Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 21:43

Dans le post précédent, je vous montrais mon écharpe corde, parfaite pour les débutantes, les mal équipées, celles qui n'ont rien sous la main à part leurs doigts, les pressées qui doivent faire un cadeau rapide en 20 minutes, les frileuses qui passeraient subitement devant un magasin de laine.

Prenez une pelote avec une grosse laine, qui se tricote au moins en aiguille 7, si possible à la couleur changeante.

Sinon une association de plusieurs pelotes cela peut marcher aussi, le rendu sera quand même légèrement différent.

J'ai utilisé de la Katia Kimbo, un mélange Laine Acrylique, 24mètres seulement , qui se tricote en 19 - 20 mm donc Super Bulky ( en français = super épais )

http://images4cf.ravelrycache.com/uploads/systemeb/127195108/SAM_5678_medium2.JPG

 

Le principe est de faire une chainette comme au crochet, en utilisant juste les doigts.

On va commencer par faire un noeud magique comme lorsqu'on monte des mailles, ce noeud qui quand on tire dessus se défait tout seul

http://img824.imageshack.us/img824/5014/sam5929a.jpg

 

Donc, sur ma photo, il faut prendre le fil qui est sous le rond et le tire vers le haut. Et là, on va recommencer.

http://img802.imageshack.us/img802/7978/sam5930.jpg

 

Voici comment on va positionner les doigts : On va utiliser pouce et index pour aller chercher le fil.

Remarquez au passage la taille du fil par rapport à ceui de mon doigt.

http://imageshack.us/a/img651/111/sam5931.jpg

http://img825.imageshack.us/img825/5496/sam5932.jpg

http://img839.imageshack.us/img839/7579/sam5934w.jpg

http://img341.imageshack.us/img341/235/sam5936.jpg

 

Et on va continuer ainsi jusqu'à ce qu'on ait plus de fil, en faisant bien attention à respecter la régularité des ronds ( les boucles ) qu'on vient de former.

http://img202.imageshack.us/img202/8905/sam5937.jpg

 

Arrivé au bout du fil, on passe entièrement le fil à travers la dernière boucle, on fait un noeud et on cache ce noeud dans les boucles précédentes. Les puristes pourront faire une couture.

Et hop, comment assurer une écharpe de 4,5 mètres, lorsqu'on est une méga paresseuse comme moi :

             http://imageshack.us/a/img152/9697/sam5907.jpg

 

Biensur, cela marche aussi avec des laines uniformes, en noir, en rouge, en laine fantaisie type pompon ou fourrure, bref, en ce que vous voudrez.

Partager cet article
Repost0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 02:00

Kesako, la fourche ?

C'est un outil utilisé pour une technique particulière, qui dérive du crochet, sans le rendu habituel du crochet.

Le principe est d'avoir 2 branches fixes sur lesquelles on va faire des sortes de 8 avec un crochet. Ces bandes de 8888 seront ensuites assemblées entre elles.

Ces branches ont des écartements variables pour donner des bandes de largeurs variables. Soit les fourches sont d'une largeur fixée et il faudra alors avoir plusieurs fourches différentes pour avoir des largeurs différentes, soit on peut acheter des fourches réglables.


Voici une fourche réglable, de 2 à 10 cm, avec des barres amovibles, la partie plastique est trouée à des intervalles variées pour pouvoir choisir la taille de la bande

http://www.jeudemailles.com/images/materiel24ug.jpg

Des fourches fixes

http://2.bp.blogspot.com/_mo6Rn93isuc/Sg5Sp-2yGlI/AAAAAAAABtw/0R3N25-xMnI/s400/crochet+fourche.JPG

images web

On va débuter en faisant un noeud coulant qu'on va passer dans une des branches, la base du noeud devant être au milieu.

http://img32.imageshack.us/img32/262/sam5057.jpg

Pour enrouler le fil autour de la seconde barre, on ne va pas bouger le fil ( comme on le ferait en tricot car on est en crochet) mais on va tourner la fourche sur elle même. Il faudra toujours tourner la fourche dans le même sens ensuite.

http://img214.imageshack.us/img214/9075/sam5059.jpg

Pour obtenir une boucle du 8, il faut maintenant faire un noeud au milieu avec le crochet. Pour cela, on va faire une maille serrée.

On va aller chercher le fil SOUS la boucle de gauche, et le ramener à l'avant

http://img846.imageshack.us/img846/1986/sam5060l.jpg

On va ensuite chercher le fil AU DESSUS de la même boucle et on forme la maille serrée qui va faire un noeud qui va immobiliser notre boucle

http://img59.imageshack.us/img59/5800/sam5072k.jpg

On a obtenu la première maille qui compte un noeud au centre et une bouche de chaque côté, sur les 2 barres.


Pour faire la seconde maille, on va enrouler notre fil de nouveau sur une branche de la fourche, en la tournant sur elle même, qu'on va nouer comme précédemment

1 tour : face A ( 1 boucle d'un côté et 2 de l'autre)

http://img513.imageshack.us/img513/120/sam5077c.jpg

Une fois ce noeud fait, on refait une boucle sur l'autre branche et un autre noeud, et hop on retourne la fourche, face B : 2 boucles partout

http://img6.imageshack.us/img6/7563/sam5078.jpg

On vient d'obtenir 2 mailles :

http://img21.imageshack.us/img21/6038/sam5079h.jpg

Et de plus près : 2 noeuds, 2 boucles sur chacune des branches de la fourche

http://img515.imageshack.us/img515/4002/sam5080f.jpg

Donc pour faire 1 maille, il faut tourner 2 fois la fourche , disons face A : 1 bouche, face B :  1 boucle.

On continue ainsi jusqu'à obtenir une bande

http://img715.imageshack.us/img715/5641/sam5081z.jpg

 

On va sortir la bande en la retirant simplement des branches, éventuellement en retirant le bout de plastique rouge.

On refera d'autres bandes qu'on assemblera ensuite entre elles en joignant les boucles de chaque bande

http://img337.imageshack.us/img337/5741/sam5053u.jpg

 

On peut assembler de différentes manières les bandes, en groupant les boucles entre elles, en les tournant. Mais on peut aussi varier la maille qui va servir de noeud au centre.

Cela va donner des résultats très différents et très intéressants


Bien entendu tout cela est simple en théorie. En pratique on se trouve confrontée à pleins de difficultés.

Voici celles que j'ai rencontré et mes trucs pour y remédier, toujours à la sauce Systemeb

Donc, on tourne 2 fois la fourche pour obtenir une maille. Mais rapidement on perd le décompte. Face A, face B ?

Mon petit truc , c'est de marquer la face A par une épingle à nourrice, en bas à droite. (Regardez mieux les premières photos, on la voit)

Si je tourne une fois, j'ai la face B, l'épingle sera en bas à gauche et de l'autre côté. Si je tourne 2 fois, j'ai la face A avec l'épingle en bas à droit. On peut aussi coller le nom de la face sur une étiquette ... qui ne se décolle pas.

Si on doute, on peut aussi regarder le noeud central : le suivant devant être fait sur la boucle de gauche, il n'est donc pas visible encore, donc ici,  c'est le bon côté à travailler

 http://img651.imageshack.us/img651/4039/sam5084e.jpg

 

Si on se trompe de sens, on va passer la maille par dessus le rang de noeud central 

http://img18.imageshack.us/img18/3020/sam5048.jpg

Ensuite compter les mailles, c'est assez difficile : soit on compte les boucles, soit les petits noeuds. Mais lorsqu'on a 236 mailles à faire par ex, autant trouver une alternative.

Je mets donc un marqueur ( un simple bout de fil qui sort à la face A ) tous les 10 voire les 50 mailles selon les besoins

http://img689.imageshack.us/img689/4276/sam5061.jpg

Ne serrez pas trop la maille centrale comme sur la photo sinon vous allez resserer les branches de la fourche et la bande ne sera pas régulière.

Selon les modèles, vous allez rapidement avoir besoin de place sur les branches de la fourche car soit vous arrivez en haut de la fourche fixe, soit votre crochet bute sur la barre du haut de la fourche réglable

Il faut alors penser à basculer votre crochet avant tourner la fourche ou retirer le crochet de la boucle et remettre le crochet une fois la fourche tournée.

http://img23.imageshack.us/img23/2046/sam5064.jpg

Mais au bout d'un moment tout de même il y aura trop de mailles

Il faut alors retirer les boucles déjà faites et surtout ne rien emmêler

http://img822.imageshack.us/img822/3474/sam5050y.jpg

Soit vous mettez des arrêtes mailles, soit un simple fil, plus léger suffira, à glisser dans les boucles

Et vous remettez les dernières mailles sur les branches et vous poursuivez

Cela vous aidera lors de l'assemblage des bandes :

http://img52.imageshack.us/img52/4483/sam5052h.jpg

Lorsque vous joignez 2 bandes, pensez de temps en temps à vérifier la face envers car on peut faire tomber une boucle sans le savoir

http://img62.imageshack.us/img62/3295/sam5045.jpg

Dans ce cas là, seule solution : défaire et refaire

Pour limiter le risque de perdre une boucle, il vaut mieux prendre un crochet plus grand pour assembler

Enfin, détail qui a son importance : la taille de la laine influe mais aussi et surtout l'écartement des branches et la taille du crochet.

Donc un échantillon est essentiel et vous évitera comme moi de devoir tout refaire.

J'arrive quand même au bout de l'ouvrage qui fera l'objet du prochain post

En attendant, voici une vidéo d'une reine de la fourche, Kristin Omdahl ( qui parle anglais, mais les images sont explicites )



 

Et pour les réfractaires à l'anglais ou à la vidéo, voici des pistes de livres en français


 

Partager cet article
Repost0
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 00:00

Le bobinoir, appelé aussi pelotonneuse, sert à faire des pelotes partir d'écheveaux ou même à partir de pelotes du commerce.

Cela permet de dévider les pelotes par l'intérieur et assure donc une tension permanente et régulière du fil, évite que la pelote ne roule et prenne la poussière.

C'est indispensable pour le tricot machine, mais cela peut être très utile aussi pour les tricoteuses qui tricotent avec les aiguilles. 

Je l'utilise aussi lorsque j'ai défait un ouvrage : le fil mis en pelote est moins froissé, fait moins de "mousse", prend moins de place, fait moins de noeud. 

Mais tout le monde n'a pas forcément de bobinoir, ne souhaite pas forcément en acheter ou parfois est loin de chez lui.

 

Comment faire alors ? 

Je vous propose mon petit truc pour bobiner avec ce qu'on a sous la main, le systemeb en quelque sorte  

Bien sur, inutile de vous parler de la classique pelote de laine enroulée, tout le monde sait faire, mais n'avez vous pas noté qu'on ne sait jamais où mettre les doigts quand on fait ce genre de pelotes ? Mon petit truc est d'éliminer les soucis des doigts, sans les couper biensur. 

Pour cela trouvez un petit flacon de liquide, d'une dizaine de centimètres et pas plus de 2 ou 3 cm de large, si possible avec un col fin et long, qui sera facile à tenir en main.

 

Pour ma part, j'ai trouvé une mignonnette de Vodka, comme on peut en trouver dans les mini frigos des chambres d'hotel. 

Le contenu a peu d'importance, bien entendu. Si elle  est vide ou pleine non plus, mais on bobine mieux avec une bouteille pleine ( rapport à la personne qui bobine ) ...

 

Commencez à enrouler le fil sur le col pour faciliter la prise en main et enrouler ensuite quelques tours au hasard sur le corps de la bouteille

 

Ensuite tenez votre bouteille en biais et tournez la bouteille par le col. Votre fil doit rester vertical, la rotation de la bouteille va décaler légèrement votre fil à chaque fois comme avec un vrai bobinoir et vous ne serez plus gênée par vos doigts.

Rapidement le fil va rassembler les différents tours et cela va ressembler à une pelote pelotonnée de manière pro et on peut bobiner beaucoup de fil ( ici une mini pelote et un de plus de 150m de lin de la Droguerie ). Pour défaire, poussez simplement la pelote vers une des extrémités.

Vous pourrez utiliser le fil de l'intérieur ou celui de l'extérieur ou les 2 en même temps si vous tricotez en double.

Et pour les petits bouts de laine qui traînent, je les plie en 4 ou 8 et je les transforme en écheveau.

Ainsi j'ai une évaluation assez rapide de ce qui me reste pour le longueur de chaque brin : je multiplie la longeur de mon écheveau fait ou défait par le nombre de brins ( il faut penser à plier selon le même nombre de brins pour comparer)

Et pour stocker cela prend moins de place que pour des pelotes qui se défont, rien ne s'emmèle et c'est plus joli.

Hop, en images :

 

http://img585.imageshack.us/img585/4851/sam4776.jpg

http://img217.imageshack.us/img217/5114/sam4777.jpg

http://img100.imageshack.us/img100/2654/sam4778.jpg

http://img401.imageshack.us/img401/1499/sam4772m.jpg

http://img189.imageshack.us/img189/9633/sam4781.jpg

Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 22:11

EDIT : Cet article ayant perdu ses photos, j'ai refait un tuto visible ici : VERSION 2018

Comme promis voici les explications en photos

Je reprends donc mes explications du post précédent

Le principe est simple : en top down classique, on met 4 marqueurs pour séparer le dos, des manches et du devant et on augmente de chaque côté des marqueurs tous les 2 rangs, on aura donc +8 mailles tous les 2 rangs

Vous voyez donc ici le début d'un pull en top down, on voit (ou tenter de voir, sur cette laine sombre) un cercle qui va devenir rectangle et 2 lignes qui partent en diagonale. Le long de cette ligne se font les augmentations, on y voir les 4 marqueurs.

Ici comme j'ai choisi de mettre une maille visible sur la ligne, j'ai 2 marqueurs de chaque côté ( donc 8 au lieu de 4 ) mais le principe reste le même à savoir que j'augmente de chaque côté de ces 2 marqueurs )

Et j'ai 18 mailles sur chaque épaule, qui va s'agrandir en même temps que mon dos et mon devant.

En contiguous, on a toujours 4 marqueurs mais très peu de mailles pour les épaules ( 1 ou 2, parfois certains modèles montent à 10 mais c'est très rare )

Je vais donc monter le nombre demandé de mailles mais juste 1 pour chaque épaule. Ici mon modèle me demande juste 4 mailles pour chaque devant

On va augmenter tous les rangs à l'extérieur des marqueurs des épaules, le nombre de 1 ou 2 mailles reste fixe alors que le corps augmente

Voilà ce que cela donne au bout de quelques rangs

Vue de près de la zone des augmentations

Et si je replie, on commence à se faire une idée du rendu

Ensuite on déplace les marqueurs et on va à ce moment augmenter le nombre de mailles à l'intérieur des marqueurs de l'épaule

Si je replie vous voyez peu de différences

Mais par contre en volume on obtient un joli modelé de l'épaule

A la fin on obtient le même nombre de mailles qu'un top down classique. Je poursuis donc l'ouvrage. Ici, j'ai monté des mailles pour joindre les 2 devants et faire le col en U

N'oubliez pas que vous tricotez en top down, donc de haut en bas et que vous avez donc "la tête en bas" et que pour vous cela se présente comme ça:

C'est amusant non ? On se sent encore un peu femme araignée ...

Puis arrivée aux aisselles, on sépare les manches du corps. Je peux mettre les mailles des manches sur des arrêtes mailles, des cables. J'ai choisi des bouts de fils, c'est plus souple avec le nombre de mailles que j'avais à mettre en attente. Et c'est plus visible, en bleu sur le rouge, pour le tuto.

On referme ensuite le cercle en tricotant en rond les mailles du devant avec le dos.

J'aime bien rajouter quelques mailles sous les aisselles, pour l'aisance et ensuite, je fais des diminutions pour obtenir un aspect cintré.

Si je rajoute 2 mailles de chaque côté pour chaque face ( 2x2x2=8mailles ), je diminuerais de 2 fois 1 maille de chaque côté, une fois à mi chemin en l'aisselle et la taille et une fois à la taille

Si je rajoute 3 mailles ( 3x2x2=12mailles), je diminuerais de 3 fois 1maille de chaque côté, une fois à la taille, une fois au 2/3 de la taille, une fois au 1/3 de la taille.

Le nombre de maille est selon mon échantillon, pour obtenir entre 2 à 3 cm d'aisance, pas plus

C'est mon truc à moi, si vous suivez un modèle précis...

....suivez le modèle

La suite, c'est comme pour tout top down, on tricote jusqu'en bas, on rabats et on reprend les mailles des manches et on tricote la longueur que l'on veut

 

Allez pour la route, je vous remets une couche de pull contiguous, je suis si contente de cette méthode ( et de mon pull aussi )

Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 21:06

Connaissez vous le Contiguous ?

C'est une méthode pour tricoter des pulls ou des gilets en top-down ( de haut en bas ) sans faire de raglan, avec des manches semblables à des manches classiques.

Bien sur cela évite la couture à la fin puisque les manches sont tricotées en même temps que le reste du corps.

Habituellement les pulls en top down ont des cols assez larges, un peu col bateau, des augmentations tous les 2 rangs pour faire des manches en raglan.

Cela permet d'ajuster au fur et à mesure de sa propre morphologie, mais au bout d'un certain temps on peut se lasser du col large et du raglan

Il exite donc d'autres méthodes

1/ soit le top down avec un col en V , proche du col en U

Souvenez vous, je vous avais fait un tuto en image là :

Tuto pour un pull en top down col V 

2/ soit le set-in-sleeve

3/ soit le le provisional cast on : montage provisoire des mailles

4/ le contiguous

J'ai testé les 4 méthodes et vous propose un tuto pour chaque méthode

Je commence par le plus récent, le Contiguous

Cette méthode a été inventée par Susie Myers. 

Le principe est simple : en top down classique, on met 4 marqueurs pour séparer le dos, des manches et du devant et on augmente de chaque côté des marqueurs tous les 2 rangs, on aura donc +8 mailles tous les 2 rangs

En contiguous, on a toujours 4 marqueurs mais très peu de mailles pour les épaules ( 1 ou 2, parfois certains modèles montent à 10 mais c'est très rare )

On va augmenter tous les rangs à l'extérieur des marqueurs des épaules, le nombre de 1 ou 2 mailles reste fixe alors que le corps augmente

Ensuite on déplace les marqueurs et on va à ce moment augmenter le nombre de mailles à l'intérieur des marqueurs de l'épaule

A la fin on obtient le même nombre de mailles qu'un top down classique, mais cela va donner le modelé de l'épaule.

J'ai obtenu l'autorisation par SusieMyers elle même de traduire sa méthode que vous trouverez donc intégralement ici et en PDF à télécharger pour l'imprimer (cliquez sur PDF)

Je laisse parler SusieM mais pour celles qui préfèrent en photos, le tuto est par ici :

la méthode Contiguous en photos

 

 

 

 

La Méthode Contiguous

  

En résumé :

Pour les épaules : augmenter de chaque côté des 2 mailles centrales, pour chaque épaule à chaque rang (= on augmente de 4 mailles par rang)

Pour les mancherons (le haut de chaque manche) : augmenter à chaque rang à l’intérieur des marqueurs des manches (=on augmente de 4 mailles par rang)

Pour éviter que le col soit trop haut : augmenter au niveau de la nuque ( 2,3 ou 4 tous les 2 rangs sur 6-8 rangs )

 

En détail :

C’est une méthode, pas un patron à suivre à la lettre. Vous devrez quand même façonner le col de devant, réunir les mailles pour tricoter en rond, séparer les manches des corps etc..

Les augmentations de la nuque ne sont pas indiquées car leur emplacement est variable, selon que vous en fassiez 2,3 ou 4

Pm= placer le marqueur

Sm = glisser le marqueur

& = non spécifié / nombre de mailles inconnu (cela dépend de vous

Utiliser la méthode de montage de mailles que vous préférez. J’utilise un montage des mailles avec des aiguilles (knitted cast on). Vous pourriez préférer faire un montage provisoire pour les mailles de la nuque pour faire un col ultérieurement.

 

Montez les mailles pour la nuque (pour cela utiliser la distance  x  votre échantillon en maille)

Rajoutez 6 mailles.

 

Rang 1 :

Tricoter 1 maille à l’endroit, pm, 2 mailles endroit, pm, tricoter en mailles endroit jusqu’aux 3 dernières mailles, pm, 2 mailles endroit, pm, 1 maille endroit

 

Rang 2 :

Tricoter en maille envers le brin avant et le brin arrière (ou toute autre méthode de votre choix pour augmenter d’une maille), sm, 2 mailles envers, sm, tricoter en maille envers le brin avant et le brin arrière, tricoter en mailles envers jusqu’à 1 maille avant le marqueur, tricoter en maille envers le brin avant et le brin arrière, sm, 2 mailles envers, sm, tricoter en maille envers le brin avant et le brin arrière

 

Rang 3 :

Tricoter 1 maille à l’endroit, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière (ou toute autre méthode de votre choix pour augmenter d’une maille), sm, 2 mailles endroit, sm, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, tricoter en mailles endroit jusqu’à 1 maille avant le marqueur, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, sm, 2 mailles endroit, sm, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, 1 maille à l’endroit

 

Continuer de cette manière en faisant des augmentations de chaque côté du marqueur A CHAQUE RANG, jusqu’à ce que la « couture » ainsi crée fasse la longueur de votre épaule.

 

Vous pouvez faire autant de rangs nécessaires pour obtenir cette longueur (obtenue par votre échantillon).

Avec ce type d’augmentation, la « couture » sera un peu serrée et vous devrez sans doute faire d’avantage de rangs, donc, pour l’éviter, rappelez vous de faire les augmentations et les mailles centrales (celles de la couture) assez lâches

 

Ainsi vous avez obtenu les épaules, avec une pente, sans avoir eu besoin de faire des rangs raccourcis.

 

Pour les manches :

Maintenant vous allez déplacer les marqueurs afin d’avoir 6 mailles entre les marqueurs (et non plus 2 sur chacune des épaules). Elles vont former le haut de votre mancheron. Vous allez augmenter maintenant SEULEMENT entre ces marqueurs. Toutes les mailles entre ces marqueurs seront les mailles pour les manches.

 

Rang suivant :

tricoter en maille endroit les mailles que vous avez, jusqu’au marqueur, sm, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, 4 mailles endroit, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, (8 mailles), sm, tricoter en mailles endroit les mailles que vous avez jusqu’au marqueur, sm, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, 4 mailles endroit, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, (8mailles), sm, tricoter en maille endroit les mailles qui restent

 

Rang suivant :

tricoter en maille envers les mailles que vous avez, jusqu’au marqueur, sm, tricoter en maille envers le brin avant et le brin arrière, 6 mailles envers, tricoter en maille envers le brin avant et le brin arrière, (10 mailles), sm, tricoter en mailles envers les mailles que vous avez jusqu’au marqueur, sm, tricoter en maille envers le brin avant et le brin arrière, 6 mailles envers, tricoter en maille envers le brin avant et le brin arrière, (10 mailles), sm, tricoter en maille envers les mailles qui restent

 

Rang suivant :

tricoter en maille endroit les mailles que vous avez, jusqu’au marqueur, sm, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, 8 mailles endroit, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, (12 mailles), sm, tricoter en mailles endroit les mailles que vous avez jusqu’au marqueur, sm, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, 8 mailles endroit, tricoter en maille endroit le brin avant et le brin arrière, (12 mailles), sm, tricoter en maille endroit les mailles qui restent

 

Etc…

 

Continuez de cette manière sur quelques rangs, en augmentant A CHAQUE RANG, toujours sur les mailles des manches qui sont à l’intérieur des marqueurs

 

NE FAITES CELA QUE SUR QUELQUES RANGS

NE FAITES PAS CELA SUR TOUTE L’EMMACHURE

 

A mon avis, cela ne devrait être fait que sur la même distance qu’on ferait avec des rangs raccourcis (environ 1/6ème de la hauteur de l’emmanchure, de chaque côté de la couture des épaules, comme mesuré à plat)

 

Poursuivez ensuite les augmentations un rang sur 2 (en face endroit) et poursuivez ensuite selon les indications de votre modèle, comme vous le feriez pour un top down classique.

 

Si vous utilisez cette méthode pour tricoter ou réaliser un vêtement ou écrire un modèle, voulez vous, s’il vous plait,  y inclure l’avertissement suivant :

 

« Ce vêtement a été réalisé sans couture en top-down (de haut en bas) selon la méthode des manches contiguous développée par Susie Myers, SusieM sur Ravelry (http://www.ravelry.com//people/susieM) 

Et, s’il vous plait, ajoutez le tag « contiguous » sur votre réalisation ou votre modèle

 

Méthode traduite en français avec l’aimable autorisation de Susie Myers, avec  ajouts en italique pour une meilleure compréhension, par Systemeb

 

En V.O.

http://www.ravelry.com/groups/contiguous/pages/The-Contiguous-Method

Partager cet article
Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 21:08

Lorsqu'on veut débuter un tricot ( un pull ou une écharpe ) on bute d'emblée sur la première difficulté de toute débutante : que faut il choisir comme pelote ? quelle laine ? quel nombre de pelote acheter ? quelles aiguilles utiliser ?

La vraie débutante, souvent se débrouille avec ce qu'elle a, une paire d'aiguille et un reste de pelote et elle apprend les bases du tricot.

Je m'adresse à celles qui veulent se lancer et qui sont enivrée par toutes ces belles laines mais étourdies par la complexité du monde du tricot et qui n'osent pas poser la question. Je n'ai pas vu ce sujet traité auparavant et je voudrais aider celles qui veulent se lancer dans un premier "vrai" ouvrage.

Il y a celles qui suivent les catalogues, dans ce cas, elles commandent la laine conseillée et dans le métrage et la couleur demandées. Mais souvent, quand on débute, on n'ose pas investir ou se lancer dans des projets de plus de quelques pelotes et encore moins partir sur un ouvrage avec des diminutions, des augmentations, des coutures et autres mots barbares.

Alors première notion : toutes les pelotes ne sont pas pareilles :

Voici des photos de 4 pelotes différentes

De gauche à droite : Origami de Phildar, Tokken Viscose Silk de Habu, Reliefs de Phildar, Shadow kettle Dyed de Knit Picks 

Première constatation, le 2ème est un cône et le 4ème est un écheveau; on peut tricoter directement une pelote ou un cône mais la laine d'un écheveau nécessite d'être transformée en pelote pour être utilisée.

Donc si vous êtes dans les boutiques "standarts" en France qui ne vendent que des pelotes, il y a peu de chance qu'elles vous proposent gratuitement de bobiner pour vous et il faudra investir dans un bobinoir et dévidoir ou demander de l'aide.

Donc oubliez les écheveaux pour commencer.

Seconde notion : Comprendre l'étiquette d'une pelote :

1/ Sur l'étiquette, on lit le nom de la marque : Phildar, Habu, Knit Picks.

2/ On lit aussi le nom de la pelote et sa couleur , c'est parfois juste son numéro : Origami couleur 004, Tokken Viscose Silk couleur 26, Reliefs couleur Amazonie, Shadow Kettle Dyed couleur Wine.

3/ On lit aussi un autre numéro qui est imprimé différement du reste de l'étiquette, c'est le numéro du bain.

C'est très important ce numéro de bain si on prend plus que 1 seule pelote. il faut que toutes les pelotes soient de ce même numéro, comme les laies des rouleux de papier peint.

Je m'explique : le papier peint, comme les pelotes, sont teints avec des teintures et servent à un certains nombre de rouleux ou de pelotes, puis comme il y a moins de pigment de couleur au bout d'un moment, on doit refaire un bain mais ce n'est pas exactement la même couleur et parfois on ne le constate qu'une fois tricoté.

4/ On lit ensuite la composition de la "laine" et les mesures d'entretien.

Là, je ne rentre pas dans les considérations de choix car chacun fait selon la boutique près de chez lui, de son budget.

Mais un conseil quand même à savoir : plus y a de matière noble plus le prix est cher ( la soie ou l'alpaga par exemple ) mais ces matières sont plus délicates et nécessitent un lavage à la main.

Plus il y a de synthétique, moins c'est cher, mais souvent c'est lavable sans crainte en machine. Mais dans le même temps, les matières synthétiques permettent des fils fantaisies et sont donc plus chers.

Les laines filées à la main ou teintes manuellement ou avec des teintures naturelles sont plus chères et les couleurs varient parfois d'un écheveau à l'autre.

Donc touchez le fil, s'il vous plait et qu'il rentre dans le budget, allez y.

5/ On peut aussi lire un chiffre encadré ou dessiné au dessus des aiguilles : c'est le numéro d'aiguille préconisé par le fabricant pour cette laine. Quand il n'y en a pas comme sur le cône et l'écheveau cela veut dire qu'on est libre de l'utiliser avec les aiguilles qu'on veut.

Mais ce n'est pas parce que le numéro est conseillé qu'il est obligatoire d'utiliser ces aiguilles là.

Regardez autour de ce gros numéro ( par ex 6 ici ) il est marqué 17mailles, 24  rangs, 10x10 cm et 4x4 ins.

Cela veut dire que pour obtenir un échantillon de 10x10cm ( 10cm de haut et 10cm de large ), il faut tricoter 17 mailles et 24 rangs. 4x4 ins c'est pour les anglophones et c'est équivalent à 10x 10 cm.

Mais on ne tricote pas toutes pareil et il faut faire des essais qui sont très importants.

Ex si vous tricotez 17mailles et que vous obteniez une mesure de 11cm (+10%) et que vous deviez ensuite tricoter 170 mailles, vous obtiendrez 110cm au lieu de 100cm et comme ce sera pareil pour l'autre face, votre pull sera toujours plus grand de 10%, mais il sera plus grand de 2x10 cm = 20 cm ! Il sera donc immettable, sans compter qu'il sera aussi plus long.

Pareil si vous obtenez 9cm au lieu de 10cm avec les 170m, il sera trop serré de 10% mais plus serré de 20cm !

Vous aurez perdu du temps, serez découragés alors qu'un échantillon permet de voir si on aime le rendu de la laine tricotée ( et on a parfois des mauvaises surprises ) et permet de calculer et d'ajuster parfois le nombre de mailles et de rangs car il est rare de tomber à la fois sur le bon nombre de mailles ET le bon nombre de rangs.

Il faut prendre des aiguilles plus petites ou plus grande d'un numéro et refaire le test de l'échantillon, qui n'est valable que si on teste sur un morceau d'au moins 15 à 20cm de large ( donc doublez le nombre de mailles préconisées sur la pelote ) car les mailles des bords n'ont pas forcément le même aspect de celles du centre.

Si vraiment vous êtes impatiente et n'avez pas envie de tricoter 24 rangs " pour rien", faites au moins 15 cm de large sur 6/7 cm de haut, car on peut toujours débuter un tricot avec le bon nombre de mailles et ajuter ensuite le nombre de rangs en calculant le nombre de rangs nécessaire directement sur l'ouvrage.

6/ Enfin, on peut lire sur l'étiquette de la pelote, le poids de la pelote et l'élément le plus important à mes yeux, métrage.

Habituellement, les pelotes sont conditionnées par 50g. Sur ma photo, on voit les 4 "pelotes" qui semblent équivalentes. Or je les ai rangées par poids, du plus petit au plus grand. 

La 1 fait 25g. La 2 fait 28g. La 3 et la 4 font 50g.

En métrage, la 1 fait 125m, la 2 fait 556m ( oui, j'ai bien écrit plus de 500m), la 3 fait 55m et la 4 fait 400m.

Supposons que j'achète chaque pelote à 10€, je vais payer :

pour la 1 : 400€ le kilo de laine synthétique et avoir 5000m au kilo ou 5km/kg

pour la 2 : 357€ le kg de pure soie et avoir 19 857m soit 19,8 km/kg

pour la 3 : 200€ le kg de laine synthétque et avoir 1100m au kilo = 1,1 km/kg

pour la 4 : 200€ le kg de pure mérinos et avoir 8 000m au kilo soit 8km/kg

Le choix est vite fait, non ?

Donc notion importante : plus le fil est fin, plus on va avoir de mètres sur une même pelote de même poids.

Si on tricote sur des aiguilles plus fines cela prend plus de temps, mais on achète moins de pelotes et on a moins de noeuds et cela pèse moins lourd.

Le point mousse consomme plus de laine que le jersey.

Les motifs irlandais aussi.

Les pulls multicolores aussi ( puisqu'il y aura plus de restes )

La dentelle et les trous trous consomment moins de laine, le mohair encore moins car tricoté en déjaugé.

 

 

Donc en pratique, que faire ?

 

Souvent,  on débute avec un pull simple de forme rectangulaire pour éviter augmentation ou diminutions.

 

Je vous propose 2 exemples pris sur un catalogue récent de Phildar, qu’on peut aisément trouver pour pas trop cher et qui est assez clair pour les débutantes : le 53, Printemps été 2011.

 

Ce sont tous les 2  des bases de rectangles, en jersey, adaptable en tricot circulaires pour les réfractaires aux coutures.

 

Le pull forme T manches courtes en aiguille 3,5 :

34/36 : 858 m

38/40 et 42/44 : 936m

46/48 : 1014m

Le pull forme T manches mi longues (qu’on peut rallonger) en aiguille 4

34/36 et 38/40 : 960m

42/44 : 1040m

46/48 : 1120m

Selon moi, ils sont très largement au dessus de la réalité. Voici des exemples de mes pulls, tous à ma taille mais de poids et métrages différents. Cliquez dessus pour les voir en détail. 

Pull de 90g, 3,5 pelotes, 731m

Pull de 100g, 4 pelotes, 337m

Pull de 250g, 5 pelotes, 626m

Pull de 350g, 7 pelotes, 340m

Donc, personnellement pour ma taille 36, lorsque je n'ai pas de projet précis, je prends : 

400/600m pour un pull manches courtes selon que le modèle soit près du corps ou pas, 700m pour un pull manches mi longues, 900m pour un pull manches longues, 1000/1200m pour un gilet long ou qui drape.

Si la laine est bon marché je prends 1 pelote de plus.

Mais attention, si vous débutez, prenez plus large que moi de 100m au moins car vous allez peut être défaire ou refaire une partie.

Vous allez également coudre les pièces tricotées entre elles.

Sachez que des manches longues c’est 2/3 de la laine utilisée pour le corps. Si en finissant le corps, il vous en reste moins que cela, alors tricotez des manches mi longues voire carrément courtes et il vous restera toujours assez de laine.

Et voici le tuto en version pfd imprimable 


Bon tricot !

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 21:27

Lorsqu'on tricote, on est parfois amené à faire des jetés ( yo en anglais) qui vont donner un aspect de trous dans l'ouvrage et participer à la création d'un motif.

Ils sont particulièrement utilisés lorsqu'on veut tricoter des châles en dentelles.

Souvenez vous, j'avais fait un tuto pour tricoter des châles, notamment en dentelle, là :  Faire sa dentellière : Tuto pour des châles au tricot avec (ou sans) dentelle

Il y a 8 manières de faire un jeté, vous pouvez trouver un très bon récapitulatif là link

Mais ces aspects concernent un jeté entre 2 autres mailles.

Il arrive que certains châles demandent à tricoter d'emblée un jeté en début de rang.

Ces jetés servent souvent à créer une bordure qui permettra d'y relever des mailles pour tricoter le châle souvent dans une autre direction.

Voici un tuto en image pour faire ce fameux jeté en début de rang

Dans l'exemple, j'ai monté 12 mailles et tricoté un premier rang et je vais débuter

Habituellement, mon fil doit se trouver derrière mon aiguille de droite lorsque je débute une maille endroit

Or là, je place mon fil devant l'aiguille et je pique comme d'habitude ma maille

 

Je ramène mon fil pour créer ma première maille 

 

 

En formant ma maille, je vais avoir 2 boucles sur l'aiguille : le jeté qui sera la première et celle que j'ai tricotée qui sera la seconde sur l'aiguille droite 

 

Au rang retour, je tricote le jeté comme une maille et voici ce que je j'obtiens si je retourne mon ouvrage comme pour commencer un 3ème rang

 

 

Je me retrouve donc avec 12 mailles sur mon aiguille une fois le rang envers tricoté et une boucle en début de rang qui s'étend sur 2 rangs

Et en recommançant ainsi des jetés sur les rangs endroit et des rangs envers en mailles envers, je vais créer une bordure de boucles

 

 

Or vous constatez que mon nombre de mailles sur l'aiguille a augmenté car mon jeté a créé à chaque fois une maille supplémentaire et mon ouvrage va s'élargir vers la droite.

C'est parfait si je veux créer un châle triangulaire en partant d'en bas :  je vais faire des jetés à la fois en rang endroit et en rang envers.

Mais si je veux que ma bordure reste droite, à chaque jeté créé, je dois annuler la maille créée en tricotant 2 autres mailles ensembles.

C'est pour cela que souvent, en créant le jeté j'enchaine sur "tricoter 2 mailles ensembles" ( ou yo suivi de K2tog en anglais )

 

 

Je passe donc mon fil DEVANT mon ouvrage en tricotant les 2 premières mailles ensemble

 

 

Puis je forme ma maille normalement

Et voilà le résultat après quelques rangs

 

 

On constate qu'au contraire du début, ma bordure est droite et mon nombre de mailles identique

Les boucles permettent un décompte facile ( 1 boucle = 2 rangs ) mais aussi de relever les mailles en créant un jour

On distingue très bien ce rang de jours qui sépare les motifs de la bordure du châle et du corps du châle situé au dessus du V

Il s'agit du châle My Heaven

 

A vous de vous lancer maintenant et n'hésitez pas à me montrer vos ouvrages

EDIT 2016 : J'ai publié 3 autres tutos sur le même thème qui vous seront peut être utiles

Faire un jeté double, en début de rang ( endroit )

Faire un jeté simple en début de rang envers

Faire un jeté double en début de rang envers

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 19:05

Pour celles qui tricotent en anglais vous avez surement déjà rencontré le ssk qui signifie slip slip knit, il n'y a pas d'équivalent français

Il se fait comme ça ( merci Knit Spirit)


 

Et il sert à être le symétrique de k2tog ( knit 2 together ) qui est tricoter 2 mailles ensembles, en piquant l'aiguille comme d'habitude par le brin avant pour n'avoir qu'une maille , c'est une diminution

vous voyez qu'on s'incline vers la droite

http://dhost.info/siubhan/tricot/tricimages/tricdimin04.jpg

Le surjet simple n'est pas exactement son symétrique

vous voyez qu'on s'incline vers la gauche

http://www.vivre-au-quotidien.com/loisircreation/tricit/mailles/srjetsimpleetdouble/surjet6.jpglien photo :http://www.vivre-au-quotidien.com/loisircreation/tricit/mailles/srjetsimpleetdouble/surjetsimpleetdouble.htm

 

Quelle différence, me direz vous ? Je laisse parler Christine73 :

"Le ssk est une diminution de gauche, mais symétrique à celle des 2 m ensemble à l'endroit, c'est-à-dire que visuellement, avec le ssk, la première maille va recouvrir la deuxième et on verra une seule maille penchée vers la gauche. Comme pour les 2 m ens où on ne voit qu'une seule maille et penhée vers la droite.

Le surjet simple qui consiste à rabattre une maille glissée par dessus la suivante tricotée se traduit visuellement par la ma tricotée qui reste verticale (et pas penchée à gauche) et la maille rabattue qui fait une petite barre transversale. Donc rien à voir avec le ssk."

Or le problème du ssk c'est qu'il est beau mais un peu long à faire puisqu'il nécessite 3 manipulations en passant les mailles d'une aiguille à l'autre, et pour défaire, c'est pareil.

Or je vous défie de trouver une différence entre un motif avec ssk et mon petit truc que j'appelle pseudo ssk.

A gauche vous avez des triangles roses avec ssk et à droite, tous les triangles avec sommet vert sont en pseudo ssk. La maille ssk et pseudo ssk est la première à droite à la base du triangle

http://img26.imageshack.us/img26/1530/sam1965.jpg

Le pseudo ssk se fait sans changement d'aiguilles, dans la foulée du tricot, on gagne donc un temps fou et quand on défait il n'est plus besoin de remettre les mailles dans le bon sens.

http://img841.imageshack.us/img841/2755/sam1964jy.jpg

Elle se fait en faisant un k2tog par les brins arrière, c'est à dire un k2tog torse. En français on tricote 2 mailles ensembles, en les prenant par le brin arrière, comme ça :

http://img843.imageshack.us/img843/4185/sam1963.jpg

En fait le pseudo ssk n'est pas vraiment similaire, si vous regardez très attentivement, il s'agit d'une maille torse, mais la torsion est dissimulée dans la diminution. Sur un ouvrage classique, la différence peut se voir et je la réserverais à la dentelle.

Le pseudo ssk est un k2tog torse !

Et pour être honnête, le truc n'est pas de moi mais de Christine Ebers, qui a créé le châle Undine qui est actuellement sur mes aiguilles.

Habituellement je tricote un châle en 2 à 4 semaines selon son degré de complexité en dentelle, ici j'ai tricoté 12 répétitions de motif sur les 18 que comptent le corps du châle en 2 soirs. Et comme c'est la première fois que je tombe sur un tel point que je trouve génial, pratique, facile et rapide, je vous en fait part

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 10:08

Il m'a semblé utile de faire un petit récapitulatif de ce que je sais sur les châles. Je vais essayer d'être très simple et claire sur les différentes étapes et je vous donnerais mes petits trucs. Bien entendu je suis loin de tout savoir alors n'hésitez pas à intervenir ou poser des questions.

Les photos sont ceux de mes châles sauf lorsque je le précise

Plusieurs étapes sont nécessaires pour bien comprendre :

Comprendre comment se tricotent la plupart des châles ? Savoir lire une grille ? Quelles aiguilles et quelels laines utiliser ? Quels acccessoires peuvent simplifier le travail et comment les remplacer si on ne peut/veut investir ? Qu'est ce le blocage d'un châle ? 

La plupart des châles sont triangulaires mais ne se tricotent pas tous de la même manière

On appelle le haut du châle la partie la plus large ( celle qui se pose sur les épaules ) et le bas du châle la pointe 

 

1/ La majorité des châles triangulaires se tricotent du haut vers le bas :

 

IMG 1485

châle Haruni d'Emily Ross, en angalis sur ravelry, là : link

modèle traduit en français par Christine73, là : link

Si vous observez bien le châle vous voyez qu'il est symétrique, le long d'une ligne verticale centrale. Cette ligne va dessiner 2 triangles dont les pointes se rejoignent en haut, à la nuque

Ainsi on tricote à partir d'un petit nombre de mailles depuis la nuque. On créé les 2 pointes des 2 triangles, qu'on va élargir au fur et à mesure qu'on descend et on obtient à la fin un nombre important de mailles. Dans mon exemple (modèle Haruni) on commence de l'épingle vers les grosses fleurs

  • Avantages : on commence avec un petit nombre de mailles, on monte vite sur le motif puisque les rangs comptent peu de mailles et si on se trompe, défaire n'est pas trop décourageant

  • Inconvénients : on finit avec un grand nombre de rangs ( et plus le châle est haut, plus il va être large et va compter de mailles ) 200 / 300 mailles  ne sont pas rares sur un rang. Il faut donc penser à garder assez de fil pour finir le motif et rabattre sinon le motf sera incomplet. Les modèles indiquent les aiguilles et le métrage utilisés. 

  • Si vous voulez des motifs plus ajourés ( des plus gros trous trous ) vous pouvez prendre une taille d'aiguille plus grande. Cela va agrandir également le châle et consommer plus de laine. Sur ce châle, la moitié de la pelote a été utilisée lorsqu'on arrive aux grandes fleurs, l'autre moitié va servir à tricoter les grandes fleurs. Soyez donc prévoyantes.

  • Souvent ces châles ont une face avant ( celui où on voit bien le motif ) et une face envers, comme pour le jersey et c'est pourquoi les motifs "à trou trou" ne sont tricotés que sur les rangs avant ( les rangs 1,3,5,7 etc = impairs ) et les rangs envers ( les rangs 2,4,6,8 etc = pairs ) sont tricotés en mailles envers et ne sont généralement pas dessinés sur les grilles

Observez bien comment va se faire l'ouvrage avec cet exemple sans dentelle mais en couleur

http://img707.imageshack.us/img707/5397/img1536t.jpg

 

On débute en tricotant 3 mailles en point mousse ( laine rose pale ) sur quelques rangs , on obtient un rectangle haut et peu large, on garde les 3 mailles sur l'aiguille et on va relever les mailles sur le bord long et l'autre bord court et là on va débuter le châle et l'élargir

si on tricote 6 rangs, on relèvera 3 mailles, cela en fera 9m sur l'aiguille pour débuter

si on tricote 10 rangs, on relèvera 5 mailles, cela fera 11m sur l'aiguille pour débuter

en général le modèle vous précise comment faire.  

Si ce n'est pas clair, Organdi l'a bien expliqué en images, allez voir par là : link

Ici vous avez 2 couleurs pour bien comprendre que chaque partie (que j'appelle triangle) va s'élargir et qu'on tricote " en jersey"

 

http://img692.imageshack.us/img692/4168/sam0353b.jpg

châle Earth and Sky de Stephen West

modèle payant, là : link

Quelques rangs plus tard, on a plus de mailles sur l'aiguille, ce qui va commencer à rendre difficile le tricotage et à la fin, il est difficile de faire tenir 100/200/300m ou plus sur une aiguille droite

voilà pourquoi on préconise de tricoter avec des aiguilles circulaires (mon modèle sur la photo)

   

2/ Un chale triangulaire peut se tricoter du bas vers le haut,

En augmentant à chaque rang ou chaque 2 rangs d'une maille de chaque côté. Souvent le motif est simple mais le gros avantage c'est qu'on peut s'arrêter lorsqu'on n'a plus de fil.

soit par une augmentation barrée ( kbf en anglais) 


 soit par un jeté ( yo en anglais )


 dans le premier cas l'augmentation ne se voit pas

SAM 1136

création personnelle, détail de sa construction sur mon profil ravelry,très facile pour une débutante, si vous voulez le tuto, cliquez ici : Châle de la débutante

dans le second cas, cela fait une ligne de trous, qui participe au motif 

http://img577.imageshack.us/img577/812/sanstitrebc.png

merci à Aline pour cette photo link

Voici un autre exemple de châle dentelle à débuter par la pointe : le Birch ( merci à Anneniva ) link

 

 

3/ Les châles triangulaires peuvent être aussi tricotés d'un côté à l'autre

En augmentant les mailles d'un seul côté jusqu'à obtenir la hauteur désirée puis on diminue le nombre de mailles. L'avantage c'est que lorsqu'on arrive à la moitié de la pelote, on commence à diminuer, on on ne risque pas d'être à court de laine

comme je n'ai pas d'exemple personnel, voici un modèle facile à comprendre 

link et link

Le saroyan est un aussi bon exemple de ce genre de châles (merci à vékao)

http://3.bp.blogspot.com/-0zX95j6OzsY/TvyK-p7cFHI/AAAAAAAAFU0/8--cSW-1VX4/s1600/saroyan_01_cadre.jpg

 

 

 

4/ Les châles triangulaires peuvent être tricotés d'abord par la bordure en bas ( d'un côté à l'autre ). 

On tourne ensuite la bordure et on relève la première maille de cette bordure et on tricote ensuit le corps en réduisant progressivement le nombre de mailles. L'avantage c'est qu'on est sûre d'avoir de la laine pour faire le motif de dentelle et qu'on peut s'arrêter sans trop de conséquence si on n'a plus de laine.

Souvent il y a plusieurs grilles de tricot pour chaque motif utilisé

exemple le Maluka ( merci Trikokat)

 

http://storage.canalblog.com/75/36/424416/71520919_p.jpg

http://storage.canalblog.com/46/27/424416/71520826_p.jpg

      modèle en anglais gratuit, là : link

 

On peut également ajouter des motifs entre la bordure et partie centrale qui est en jersey ou en mousse

C'est le cas du Rock Island modèle en anglais, payant, là : link

http://img441.imageshack.us/img441/905/sam13212.jpg

ou du My Heaven où j'ai été à court de laine, modèle en anglais gratuit, là : link

http://img444.imageshack.us/img444/6889/sam1168.jpg

 

Pour ces 2 derniers châles, j'ai modifié le modèle initial : un rang de jour entre les 2 motifs de dentelle et plus de rangs de dentelle sur la partie du corps pour le Rock Island; très peu de mousse pour finir la partie mousse du corps pour My Heaven

J'en parle là :  enfin pour moi et là : petite histoire d'automne

 

 

 

5/ Les châles peuvent être circulaires ou semi circulaires

On les tricote d'abord par le centre et on agrandit au fur et à mesure, comme une spirale d'escargot.

N'en ayant pas encore fait au tricot, je n'ai pas d'exemple, mais voici le principe, au crochet

069

 châle familial qui fera l'objet d'un KAL

 

 

 

 

Comment lire une grille de dentelle au tricot ?

 

Elles se présentent souvent comme ça : 

SAM_1879.JPG

  • les grilles se lisent de bas en haut , les rangs sont notés tout au bout à droite

  • un lexique explique les mailles, souvent en bas de la grille

  • la face endroit est désignée par RS ( right side) et la face envers par WS ( wrong side)

  • on tricote les mailles en suivant case par case, si rien n'est noté, s'il y a un trou, ne pas s'inquiéter, on passe à la case suivante

  • la première colonne à droite désigne la bordure du châle avant le motif ( voir le châle vert au chapitre 2/), la seconde le motif , puis la colonne de gauche qui désigne la maille centrale (center st). Le carré orange désigne une répétition du motif qui pourra être fait dès que le nombre de mailles sera obtenu. Les mailles AVANT et APRES ce carré permettent par augmentation ou diminution d'obtenir ce nombre nécessaire

  • dans cet exemple précis, pour plus de clarté, le carré orange a été dessiné 2 fois mais cela ne change rien s'il n'avait été là

  • une fois arrivée à la maille centrale, on reste sur la même ligne MAIS ON REPART DANS L'AUTRE SENS ( de gauche à droite ) pour lire la grille. c'est cette lecture qui permet que le motif soit symétrique de chaque côté de la maille centrale

  • une fois revenue au début du rang 1 à droite, on peut alors passer au rang 2

  • si les rangs pairs ne sont pas notés alors c'est le cas 1/ on tricote ces rangs en mailles envers

   

Ici c'est le châle Haruni que je prend en exemple qui a l'air compliqué mais qui a été mon premier châle dentelle , donc accessible à une débutante en dentelle 

 

http://img59.imageshack.us/img59/2375/sam1870d.jpg

      traduit par Christine73, là : link

  • les châles "compliqués", qui se tricotent des 2 faces et sont donc réversibles, ont des grilles "compliquées"

  • les châles plus simples ont souvent une grille qui a été simpifiées et seuls les mailles spéciales sont notées, les autres sont des mailles qui se tricotent à l'endroit en face endroit ( RS) et à l'envers en face envers (RS)

Il ne faut pas se laisser dérouter par cette simplication : Ainsi on commence de bas en haut et de droite à gauche, les rangs envers n'étant pas pas dessinées, au départ on se contente d'augmenter le nombre de mailles

 

Arrivée au rang 17, on obtient enfin un nombre suffisant de mailles pour répéter le motif qui ici n'est pas entouré d'un carré orange mais colorié en jaune

  • les mailles en rose avant et après sont là pour montrer que ce sont des mailles qui permetttent d'obtenir le nombre de mailles nécessaires pour rajouter un motif

  • ici encore la grille a été dessinée avec 2 "carrés" de motifs à répéter ( entre la ligne 17 et 23 = cela fait donc un motif sur 8 rangs puisque le rang 24 doit être tricoté aussi ) pour comprendre comme cela se répartit

entre le rang 25 et 32 (pas dessiné non plus ce dernier ) on refait exactement comme entre 17 et 23 mais cela 4 fois

 

Ensuite on passe à la grille B, en reprenant sans crainte à la ligne 1 qui commence directement par le premier carré jaune avec le rond (jeté) puis le carré jaune (maille endroit) puis le carré avec le rond ( jeté) et on attaque la partie en blanc plus à gauche


http://img805.imageshack.us/img805/9310/sam1874.jpg

      traduit par christine73, là : link

 

 

Quelques petits trucs pour limiter les erreurs : 

 

 

Pensez si ce n'est pas précisé sur le modèle, à noter combien vous obtenez de mailles avant et après la maille centrale. Cela permet de faire une première vérification

Il est parfois utile sur des grilles compiquées de démarquer des symboles trop semblables : je surligne ou même je colorie ces mailles

http://img196.imageshack.us/img196/3006/sam187522.jpg

 

 

J'utilise un chevalet à modèle, que je pose à hauteur de mes yeux, comme cela je ne cherche pas désespérément où je me suis arrêtée, je ne confonds pas les rangs

La réglette est aimantée et se déplace rang par rang, je ne lache pas mon ouvrage pour barrer sur une feuille

http://img221.imageshack.us/img221/4849/sam18752.jpg

 

On en trouve là : link. Mais une feuille, un livre ou une règle suffisent aussi

 

Il est également nécessaire de se répérer dans un ouvrage avec des marqueurs qui vont délimiter les carrés de répétition. Vous pouver les acheter ou les faire vous mêmes avec des perles, du fil ou juste des brins de laine

http://img194.imageshack.us/img194/8053/sam1648d.jpg

Régulièrement au cours du tricot, sur un même rang, pensez à compter combien vous avez de mailles entre chaque marqueur, il est alors facile de défaire et de trouver l'erreur, sinon vous allez décaler tout le moif et en être quitte pour tout défaire ......... Sauf si vous avez fait une ligne de survie à intervalle régulier : lorsque l'on a tricoté un certain nombre de rangs et qu'on est sûre de n'avoir fait aucune erreur, alors on passe un fil avec un crochet, une aiguille ou même dans le petit trou qui permet de visser les Knit Pro EN PARALELLE du cable de tricot ( qui est violet sur ma photo )

Ainsi si vous faites une erreur, vous défaites jusqu'à la ligne de survie et reprenez les mailles qui sont sauvegardées comme si elles étaient sur une aiguille

Vous pouvez en faire plusieurs, tous les 3/5/10 rangs à votre guise. C'est chronophage d'en faire trop, à vous de voir si vous préférez prendre le risque de vous tromper de de défaire ou si vous pensez perdre moins de temps à mettre un fil de survie

 

Personnellement j'en mets surtout au début lorsque je ne maîtrise pas le motif, les erreurs sont plus fréquentes et je conseille tous les 3 ou 5 rangs

Ensuite si je ne me suis pas trompée 2 fois, je monte à 10 rangs

Je ne laisse pas plusieurs fils de survie en place, lorsque je m'apprête à poser un second fil de survie, j'utilise directement le premier fil qui devient inutile

http://img829.imageshack.us/img829/1787/sam1323.jpg

châle Rock Island

J'aime utiliser aussi comme premier marqueur, un compte-rangs ( en bleu sur la photo ) que je place un peu à distance des premières mailles parce que je me suis aperçue que si je le mettais au tout début du rang, je ne savais plus si j'avais tourné la molette avant ou après avoir fini le rang. En étant en cours d'ouvrage, je suis sure qu'il concerne le rang en cours.

Le Blocage :

 

Une fois l'ouvrage terminé, il faut le bloquer pour qu'il donne toute son ampleur et que les trous s'ouvrent

il faut tremper 20min son châle dans une eau froide ou tiède , éventuellement avec un peu de lessive spéciale laine, rincer, essorer doucement

IMG 1483

 

 

Et là, la séance de fakir commence : on fixe sur une surface plane et assez large le châle en le positionnant en triangle (ou comme on peut ) on fixe des épingles sur le haut et le bas de la maille centrale et sur les 2 côtés

On tend au fur et à mesure et on épingle à intervalle régulier car en séchant, le châle va garder cette forme

On peut préférer une forme plus arrondie qui se placera alors mieux sur les épaules ( chalê My Heaven )

http://img594.imageshack.us/img594/3989/sam1189k.jpg

 

Il convient que le châle soit assez humide pour cette manoeuvre, mais pas trop car il mettrait un temps fou à sécher. Il faut être patient, ne pas hésiter à utiliser un mètre ruban pour répatir de manière égale les aiguilles ou même un balai pour suivre une ligne bien droite.


IMG 1485

Châle Haruni

On n'y arrive pas toujours du premier coup, la preuve ( et on ne rit pas trop fort , svp )

http://img62.imageshack.us/img62/235/sam1321k.jpg

châle Rock lsland

Attention à ne pas trop tirer un fil trop fin, il CASSE

L'Acrylique se bloque mal tout comme la soie qui n'a pas une grande élasticité

Mais peu à peu, avec un peu d'entrainement on parvient à un bon résultat

SAM 1413

châle Mousseux d'Organdi, modèle en français, gratuit, là : link

Personnellement, je bloque mes châles sur une plaque de polystyrène rescapée des travaux de rénovation

Elle a, à peu près, la dimention d'un matelas pour une personne, son avantage c'est que c'est léger, je pose à plat pour piquer, je veux le verticaliser, sa matière facilite le séchage qui est rapide ( dehors, mon châle est sec en moins de 3h ). Elle peut se ranger derrière un meuble ou sous un lit

Neuve, on en trouve là : link       

On peut investir dans des plaques spéciales blocage ou même un kit de blocage avec des barre de métal, mais la taille maximales des barres sont de 90cm sur 60/65cm

Or mes chales ont parfois 1,90cm d'envergure et j'aime faire avec ce que j'ai sous la main

On peut aussi se servir de plaques de jeux pour enfants, d'occasion, qui se démontent et se rangent plus facilement

sinon vous avez la solution classique d'un bon lit, une grosse serviette éponge. Compter dans ce cas 24h de séchage et un lit de rechange pour son propriétaire

http://img201.imageshack.us/img201/33/sam1594e.jpg

création personnelle, très facile pour une débutante, si vous voulez un tuto, dites le moi

Or comme le blocage doit être refait à chaque fois que le châle est lavé, il vadrait mieux éviter cette dernière solution

 

Voilà, vous savez tout sur les châles

N'hésitez pas à m'envoyer des photos de vos ouvrages !

et voici la version en pdf : link

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 11:01

Voici les explications de mon pull Incognito pour une taille 36, mais facile à adapter à la votre puisque c'est un top-down

échantillon : 19m x 30 rgs en Aig 4,5 circulaires, cable de 60 ou 80cm

ETAPE 1 :

monter 1 / 3 / 36 / 3 / 1 mailles en utilisant des marqueurs pour chaque "/ " on commence à tricoter en aller retour

on augmente tous les rangs impairs ( jersey endroit ) par des kfb  à la première et dernière maille et à chaque maille avant et après le "/" (kfb = knit front and back, tricoter la même maille d'abord par le brin avant et toujours sur l'aiguille gauche, la retricoter mais par le brin arrière = une augmentation sans trou. Vous pouvez faire des yo = jeté, qui donnent des trous)

les rangs impairs ( jersey envers ) sont tricotés en maille envers sans augmentation

on monte 20 cm ( plutôt on descend du cou vers la poitrine de 20 cm ) si nécessaire faites en d'avantage pour atteindre les aisselles, 

ETAPE 2 :

j'arrive à 104 m sur la face avant ( idem à l'arrière, je n'ai pas compté les bras )

je mets les mailles des bras en attente

dans certains modèles on ajoute 4 à 6 mailles sous les aisselles pour l'aisance. Je n'en ai pas eu besoin, au contraire je voulais un pull très près du corps. La torsade mais aussi la bordure côte de chaque côté de la torsade permet de resserrer le pull mais en donnant de l'aisance

sur ces 2x 104 m qui vont constituer le corps, je vais tricoter en rond et placer les 2 torsades, dont le centre est la jonction des faces avant et arrière

le dessin de ma torsade est une torsade de 10 mailles qui se croisent tous les 8 rangs, les mailles de droites passant devant celles de gauche. J'ai mis 4 mailles envers pour faire ressortir le motif, puis une côte 2/2 de chaque côté

cela donne xx++xxxx++++++++++xxxx++xx

les xx sont des mailles envers, les ++ sont des mailles endroit

 

augmentation et diminution à la taille : 

je joue sur le nombre de mailles envers de la torsade

vous pouvez faire plus large avec plus de mailles envers

vous pouvez faire plus long en faisant plus de motifs de torsade

sur  3 motifs de torsades  xx++xxxx++++++++++xxxx++xx
sur  2 motifs de torsades    xx++xxx++++++++++xxx++xx
sur  2 motifs de torsades       xx++x++++++++++x++xx
sur  2 motifs de torsades     xx++xx++++++++++xx++xx
sur  3 motifs de torsades   xx++xxx++++++++++xxx++xx  mais je ne fais pas le dernier croisement de mailles, je rabats

 

en même temps, sur les 15 derniers rangs, je débute en face avant et arrière les côtes 2/2 ( je vérifie que le compte est bon ) puis rabattre

ETAPE 3 :

col : relever les mailles une maille sur 2 pour ne pas que cela baille

faites une bride sur 2 rangs, sur le creux du V, faite une diminution ( j'ai resseré pour que cela fasse le V )

rentrez les fils, portez, faites un photo et envoyez la moi, cela me ferait plaisir

 

Partager cet article
Repost0

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens