j'ai tricoté sur 48 rangs de la dentelle

Tegna + Arisu = mon haut à moi

J'ai ensuite tricoté tout droit comme pour le Arisu, mais au bout de 10cm de jersey, j'ai réalisé que les diminutions de mailles du motif dentelle faisaient que c'était trop serré pour la poitrine

Mon option était donc de le modifier pour en faire un modèle cintré et ajouter des mailles en montant vers la poitrine

J'ai donc défait plusieurs rangs

Non, défaire n'est plus un soucis, et la laine est un tel plaisir que cela ne coute pas

Et après tout, mon plaisir est de tricoter, donc tricotons

Tegna + Arisu = mon haut à moi

J'ai donc positionné les augmentations  à 1 maille du bord, jusqu'à avoir le nombre de mailles suffisantes pour la poitrine

J'ai même défait de nouveau car j'étais montrée trop haut ( ou bien je me vois plus large que je ne suis )

Tegna + Arisu = mon haut à moi

J'ai ensuite débuté la dentelle du col

J'aimais bien ce V doublement ajouré qui rappelait le haut du motif dentelle du Tegna

Tegna + Arisu = mon haut à moi
Tegna + Arisu = mon haut à moi

J'ai tricoté une dizaine de rangs, avant de m'apercevoir que je n'aimais pas ces emmanchures droites

J'ai donc défait pour creuser les emmanchures

Même pas mal car ainsi, cela me faisait moins de mailles sur les aiguilles.

Mais au bout de quelques rangs, j'ai défait pour repalcer le motif plus bas sur le décolleté

 

Tegna + Arisu = mon haut à moi

Pour ne pas me perdre, j'ai tricoté dos et devants rang par rang, ensemble mais chacune séparément avec sa pelote sur une même aiguille

ainsi, pas de soucis pour rester symétrique

Un fois l'emmanchure creuse, j'ai gardé le haut des manches tout droit car le fois de l'ouvrage et le tomber fluide du lin va donner forme

Tegna + Arisu = mon haut à moi

J'ai rabattu à 3 aiguilles

Au début, je m'étais contentée de glisser la première maille pour faire une lisière propre

Mais sur les emmanchures, elles roulottaient alors j'ai fait un tour du col juste sur la nuque et sur le tour des emmanchures avec un crochet de 3,25mm :

2 mailles en l'air, une maille coulée dans chaque maille lisière ( qui donc compte pour 2 rangs ).

Je vous ferais un tuto en images de ce point qui borde joliment

Tegna + Arisu = mon haut à moi

Et hop, après 300g et environ 432m

Tegna + Arisu = mon haut à moi

Un ouvrage tout personnel, qui peut être s'élargira avec le lin ( pratique aussi si je m'élargis aussi au fil des saisons ).

Car j'ai lu que le lin se détend et c'est vrai que je l'ai constaté pour mes ouvrages en lin pur : ici par exemple ou le décolleté est plus profond

Et j'ai laissé le col V un peu haut au car où il s'élargisse et abaisse le col

Tegna + Arisu = mon haut à moi

La laine est de la laine de Yuzawaya, achetée au Japon

Les modèles Tegna et Arisu sont en anglais et payants ( cliquez sur les liens )

Tegna + Arisu = mon haut à moi

Je vous ferais des posts sur mes voyages laineux et mes ouvrages mais toutes les photos sont sur l'ordi en ce moment j'ai des soucis avec internet à la maison

Quel plaisir de pouvoir de nouveau vous montrer mes bidouillages et mes voyages

Merci de votre patience et de votre fidélité sur ce blog, qui continue à vivre aussi grâce à vos visites quotidiennes

 

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2018 7 03 /06 /juin /2018 11:07

Lors de mon post précédent qui parlait du gilet Emma C de Cocoknits, j'avais proposé de vous faire un tuto sur des boutonnières et des poches selon Cocoknits

Mais, un tuto, c'est austère à faire et à lire, et j'ai manqué un peu de courage ( et d'énergie ). Donc je vais le décaler un peu dans le temps.

Pour ce post, j'ai eu envie de vous montrer un ouvrage fini récemment et qui était dans les starting block pour apparaitre sur le blog

Il s'agit d'un ouvrage à la construction originale, majoritairement en point mousse, avec quelques rangs d'une dentelle assez facile

Sa construction permet de n'avoir que peu de mailles sur une aiguille, donc des rangs assez courts, ce qui permet de monter vite

Elle permet aussi de ne pas s'ennuyer dans la réalisation car on tricote quand même plus de 1600m de fil, soit quasiment le double de ce que j'utilise pour un pull court

Le modèle demande 1800m de fil, en aiguille 3,75

Or ce sont ces aiguilles que j'ai du abandonner lors de mon périple à Bali, les ayant oublié dans le bagage à main

Je me suis donc rabattue sur mes aiguilles 3,5, en tricotant un peu plus lâche

J'avais peur qu'en aiguille 4, non seulement ce sot trop lâche par une fingering, mais surtout de manquer de fil

L'ouvrage est une grande étole et son principal point notable est qu'il est dégradé

il faut pour cela choisir un dégradé de 5 écheveaux

Mon choix s'est porté sur des laines Lilou, majoritairement Silky Fingering, un mélange de 50% mérinos 50% soie ou de Blue Fingering 55% Bleu Face Leiceter et 45% Soie

Ces écheveaux ont été acheté par le biais du club mensuel de Lilou

Pour rester raisonnable, j'avais pris à chaque fois un écheveau unique ( ou presque )

Mais au final, j'avais fini par avoir un gros stock, dont je ne savais que faire : en effet, en pratique, il est difficile de se faire un châle de 400m tous les mois

Et les laines, font belles, étaient à la fois impressionnantes et un peu trop précieuses pour des pulls, chose que je tricote majoritairement, sans compter qu'un pull avec un seul écheveau, serait fort court

Cette étole avec 5 écheveaux de même tonalité était donc l'occasion idéale

Mon choix s'est porté vers la composition ci-dessous

Fading Point

De gauche à droite, appelés respectivement couleur 1 à 5 :

Couleur White Noise, en Silky Fingering

Crème Brulée en Blue Fingering

Pardise Cove en Silky Fingering

Poussière de Lune en Blue Fingering

Océan, en Blue Fingering.

L'idée de cet arrangement est de passer du bleu au gris pâle, en passent par le sable, avec au milieu, un écheveau qui contient du sable et du bleu

On commence par tricoter un triangle, avec des augmentations aux bordures et au centre, un peu comme un châle classique avec la couleur la plus sombre, appelée couleur 5

Fading Point

On introduit ensuite la couleur 4 , après quelques rangs qui alternent la couleur 5 et la couleur 4

Mais sur cette section, on passe à la forme d'un accent circonflexe : 

On continue  à augmenter au centre, mais on diminue sur les bords

Fading Point

Au moment d'introduire la couleur 3, le Paradise Cove, qui est bleu et sable, je réalise que le fond est blanc, avec des taches de couleur

Tandis que la couleur prévue en 1, à la fin est très bien assortie aux 2 premières

Fading Point

Du coup j'ai inversé ma couleur 1 et 3

Toutes les sections sont identiques : 

Des rangs en alternance avec le coloris précédent, puis des rangs dans le coloris en question, le motif de dentelle sur 8 rangs, puis quelques rangs du coloris

Avant de tricoter des rangs en alternance avec le coloris suivant et de recommencer la séquence

Fading Point

Comme c'est du point mousse, la seule concentration est de penser à faire les augmentations et les diminutions des bords et du centre, tout en gérant les alternances de couleurs, et pour cela, bien se repérer sur les face endroit ou envers, d'où la nécessité de marquer les faces avec un fil contrasté

La couleur 4, celle qui à mon sens se voit le plus lorsque l'étole est portée, sera chez moi un colis sable, doré

 

Fading Point

J'ai une impression de lever de soleil sur la mer

Fading Point

Cela monte relativement vite car avec le changement de couleur, tout est bien rythmé et on a épate d'arriver à l'étape suivante 

Me voici arrivée au dernier coloris, appelé le 1

Celui pour lequel j'avais le plus de doutes, car le bleu n'est pas de la même teinte que le bleu du début

Mais les taches beige s'accordent au coloris précédent

Fading Point

Et voilà le premier pan, déjà bien long

Fading Point

Il faut ensuite faire un second pan à l'identique

Fading Point

En fait, sur l'ouvrage, les pans se positionnent ainsi

Fading Point

Les mailles mises en attente sont reprises pour être tricoter et former des triangles qui complètent la forme de rectangle 

Fading Point

A ce stade, plus de dentelle mais de simples rangées de jetés

Et surtout un rythme plus rapproché de dégradé des couleurs.

On part du centre pour aller vers l'extérieur, avec des rangs qui pourrait se raccourcissent 

Fading Point

Une fois le premier petit triangle réalisé, on doit en refaire un second

A ce stade, j'ai quand même un doute pour ce coloris central, très présent

Il me semble rappeler le bleu de la bordure de départ

Mais il est très très moucheté, ce qui attire sur lui le regard, au lieu de montrer le dégradé en entier

Fading Point

Un fois l'étole, finie, la voici partie du blocage 

Avec mes aiguilles en 3,5mm, j'obtiens une étole  que je bloque aux dimensions de mes plaques : 2m40 sur 60cm

Fading Point

Le dégradé se dévoile

Fading Point

En version plissée, qui met en valeur les coloris mais aussi le motif de dentelle

Fading Point

Ah, parlons en un peu de cette dentelle : Au départ, 2 motif de fleurs doubles

Fading Point

Ensuite, seulement un motif simple de fleur, tout le long du dégradé de couleurs

Fading Point

Et la partie centrale, avec ses rangs de jetés

Fading Point

Et le voici entier sur cette chère Aubustine

Fading Point

Je craignais un peu l'aspect moucheté central, mais il semble se fondre avec le reste

Fading Point

Le dégradé initial

Fading Point

Ces couleurs m'évoquent un tableau 

Fading Point

Et je suis contente d'avoir osé des laines qui ne soient pas juste ton sur ton, d'avoir osé un peu de différence, de reliefs, de Speckeld

Fading Point

C'est une étole qui se suffit à elle même

Fading Point

Et qui peut se porter aussi en écharpe

Fading Point

Le Cher et Tendre aime beaucoup et la prendrait bien pour lui mais ces motifs de petites fleurs, il trouve cela trop féminin

Pour ma part, je trouve l'étole assez grande, longue et lourde et surtout, je trouve que ces coloris pâles ne sont pas moi

Ce qui me pousse à des réflexions sur ce que je tricote, mon temps libre, mon stock

Fading Point

Le voici dans sa version originelle

Fading Point de Joji Jocatelli

Fading Point
Partager cet article
Repost0
28 mai 2018 1 28 /05 /mai /2018 18:24

Dans ma famille, on a une histoire avec le tricot

Mes grands parents avaient des biens.

Ils auraient pu, comme dit l'histoire, vivre longtemps et avoir beaucoup d'enfants

Mais s'ils eurent beaucoup d'enfants, hélas, mon grand père ne vécu pas assez pour vivre ce qu'on dirait longtemps

Et à sa mort, ses biens furent repris par ses frères, laissant ma grand mère sans revenus

Les femmes alors, ne travaillaient pas

Il a fallu alors tous s'y mettre

Les grands durent travailler et rapporter de l'argent à la maison.

L'un de mes oncles pris la mer.  Nourri, logé et blanchi, son argent a alors profité à tous.

Ma mère fut un temps placée comme petite bonne chez des cousins, une bouche ou deux de moins, c'est toujours plus facile

Par chance, ma grand mère voulaient que ses enfants, notamment ses filles, fissent des études

La soeur ainée qui avait fini ses études d'infirmière était indépendante mais elle souhaitait soutenir la famille

Alors, en plus de son travail, elle tricotait avec ma grand mère des pulls qui étaient ensuite revendus

Elle tricotait très vite, environ un pull par jour.

Pour l'aider, les petites soeurs lui tricotaient les bordures en côtes 

Ma mère, me racontait que le soir, fatiguée par sa journée d'école, sa journée d'aide, elle s'endormait sur ses aiguilles, avant de se réveiller en sursaut, avec l'odeur de ses cheveux, brulés par la flamme de la bougie

Un soir, trop fatiguée, elle dit à sa soeur, qu'elle se couchait 1h, et se relèverait pour finir son ouvrage

Quelle ne fut pas sa surprise de se réveiller reposée, le lendemain, aux rayons du soleil, avec l'ouvrage fini, par la bonne volonté de sa soeur

Ma tante était ainsi, dévouée

Mais elle fut si dévouée à sa famille qu'elle ne prit jamais la peine de s'en faire une à elle, s'occupant ensuite de sa maman âgée.

Toutefois la vie lui donna un petit garçon à chérir, un petit, qui l'aima comme une seconde maman, car elle fut la marraine de mon frère

Elle le gâta tant que nous en fûmes tous un peu jaloux

Mais ce qui me rendait sans doute le plus jalouse, fut qu'elle lui fit moult pulls en laine

Un jour, j'osais l'aborder pour lui demander de me faire un pull pour moi

Elle refusa....

Net.

Et niet....

Au motif que j'étais une fille et que je pouvais m'en tricoter un...

Je crois que mon sentiment profond d'intolérance à l'injustice grimpa d'un palier ce jour là

Mais surtout, ce jour là marqua le début de mon combat pour lm'égalité

J'ai longtemps boycotté le tricot, en partie à cause de cette remarque

Mais heureusement le temps passe et on évolue, on grandit et le coeur aussi

Et j'ai compris son amour immense et son désir d'exclusivité et j'ai pu voir que mon frère lui rendait au centuple l'amour donné alors 

Et j'ai voulu que ma jalousie enfantine soit détrônée par un pull que je lui tricoterais alors

Pour rendre ce qu'on ne m'avait pas donné

Pour que le tricot soit dans ma famille autre chose qu'un moyen de survie

Alors je lui ai demandé ce qu'elle voulait comme pull

Elle m'a demandé un gilet, marron, avec des manches bien larges, assez long pour couvrir son dos, car l'âge venant, elle se courbe, elle est voutée et le bas de son dos n'est jamais assez couvert

Ahem...

Ca, c'est le test pour savoir si j'avais le coeur assez grand, parce que vous connaissez mon amour du marron

Je lui ai donc tricoté un gilet Senlis, modèle de la Droguerie, un grand classique

Le voici, dans la version que j'avais faite pour moi et qui a fini sur les épaules de ma maman

Emma version C

Je l'ai donc fait en Lima de Rowan, une laine 84% baby Alpaga, 8% Mérinos et 8% Nylon, couleur Brazil, en m'amusant à le transformer en top down sans couture

Emma version C

Je n'ai hélas pas de photos à vous montrer, l'ouvrage s'étant fini à l'arraché un soir de décembre

J'ai fait ce choix de modèle car je n'ai absolument pas ses mensurations et que le col châle permettait d'avoir quelle chose de très enveloppant

Et aussi parce que ces modèles larges sont flatteurs pour la silhouette quand on a plus la taille mannequin, ni le dos mannequin non plus

J'ai fait aussi un choix de laine est très chaude parce que quand on vieillit on peut être plus frileux

Cette laine, je l'avais utilisée pour mon pull Molly version B dont je vous avais parlé dans un post précédent

Emma version C

Elle fut ravie du pull mais, elle aurait préféré un gilet qui se ferme

Me revoici donc sur les aiguilles, parce que je l'avoue, je n'aimais pas l'idée de lui avoir un tricoté un gilet aux manches trop courtes ( je n'avais que 10 pelotes et quand on élargit les manches, forcément, elles finissent trop courtes, surtout si on choisit de tricoter une taille plus grande )

Bref, je n'étais pas contente de mon Senlis et j'étais prête à relever de nouveau le challenge

Pour ce second ouvrage, en gilet top down boutonné, j'ai ressorti le libre de Coco Knits, qui m'avait permis de tricoter ledit pull Molly cité ci dessus

Cette fois ci ce sera un Emma

Version C, la version gilet long, boutonné

Ce gilet, il est costruit comme le Molly, avec une épaule très structurée 

Emma version C

On augmente ensuite pour faire un col en V

Emma version C

Ce gilet se tricote en aiguilles 8, avec des bordures en aiguilles 5

Pour éviter une laine trop lourde, j'ai fait un mélange de laine worsted et de mohair

La Worsted se tricote habituellement en aiguille 4,5 / 5.

J'ai pris de la Scholar de chez Plucky Knitter, une laine qui est cardée, donc légère et plus gonflante puisqu'elle fait 229m aux 115g, soit environ du 200m aux 100g, 75% Mérinos, 25% cachemire 

Le coloris est Bisque, et il m'en a fallu 791m soit 3,5 écheveaux

Emma version C

Pour le mohair, ce sera de la Katia Illusion, 60% Mohair, 25% Nylon, 15% Mérinos, proposé en tricotage avec des aiguilles 6 mais que je trouve pourtant très fine

J'en ai utilisé 137g, soit un métrage annoncé de 690m, coloris 6, un brun qui tire vert le vert

Hum, le métrage est bizarre, cela fait un écart de 100m avec l'autre fil ... 

Emma version C

Ensuite on tricote normalement en jersey le bas du corps et on finit par une bordure de côtes 1/1 où on met des boutonnières 

Et le ménage qui utilise 1480m de fil pour une taille XL ne pèse que 534g

Il est donc chaud, enveloppant sans être trop pesant

Emma version C

Ma tante fait du M, mais j'ai choisi de faire du L, pour qu'elle ait de l'aisance aux manches et parce que je voulais qu'elle puisse le porte au dessus de ses vêtements

Et toujours la version droite pour flatter la silhouette en misant sur le col

Emma version C

Le choix des boutons fut un challenge, il fallait qu'ils soient discret mais sans être passe partout 

Puis il a fallu coudre les 9 boutons

Emma version C

On ne se rend pas trop compte du rendu car il est plus large que le mannequin 

Alors j'ai réquisitionné le Cher et Tendre 

Emma version C

Et j'ai réalisé que je tenais là aussi les bases d'un futur gilet pour lui

Mais, puisqu'il ne veut qu'un pull, peut être que cette ampleur pourrait aller pour moi ?

Emma version C

En fait, ce gilet, faussement classique est pleins de petits détails qui ravissent les tricoteuses aguerries : les manches ont une partie en côtes 1/1, en dessous des coudes

Cela permet une emmanchure large pour celles qui ont des beaux bras tout en gardant un avant bras fin, pour celles qui voudraient mettre leur poignet fin en valeur

Mais il a un autre détail qui me plait bien

Emma version C

Il cache une poche dans la fente du côté

Pour cela on tricote en aller retour jusqu'au début de cette poche

On arrête alors les mailles pour tricoter le devant, le dos et l'autre devant séparément avant de les réunir pour tricoter le bas de la bordure de côtés

Le devant de la poche est constitué des devants

L'arrière de la poche est faite avec une pièce de tissu qui est ensuite cousue

Pour l'ergonomie, j'ai fait une poche en biais, un peu comme les poches des pantalons

Emma version C

Je vous montrerais le tuto de la poche dans le post qui va suivre ainsi que le tuto des boutonnières façon Cocoknits :

Elles sont parfaitement carrées, ce qui n'est jamais le cas quand on se contente de rabattre les mailles, cela donne un bord arrondi, bien moins net

 

Emma version C

Rah, j'aime bien ce gilet, que je pourrai porter comme un gilet doudou, avec des manches bien courantes mais qu'on pourrait retourner

Emma version C

Mais après tout, autant qu'il aille à sa destinataire, qui vient de le recevoir 

Voici donc la photo portée

Emma version C

Certes, cela fait pas mal de bouton à boutonner, donc 4, c'est déjà bien

Fini le dos rond, le ventre rond aussi

Hélé, j'ai compas dans l'oeil, pour la taille ( mode auto compliments )

Bon, avouons que le modèle dans le livre est bien plus vendeur

Emma version C

Avec la poche cousue droite

Emma version C

Ce modèle est tiré du livre Cocoknits que j'avais rapporté de New York

Vous m'aviez demandé en commentaires comment l'acheter

J'ai cherché, question sur le forum de Cocoknits sur Ravelry

Et après quelques turpitudes voici les possibilités :

Soit dans une boutique de laine aux USA ou ailleurs si vous bvoyagez ( ne cherchez pas pour la France, ils n'en n'ont pas )

Soit en ligne dans une boutique de laine, par exemple Webs ( mais il faudra y ajouter les frais de ports depuis les USA )

Soit, tadam, j'ai trouvé !!!!!! :

Sur Laine et Tricot, boutique connue et située en France. Il y est plus cher mais vous évitez les frais de douane et il peut se glissé dans un panier de laine, et minimiser les frais de port.

Enfin, si vous voulez essayer un ouvrage de Cocoknits vous pouvez acheter un autre modèle en ligne sur le site de Loop en Angleterre.

Le modèle est proche, Antonia, qui a la même construction mais qui se tricote en 4 et 4,5

Emma version C

Si vous cliquez sur le lien, vous pouvez en voir quelques autres

Enfin, sur le site de Cocoknits, il y a des modèles à acheter d'un seul clic, qui sont hélas différents de ceux qui sont sur le livre, qui reste économique ( 35$) si vous voulez en tricoter plus de 3.

Et vous, avez vous une anecdote tricot famille ? Ou avez vous une tante toute dévouée à qui vous aimeriez rendre hommage ?

Si c'est le cas, la page commentaire est pour vous

Partager cet article
Repost0
15 mai 2018 2 15 /05 /mai /2018 00:24

Voici un modèle que j'ai testé et qui est déjà disponible

Il s'agit d'un modèle de MarGuéNée, qui comme vous le savez, créé des modèles polyvalents, pour les enfants mais aussi pour les adultes

Ce modèle est au départ une marinière

Un grand classique, me direz vous

Oolon, version femme

Mais si vous regardez de près et si je vous dit que c'est un modèle qui se tricote sans coutures, en top down, vous allez vous demander comment on peut caser des rayures sur le corps sans en mettre sur les manches ?

Et donc comment on peut faire cette encolure, qui est le point marquant de ce modèle ?

Héhé, si vous voulez les réponses, il faut acheter le modèle

Pour ma part, pas de marinière : je traverse une période monochrome, sans rayures.

Ce sera donc une version unie.

Mais le classicisme du modèle m'autorisait à oser tricoter des fils qui me déroutaient un peu

Voici un lot de Physalis couleur Encore un matin, un gris, bleu avec des taches turquoise, que j'avais en stock et que j'avais même songé à revendre, tellement je ne savais comment le dompter

 

Oolon, version femme

Alors pour tenter de l'apprivoiser, j'ai défait l'écheveau

Oolon, version femme

Le coloris me semble déjà moins impressionnant 

Concernant le modèle, on commence par tricoter la bordure de côtes (avec des boutonnières sur le devant et pas de boutonnière pour la partie dos ) avant de faire des rangs raccourcis

Ces rangs vont dessiner le creux de la nuque ou du bas du cou

Oolon, version femme

Ci dessus, c'est ce qu'on a sur les aiguilles

Ci dessous, voilà ce que cela donne site retourne le début en top down

Oolon, version femme

On tricote le devant jusqu'à l'aisselle et on recommence pour le devant avant de les réunir et de tricoter en rond le reste du corps

On tricote ensuite les manches en relevant les mailles sur le pourtour de l'épaule 

Mais on va faire des rangs raccourcis pour dessiner le haut de la manche

Comme ce modèle est ouvert sur le haut, le relevage des mailles, suppose qu'on relève sur les 2 bandes de côtes superposées l'une sur l'autre

Oolon, version femme

Et hop, ce relevage sur double épaisseur va unir les 2 pans, qui seront maintenus plus loin par les boutons 

Oolon, version femme

On débute les rangs raccourcis de l'épaule

Oolon, version femme

Et voilà ce que cela donne au bout de quelques rangs.

On peut finir les manches normalement

 

Oolon, version femme

Les rangs raccourcis dessinent parfaitement l'encolure

Oolon, version femme

Et l'épaule ( sans les boutons encore ) 

Oolon, version femme

Et voilà ce que cela donne

Oolon, version femme

C'est l'esprit marinière, mais non marin

Il s'en dégage un air de grand basique qui permet à la laine de montrer son potentiel 

A ce stade, il ne me restait qu'à tricoter les manches et le bas du corps

Mais hélas, fatigue oblige, j'ai fait une erreur

Le modèle enfant se tricote tout droit pour le corps, tandis que dans la version femme, il y a des diminutions et augmentations pour dessiner la taille 

Ces diminutions commencent au 20ème rang sous l'aisselle et moi, j'ai lu au 20ème cm sous l'aisselle

Je trouvais cela bizarre, mais comme le neurone solitaire de mon cerveau n'a pas trouvé alors d'interlocuteur, il a enregistré l'info, stocké la question et puis c'est tout

... Et j'ai fini le corps avant de réaliser mon erreur.

Oolon, version femme

Cela faisait tellement bizarre que j'ai tout défait pour refaire le corps, ce qui me sortait des délais du test

J'ai donc proposé à MarGuéNée de finir durant mes vacances

Voici donc le pull, fini au plus juste avec les 4 écheveaux en stock, soit 1000m de fil en DK en taille XS

Le modèle existe en version rayée, adulte ou enfant 

J'ai choisi la version unie ( il manque juste les boutons, gris paillette )

Oolon, version femme

Le modèle s'appelle Oolon

Il se décline de la taille bébé 3 mois à 2 ans, puis enfants de 2 à 12 ans et enfin femme de XS à  3XL

Il est payant et en français et comme vous le savez, les fonds sont reversés à la recherche conte le cancer

On peut le décliner avec les rayures initiales mais on peut aussi varier les rayures, changer leur rythme, changer les couleurs des rauyres

Ce modèle est une bonne base classique pour un gilet tout unique et personnel

Oolon est un personnage de Manga, de la série Dragon Ball Z

Mais je l'entend plutôt comme Oolong, le thé, qui fleur bon les voyages, l'exotisme et cela me donne envie de vous parler un peu plus d'une autre de mes passions

 

En effet, mon blog approche de ses 7 ans et cela fait 7 ans que je ne vous cause que tricot et parfois un peu de mes états ou parfois de mes états d'âme

Mais j'avais envie de changement, d'ailleurs

Depuis toujours, j'aime les voyages : les voyages au loin qui vont si bien ensuite alimenter mes voyages intérieurs

J'aime découvrir le monde tout autant que découvrir la France et ses régions

J'aime voir les gens et la tête qu'il ont, ou la tête qu'ils font

J'aime voir ce qu'ils font et comment ils le font

J'aime, comme un jeu des 7 différences, voir toutes les différences ou les nuances, tout autant que de voir ce qui peut nous rapprocher

J'aime cette déclinaison de l'Humanité, répartie sur la surface de la Terre

Cela se voit dans la culture, cela se voit dans l"assiette

J'aime voir comment peut cheminer l'ingéniosité de l'humain, comment à partir d'une seule et même finalité ( naitre, grandir, travailler, manger, dormir, aimer, enfanter, souffrir, mourir, bref, vivre une vie ) l'homme peut décliner tant de variantes 

C'est d'une richesse infinie qu'on peut concevoir à travers le temps L'histoire ( une autre de mes passions ) et surtout l'Espace, le monde.

J'aime voyager et grâce au Cher et Tendre, je peux aller au plus près des gens, sortir des sentiers battus et rebattus par les hordes de touristes, ce que je n'aurais jamais osée faire seule.

J'avais donc envie de vous entrouvrir mon album de voyage

Mais juste pour ce qui concerne de près ou de loin le tricot et aussi ce qui va dans le sens de mes valeurs, de ce que j'aime, ma vision de notre Terre

Pour commencer, même point de vue, mais élargissons le champ 

Oolon, version femme

On y découvre tant d'autres choses : toutes les belles plantes d'un jardin exotique et tropical et surtout cette lumière intense et chaude

Un même pull, placé devant la luxuriance d'un Alocasia, avec ses belles grandes feuilles

Oolon, version femme

Un même pull, vu de l'épaule, devant des plantations de rizières en terrasse.

Bali compte 2 volcans, dont un encore en activité.

L'homme va planter en terrasses ( dans le Midi, on dit en restanques ) et irriguer les terrasses avec l'eau venue de la montagne.

L'eau descend donc par la simple force de la gravité.

Et la nécessité (  avoir de l'eau) engendre l'ingéniosité ( irriguer sans énergie) et devient esthétique

Oolon, version femme

Et voici le pull, dans sa version, luxe tropical 

Oolon, version femme

Mais ne vous trompez pas, il ne s'agit nullement d'un hôtel de luxe, juste d'une location sur Airbnb à Bali, à Penebel, un coin perdu dans le centre de l'île, logé en pleine nature

Et si je publie les photos alors que je rechigne à parler de ma vie, c'est que j'ai promis de partager mon vécu sur place et je vous dirais plus tard pourquoi

Ce voyage en tête à tête était l'occasion de nous reposer après 2 ans physiquement difficile pour moi

Ce fut repos dans la nature.

Voici un de mes coins préférée, à déguster visuellement et quotidiennement tout ce dégradé de verts

Oolon, version femme

Mais à vrai dire, au fil de la journée, la chaleur s'est faite plus intense et je me réfugie vers la maison

Oolon, version femme

Et dès 9h du matin, il fait si chaud que je dois gagner mon endroit favori, à l'ombre

Oolon, version femme

Oui, vous voyez sur les aiguilles un test secret

mais chut, il ne sort qu'en juin et j'ai le grand honneur de le tester.

Restons sur le joli Oolon

Au prochain post, encore un peu de voyage 

Partager cet article
Repost0

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens