Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 21:10

C'est le nom de mon dernier ouvrage, un gilet top down, tricoté en 4mm, un modèle gratuit de Linda Wilgus en anglais, qui va de la taille XS à 3X

C'est un petit gilet court à manches courtes, parfait pour les petits métrages.

Parlons de la laine : J'ai utilisé 622m de (Vi)laines MCN sport , 80% de Merinos, 10% Cachemire, 10% de Nylon, avec les initiales cela donne MCN.

Cette laine se tricote entre 3,25 et 3,75mm mais on peut sans soucis la tricoter en 4mm.

La couleur est Des Rubis à Chaque Doigt, un rouge avec , comme le bijou, des reflets, plus clairs, rose et blanc à plus foncé, marron ou écarlate.

Le gilet lui même n'est pas très complexe.

C'est un top down de base : on monte des mailles, on met 4 marqueurs et on fait des kfb ( augmentation barrée ) de chaque côté de ces marqueurs (donc 8 par rang) mais tous les 2 rangs.

Arrivé aux aisselles, on met les mailles des manches en attente, on tricote le bas et les manches, puis on relève des mailles pour faire les boutonnières en point de riz.

Le point fort de ce gilet est ce point de torsade, que j'ai choisi de débuter juste sous la poitrine.

Peggy Sue
Peggy Sue

Ce ne sont pas des torsades classiques, mais des côtes torses qu'on va croiser.

Je vous ferais un tuto de la technique, avec aiguille auxiliaire et sans.

Ces torsades, on les trouve déjà sur le col

Peggy Sue

Sur ce modèle de top down, trop classique, j'ai voulu gommer ce que j'appelle les défauts des tops down.

J'ai commencé par faire 6 rangs de torsades et pas 4 pour mieux voir et centrer le motif torsadé, puisque on croise au rang 4

J'ai alterné les écheveaux parce qu'avec une laine teinte à la main, cela minimise les risques de contraste trop important.

 

Peggy Sue

Pour cela, je tricote 2 rangs avec une pelote, 2 rangs avec l'autre. Cela va automatiquement doubler la longueur de ma pelote et me fait moins de fil à rentrer à la fin.

Comme les écheveaux ne sont pas strictement de la même longueur, j'enchaine la 3è pelote lorsque la 1ère est finie et la 4ème à la suite de la 2ème.

Mais mon petit truc à moi est de garder quelques mètres pour alterner aux manches avec les pelotes des manches ( attention, ces quelques mètres seront à répartir sur les 2 manches ) sinon on va avoir un corps joliment uni et des manches fort différentes pile là où on reprend les manches.

Pour les manches, j'alterne tous les rangs, mais on peut rester à tous les 2 rangs, et on pense à croiser les fils lorsqu'on change de pelote pour ne pas faire de trou.

Peggy Sue

J'ai ajouté des rangs raccourcis aux aisselles, selon la méthode de Yellowcosmo, qui vont faire pince poitrine et apporter de l'aisance.

Cela va dessiner un triangle qui part du mamelon à mon bout de fil vert et à la partie droite sous les aisselles, avant le que le corps ne se resserre. J'ai fait cela sur une base de 3 x 7 mailles

Peggy Sue

Et là je ne fais plus que des torsades, mais j'ai décidé d'allonger cette partie car le gilet taille court et qu'il me reste de la laine.

Peggy Sue

Pour les boutonnières, au lieu de relever les mailles et de faire des points de riz, j'ai préféré faire un rang de mailles serrées au crochet de 3,5mm, puis au rang suivant de faire (une maille serrée puis 1 maille en l'air) à répéter jusqu'à la fin et finir sur une maille serrée. Au rang suivant, je fais juste des mailles serrées.

Peggy Sue

Cela a pour but de faire des bordures plus rigides que du point de riz mais aussi de faire des espaces invisibles plus réguliers et rapprochés, parfait pour les boutons, sans me prendre la tête à calculer leur écartement.

Sur la photo, les espaces pour les boutons sont entre les barres horizontales de la bande de gauche, face au bouton.

Pour les boutons, inutile de les coudre un à un et de rentrer tous les fils.

Moi je les couds à la suite, avec un seul fil

Peggy Sue

Et je passe mon fil ( à couture, pas en laine) dans le pied des mailles serrées, c'est invisible et plus plat qu'avec de la laine, autorise donc des boutons plus petits, plus délicats. 

Peggy Sue

Pensez à prendre quand même des boutons qui passent entre les trous que vosu avez fait.

Si vous voulez des boutons lus grands, faites plus de rangs de mailles serrées et faites des boutonnières avec 2 amilles en l'air au lieu d'une.

Enfin, comme je trouve que les top down ont tendance à s'évaser du col avec le temps, j'ai fait un rang de mailles serrées à la base du col avec un fil très fin

Peggy Sue

Si vous voulez un tuto en image pour cette partie, dites le moi.

Cela laisse une certaine souplesse mais ne permet pas un étirement maximal, donc améliore la tenue dans le temps

Et de l'autre coté, c'est invisible

 

Peggy Sue

Bon, et le gilet dans tout cela ?

Ben il arrive...

Le voici fini

Peggy Sue

Et porté

Peggy Sue
Peggy Sue

Si c'était à refaire, j'aurais encre plus allongé le corps parce que je pensais rallonger encore plus les manches, mais cela aurait déséquilibré le gilet et surtout j'aurais fait des rangs raccourcis à la nuque. Car comme tous les top down, l'encolure est à la même hauteur devant ou derrière.

Je ne trouve pas cela joli, sauf si on décide de volontairement porter cela comme ça

Peggy Sue

Et en plus cela vous donne une idée en version pull.

Bon, à me lire vous allez trouver cela compliqué mais regardez le modèle d'origine, il est mignon aussi en version " de base"

 

Peggy Sue

Le modèle est ici, gratuit en anglais, Peggy Sue sur Ravelry

ou hors de Ravelry

Partager cet article
Repost0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 19:32

En français, Ombre, le mangeur de laine.

Il annonce la couleur : il est fait pour faire baisser nos stock de laine.

Initialement, le modèle prévoit d'y mettre des laines diverses ensemble, tout ce qu'on veut, de toutes les tailles, de toutes les longueurs du moment qu'on arrive à la tricoter en 9.

Lorsqu'on arrive au bout d'un fil, on se contente d'enchainer avec les autres, le tout devant se mélanger et faire des dégradés de couleurs à des endroits divers, d'où le nom Ombre.

Il se tricote de haut en bas, sans couture avec un jeu d'augmentations, mais ce n'est ni du raglan, ni du contiguous, ni des augmentations régulièrement espacées comme pour un pull islandais ou norvégien.

Non, ce sont des augmentations à la Stéphen West, le mouton rebelle et génial. Régulières et progressives mais ne répondant à aucune norme actuelle.

Le pull se commence par un col en côtes 2/2. Un long col de 30cm pour toutes les tailles, que j'ai préféré raccourcir pour le faire à mon cou et ne pas disparaitre dedans, j'ai donc juste fait 23cm parce qu'après tout c'est un modèle à priori masculin, puisque porté par lui et qui affiche une positive ease

Si je pique le pull de mon Cher et Tendre, tricoté avec du 9, taillé large, il va sans dire que je vais plus tendre vers le sac à patate que le seyant.

Je ne suis pas une adepte du boyfriend jeans, je ne le serais pas plus en boyfriend pull.

Comme j'ai bien retenu la leçon de l'Enchanted Mesa, je vais suivre le conseil de Stephen West et je vais modifier et m'approprier le modèle.

Je vais moi aussi faire le mouton rebelle.

Je vais partir d'un pull homme et en faire un pull femme.

Cela sous entend du rose.

Cela sous entend du près du corps.

Et du qui-donne-une-silhouette-en-sablier pour accentuer le trait.

Et comme il conseille d'y mettre des restes pour faire du multicolore, je vais rester en une couleur ( logique de mouton rebelle, hein !)

Voici donc les débuts

Ombre Yarn Eater

Il y a de la Dédicace Rose de Phildar, un rose trop bonbon pour moi et un peu piquant aux entournures, qui trainait dans mon stock

Il y a le mélange Vivaldi Alpaga de Drops, trop rose comme le premier que  j'avais teint sur une note plus violette, déjà plus doux au toucher

Et pour assourdir l'ensemble et ajouter du doux et du chaud , de l'alpaga beige de La Droguerie, couelur falaise,  qui trainait aussi au fond des caisses

Le mélange est doux aux yeux et aux mains mais devrait passer en machine sans trop de crainte.

Le modèle dit qu'on peut associer 2DK et une worsted, 2 Worsted et 1 DK, 3 Wosted ou 4 fingering, ce qui veut dire qu'on peut tricoter 2 laines qui se tricotent en 4,5 / 5,5 et une laine en 4/4,5 ou deux en 4/4,5 et une en 4,5/5,5 ou encore 3 en 4/4,5 ou encore 4 en 3/3,5

Mais il a aussi tricoté avec de la laine dentelle et des laines plus grosses.

J'ai choisi d'associer 4 laines fines fingering qui se tricotent en 3/ 3,5 mais l'une d'entre elle est du mohair, plus fin, donc mon échantillon risque d'être plus petit et comme je veux quelque chose de plus près du corps, je pars carrément sur des aiguilles en 8. Et je faisles côtes en aiguilles 7.

Mais je suis le modèle sans rien changer d'autre.

Et là, coup de chance ou instinct de mouton rebelle, les augmentations tombent parfaitement au niveau poitrine et le col bave juste ce qu'il faut.

 

Ombre Yarn Eater

J'enchaine par une série de diminutions régulières jusqu'à la taille    ( 5 fois tous les 5 rangs ) et je réaugmente dans le même rythme dans l'autre sens.

J'avais un temps pensé finir par ces rangs de côtes 2/2 parce que j'adore ce grand col et je voulais faire du symétrique. Mais les côtes cela resserre et cela boudine et tasse

Donc pour éviter l'effet engoncement et éviter que cela roulotte, j'ai fait 3 rangs de côtes 2/2 et rabattage souple.

Pour éviter que cela roulotte à la jonction jersey/côtes, j'ai fait mon petit truc : j'ai tricoté le dernier rang de jersey en mailles torses.

Je n'ai pas besoin de faire cela sur les manches car le faible diamètre limite l'effet roulottage.

J'attaque ensuite les manches.

Vastes manches au demeurant, qui ont bénéficié du rythme des augmentations. J'ai donc commencé par répartir moins de mailles sur les manches et faire 2 fois des diminutions à 2 rangs d'intervalle, mais cela reste large et la moindre maille en 8mm rajoute 8mm à la circonférence.

Donc on va faire avec.

Pour équilibrer ce pull épais et mettre l'accent sur ce col, il fallait effacer le reste et attirer le regard vers le haut. Alors on va couper le bas, couper les manches.

Ce sera des manches 3/4 et comme elles sont ultra larges on va les transformer en manches ballon, d'ailleurs c'est très féminin les manches ballon

Je tricote donc 30rangs et je fais un rang de diminution 2 m end ens, et j'enchaine sur 8 rangs de côtes 2/2, et c'est fini

 

Ombre Yarn Eater

un gros pull cela donne chaud et il était prévisible que je remontasse un jour les manches, autant anticiper

donc d'un côté manche remontées et l'autre non ( désolée, l'appareil photo étant en rade, je n'ai pu sauver que celles ci )

Ombre Yarn Eater

Et hop, du grand Stephen West, facile à suivre même pour les non anglophones, un pull faussement sage, faussement classique, faussement masculin, facile à déguiser à sa sauce, ultra portable au quotidien

 

Ombre Yarn Eater

Voici le modèle d'origine

Ombre Yarn Eater

Donc pour un seul modèle acheté, vous pouvez vous habiller et habiller votre homme.

En aiguilles 8 ou 9 cela monte ultra vite.

Pour la laine utilisée, j'ai utilisé environ 500m de fil par type de fil, soit 2000m au lieu des 1000 habituels. Parfait pour finir les restes aussi.

Donc il est bien Yarn eater et bien chaud.

Pour les amatrices, le modèle Ombre est ici : 

Ombre Yarn Eater

Vendu seul ou en e-book avec l'enchanted Mesa et le Loosey Goosey.

Ah Stephen ! Tu est un classique qu'on méconnaissait ! Et dire que les gens te voyaient comme un mouton rebelle !!

Ombre Yarn Eater

Et n'oubliez pas le jeu se finit demain soir, avec des cadeaux à gagner et aussi un modèle de votre choix, celui que vous voulez, du moment qu'il est encore en vente

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 11:20

Après vous avoir montré des oursons, des dinosaures et des serpents, voici le dernier ouvrage de la hotte, un cercle grillagé pour contenir tout ce petit monde. Ce sera un modèle de chez Phildar.

Oui, Phildar.

Je n'en tricote pas souvent car je n'aime pas coudre et leur modèles sont cousus. Mais j'aime chercher les pépites et il y en a.

Vous avez besoin d'être convaincues ?

Allez, on va voir ensemble.

Phildar l'appelle une écharpe anneau et moi, j'avais d'abord vu l'aspect grillagé

Echarpe anneau Phildar

Sur la photo cela ressemblait à un infinite snood mais à la lecture du modèle, il s'agissait effectivement d'une écharpe, à coudre à la fin, Phildar oblige, pour en faire un tour de cou, long et large.

Ce motif se fait avec des mailles glissées, en quinconce, sur 6 mailles et 6 rangs, je pensais donc qu'en changeant le sens, je pouvais retomber sur mes pattes

Mais en pratique, tricoté en hauteur comme une écharpe, ce motif s'étire sous le poids en hauteur alors que tricoté en circulaire, il va se porter sur la largeur et s'étirer sur la largeur. Visuellement le motif est radicalement différent.

Hop, j'ai donc défait, monté des mailles provisoires et suivi le modèle

Enfin, pas tout à fait, parce que celui ci prévoit de tricoter l'écharpe, de la coudre et ensuite de relever les mailles pour faire une bordure

J'ai préféré rajouter 4 mailles de chaque côté en plus pour faire une I-cord intégrée, sur 3 mailles, la 4ème étant nécessaire pour séparer l'Icord de la bordure. La finition est ainsi plus nette, plus rapide et je vais au bout de ma pelote sans crainte de manquer.

J'ai fini par un grafting au lieu du dernier rang de motif qui est tout endroit. Cela induit un léger décalage du motif d'une demi maille, qui se voit à peine, en tout cas moins qu'une rabattage à 3 aiguilles

Echarpe anneau Phildar

Pour la laine, je n'ai pas pris ce qui était conseillé, j'ai pris une merveille : un mélange 50% d'alpaga pour la chaleur et 50% de soie pour le brillant, la douceur et le tomber, qui se tricote en 5. C'est de la Soyeuse de La Droguerie, couleur Rose des Sables, 370m, 186g

Sa douceur traverse l'écran

Echarpe anneau Phildar

Je l'avais déjà utilisé pour une étole là, couleur pépite d'or et là, couleur chocolat.

On peut râler contre les boutique et leur fonctionnement ( j'ai patienté en boutique, comme pour tout ouvrage de La Droguerie que je fais, j'ai été en panne de laine et j'en ai recommandé pour finir et j'ai presque payé autant de frais de poste que de laine ) mais les laines sont des merveilles

Voici donc ce col-snood-écharpe au pédigree difficile, né du père Phildar et de la mère Droguerie

Echarpe anneau Phildar

Et en version porté

Echarpe anneau Phildar

J'ai fait moitié moins de motifs en largeur environ 22 cm car cela me semblait suffisant et que ma laine est plus grosse, j'ai gardé par contre la même longueur de 1,5 m pour pouvoir l'enrouler 2 à 3 fois autour du cou

Et avec l'Icord intégrée, il n'a pas à rougir de sa face envers

Echarpe anneau Phildar

Sa destinataire ne le quitte plus, elle le trouve tout léger et chaud également.

Si vous voulez le faire, il se trouve dans le catalogue 77 Accessoires de décembre 2012

Echarpe anneau Phildar

et c'est le modèle ci

Echarpe anneau Phildar
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 15:51

On force parfois sa nature lorsqu'on offre des tricots à ceux qu'on aime.

Il y a 2 ans, lorsque j'ai repris le chemin des aiguilles, pour Noël, j'ai demandé des amateurs de tricots main et pour cela je leur ai demandé de m'offrir de la laine en quantité suffisante pour leur tricoter un ouvrage à leur goût et ils devaient pour cela aller choisir leur modèle eux mêmes ainsi que la couleur et la laine

C'est ainsi que ma soeur a choisi une liquette de chez La Droguerie

 

J'ouvre la hotte : Sweat à capuche Paris Villette

Marron, à tricoter en 3,5 ...

Malicieuse, elle a même ajouté qu'en 3,5 j'aurais un plaisir qui durerait plus longtemps

J'ai mis 2 ans à me décider à la tricoter… il faut bien que dure le plaisir. 

Entre temps ma soeur a changé d'avis, elle voulait un gilet court, je suis partie sur le modèle Paris Villette de la Droguerie.

Ah, La Droguerie, tout un programme !!

Le modèle se tricote avec un mélange Récup Plumette que j'ai testé avec mon Aidez et que j'ai trouvé très rêche alors ce sera un gilet en alpaga plumette pour aller plus vite mais ce sera avec 2 brins d'alpaga et un de plumette pour tricoter non en 4 ou 5 mais en 7

C'était l'occasion pour moi de déstocker mon alpaga marron : couleur Marron glacé et A travers champs avec de la plumette Marron glacé

J'ouvre la hotte : Sweat à capuche Paris Villette

Cela donne un marron aux teintes variées et profondes, à la fois froides et avec des éclats plus chaleureuses

Pour centrer les poches j'ai préférer les tricoter à part et les coudre.

Pour donner plus de tenue aux épaules, j'ai renoncé au grafting et préféré la fermeture à 3 aiguilles et la couture des emmanchures

 

J'ouvre la hotte : Sweat à capuche Paris Villette

Et pour rester moi, j'ai négocié un brin de couleur avec l'apport d'alpaga Moutarde de Dijon sur le revers de la capuche que j'ai modifiée

J'ouvre la hotte : Sweat à capuche Paris Villette
J'ouvre la hotte : Sweat à capuche Paris Villette

Comme pas mal de modèles de La Droguerie, les coupes sont, disons, peu ajustées. Et mes emmanchures sont très très basses

J'ouvre la hotte : Sweat à capuche Paris Villette

Mais comme la plupart des modèles de la Droguerie, ils vont à tout le monde et sont facilement ajustables.

Ainsi le gilet est porté par mon fils ado et aussi par sa nouvelle propriétaire

J'ouvre la hotte : Sweat à capuche Paris Villette
J'ouvre la hotte : Sweat à capuche Paris Villette
J'ouvre la hotte : Sweat à capuche Paris Villette

Ce sont des modèles intemporels et la laine dure dans le temps, passe en machine même si elle n'est pas prévue pour cela

Et le mélange alpaga plumette permet de tricoter des ouvrages qui montent vite en aigille 4 à 5

Et le choix des matières et des couleurs est très vaste. Globalement j'aime bien La Droguerie 

Le modèle est en français et gratuit par ici : Paris Villette

Mais vous pouvez aussi, si vous insistez, l'acheter, à l'identique, en magasin fiche 2268 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 20:18

Enchanted Mesa est le nom du pull que je vous ai montré au post précédent.

Le voici en version portée et en mode auto portrait, n'ayant pas réussi à soudoyer un seul photographe par ici

Enchanted Mesa

La forme de ce pull m'a un peu désarçonnée au moment du blocage, je ne savais pas trop comment le bloquer et j'ai étiré où je pensais devoir le faire et j'ai oublié que le mousse s'étire au blocage.

De ce fait, mon empiècement s'est retrouvé plus bas que ce que je voulais : il est presque aussi long que si j'avais fait 5 bandes. Cela a allongé non seulement les manches mais aussi l'emmanchure.

La solution pourrait de remonter cette emmanchure comme le propose Stephen West en passant des fils dans les trous

Enchanted Mesa
Enchanted Mesa
Enchanted Mesa

Mais je vous avoue que je ne suis pas fan de ces fils qu'il faut replacer sans cesse. Je prévois donc de défaire mes manches et de les remonter de ce qu'il faut, bandes grises incluses.

Pour les photos, j'ai replié simplement les ourlets pour vous donner un aperçu

Enchanted Mesa

Cela ne me gene absolument pas en terme de mobilité des bras, j'ai assez de d'ampleur

Enchanted Mesa

Et l'effet Stephen West continue, cela m'a donné envie de faire une galerie de photos délirantes

Enchanted Mesa
Enchanted Mesa
Enchanted Mesa
Enchanted Mesa

Je vous épargne cette pose quand même

Enchanted Mesa

J'espère vous avoir convaincues que du modèle à notre ouvrage final, il suffit parfois de peu pour se l'approprier

Ce n'est pas une question de mesures ( ce pull peut se faire avec toutes les tailles de laine ), ni une histoire d'aiguilles ( quelque soit la laine, on tricote en 4,5 ), ni une histoire de laine ( on peut utiliser des restes de laines )

On peut adapter un modèle à sa morphologie en amont du tricotage et même après

Le maître mot est : "oser"

La clé de la réussite est "défaire". Si on a peur de défaire, on n'osera jamais.

Or l'avantage de la laine, c'est qu'on peut défaire et refaire.

Oui c'est long, mais au moins cela évite de jeter à la poubelle tous les efforts faits jusqu'au moment de l'erreur.

Persister c'est être sûr de ne voir plus tard que cette erreur et ne jamais le porter, en ayant tricoté encore plus que le temps qu'il fallait pour défaire et refaire.

Je défais beaucoup, sans aucun complexe maintenant.

C'est aussi ainsi qu'on s'améliore et qu'on apprend la patience et l'humilité.

Pour celles que j'aurais convaincu du génie de Stephen West et de sa portablité au quotidien, le modèle est ici : Enchanted Mesa, en anglais

Il se tricote en automatique, en top down, sa vraie seule difficulté réside dans le choix des couleurs.

Il fait partie d'un e-book de 3 modèles qui se tricotent avec des restes de laine : Amazing Sweater Trio 

Le Ombre se tricote en 9, autant dire en un rien de temps, avec un mélange de laines très fines, une manière d'accomoder les fils ensembles en jouant sur les associations de couleurs produites ou sur des effets de matières.

Aucune couture, imaginez combien cela devient accessible à une presque débutante en tricot circulaire ou top down

Enchanted Mesa

Le Loosey Goosey joue lui le jeu de la transparence avec un fil très fin qui se tricote en 10, à associer comme on l'entend pour créer des zones d'ombre et de lumière.

Je me verrais bien dedans, avec du lin ou des matières spéciales de Habu, de la soie, pour un tomber bien fluide. C'est un modèle plus classique, qui se tricote de bas en haut en rond puis les manches sont ajoutés avec une couture.

Enchanted Mesa

Il ne me reste plus qu'à trouver où se procurer du temps libre, cela manque sacrément en ce moment

J'attends vos réactions avec intéret.

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 11:36

J'aime bien Stephen West parce que je trouve toujours sympa que le tricot ne soit pas réservé aux femmes et parce qu'il décoiffe les petites mamies tricoteuses que nous sommes.

Et cela peut être violent.

J'ai un jour lu que les collections de hautes coutures qu'on trouve si excessives et importables dans la vraie vie sont souvent retaillées en coulisse lorsque la collection se retrouve dans les magasins.

Je me souviens de la bouffée de fraicheur d'un Kenzo, qui a osé sortir du noir dans la mode et mettre de la couleur et des fleurs, d'un Christian Lacroix qui a osé mélanger des motifs ou associer du rose au rouge ou encore d'un Jean Paul Gaultier qui a osé déstructurer le vêtement.

J'en ai retenu qu'il fallait oser. La vie est trop courte pour s'habiller triste.

Alors quand j'ai vu le dernier opus de Stephen West, j'ai poussé des hurlements

Stephen West

D'abord un "mais que ces photos sont belles ( la lumière !!) et qu'elles sont drôles ( mais qu'il a mauvais goût )"

Puis un "ouaip, moyen le pull"

Et ensuite l'effet Stephen West a agit : il a sur moi un effet de poil à gratter qui me pousse à chercher l'inspiration en moi et pas seulement recopier tel quel un ouvrage ou le mettre à mes mesures. Il lève la barre plus haut. Il me donne envie de créer, d'oser, de personnaliser, de customiser comme on dit.

Bref, il décoiffe mes idées et libère mes aiguilles et il le fait de manière simple et ludique. Démocratique.

J'aime l'idée que le tricot peut être accessible à tous et que le compliqué et le stylisé n'est jamais intricotable ou importable.

Je n'aime pas Jared Flood justement pour ce snobisme qui aime à rendre compliqué pour faire partie des élus, même si j'adore ses modèles (Rock Island).

J'ai eu donc envie de vous faire partager mon processus mental, comment arriver à rendre ce truc portable ? Oui parce que je le trouve infiniment joli et portable et que Cher et Tendre m'a dit qu'à ce jour c'était à ses yeux le plus joli de mes ouvrages (il n'est pas objectif). Regardons donc ce pull de plus près

Stephen West

Ce qui frappe c'est que ce pull part de travers avec des emmanchures excessivement basses et une manche est partiellement incluse dans le corps.

Cela va donc entrainer une difficulté à lever les bras ou porter un manteau par dessus.

Il faut donc relever ces emmanchures qui partent d'une empiècement fait de bandes asymétriques

Si je faisais une bande en moins, automatiquement cela remonte. Et pour libérer l'autre bras et garder l'idée de la bande, je vais séparer le bras à la moitié de ma bande mais en continuant avec le même couleur pour garder visuellement une continuité.

Ce pull est très original car il est fait pour des aiguilles 4,5 et on peut le tricoter avec la laine qu'on veut, et Stephen West conseille même de prendre des restes. On fait son échantillon sur 1 inch ( 2,5cm) et on compte le nombre de mailles, mais on suit le modèle et selon la finesse de la laine, le rendu sera différent et la tailel obtune également.

Donc comme je me méfie des pulls épais et immenses et aux formes incertaines, je vais jouer la carte de la laine la plus fine, de la fingering ( 2,5 à 3,5), tricotée en dégaugé en 4,5

Par chance le rendu devrait donner ma taille habituelle et pas question de prendre des restes, je vais sortir mes jolies pelotes et oser dépareiller mes précieux, l'idée étant de rester en fingering et d'avoir une harmonie de couleur

Stephen West

Les 4 petits pelotons sont de la supersoft de Holstgarn en simple ( ils gonflent au lavage ) et le jaune le plus clair c'est du lin de Fonty, tricoté en double

Le violet foncé est mon reste de (Vi)laines, guimauve au chocolat des mitaines ou du pull Pride and Prejudice

Et le violet foncé de la Lilou MCN Twist couleur Guimauve ( oui, un régal de bout en bout ce pull )

Reste à choisir une couleur qui va unir l'ensemble... J'ai préféré une couleur sombre pour mettre la couleur en valeur. Ce sera de la Old Maiden Aunt Merino superwash, couleur Greige, une merveille de gris beige et au retordu impeccable, une jolie découverte.

Stephen West

J'attaque ensuite les rangs raccourcis

C'est là que j'adore le génie du créateur : lorsqu'on fait des rangs raccourcis et qu'on tourne on a des trous, qu'on essaye de cacher via des mailles enroulées ( wrap and turn ) ou des rangs raccourcis allemands, mes préférés. Lui, non. Au contraire, il va en jouer et les accentuer par un jeté au dessus pour en faire un effet visuel

et là encore du simple, juste des mailes endroits, ce qui va donner des rangs mousse sur l'empiècement et les jetés votn agrandir progressivement l'empiècement

Stephen West
Stephen West

Et là essayage, tout l'avantage du top down

Stephen West

Je n'ai fait que 4 bandes car j'estimais que cela suffisait et que je pouvais donc débuter ma manche

J'ai donc débuté le corps avec la grande bande, et j'ai séparé comme prévu la manche à la moitié de la hauteur et j'ai fini par le violet foncé en bas pour le corps et le gris du col pour le bas de la manche

Sauf que je n'avais plus assez de violet foncé et que je n'aimais pas la pointe que cela donnait, j'ai donc arrêté quand j'estimais que l'arrondi était joli et j'ai fait le même ourlet que le haut du col pour la bas du corps et les 2 manches et le même gris que le col pour unifier visuellement l'ensemble.

Mais visuellement je voulais placer mon dernier jaune, j'aimais la couleur.

J'ai donc mis ce jaune là sur l'autre manche et j'ai continué jusqu'à atteindre la limite de la grande bande. Mais je n'avais pas assez pour la finir. J'ai donc rajouté des bandes de gris et fini avec un ourlet gris

Stephen West

Pour le bas, je n'ai pas fait en mousse comme dit le modèle, mais du jersey. Ah, Stephen, qu'as tu fait ? on ne m'arrête plus.

Comme j'ai fait 1 bande de moins, j'ai moins de mailles à répartir et j'ai choisis de resserrer le corps

J'ai utilisé ma tehcnique de faire les 2 manches en même temps mais là stupeur : j'ai une manche plus longue de que l'autre et mon nombre de rangs est supérieur à ce que je devais faire et je n'arrive toujours pas à la même hauteur que celle du corps

Donc confimaration : je ne tricote pas les manches pareil que le corps ( qui lui aussi est en criculaire ), c'est plus serré et c'est lié à la laine, puisque mon jaune qui est en lin, non élastique, a la bonne longueur.

Hop , on défait et on refait en aiguille 5.

Stephen West

Résultat des courses ?

Stephen West
Stephen West

Le pull est entièrement réversible.

Mais je vous entends d'ici... et les photos portées ???

Elles arrivent, elles arrivent, il faut juste que je choppe un photographe, à un moment où il fait jour, quand ni lui ni moi ne travailons, tricotons, bloggons......

La suite au prochain numéro

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 01:27

En automne il semble que les modèles, comme les feuilles, tombent les uns après les autres. Même plus le temps de vous parler tricot.

Après la sortie hier de la collection Pride and Prejudice qui sont des modèles en français ( j'avais omis de le redire ), voici le Juno Cardigan, de Yellowcosmo qui sort aujourd'hui

Je suis content qu'il soit enfin sorti, la fin des tests était pour septembre. Souvenez vous je l'avais test knitté aussi.

Juno Cardigan 

Voilà donc un joli modèle, payant, en anglais qui se tricote relativement rapidement pour un gilet en 3,5 grace à son empiècement de dentelle.

Un classique pas si classique et indémodable, sans couture, qui se tricote de haut en bas.

Il va de la taille 29" à 52" soit de 74 cm à 132 cm de tour de poitrine

Voilà de quoi ravir les jeunes filles mais aussi leur maman et leurs grand mères.

Le gilet Juno est sorti

L'idée de Yellowcosmo était parti d'un châle qu'elle a transofrmé ensuite en gilet. Les augmentations sont invisibles et sont inclues dans la dentelle. 

Brillant ! Voilà ce qui change des augmentations type raglan.

Et il y a la version écrite de la dentelle mais aussi une grille. Le reste ce n'est que du jersey. Donc accessible si votre niveau d'anglais n'est pas au top.

Et pour celles qui n'aiment pas tricoter les manches ou qui veulent le décliner en version estivale, voici la très jolie version de Krumel

 

Le gilet Juno est sorti

Ah, j'ai omis de vous montrer le devant ?

Et voili voilà

Par votre humble servante ( parce que j'ai fini par comprendre que le féminin de serviteur était servante ! Que c'est compliqué, la langue française ! )

Le gilet Juno est sorti

Bon, la pause réclame étant terminée, je vais maintenant vous parler mon dernier ouvrage, tout juste tombé de mes aiguilles direction le bain de mousse.

Dès qu'il est sec, il aura droit à sa séance de Papparazzi.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 08:49

Je suis contente de pouvoir vous annoncer la sortie des modèles que j'ai eu le plaisir de test knitter ( si si cela se dit ) pour Christelle

 

 

La Collection Pride and Prejudice est sortie

Elle comprend le gilet

La Collection Pride and Prejudice est sortie

Les mitaines

La Collection Pride and Prejudice est sortie

Et ….. un bonnet

La Collection Pride and Prejudice est sortie

Ah, mais vous allez me dire que vous n'avez pas vu passer le bonnet par ici.

Ben non, parce que le bonnet va faire l'objet d'un test knit dans les jours à venir et que votre humble ( si, si un peu quand même ) serviteuse, servitrice, serviteur ? ( mais que la langue française est parfois compliquée ) va faire partie du panel

Et qu'elle aura le droit d'y apporter éventuellement des modifications. Quel challenge !

Je m'égare.

Je disais donc que la collection est sortie et que vous pouvez dès à présent l'acheter en ligne sur Ravelry en pre order ( comprendre avant les autres ) avec une réduction :

Les 3 modèles sont à 8,50€ jusqu'au 30 novembre au lieu de 9,50€

Vous téléchargerez immédiatement le modèle du gilet, qui existe en plusieurs tailles et même en grande taille, jusqu'à la taille 44" soit 107 cm de tour de poitrine et 113 cm de tour de hanche

Et vous recevrez les 2 autres modèles en décalé, sous la forme d'un up date càd mise à jour

Les mitaines vont arriver le 16 Novembre et le Bonnet le 30 Novembre

Oups… Je réalise donc que j'ai trèèès peu de temps pour faire ce bonnet avant que le modèle définitif ne sorte. Il devient urgent que je retourne à mes aiguilles pour finir mes encours.

Je vous invite à aller visiter la belle galerie de photos Christelle sur son blog.

Parce que par chez moi, il sont réticents à me prendre en photo et que les auto portraits cela ne fait pas joli, cela ne fait pas vendeur. Sans compter qu'avec mon hérédité avec Marie Antoinette, je ne publie que des photos sans tête.

Mais Christelle, mes aiguilles sont à ta disposition. Un grand merci pour ta confiance.

Pour celles que cela intéresse, vous pouvez commander le modèle ici ( et je pense que des mitaines de ce genre peuvent faire un joli cadeau de Noël )

Pride and Prejudice Collection sur Ravelry

 

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 10:34

En français : Les Mitaines Orgueil et Préjugés

Voici mon dernier test knit de la collection de ChristalLittleK

Il y avait le gilet, puis le châle maintenant voici les mitaines, avec les fameuses côtes de torsades. On retrouve aussi l'esprit boutonné avec des rangées de 5 boutons sur chaque mitaine.

Le modèle existe en 3 tailles S,M, L

Le mien est en taille S et monte bien sur les avant bras mais pas trop.

Il me restait de la (Vi)laine Guimauve au Chocolat, il fallait compter environ 200m en fingering, aiguille 3.

Je n'ai pas encore pesé ce qu'il me restait mais je pense en avoir utilisé moins en suivant le modèle, qui est en français et ne présente aucune difficulté particulière.

J'ai suivi le modèle à la lettre sauf pour une modification mineure : j'ai rabattu en face envers pour ne pas voir la petite chainette de rabattage.

Voici donc les mitaines, dans cette jolie couleur rose violet marron que j'ai enfin réussi à capturer en photo

Pride and Prejudice Mittens

Le plus long a été de coudre les boutons et de trouver un photographe pour les prendre portées.

Pride and Prejudice Mittens
Pride and Prejudice Mittens

Les mitaines s'enfilent ou peuvent s'ouvrir et je me suis amusée à les tricoter en même temps, selon la méthode dont je vous parlais précédemment. En 3 jours, c'était emballé. 

Pride and Prejudice Mittens

Le modèle sortira en même temps que le reste des modèles

D'ailleurs je vous disais que c'était mon dernier test, mais en fait ce n'est pas fini, dans la collection , je demande….

Pride and Prejudice Mittens
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 16:39

C'est le titre d'un roman de Jane Austen, traduit sous le titre Orgueil et Préjugés.

Mais c'est aussi le nom de mon dernier Test Knit, un cardigan né de l'imagination de ChristalLittleK qui voulait une ambiance victorienne, air de Lady anglaise, corset et froufrou.

Comme son nom l'indique, ce gilet se mérite : du 3,5. des mailles torses, des côtes qui sont en fait des torsades.

Christelle est la créatrice du châle L'Envolée que j'avais déjà eu le plaisir de tester, donc je l'ai suvie aveuglément car je savais que le résultat serait superbe.

C'est un cardigan qui nécessite de l'attention car il faut répartir les boutonnières, penser aux augmentations, diminutions, poser ou enlever des torsades. Celles ci se croisent dans un sens à un rang, dans un sens au rang suivant

Mais c'est un cardigan logique et on trouve rapidement une vitesse de croisière.

Il se tricote en top down, avec des augmentation réparties sur l'empiècement, son détail marquant est ce jeu de torsades réparties le long de la taille et des manches. Elles dessinent une silhouette et s'évasent vers le bas pour accompagner les hanches.

Féminissime.

Accompagnez moi dans une visite au XVIIIème siècle.

D'abord une série de boutons

Pride and Prejudice

Puis des côtes torsades 

Pride and Prejudice

Et des manches aux longues côtes de torsades

Pride and Prejudice

Un col qui se prolonge sur le décolleté

Pride and Prejudice

La laine est une splendeur dont la couleur est difficile à rendre ; c'est un rose violet avec un halo de marron, qui change de couleur selon la lumière.

C'est de la Bleu Face soie (55% laine BFL et 45% Soie ) moins de 3 écheveaux de 400m / 100g des (vi)laines que j'avais achetée l'hiver dernier à Marion / Meya une coloriste de génie

Voici la photo au blocage, qui se rapproche le plus

Pride and Prejudice

D'ailleurs c'est un gilet dit negative ease, prévu pour être très très près du corps

J'ai profité de la présence de soie qui s'étire pour le bloquer à mes mesures et n'avoir pas un effet moulant, car passé l'âge de 10 ans, il est difficile de porter du moulant sans que ne se montre un repli quelconque. 

J'ai gagné pas loin de 2 cm de chaque côté

Donc si vous ne faites pas avec une laine contenant ce genre de matières, prenez la taille du dessus.

Bon c'est bien gentil tout cela, me direz vous, mais nous sommes au XXIème siècle et vous vous demandez si on peut porter ce genre de vêtements victoriens de nos jours.

Oui, et la preuve en images

Et en version pantalon, puis en jupe courte, parce qu'en 3 siècles, les femmes ont gagné pas mal de droits même si elles restent d'éternelles romantiques

Pride and Prejudice
Pride and Prejudice
Pride and Prejudice

Ma seule modification au modèle a été de ne pas faire d'Icord pour la bordure des boutons, mais un rang de brides avec un crochet 3mm.

Le patron va sortir vers le 2 novembre et je vous préviendrais

Il sera en français et payant. 

Je vous invite à découvrir en attendant l'univers de Christelle : ChristalLittleK

Et aussi la boutique de Meya pour de jolies laines teintées main qui s'est bien étoffée en 1 an à peine : (vi)laines 

Et vous, de quel siècle êtes vous ?

Partager cet article
Repost0

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens