Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 13:01

Le mauvais goût, c'est un truc qu'on se transmet de mère en fils et dont je suis très fière.

L'un de mes fils est d'ailleurs parfaitement doué à ce sujet, tellement même, que je n'ai pas osé vous montrer l'ouvrage que je lui ai fait, que j'ai du rallonger et qu'il porte jusqu'à l'usure.

Et quand je dis usure, je le dis au sens propre. Je vous le montrerais, car au final, c'est instructif.

Mais je finis d'abord mes déballages de Noël

Le mauvais goût, disais je, était assuré par chez moi.

Mais imaginez donc ma joie quand j'ai découvert que mon neveu, le fils de ma soeur qui aime tant les couleurs discrètes et sombres, avait aussi mauvais goût.

Joie, jubilation, dans mes bras !!

Ce petit bonhomme avait déjà annoncé la couleur il y a quelques années de cela en arborant ma paire de chaussettes serpentée. Mais par respect pour sa maman, j'avais fait un autre ouvrage bien plus classique.

Ce petit bonhomme en prime adore mes ouvrages et ni ne les perd, ni ne les abime.

Par chance, il grandit. Je lui ai donc proposé de venir choisir la laine de son prochain ouvrage.

Et pour l'entretien, j'ai choisi une laine qui passe sans crainte en machine. Ce sera de la Physalis, de Graine de Laine.

Et ce petit bonhomme mal goûté est tombé en arrêt devant un lot de Crazy Orange.

Je rappelle que Orange même en français cela reste orange et que Crazy veut dire fou. L'ensemble accolé suggère donc un haut potentiel de brûlure oculaire.

Cela n'a pas échappé à sa maman que je vu pincer les lèvres, au sens propre, le pincage de lèvres, pour respecter le libre choix de son fils. Elle est admirable d'abnégation.

J'ai bien tenté de lui montrer les rouges, les bleus, les autres Physalis. Nada, C'est Orange et Crazy Orange. Na !

Mes fils se sont extasiés devant la couleur aussi et m'ont dit pourquoi :

"Ben si, c'est une jolie couleur, elle se voit bien"

Hum, oui, certes, je l'ai vu aussi, mais bon, j'avais sous estimé la portée du Crazy et sa portabilité

Sans compter que ma belle moman avait catalogué cette couleur comme fille, voire fillette, en plissant au sens propre, les paupières.

Restait à relever le challenge de rendre cet orange ultra masculin.

J'ai donc choisi en contraste un joli modèle plus classique, avec des torsades pour dévier le regard de la couleur.

Comme ce petit bonhomme taille fin et long, et que la Physalis est une DK fine, je suis partie sur sa taille mais en aiguille 3,75 au lieu de 4 et j'ai tricoté un Broadford, le modèle de ChristalLittleK, validé par mon fils vu qu'il est porté quasi en permanence.

Allez, je vous montre le joli panneau de torsades

Crazy Broadford

A cet orange j'ai ajouté une bordure en Physalis Ciel d'orage, un gris bleu, parfait en contraste.

Si si.

Ne soyez pas mécréantes si vous voulez avoir un jour la Mauvais Goûtitude, ayez foi en moi

Crazy Broadford

Le col sera contrasté également, et relevé par dedans pour jouer sur les épaisseurs.

La photo sort rouge, mais cela reste orange

Crazy Broadford

C'est choutte, non ?

Comment ça, non ?

Mais si, mais si, c'est déjà vachement plus masculin et moins orangé, non ?

Crazy Broadford

Et je vais faire des manches avec une barre contrastée

Pour ce faire, je vais être obligée de tricoter mes manches en aller retour, la bande de 8 mailles devra se finir au milieu de la manche pour être bien visible

Crazy Broadford

Et enfin, je vais avec une aiguille passer mon fil entre les fils des rangs pour bien isoler le panneau du reste du pull

Crazy Broadford

Si vous n'avez pas les yeux qui piquent trop, vous pourrez noter que dans cet orange, il y a du rose pale, du jaune. J'adore !

 

Crazy Broadford

Au lavage, la couleur orange s'est très légèrement estompée pour révéler encore plus les nuances.

Allez, je vous montre l'ensemble. Tadam !

 

Crazy Broadford

Cet orange à priori si féminin, je le trouve finalement vif, tonique, masculin. J'aime changer les codes.

Le pull a eu un énorme succès tant auprès de mon petit neveu qui ne l'a plus quitté depuis, qu'auprès de mon beau frère chez qui je découvre un gros potentiel de Mauvais Goûtitude.

J'ai utilisé 596 mètres de Physalis de Graine de Laine, 526 m en Crazy Orange et 70m en Ciel D'orage pour une taille 8 ans minoré, aiguilles 3,75 au lieu de 4. 

Le voici porté, avec le petit neveu qui prend la pose.

Crazy Broadford

Voici la version portée par mon fils.

Crazy Broadford

Et voici la version originale.

Ben maintenant que j'y pense, y avait déjà un peu de orange quand même...

Crazy Broadford

Mille pardon ChristalLitttleK pour un tel sacrilège.

Saches cependant que seuls les plus grands peuvent être sans soucis réinterprétés.

Voici de nouveau le lien vers le modèle Broadford, de 4 à 14 ans.

Et vous, oseriez vous être un peu Crazy Orange maintenant ?

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 00:00

Quand j'étais plus jeune, je n'aimais pas l'hiver. Il y faisait sombre, il y faisait froid. Brrrr

Mais lorsqu'on apprend à faire contre mauvaise fortune bon coeur, un vrai bon coeur, on trouve toujours dans l'adversité de quoi s'apaiser et se réjouir malgré tout. Tel un condamné des Dieux poussant son rocher, songeant à Camus, on imagine alors Sisyphe heureux et on trouve le chemin du bonheur et de la joie.

Ainsi en est il de mes hivers.

S'il y fait sombre, j'allume la lumière en songeant à ma chance d'être dans un pays et une époque où il me suffit de tourner l'interrupteur.

S'il fait froid, j'allume le chauffage, mais surtout surtout, je me tricote des pulls bien chauds et enveloppants et je me réjouis de les porter en me disant que j'ai bien de la chance d'avoir le temps de tricoter et bien de la chance de ne pas habiter un pays trop chaud.

En hiver, la Nature s'endort aussi, en ayant soin de laisser pousser les mauvaises herbes au jardin, maigres, brins qui s'élèvent dans un ciel bas, pour couvrir avec peine un sol dénudé.

Katya Grobacheva est une Russe, vivant dans les grandes Steppes du Khakassia en Sibérie et j'aime comme elle lie tricot et nature et je perçois qu'elle aussi trouve de la poésie dans ces mauvaises herbes d'hiver.

Hiver se dit Winter en anglais

Mauvaises herbes se dit Weeds

Le tout donne Winter Weeds. Et ce Winter Weeds est un ouvrage qui traduit ce que Katya veut mettre dans son tricot.

Regardez donc sa bannière, j'adore, elle évoque la Russie, le passé parfois chargé d'épreuves de l'histoire mais aussi le rapport à la terre, la place de l'humain dans cet espace, ainsi que le travail comme vecteur d'élévation

Winter Weeds

Mais cette bannière, je ne l'ai découverte qu'une fois que je suis tombée en arrêt devant son ouvrage qui mettait en scène ces fameux Winter Weeds

Winter Weeds

C'est donc un gilet qui se tricote de bas en haut, avec le dos qui se tricote en même temps que les devants. On tricote les manches en rond et on joint le tout sur une seule aiguille à l'emmanchure pour faire ensuite le raglan vers le col.

Il se tricote en aiguilles 5 après un montage de mini côtes qui roulottent en bas exprès en aiguilles 4,5

Comme je ne suis pas une fille de la campagne mais une fille de la ville, comme je ne vis pas au milieu des grandes plaines mais près de la mer et comme surtout je ne suis pas fan des couleurs neutres et surtout que dans mon stock de grosse laine j'avais surtout une Plucky Aran Rustic couleur Technicolor Teal, un beau bleu vert inrendable sur les photos, ben j'ai tricoté coloré

Winter Weeds

Le motif se fait avec des croisements de 2 mailles, à faire sans aiguille auxiliaires et les ronds sont des noppes, très rigolo à faire : on tricote sur quelques mailles des augmentations puis des diminutions et on se retrouve sur le rang de départ. Comme il y a pleins de rangs et pleins de mailles, cela fait une boule.

Ma laine et l'échantillon s'accommodaient mieux d'aiguilles 4,5 ( et montage en 4) et cela monte très très vite.

Le modèle est en anglais et assez facile. Le motif est commun pour toutes les tailles, ce qui change c'est le nombre de mailles entre la fin du motif et les aisselles et le nombre de mailles entre les cotés du motif et la bordure de jersey.

Le motif dépasse la partie dos, donc on met des marqueurs pour le repérer pour la suite.

Par contre, ce qui est perturbant c'est que la grille du motif ne s'arrête pas à la bordure de jersey, on a donc 2 jeux de marqueurs

L'autre soucis, c'est que ma laine est une Aran et faire des noppes avec une Aran vous donne des boules d'environ 1,5 cm de large mais aussi en diamètre, le tout dans le dos.

Et comme je bouloche beaucoup mes ouvrages, cela donnerait des frottements de petites boules sur des grosses boules dans le dos. Bof...

Donc j'ai décidé de fermer ce gilet comme je le fais souvent, par exemple le Juno, le Margaux, le Hela.

J'ai gardé exactement les spécificités du modèle à savoir le fond du motif en jersey envers qui contrastaient avec les grandes bandes de jersey endroit.

Sauf que j'ai transformé mon dos en devant et réuni mes 2 bandes de jersey endroit, juste en tricotant en rond.

Puis j'ai tricoté les manches en mesurant la longueur de mon bras. Et j'ai réuni les 3.

Voici le devant transformé en dos

 

Winter Weeds

Et voici le devant

Winter Weeds

Comme on peut le voir, cela passe bien mais c'est du coup assez chargé et dans une laine aran épaisse, je me suis dit qu'il fallait alléger le col.

J'ai donc repris l'idée du jersey endroit qui roulotte : au milieu du devant j'ai simplement tricoté en aller retour et suivi les diminutions des raglans

Et sur le dernier rang, j'ai replié la moitié des mailles du col et avec une 3ème aiguille j'ai tricoté ensemble la première et la dernière maille du col, puis la seconde avec l'avant dernière, puis la 3ème avec l'avant avant dernière etc

Winter Weeds

Et j'ai ensuite tricoté la bordure dans le dos en tricotant ensemble ma dernière maille du col en faisant un ssk avec une maille du dos comme dans le modèle.

Comme je voulais que cela resserre, j'ai tricoté uniquement avec 1 maille sur 2 du dos, d'où un côté un peu plissé

Il fallait que cela ait de la tenue car cela pèse lourd et va tirer sur l'encolure.

On voit ce que j'ai fait en transparence au col

Winter Weeds

Et hop !

Winter Weeds

Hum, comme je le prévoyais le poids de la laine, 500g, 755m utilisés, cela étire.

J'ai anticipé pour le col en V mais là où je n'ai pas su anticiper, c'est que cela allait faire un peu tomber mon emmanchure de l'aisselle, donc que mes manches allaient rallonger d'autant.

Ce n'est pas ultra dramatique, on va juste attendre que mes bras s'allongent un peu mais cela me convainc une fois encore que le bottom up ( tricot de bas en haut) ce n'est pas ma tasse de thé.

Allez je vous montre porté.

Voici la partie que je préfère : le contraste jersey endroit jersey envers

Winter Weeds
Winter Weeds

Voici le col

Winter Weeds

Et le tout porté

Winter Weeds

Hum, elles sont ien longues ces manches, va falloir que je roulotte les manches

Et en attendant que mes bras poussent, j'ai trouvé un autre truc pour masquer la longueur.

Et hop, rien dans les mains, tout dans les poches

Winter Weeds

La laine est de la Rustic, de The Plucky Knitter que j'ai réussi à acheter en déstash, 100% Laine, 151m pour 100g, couleur Technicolor Teal

Cette couleur est magnifique mais impossible à rendre en vrai, car il n'est pas bleu mais bleu vert, avec des reflets changeant comme l'eau d'une piscine

Winter Weeds
Winter Weeds

Voici le modèle Winter Weeds pour celles qui veulent le faire en gilet. Le modèle est en anglais et payant, le motif est une grille

Winter Weeds
Winter Weeds

Par contre pour moi c'est clair, la Aran, c'est trop épais

Si je devais refaire ce serait avec un mélange équivalent alpaga plumée pour la légèreté tout en ayant le bon échantillon

Et vous, aimez vous les mauvaises herbes d'hiver ?

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 23:55

Je continuerais à vous distiller des images du Japon peu à peu, mais là, j'avais trop envie de vous montrer un ouvrage laineux

Il s'appelle Apsara

Les Apsaras sont des nymphes, des déesses de la mythologie hindoue, représentées comme danseuses ou musiciennes

On les retrouve représentées notamment sur les murs des temples Khmers, notamment Ankor Wat au Cambodge

photos du site artphotoasia.net
photos du site artphotoasia.net

photos du site artphotoasia.net

Aujourd'hui les danseuses de chair incarnent ces nymphes de pierre, le plus souvent pour des tourisques.

image du net / royal ballet of Cambodia
image du net / royal ballet of Cambodia

image du net / royal ballet of Cambodia

Mais pour moi, Apsara c'est un pull qui reprend le motif ogival

Apsara

Puis il s'étendrait plus haut par du jersey, interrompu seulement par 2 barres mousse un peu au dessus des aisselles

Apsara

Et qui se terminerait avec un col en V sur lequel on relèverait des mailles pour faire une encolure

Sauf que, soit parce que la photo du modèle n'était pas bien visible, ou moi pas les yeux en face des trous lors de la lecture, soit encore parce que je le voulais comme ça, je n'ai pas fait de col en mousse mais un col qui roulotte, donc juste en jersey

 

Apsara

Le voici dans sa totalité

Apsara

Le motif se poursuit dans le dos aussi

Apsara

Il se tricote sans couture, de bas vers le haut, en commençant par le motif du bas avec des aiguilles plus larges en 4 mm puis on diminue la taille des aiguilles.

J'ai fait cela en 2 étapes, 3,75mm pour arriver à du 3,5 mm à la fin de la grille et éviter les cassures.

Le corps est droit, sans diminution.

On arrive à la barre de mousse et là on tricote chaque côté du V séparément mais on fait des rangs raccourcis à l'épaule.

Pour ma part j'ai fait une répétition de rang raccourcis de moins, je trouvais que cela montait trop haut pour moi

J'ai donc fini avec 20 mailles au lieu de 15 en XS.

On tricote ensuite les mailles du dos, avec des rangs raccourcis aussi.

On rabat ensuite les mailles des épaules.

On peut aussi faire un grafting mais je préfère le rabattage à 3 aiguilles qui a plus de tenue si le pull est un peu lourd.

C'est le cas de mon pull car il se tricote en 3,5 avec une laine sport.

J'ai utilisé 1257 mètres de Primo Sport, couleur Decorum Dictates, de The Plucky Knitter.

J'ai eu un effet de pooling, qui m'a obligée à défaire 15cm du corps et alterner 2 pelotes ce que je déteste faire si c'est en rond, parce que la jonction se voit. Il parait que non , mais moi, je la vois.

On fait ensuite les manches en relevant les manches puis on fait des rangs raccourcis.

Perso, j'aurais attaqué direct les rangs raccourcis sans faire 2 rangs de jersey car cela décale l'endroit où on fait ces rangs sur la manche, et cela se voit un peu, surtout sur une laine non unie.

Mais là je pinaille. J'ai aussi modifié les manches en bas car normalement elles s'évasent doucement.

Je les ai laissées droites, en restant en 3,5 et j'ai intégré la grille du motif.

Pour ce faire j'ai noté la hauteur du motif et j'ai tricoté ma manche en jersey jusqu'à ce qu'il me reste la hauteur du motif à tricoter.

Dans mon cas, taille XS, c'était rang 50, juste après le rang de la dernière diminution.

J'ai ensuite suivi la grille, en tricotant cette grille du dernier rang vers le rang 1

Apsara

Et le voici porté.

Je suis contente d'avoir modifié la hauteur du V et le col

Apsara

Celui ci normalement doit se rabattre sur les barres mousse et non le V et être en mousse.

Le bas est large et le corps est droit et normalement le modèle se porte un peu large

Mais bien que mon échantillon soit parfait, j'ai un modèle qui moule ?!?

Apsara

Voici les manches modifiées et comment elles tombent par rapport au motif du corps

Apsara
Apsara

Mais pour moi Apsara est une révélation.

Ok, il est beau, mais n'avez vous pas remarqué qu'il se démarque des autres ouvrages ?

Pourquoi ?

Parce que c'est le premier de mes pulls dont le bas ne roulotte pas et cela sans que ce soit des côtes, des rangs de mousse ou du point de riz !!

Regardez bien, le motif est joli mais il dissimule surtout une alternance de rangs envers et endroit qui imitent les côtes et évitent le roulottage !!

Génial, non ?

Apsara

Rien que pour cela e vous le recommande vivement, à mettre dès que possible sur vos aiguilles.

Comment ?

Je ne vous donne pas les références comme je le fais d'habitude ?

Ah, mais où ai je la tête ?

C'est un test knit, de Yellowcosmo, son style est typique avec cette délicatesse et ses torsades de mailles croisées.

Et comme la phase de test n'est pas terminé, il faudra compter sur une sortie en décembre.

Je viendrais vous prévenir.

Comme d'habitude c'est un modèle en anglais mais comme d'habitude aussi très très clair avec Yellowcosmo sauf pour la partie du col, mais il y a des photos.

Et il sera payant aussi mais le prix en vaut vraiment la peine.

En attendant le voici porté par elle

Apsara

Et juste une précision, j'ai rallongé la grille de 2 rangs n°1 supplémentaires et j'ai fait en tout 6 rangs de côtes 2/2 torses sur le reste de la manche.

Alors, serez vous Apsara cet hiver ?

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 12:54

Prise par les diverses choses à faire pour la rentrée, je n'ai pas encore pris la peine de trier toutes mes photos de mon voyage, ça va venir

Comme le modèle sort aujourd'hui et que j'ai pu le tester, je vais vous parler d'un Ecossais que j'ai emmené avec moi au Japon

Oui, il y a eu le Celte dans le post précédent et maintenant il y a l'Ecossais

Broadford c'est une petite ville sur l'île de Skye en Ecosse, mais c'est aussi le dernier pull de ChristalLittleK qui nous fait des merveilles de plus en plus jolies ( oui, j'ai un peu laissé mon français là bas)

C'est un pull pour enfant qui se tricote en 4 mm et qui va de 4 à 14 ans.

Pour ma part j'ai utilisé plusieurs aiguilles

Ma laine, la Plucky Sweater, une laine que j'aime bien car très solide pour les enfants, 100% mérinos, qui passe en machine me réclamait du 3,5 pour avoir le bon échantillon.

Ce pull se construit par un montage provisoire sur les épaules coté dos, on fait des rangs raccourcis pour obtenir la pente des épaules, puis on reprend les mailles du montage provisoire pour faire la pente épaule mais côté devant gauche puis coté devant droit.

On tricote donc 3 morceaux "séparés" jusqu'aux aisselles et là on réunit le tout en rond pour tricoter le reste du corps

On relève les mailles pour faire les manches

Le pull est volontairement un peu large.

Broadford est Ecossais et il l'affirme, avec ses torsades, en apparence compliquées mais on se contente de croiser 1 à 2 mailles à chaque fois, donc pas d'aiguille accessoires

Le motif est logique et se mémorise très bien

 

 

Le Pull Broadford

Je n'ai fait qu'une petite modification en faisant des côtes 1/1 torses et pas côtes 1/1 normales, je trouve que cela fait ressortir le panneau central.

Le Pull Broadford

J'ai eu un soucis d'échantillon qui change entre le tricot à plat ( 3,5 pour l'échantillon ) et 4mm en tricot en rond.

Et cela se confirme entre le tricot en rond large du corps et le tricoté en rond serré des manches

Du coup j'ai tricoté avec mes nouvelles aiguilles achetées au Japon, du Jp 7 soit un truc qui n'existe pas en France, des aiguilles en 4,2 mm !!

J'ai eu un autre soucis : le manque de laine,laine diffice à obtenir.

J'avais 3 écheveaux de 389m soit 1197m, une quantité habituellement suffisante

Mais comme je tricote en 3,5 une laine considérée comme DK, mon tricot est plus dense, il consomme plus ( mais il tiendra plus chaud aussi ) et les torsades, cela consomme d'avantage.

J'ai donc eu assez pour finir le corps mais il m'a manqué 4 cm pour les manches et autant pour le col.

 

 

Le Pull Broadford

J'ai donc pris une laine de même qualité mais dans une couleur différente, un reste qui m'avait servi pour faire un bonnet puis des mitaines ( tiens je ne vous les ai pas montrés)

J'ai fait de multiples essais pour finalement trouver un parti qui irait avec le contraste des couleurs : faire comme si j'avais superposé 2 ouvrages

Le Pull Broadford

Pour faire cela, j'ai rabattu mes mailles du fil bleu

J'ai relevé avec le fil vert en face envers, 1 rang en dessous du rang de rabat, et j'ai fait des côtes torses

J'ai tricoté la hauteur nécessaire et j'ai rabattu.

Pour le col, je n'avais plus assez de fil non plus

J'ai pensé à le laisser tel quel

 

Le Pull Broadford

Mais je me suis dit qu'un col en top down allait bailler encore plus et qu'il lui faillait de la tenue

J'ai donc pris une pelote de la même couleur mais d'une qualité plus fine, en Feet

Je remercie d'ailleurs Shannon avec qui j'ai échangé mon reste de Feet Maneater que j'avais utilisé pour mon Margaux, contre cette Feet Tip Toe qui lui piquait un peu les yeux.

Comme la laine était plus fine, j'ai fait un col de côtes torses en 3,75 ( vous me suivez avec tous ces changements d'aiguilles ?)

Pour que le col soit bien tenu, j'ai relevé moins de mailles dans la nuque que dans le dos 

Vous allez me rétorquer que j'avais un montage provisoire ? et donc un nombre imposé de mailles ?

Bingo, remarque très juste (y en a qui suivent encore)

C'est que je ne fais jamais de montage provisoire et que mon backloop cast on est assez souple pour me permettre de relever les mailles sans me prendre la tète avec un montage provisoire

Esthétiquement c'est identique et je n'ai pas le décalage d'une demi maille qu'on peut avoir avec le montage provisoire.

Si besoin, dites le moi, je ferais un tuto de mon truc.

 

J'ai donc relevé moins de mailles ( 95 pour la taille 10 ans) et cela a été un challenge de rabattre assez souplement pour passer la tête, sans que le col baille pour autant.

Et bien sur, j'ai relevé les mailles par l'intérieur aussi pour avoir cet effet de superposé.

Alors Tadam !

Le Pull Broadford

Le voici porté par mon fils de 10 ans, un total de 761m

En Plucky Sweater bleu : Veruca Salt, Plucky Sweater vert : Tip Toe et Plucky Feet vert Tip Toe

Le Pull Broadford
Le Pull Broadford
Le Pull Broadford

Et comme le modèle taille grand, je me suis dit que j'allais le lui piquer

après tout une taille XS cela correspond à du 12 à 14 ans et la laine, c'est élassstiiiiquuuuuueeeeee

Le Pull Broadford

Le col en V reste bien couvrant

et les manches longues de mes enfants se transforment en manches 3/4 pour moi

Le Pull Broadford

Et devinez qui se pavane avec son nouveau pull piqué à son fils ?

 

Le Pull Broadford
Le Pull Broadford

Ok je vous ai déjà fait ce coup là avec le Gaston

ChristalLittleK, il faut impérativement une version homme et un zeste de pince poitrine pour la version femme !!! Sinon je le garde pour moi

Le voici dans sa version originale enfant, magnifique aussi

Le Pull Broadford

C'est en voyant ce pull porté que Cher et Tendre, après plus de 4 ans de tricotage intensif, finira par me lâcher "tu tricotes de mieux en mieux"

Et comme je haussais un sourcil, de rajouter "tu pourras peut être me faire un pull un de ces jours"

J'ai juste répondu, "non, je ne tricote pas mieux, j'ai toujours tricoté comme ça, c'est juste la désigner qui fait des ouvrages de plus en plus beaux"

Et hop, il attendra encore un peu, le traître.

Le modèle est payant et en français, Broadford et fait partie d'un ebook avec 2 modèles : un pull pour fille et un pull femme : From Scotland with Love

Mais chaque modèle peut aussi s'acheter individuellement Broadford, Petite Isay (enfant), Isay (femme).

Et moi je reprends mon souffle et je vous montre le Japon

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 00:17

Cette année j'ai eu envie d'anticiper, de me tricoter un truc pour l'été chaud qu'on parfois par chez nous et aussi de tricoter un peu mon stock.

J'avais envie de lin.

Un lin qui tombe bien, à tricoter en rond pour éviter les coutures, couleur Sable, aiguille 4, de la Droguerie.

Certaines n'aiment pas ce fil, rigide.

Mais moi si, j'aime cet aspect tissu du commerce que cela donne, et aussi ce tomber typique du lin.

La tunique Yapadnom Yapludsaison

J'avais 400m de fil, trop peu pour un ouvrage, donc il me fallait donc une autre couleur.

Il me restait du lin bleu, couleur Seychelles que j'avais tricoté pour Freecolors, à l'occasion d'un swap et j'avais bien aimé la couleur, visible là : Top en Lin pour FreeColors

Mais il ne m'en restait que 262m.

Je devais donc faire des rayures

Mais je ne suis pas rayures, cela ne va pas avec ma garde robe et surtout j'avais peur que les rayures n'utilisent pas tout mon stock de bleu.

Et puis je me disais que le lin en 4 donnait un ouvrage aéré, donc transparent, accentué par la couleur du fil

Donc j'utiliserais bien le bleu en haut pour n'avoir pas à porter un vêtement sous mon vêtement.

La tunique Yapadnom Yapludsaison

Je fais une encolure arrondie, avec une Icord de 3 mailles

Et pour bien séparer les 2 couleurs, tout en rappelant l'encolure, je fais une tresse verticale qui est un peu saillante

tuto de la tresse verticale

La tunique Yapadnom Yapludsaison

Vous allez me demander comment je peux être sure que j'aurais assez de bleu pour finir ?

La tunique Yapadnom Yapludsaison

Ma foi, comme d'habitude : je commence par le haut

Oui, parce que c'est un top down et même un Contiguous qui commence à l'encolure et la nuque en aller retour

On augmente tous les rangs par une maille sur les faces avant et arrière vers l'épaule.

Puis on monte des mailles devant pour avoir le même nombre de mailles devant derrière pour fermer et tricoter en rond.

Puis on augmente côté manche

Donc je me suis inspirée d'un ouvrage qui m'allait bien, le Avril in April, pour n'avoir pas à faire de calcul.

Mais ce modèle a un col carré, donc pour faire l'arrondi, j'ai augmenté d'une maille tous les rangs endroits de chaque cité de l'encolure et j'ai monté d'autant moins de mailles à la fin.

Pour le féminiser, j'ai fait la version avec des manches un peu bouffantes et avec des trous trous, mais sur mon coloris rien ne se voit ( sauf Cher et Tendre qui me dit qu'on a l'impression de trous faits par maladresse tricotesque , sic ! )

Pour être sure d'utiliser tout le fil bleu, j'ai tricoté jusqu'à la hauteur qui me plaisait ( donc sous la poitrine ), mis les mailles en attente et relevé des mailles pour l'encolure et fait une Icord, et j'ai fini ma pelote avec les manches, avec Icord aussi en finition.

Autant dire qu'il ne me restait guère de bleu.

voici la version originale, carrée, avec un bord de côtes

La tunique Yapadnom Yapludsaison

Voici sa version col arrondi Icord

La tunique Yapadnom Yapludsaison

La tresse verticale fait toujours un rang en dessous assez irrégulier, et cela malgré mes efforts

L'absence d'élasticité du lin n'arrange rien

Mais je laisse, cela anime mon ouvrage plein de jersey uniforme.

Il est près du corps parce que tricoté à l'identique en 4 et pas en 4,5 comme dans le modèle

Du coup, j'ai voulu le faire plus large sous la poitrine

J'ai donc augmenté d'une maille de chaque côté tous les 8 rangs, de manière moins visible, par des augmentations levées

Tuto augmentations levées

La tunique Yapadnom Yapludsaison

J'ai longuement fait et défait le bas pour trouver la longueur qui me plaisait, sans compter les erreurs d'aiguilles

Je voulais utiliser tout mon coloris Sable mais cela ne rendait pas bien

J'ai voulu une Icord pour le bas, mais cela roulottait

Donc j'ai simplement rabattu en face envers, le lin ne roulottant pas ou peu

Au final, j'ai utilisé pour une taille XS2 modifiée 262m de Lin bleu seychelles et 200m de Lin sable, donc 462m

Si j'avais utilisé tout mon gris (400m) j'aurais sans doute eu besoin de bleu et je ne suis pas sure que j'aurais pu caser harmonieusement les 62m de fil bleu via des rayures.

Donc clairement, le top down sauve les restes.

Le modèle Avril en April de Reiko Kuwamura est un magnifique modèle en plusieurs tailles, en Top Down Contiguous, parfaitement ajusté sur l'épaule.

Il est en anglais et gratuit.

Ma version tunique peut se porter sur un pantalon ou une robe

La tunique Yapadnom Yapludsaison
La tunique Yapadnom Yapludsaison

Le modèle d'origine est ici Avril in April, en laine et manches mi longues, mais qu'on peut bien sur rallonger ou raccourcir

La tunique Yapadnom Yapludsaison

Et il inclut la version à volants Avril in June

La tunique Yapadnom Yapludsaison

Mais le modèle propose aussi la version gilet, Avril in August

La tunique Yapadnom Yapludsaison

Pour moi ce modèle est une base fantastique pour plein de variations et avec une telle variation pull et gilet et auant de noms de mois dans un mêem mois d'avril, cela ne peut s'appeler que Yapadnom Yapludsaison, d'où mon titre

Prenez bien vos mesures car le modèle est Japonais, donc parfois près du corps.

Pour ma part, je ne doute pas que je le referais avec encore des modifications.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 23:15

C'est le nom d'un modèle né de la collaboration d'une designeuse, ChristalLittleK, et d'une teinturière de laine

C'est un modèle que je viens de finir de test knitter et qui sortira à la vente vendredi soir sous forme de kit ( laine + modèle )

Puis sous forme de modèle seul pour le tricoter avec la laine de votre choix.

Il se tricote en 3,5

Sa construction est originale.

C'est un gilet en top down, sans couture

On commence par monter les mailles du dos, on fait des rangs raccourcis pour former le biais des épaules puis le dos jusqu'aux aisselles, puis on va reprendre les mailles des épaules pour tricoter un devant jusqu'à l'aisselle et ensuite l'autre devant jusqu'à l'aisselle

Là on remet devant, dos , devant sur une seule circulaire et on fait le reste du corps, jusqu'en bas.

On relève alors les mailles pour faire l'encolure en côtes 2/2 et la patte de boutonnage.

Margaux

On relève ensuite les manches pour les travailler en rangs raccourcis

Margaux

Mais le point fort de ce gilet est son point Smock

Margaux

C'est un point élastique qui va se répartir de manière à féminiser la silhouette

Margaux

Un idée de ce que cela donne porté ?

Margaux

Il s'agit au départ d'un gilet

Mais j'ai voulu le transformer en pull

J'ai donc relevé les mailles normalement mais sur le dernier rang, au lieu de rabattre normalement, j'ai retourné l'ouvrage et j'ai tricoté la maille avec une maille de l'autre devant et ensuite rabattu en face envers

Cela a fait comme une couture, tout en gardant l'aspect visuel de la bordure de côtes,

Cette bordure de côtes horizontale casse visuellement le pan de smock et l'allège.

Et je suis amusée à ne pas coudre des boutons sur l'ensemble de la bande

Margaux

Cela me permet donc d'avoir la possiblité de le porter tout fermé

Margaux

Mais aussi ouvert, juste ouvert là je m'arrête d'ouvrir

Margaux

Mion gilet - pull a été tricoté en Feet, de chez The Plucky Knitter, taille XS, 272g, 921m, aiguille 3,5

Ceci est supérieur au modèle qui en prévoir 800m pour la taille XS et S

En effet, j'ai rallongé le corps en ajoutant 12 rangs en bas avant les côtes et en atteignant 12 rangs avant chaque changement de motif.

Pour les manches j'ai tricoté la taille S : j'ai relevé le nombre de mailles demandé pour la taille S et suivi les instructions. J'ai également rallongé les manches.

Si j'avais gardé la version gilet, j'aurais tricoté la taille S, le XS étant assez proche du corps, le risque aurait été que cela tire sur les boutonnières

Voici la version originale

Margaux

Margaux sera en vente en kit avec des laines Lilou sur le site LilouLtd le 24 Avril 2015 à 21h

Soyez au rdv

Sinon il faudra patienter jusqu'au Lundi 27 Avril 2015 pour la sortie du modèle sur Ravelry.

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 22:41

Tout à commencé il y a 2 mois, lorsque Yellowcosmo a publié un de ses ouvrages.

J’ai totalement été foudroyée par la capuche de cet ouvrage.

En anglais, In the Mood veut dire "dans l'ambiance, dans l'envie" et Hood "Capuche"

 

In the mood for Hood
In the mood for Hood

J’ai donc hurlé un oui sonore lorsqu’elle m’a proposé de le test knitter pour elle, même en 3,5.

Il se tricote avec une laine en DK un peu fine. Or DK un peu fine cela m’évoque tout de suite de la Physalis de Graine de Laine, de chez Froufrou et Capucine.

Je suis donc partie sur une couleur A foncée, Bois Flotté, qui contrastait avec un rose Buvard et j’aurais fini sur un gris violet clair Thé à la Violette, que j’avais en plus grande quantité.

Comme il fallait une 4ème couleur très claire et que j’avais 2 tons de Buvard, je me suis dit que cela risquait d’être sympa comme camaïeux.

In the mood for Hood

Comme d’habitude, la construction est simple et ingénieuse, les explications claires et parfaites, en anglais.

On commence à tricoter un tube en jacquard, avant d’attaquer l’empiècement, de séparer les manches du corps et de finir le corps

Donc c’est un top down sans couture avec un grand cou. Le tout en tricot circulaire.

Et à la fin on grafte le haut du tube pour le fermer et on steeke le tube et le devant pour le transformer en gilet à zipper.

Comme je ne porte pas de gilet, j’ai voulu en faire un pull à capuche. J’ai donc mis 2 mailles de moins entre les marqueurs des mailles à steeker et suivi le reste des explications

Sauf que les règles de couleurs du jersey ne s’appliquent pas au jacquard. En jacquard il vaut mieux choisir des couleurs qui tranchent.

J’ai donc mis du blanc, MadelineTosh Pashmina couleur Antler et du violet, Origin de Chez Bergère de France pour cette première étape.

Ma foi, j’aime ce motif fleuri.

In the mood for Hood

J’entame ensuite la partie empiècement et sépare manches et corps, ce qui me donne une bande très large de rose un peu couleur chair, qui tranche assez violemment avec le gris et le gris violet au dessus et en dessous en Jersey.

J’hésite et finalement je défais mes 20 rangs en 3,5 pour tenter un truc fou : faire du jacquard tout le long du corps, en suivant à l'identique le modèle de la capuche.

 

In the mood for Hood

Comme je suis quand même plus large qu’un col, j’agrandis la taille de mes aiguilles : je passe en 3,75 pour le jacquard et reste en 3,5 pour les parties grises entre le jacquard ( on tricote plus serré en jacquard qu’en jersey )

Par chance, le nombre de mailles à ajouter sous les aisselles me font tomber sur un nombre multiple de 12, nécessaire pour coller avec toutes les différentes grilles ( il y en a 10 en tout )

Arrivée à la taille, je repasse en aiguilles 3,5 et 3,25 pour la grille puis quand je l’ai finie je passe à des aiguilles 4 pour le jacquard et 3,75 pour le jersey.

Je fais bien attention de ne pas serrer mon jacquard et je tricote un fil dans chaque main.

A la fin, au lieu des côtes, je fais 4 rangs de jersey envers en couleur rose et je rabats.

Comme je n’avais que 2 pelotes de gris foncé Bois Flotté, je suis donc allée le plus loin possible avant d’enchainer avec le gris Clair Thé à la Violette.

Pour les manches, comme j’ai une maille de plus, je tricote 2 mailles ensemble avant de tricoter les grilles.

Je tricote en 3,75 les manches car je les tricote serrées.

Après 20 rangs de gris clair je fais des diminutions k2tog début de rang et ssk fin de rang tous les 8 rangs et à 12 cm de la fin des manches je remets du jacquard avant de rabattre après 4 rangs envers rose.

In the mood for Hood

Le voici avant blocage

In the mood for Hood

J'avoue que j'aime bien la face sans les mailles pour le steek et que je sacrifierais volontiers la capuche pour le porter en gros col bavouilleux

In the mood for Hood

Ou bien avec le col replié, bien épais et droit

In the mood for Hood

C'est parti pour une galerie de photos en mode portées

In the mood for Hood
In the mood for Hood
In the mood for Hood
In the mood for Hood

Il m'a fallu environ 1250m de fil DK pour un ouvrage très chaud car double épaisseur.

J'hésite à le garder en pull ( les mailles pour le steek sont en l'arrière, cachées dans les cheveux et les replis du col) ou à le couper pour la capuche

Peut être, peut être pas ?

et Peut être en anglais se dit Maybe

Et cet ouvrage porte enfin son vrai nom  : In the Mood for Maybe, "dans l'ambiance du peut être"

A votre avis ?

Voici le lien pour le modèle de Yellowcosmo, en anglais, payant

In the Mood for Maybe

Merci Connie pour ta confiance et la liberté que tu m'accordes

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 19:14

C'est le nom du modèle du gilet de Yellowcosmo, que j'avais transformé en pull.

J'en avais parlé

Wandering in the souk
Wandering in the souk

Le modèle vient de sortir.

Le voici dans sa version origine, top down, en 3,5

Il est bien sur en anglais, avec une grille et des explications écrites aussi pour le motif dentelle

Cliquez sur le lien : Wandering in the Souk

Wandering in the souk
Wandering in the souk
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 23:16

Cela signifie Errer dans le Souk, le souk étant le mot marché dans les pays arabes

Avant de voir le modèle, j'ai adoré cette juxtaposition de l'anglais et de l'arabe, qui m'évoque mes voyages et mes déambulations de part le monde et me rappelait ma joie de me perdre dans ces dédales de rues et d'échoppes, avec des bruits, des cris, des senteurs.

Et quand j'ai vu le modèle, j'ai dit bingo

Surtout quand c'est un modèle à test knitter de Yellowcosmo

Oui, même en 3,5

Il faut dire que ses modèles sont parfaits, que de tricoter en 3,5 avec elle ne me fait pas pas peur, l'empiècement étant une vraie glissade plaisante, à l'image de son Rock the Lobster ou encore de son Juno qui avec son encolure large et ses manches 3/4 me font penser à un pull de beaux jours

Wandering in the Souk a lui un air de Juno des moins beaux jours, il a un petit air d'envie de se blottir au chaud

J'y retrouve la construction top down, un empiècement de dentelle et de torsades, comme un châle posé sur un gilet.

Sauf que à l'usage, je l'avoue, je préfère les gilets bien fermés, allant jusqu'à clore totalement le Juno

Cette fois ci, je me suis dit qu'il fallait assumer complètement ma frilosité et partir sur un pull.

J'ai donc demandé à Connie la possibilité de le transformer en pull.

Comme c'est un test knit, j'ai suivi intégralement les explications de la dentelle et des rangs raccourcis avant de fermer le cercle ( j'ai supprimé juste une maille pour tomber sur un nombre pair ).

Et je vous avoue que j'adore le rendu

Wandering in the souk

Je l'aurais bien laissé tel quel, avec ce petit -oui, petit - décolleté

Mais soyons réaliste, un tel petit décolleté d'apparierait mieux à une poitrine en proportion et s'accompagne souvent d'une déviation anormale du regard des interlocuteurs.

Et moi, j'aime qu'on me regarde dans les yeux quand on me parle. Et en plus la dentelle n'est pas aussi dépliée.

Alors j'ai décidé de coudre

Mais comme l'encolure n'est pas aussi droite que je le pensais j'ai cousu jusqu'à 3/4 cm de la fin, là où cela s'incurvait trop

Et j'ai fait un petit point en haut pour rappeler ce petit décolleté.

Je suis assez contente de ma couture, moi qui n'aime pas coudre, on ne dirait pas que c'est cousu justement

Wandering in the souk

Et pour éviter les cols qui bailleraient trop, j'ai d'emblée fait un montage de mailles plus serré, dont je parlerait dans un tuto ultérieur.

Voyez donc le col qui d'emblée, même après blocage est plus resserré

Wandering in the souk

En comparaison voici le Juno

Wandering in the souk

Voici le dos du Wandering in the Souk qui ressemblerait au devant si j'avais osé clore directement dès le départ.

Dans ce cas j'enlèverais les mailles qui servent à relever les boutonnières et je répartirais les mailles différemment pour les manches

Wandering in the souk

La laine est une merveille, c'est une laine tiré de ma grande piscine de mon dernier plongeon : de la Plucky Knitter ( j'adore ce nom : cela signifie la tricoteuse courageuse, tout un programme prémonitoire !! )

En Bello, couleur Sweet Nothings ( Des petits riens, un régal ce nom )

La composition est aussi un régal  : 55% Merino superwash et 45% de Cachemire.

J'ai utilisé pour la taille 32" un total de 261g soit 863m, en alternant les pelotes pour éviter l'effet pooling

Wandering in the souk

N'empêche que moi et le superwash, on n'est pas toujours amis et que j'ai toujours un allongement des bras.

Voilà la bête après blocage, le col restant lui bien en place, je plébiscite maintenant ce montage en top down.

 

Wandering in the souk

Et le voici porté

Wandering in the souk

Ma préférence va vraiment au motif dentelle / torsades

J'adore ce modèle que je vous recommande dès sa sortie.

La couleur la plus porche est celle des photos portés, ci dessus et ci dessous. et je réalise aussi que la couleur est très proche du fond de mon texte.

Je crains de constater que le violet profond est une couleur qui me plait beaucoup

 

Wandering in the souk

Et le meilleur, c'est que aujourd'hui j'ai bien chaud mais que le jour où je déciderais que je préfèrerais qu'on ne me regarde pas dnas les yeux, je pourrais toujours défaire la couture

La dead Line du test était au 20 Octobre, j'ai attendu un peu pour vous le montrer, je pense que Connie n'a pas encore eu la validation de son tech editor

Dès que le modèle sort je vous en parle

Je voulals vous remercier pour votre fidélité quotidienne alors que je ne publie pas tout les jours, uniquement quand j'ai le temps.

J'ai quelques ouvrages à vous montrer, des tutos pour vous montrer pleins de petits trucs et j'ai aussi des modèles à tricoter de ma propre création à mettre en ligne.

Vos petits mots en commentaires ou en mp ici ou sur les forums me font très plaisir et augmentent chez moi l'envie de partager et transmettre

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 22:08

Ouh là là que le temps passe vite. Déjà 6 semaines depuis la rentrée. Mais le temps étant clément, habiller les enfants n'était pas une urgence.

J'ai donc décidé de m'habiller moi.

On passe sous silence le pull Gaston, tricoté pour eux, mais honteusement emprunté pour quelques années ( tiens, cela fera un argument pour leur faire manger plus de soupe).

Je vais vous montrer un pull que j'aurais pu leur piquer aussi ou qu'ils pourraient m'emprunter plus tard. C'est d'ailleurs un modèle que mon ainé ou Cher et Tendre auraient pu me prendre aussi.

C'est le pull Flax

Un seul modèle mixte

Si.

Décliné de la taille naissance à la taille XXXXL.

Si si.

Et gratuit en plus.

Si Si Si.

Bon, en anglais, car il faut bien un mais. 

C'est un pull top down hyper basique : on monte des côtes 1/1 puis on met 4 marqueurs qui vont délimiter les raglans et c'est là qu'on va augmenter, par des kfb ( =augmentations barrées ).

Arrivée à l'aisselle, on sépare les mailles des manches et on va tricoter les mailles de devant avec celles de derrière, en rond et tout droit jusqu'en bas où on finit par des côtes.

On tricote les manches et hop c'est fini.

C'est d'autant plus vite fini que cela se tricote en 5.

La seule chose qui change c'est le nombre de mailles au départ et le nombre de rangs avant de séparer les manches.

Donc si on hésite entre 2 tailles, c'est parfait

Mais pour moi c'était un peu trop basique car on y retrouve tous les défaut de ces constructions de top down raglan : Un col trop large, qui bascule vers l'arrière, pas très féminin vu que c'est mixte.

J'ai customisé et j'ai gardé son point fort, une large bande de mousse le long des bras

Flax

J'ai donc fait des rangs raccourcis sur le col.

C'est amusant parce que cela donne tout de suite une autre forme. Attention photo de nuit, couleur pourrie

Flax

Et replié, cela donne une nuque plus haute, bien couvrante et qui évite le bascule du pull vers l'avant et d'un dos trop court

Flax

Je poursuis donc ensuite le raglan comme prévu sur le modèle

Flax

J'ai fait quelques diminutions sur la taille et réaugmentations vers les hanches, en essayant sur moi

Flax

Bon, je vous entends derrière votre écran : "elle taille bizarre Miss Systemeb ?!?"

C'est parce que pour rendre un pull mixte féminin, il faut le rendre plus sexy, donc moulant

J'ai donc tricoté la taille 10 ans. En effet je ne me suis pas embêtée à adapter mes aiguilles, j'ai adapté la taille en fonction de mon échantillon pour obtenir mon diamètre habituel, comme pour le pull Magical (et je précise : ne faites pas comme moi, risque de plantage possible ).

Cela m'a valu de refaire 3 fois les manches :  

une fois trop large (oui on est bien sur un pull homme)

une fois trop serrée car j'avais trop fait de diminutions

et une fois "j'en ai marre, je laisse tel quel même si je pense qu'un peu plus large ce serait mieux"

Et hop :

Flax

Zéro couture comme d'habitude, donc élasticité maximale

Flax

Et hop, un pull qui monte vite vite vite

Flax

Voici le modèle, Flax, par Tincanknits

Et sa version originale, sur femme, homme et enfant

Flax
Flax

Le mien a été tricoté en aiguilles 5 avec la laine The Plucky Knitter, qualité Trusty, 100% Merinos superwash, couleur Cressey road, 686m.

Il est chaud et tout léger, 345g, appréciable en aiguille 5 !

Partager cet article
Repost0

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens