Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 23:07

Dans la mythologie grecque, Zeus est un Dieu qui gouverne l'Olympe.

De là haut, avec tous les autres Dieux, il malmène les Hommes sur la Terre, les soumettant à leurs caprices, leur faisant subir des malheurs et des épreuves.

C'est alors qu'un Titan, ni Dieu, ni Homme, décide de défendre ces derniers.

Il donne un festin en sa demeure et y convie Dieux et Hommes.

Mais il fait 2 tas, le premier garni des plus belles parts de viande, cachés sous des peaux malodorants et le second fait des os sans viande recouverts de graisse.

Il laisse Zeus choisir le tas qu'il mangera en sacrifice, le second étant ensuite donné aux Hommes.

Trompé par l'aspect appétissant de la graisse, Zeus choisit le tas d'os et voit les Hommes se régaler de bonne chère. 

Furieux d'avoir été trompé de cette manière, Zeus se venge en privant les Hommes du Feu, afin qu'ils ne puissent plus faire cuire la farine, ni chauffer leur viande.

C'est alors que venant en aide une seconde fois aux Hommes, le Titan dérobera de l'Olympe le feu sacré pour le donner aux Hommes.

Ce Titan s'appelle Prométhée. 

 

Pandore

Zeus se venge alors de Prométhée en l'enchainant à un rocher, condamné à avoir quotidiennement le foie mangé par un aigle.

Le foie repoussant dans la nuit, le calvaire reprenait au matin. Il ne prit fin que lorsque Heraklès (Hercule en latin) viendra le délivrer

Pandore

Prométhée avait un frère, Epiméthée, homme frustre à qui il recommanda de n'accepter aucun cadeau des Dieux.

Mais ces derniers se lièrent pour tendre un piège :

A partir de l'eau et de l'argile d'Héphaïsots (Vulcain), ils créèrent la première femme, Pandore, qui signifie " don de tous les Dieux".

Athéna , déesse de la sagesse, lui insuffla la vie. Aphrodite (Vénus) lui donna la beauté, l'art de la séduction. Peitho, la déesse de la persusation lui conférant l'art de convaincre. Les Charites rehaussèrent sa beauté d'un collier d'or et les Heures la couronnèrent de fleurs et enfin Hermès (Mercure) lui apprit la parole mais aussi l'art du mensonge sur ordre de Zeus.

Devant tant de beauté, Epiméthée, épris et fruste rappelons le, accepta le cadeau divin. Avant son départ de l'Olympe, Zeus remis à Pandore une jarre fermée, avec consigne de ne jamais l'ouvrir

Pandore

Pandore ne put y tenir et une fois sur Terre ouvrit la boîte

Pandore

S'en échappèrent alors la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, l'Orgueil.

La boite, cadeau des Dieux, contenait tous les maux de l'Humanité. 

Effrayée par son geste et ses conséquences, Pandore referma vite la boîte qui hélas était déjà vide

Non, pas complètement, car il restait au fond de la boite de Pandore, le 11ème contenu :

L'Espoir

Pandore

Le Mythe de Pandore nous est conté par Hésiode dans son livre  Des travaux et des Jours au VIIl ème siècle avant J.C.

Un mythe est une histoire transmise oralement et qui raconte par ces images cachées les grands thèmes de l'humanité.

La boite de Pandore, expression restée 2800 ans après avoir été racontée, symbolise tous les maux que les Hommes doivent subir, par un sort injuste.

Certains diront que ces maux sont dues par la trop grande curiosité des Femmes

D'autres, des femmes dans doute, diront que les hommes ont été imprudents, négligeant dans leur désir les conseils avisés

Peut on comprendre que l'Espoir est une plaie pour l'humanité et qu'il ne faut pas espérer car on ne peut rien attendre d'un fol espoir ?

Ou doit on comprendre que Pandore, enfermant l'Espoir dans la boîte, n'autorise aux Hommes que les Malheurs et pas l'Espoir ?

Je préfère pour ma part penser que l'Espoir est la seule chose qui reste aux Hommes, alors que se répandent les malheurs autour de lui.

L'Espoir luit au fond, tout au fond, bien au chaud, l'Espoir luit encore et toujours, pour faire face au mal

Si les Maux de la Terre remontent ensuite vers l'Olympe, L'espoir restera à jamais une possession humaine 

L'espoir dit le Larousse, c'est croire en confiance

Il diffère de la Foi, de la Conviction ou des Certitudes

La Foi, c'est l'adhésion totale de l'homme à un idéal qui le dépasse ou à une croyance religieuse. La foi c'est aussi la première des 3 vertus théologales, qui fait que le croyant adhère aux vérités révélées de Dieu et transmise par son Eglise

Croire c'est avoir une opinion professée en matière religieuse ou politique

Une opinion, c'est un jugement, un avis, ou des idées sur un sujet, des faits

Une certitude, c'est un principe, une idée qui a un caractère fondamental pour une personne

Un conviction, c'est état d'esprit d'une personne qui croit fermement à la vérité de ce qu'il pense

Ainsi opinion, certitude, conviction sont de l'ordre de l'intellect

La foi est de l'ordre de l'âme, de ce qui en nous est sacré ou spirituel

L'espoir, lui est sans dogme et il est de l'ordre du coeur

Ce soir, premier jour de l'épisode 2 du confinement, alors que le monde crie et hurle et qu'on tue des gens pour une foi, une opinion, des convictions et des certitudes  différentes,  j'ai eu envie de partager avec vous un mythe ancien, qui nous ramène à un temps long, celui de l'Histoire qui nous rappelle que l'humanité a déjà connu des pandémies, des guerres et des jours sombres mais que l'Espoir a toujours été là

Gardez espoir, Gardons espoir

La Paix, la Sagesse et l'Amour reviendront.

Prenez soin de vous et des autres.

Partager cet article

Repost0
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 00:23
Coronavirus

Vous, vous, chers vous 

Je ne suis pas passée sur le blog depuis un moment et je m’en excuse.
 

Vous savez comme j’ai à cœur de  partager avec vous mes trouvailles, mes petits trucs qui facilite la vie.
Vous savez comme j’ai à cœur de bâtir un monde meilleur où il fait bon vivre.
 

C’est la raison de l’article qui suit.

 

Je suis navrée aussi de revenir avec un sujet d’actualité qui pour certaines va ajouter de l’angoisse à l’angoisse ou au contraire va ajouter au sentiment de saturation 

Mais nous sommes dans une situation sanitaire grave dont nous ne mesurons pas toute la portée tant que nous n’y sommes pas confrontés 

Ce soir, dans notre pays, il a été annoncé que l’épidémie entrait dans sa phase 3 avec des mesures drastiques de confinement 

La rapidité de l’évolution et la sévérité des mesures peut en dérouter certains et conduire à un déni ou une minimisation de la situation 

Il me semble important, en l’absence de tout traitement, d’utiliser notre seule arme : les mesures d’isolement.
 

Vous trouverez ci dessous un article sérieux et exhaustif, traduit en français, qui explique clairement l’absolue nécessité de suivre les mesures préconisées, même si elles peuvent sembler excessives 

 

 

J’ai trouvé cet article sérieux et clair, scientifiquement valable

il vous donnera des éléments pour comprendre ce qui se joue et pourquoi de telles mesures

il vous donne des arguments pour inciter vos proches à la prudence

Prenez soin de vous et prenez soin des vôtres

Je serai peut-être très sollicitée dans les jours ou semaines à venir

Mais je serais peut-être tout autant en phase d’attente et j’aurai du temps

le Blog me reverra alors  venir poster des articles 

 

Je vous embrasse 
 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2020 2 28 /01 /janvier /2020 07:00

Ma petite tigresse de nièce de l'article précédent, est revenue, avec ses mitaines, me montrer son lapin

Quand un tigre vous ramène un lapin, on se doute que ce dernier n'est pas en bon état

Le pauvre lapin, souffre des oreilles, et aussi des pattes

Il a courageusement vécu sa vie de lapin doudou et mériterait peut être une belle retraite

Mais on a beau être une petite tigresse de 6 ans, on a encore besoin de son lapin

Et moi, j'aime l'idée qu'il vaut mieux réparer que de jeter dans ce monde de consommation

Donc elle m'a apporté le bout de tissu qu'elle a choisi pour la réparation et c'est parti

Réparer

Pauvre lapin, avec sa patte qui fuit.

Faudrait il la couper ? Il parait que cela porte bonheur une patte de lapin ...

Mais réparer plutôt que jeter cela a parfois une résonance toute particulière

Réparer

Et je lui ai ajouté un petit foulard

Petit lapin qui avait des fleurettes de midinette maintenant a un air rock 'n roll qui va bien avec sa tigresse de maitresse

Me voici devenue tata préférée des tigresses et des lapins

Et n'oubliez pas : 

Ne jetez pas, réparez, cela peut faire la différence

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2019 2 03 /09 /septembre /2019 07:04
Rentrée

Hier, j'ai ri en voyant une affichette devant un magasin : "bonne rentrée pour tous les enfants et bonnes vacances pour les parents".

Hier donc, c'était la rentrée scolaire, pour les enfants certes mais aussi les parents et certains grands parents, pour leurs professeurs aussi.

Mais n'avons nous pas presque tous vécu une rentrée, qui toujours nous renvoie aux rentrées antérieures et au chemin parcouru ? 

Ce temps qui passe, c'est le temps physique qu'a parcouru la terre autour du soleil sur son orbite, c'est ce qu'on appelle sa révolution.

La révolution, c'est aussi la rotation complète d'un corps autour de son axe

J'ai pour ma part fait ma petite révolution intérieure en regardant ma propre vie depuis la rentrée dernière. Que de changements depuis, évolution et révolution à la fois !

Cela s'est traduit par un silence de plus en plus net sur ce blog, avec un article par mois, silence inconscient, silence nécessaire.

Car la rentrée, marque aussi le début de l'automne, et moi, peu à peu, je glisse vers l'automne de ma vie : ces 6 dernières années, les décès se sont multipliés, dans la famille, les amis, les collègues. Moi même j'ai traversé 4 ans d'épreuves physiques qui ont abouti à l'acceptation de mes limites et de celles mes cycles. 

Dans cet automne, l'arbre se détache de sa feuille et j'ai eu la tristesse de voir ma mère se détacher un peu d'elle même, effilochant ce qu'elle était et emportant avec un peu de mon enfance pour m'obliger à accepter qu'à un moment, on devient le parent de ses parents, dans le déni, la colère et la tristesse, mais dans l'impuissance aussi parfois.

A cet inversion de mon ordre des choses, s'est ajouté le détachement de mon ainé parti vivre son année sabbatique, lâchant là sa voie bien tracée pour réécrire sa propre histoire. Ce cheminement erratique, bien que nécessaire n'est jamais rassurant, ni évident. C'est accepter que son enfant ne veuille plus être son enfant pour un moment.

Dépossédée de mon enfant, de mon enfance, parent de ma parente, j'ai cherché le fil d'Ariane, avançant dans ce qu'il me restait, moi et ma vie. On bâtit quand même, on rebâtit parfois.

On tâtonne, forcément, car il n'existe guère de plan de route de la vie, nul Google map, mais seulement la famille, les amis, le travail, qui tracent en nous et autour de nous la voie de l'amour et du partage

Et on réalise que lorsque l'arbre se dépouille, lorsque tombe la ramure, on n'en voit que mieux son tronc, ses branchages

Quand on se dépouille, on revient à soi, à l'essentiel. On se définit, on s'ancre, on s'affirme. L'énergie de l'arbre redescend dans ses racines et moi, je me suis penchée sur la terre, notre Terre

C'est normal d'être à l'automne d'une année, ou de sa vie, on n'y peut rien, sinon que d'accepter d'avoir la possibilité de vieillir.

Mais on peut aussi avoir des automnes doux, flamboyant, riches de récoltes. Ce qu'on a semé, le fruit de notre travail récompense cet automne et si la récolte n'est pas fameuse, qu'importe, on peut semer encore pour son potager d'automne et récolter à la saison suivante

J'ai choisi de cultiver mon jardin, comme dit Candide, de le cultiver au propre comme au figuré, de faire ma part de colibri, comme dit Pierre Rahbi et surtout j'ai eu envie d'un monde meilleur, plus beau pour moi et pour mes enfants, un monde sans déchets, sans plastique, anticiper un monde qui devra concevoir les énergies différemment et  j'ai eu envie de rendre partager la terre, pour du durable

J'ai donc mis en place quelques actions concrètes dont j'ai parlé sur Ravelry et je me demandais comment en parler ailleurs sur le net.

J'ai fini par me dire que je pouvais en parler ici, au lieu de faire un autre blog, que j'aurais plus de mal encore à tenir.

Je parlerais donc ici de jardin, jardinage et permaculture, tout en parlant tricot car autant être moi à un seul endroit.

Et la vie, suivant mon fil de pensée, a fait que durant ces vacances, j'ai rassemblé tout ce qui m'était épars : ma mère et mon fils, revenu de son année et remis en selle pour 5 autres années d'études, dans une branche qui lui ira comme un gant.

Alors fidèles lectrices, attendez vous à ce que ce blog se mette au vert !

J'espère que votre rentrée sera bonne aussi. Je vous embrasse.

Partager cet article

Repost0
26 juin 2019 3 26 /06 /juin /2019 16:59

Je me remets de mes bilans de prévention dont je vous parlais dans le post précédent.

Comme je ne fais jamais les choses simplement, j'ai fait une petite complication mais qui va se résorber et demain, je vais et dois être au boulot

Rien de tel que d'avoir de la fièvre en pleine canicule

Malgré cela, je ne regrette absolument pas d'avoir fait le bilan : on m'a retiré un truc de 1cm, qui aurait grossi en silence

On attend d'avoir plus de résultats, mais je suis confiante

Donc je ne peux que vous inviter à consulter vos médecins, à faire ce qu'il y a faire en prévention

Car non, cela ne concerne pas que les autres

Le principe d'un dépistage c'est justement d'em.... les gens qui vont bien, de les déranger dans leur confort de tout les jours quand tout va justement bien, pour éviter les si j'avais su

Bon, maintenant y en a marre de causer santé, on va tricoter un peu.

Et merci pour vos gentils mots.

 

Partager cet article

Repost0
16 juin 2019 7 16 /06 /juin /2019 13:41

Chers vous tous,

Vous qui me lisez de temps à autre et vous surtout qui passez tous les jours voir si j'ai quelque chose à dire ou si je suis encore en vie

Vous donc, me voici de nouveau en ligne

Il est d'usage quand on ne s'est pas vu depuis un moment de demander comment cela va ?

Ah, quelles péripéties ces derniers temps : de passage à Paris, je me suis fait voler mon sac.

Plus de sous, de chèque ou de carte bleue

Plus les clés de chez moi, plus les clés de la voiture, plus la carte pour sortir du parking 

Plus les clés de chez mes parents

Plus ma carte vitale

Plus mon bullet journal où je notais tout. Ma mémoire de mes multiples vies est devenue vierge d'un coup ...

Plus mon téléphone avec tous mes contacts

Plus mes modes d'accès à tous mes sites web en mémoire

Avec des conséquences kafakaïens : Madame, on est fermé, allez à l'autre poste de police. Madame, revenez demain on est en opération. Madame vous avez de la chance, on allait fermer car les manifestants vont passer

Vous voulez refaire votre téléphone ? ok, vous avez une pièce d'identité ? Vous prêter mon téléphone pour que vous alliez sur vos mails. Si je peux imprimer la pièce d'identité ? 

Madame, c'est la sécurité, vous avez une copie de votre pièce d'identité ? si cela suffit ? vous verrez à là-haut

Non madame, vous n'embarquez pas, ce n'est pas une pièce d'identité. Vous avec été volée ? Vous avez une déclaration de vol ? Mais ce n'est pas une raison : ce n'est pas une pièce d'identité, vous n'embarquez pas. Prenez le train. Vous avez été volée, vous n'avez pas les sous ? Mais quand même, ce n'est pas une pièce d'identité, nous n'embarquez pas

Pas de clés de voiture, pas de voiture pour emmener les enfants à l'école le matin

Allo, mon Kiné, je vais devoir annuler nos rdv cette semaine, je n'ai pas de voiture

Ah, le garage, vous devez commander la clé ? ah, cela ne suffit pas, il faut amener la voiture au garage ? ah, Mr le remorqueur, vous ne remorquez pas une voiture dans une pente ? Ah, mon Cher et Tendre, tu tombes bien toi qui est fort. Ah, vous ne pouvez pas coder la clé, il faut un transpondeur ? Ah, et combien de temps pour le commander ?

Allo, mon Kiné, je vais devoir encore annuler nos rdv, je n'ai toujours pas de voiture cette semaine

Mais au bout de 3 semaines, à part le passeport, le sac à dos et la carte vitale, j'ai retrouvé tout mon Moi

Pour la fête des mères, j'ai reçu des enfants un nouveau bullet journal

 Et en prime, je me sens plus légère et tonique en allant au travail à pied

C'est que peu à peu, je m'étais laissée allée.

J'ai glissé sur la pente douce de l'inertie et du confort quotidien 

Tout en étant très mobile, j'étais, derrière mon volant, une grande sédentaire

Les soucis de santé et la convalescence qui a suivi, la mobilité progressive qu'elle a impliquée a limité encore plus mes capacités physiques. J'ai lutté pour retrouver une genu flexion, mais j'ai laissé s'encrasser le reste. J'ai pris pour habitude ma nouvelle silhouette, ces bras ronds et ces petits plis : hum, yaka tricoter des modèles qui sont plus larges et hop, plus de bras ronds, plus de plis. Et qui donc me dit que j'ai des plis ? Allons tu n'as que 2kg de trop. Haussement d'épaule.

Mon état s'améliore, donc je retravaille d'avantage, mes responsabilités associatives augmentent au fur et à mesure, la maison, le jardin, les enfants, prendre en charge ma mère qui vieillit, tout cela me fait disparaitre sous la charge mentale 

Alors je lutte : je garde un peu de temps libre, je fais des pauses, j'essaye de déléguer, j'abandonne les tests knits, je passe en coup de vent sur le blog et les forums

Mais, ne nous mentons pas, qui trop embrasse, étreint mal

Et dans mes vies que je gère, c'est moi que je néglige : je mange mal, je dors moins, pas de sport, je grignote, je me fais du bien, je le vaux bien, n'est ce pas ?

J'avais beau mettre en chantier de nouveaux projets motivants, ce que je négligeais vivait sa propre vie avant de me revenir par la grande porte

C'est par un banal bilan de santé fait pour un prêt que je réalise l'ampleur des dégâts 

Je n'ai pas un demi siècle et déjà je m'encrasse, je m'use, je m'effrite et dieu sait ce que je peux couver encore

Tout en croyant mener une vie plutôt saine

Tout en ayant des alertes diverses les années antérieures

Je croyais y avoir remédié

J'ai pas bon

Je n'ai pas un demi siècle et peu à peu mes organes jettent l'éponge 

Malgré ma bonne mine, je vis à crédit sur mon corps.

Mes os sont peu solides, la fracture était spontanée et a entrainé une luxation du fémur, qui éclaté le reste, je n'en finis pas pas de remettre en état 2,5 ans après

Mon ovaire rescapé a fait ce qu'il a pu mais m'a lâchée il y a plus de 3 ans, cela ne va pas améliorer mes os

Parfois, je mange comme je peux quand mon passif se réveille, ce qui alimente les carences

Mon rein décide de franchir les limites alors que je l'arrose

Mon cholestérol vole assez haut, ce qui me vexe et fait secourir de rire le ventre de Cher et Tendre que je surveillais activement

Mon stock de Fer est aussi haut que lorsque j'ai été ultra transfusée

Et mon test hémocult dit que je perd du sang quelque part dans mon tube digestif, mais pas de panique, j'ai un peu de Fer d'avance

Je n'ai pas eu encore le loisir de me pencher sur mes seins et ma densité osseuse, mais je ne suis pas à l'abri d'une surprise

Si je veux viser le siècle et être auditionnée pour remplacer Jeanne Calm., je vais devoir repenser tout mon fonctionnement

Je vais donc prendre un abonnement médical pour explorer tout cela mais je vais mettre le turbo car je trouve cela affolant d'en être là, à mon âge, en menant une vie soit disant saine

J'ai souhaiter vous en parler non pas pour me plaindre mais pour vous dire de ne pas hésiter à prendre soin de vous, vous qui prenez soin des autres, vos enfants, vos conjoints, vos parents, vos proches, vos animaux, à vous qui donnez le meilleur autour de vous, qui travaillez à fond sans doute

On n'a qu'un seul corps pour vivre nos vies

Et que nous pour en prendre soin.

Ce blog fêtera dans 2 jours ses 8 ans. Il continuera à vivre. Je vais continuer à l'alimenter, à partager avec vous majoritairement mes tricots, mes trucs et astuces mais aussi de temps en temps une réflexion, une confidence. Et aussi, il retrace mon parcours, ma vie et j'ai envie qu'il puisse retracer mon évolution.

Et vous, vous qui me lisez, comment allez vous ?

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2018 1 31 /12 /décembre /2018 09:16

Chers vous,

Chers vous qui me lisez, chers vous derrière l'écran, avec vos vies, vos joies et vos peines

Chers vous qui partagez avec moi une passion commune, qui partagez un peu de votre temps avec moi

Vous, chers vous, j'avais envie de vous écrire

Voici presque un mois que je vous ai délaissés

La faute à mon ordinateur, la faute à mon téléphone qui s'est mis à jour et qui n'arrive plus à aller sur le blog, et sans doute un peu à celle qui tente de s'en servir

Mais peut être aussi le manque de temps, d'énergie, de motivation

L'année se termine et je regarde en arrière.

Nous avons eu la tristesse de perdre un oncle le jour de Noël, une autre tante il y a 3 mois et un jeune cousin parti un matin faire son footing et qui n'est jamais revenu, laissant derrière lui femme et 3 jeunes enfants

Il aura fallu répondre présent pour gérer les affaires de ceux qui sont partis

Cette année, nous sommes devenus aidants de ma mère et je regarde mois après mois son état : est il stable, baisse t il ?

Cette année mon Grand a quitté la maison, pour un avenir qu'il veut se dessiner

Cette année mon père aurait fêté une décennie

Cette année donc, il a fallu mobiliser mes capacités de résilience, mon appétit de vivre, l'amour et l'amitié, la famille, le travail. Il aura fallu regarder les enfants grandir en s'efforçant de ne pas penser qu'ils quittent aussi leur enfance. Regarder ceux qui restent en ne pensant pas qu'il partiront eux aussi et en se disant que vieillir doit rester un art mais c'est surtout une chance, là où certains restent jeunes à jamais

Une année de douce tristesse, compensée par l'envie de saisir toutes les occasions d'être joyeux

Une année de voyages donc, parce que je marche de mieux en mieux, de plus en plus vite, je monte et descends les escaliers presque normalement, je ne sens presque plus mon genou même, la fatigue s'éloigne peu à peu et j'ambitionne d'abandonner enfin de kiné après 2 ans de rééducation. Une petite intervention encore et l'histoire sera close

Bref, cette histoire si classique de cet âge entre deux âges qui porte les uns et soutient les autres

Colonne je suis, vivante je reste.

Alors, en ce jour de césure d'une année à l'autre, j'ai eu envie de vous envoyer toutes mes pensées, à vous, mes chers vous, frères et sans doute surtout, soeurs en humanité. Vous qui vivez à travers vos vies, vos histoires, le même chemin  de vie que moi, celui qui va de la vie à la mort et qui contient la part la plus passionnante : celle d'entre les deux.

A ceux dans la peine, je vous envoie toute mon affection, un immense Hug, un gros baiser. Puisse t il vous donner l'espoir d'un demain, quelque qu'il puisse être, l'envie de savoir que oui, je pense à vous, que je partage même virtuellement peines et souffrances. Mais surtout je vous envoie toute ma capacité à croire que l'on peut arriver dans les plus grandes tempêtes à trouver un espace de paix, une main tendue, un sourire qui vous garde du côté des humains

A ceux qui sont dans la joie, je viens me joindre à vous, pour célébrer un moment précieux, un de ceux qui éclairent les instants plus sombres d'une vie. Gorgez vous de toute cette vie, de cet amour, cette joie.

Je vous souhaite une belle année de vie à venir ( et je m'en vais vous faire un nouvel article )

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2018 3 05 /12 /décembre /2018 18:23

11 Novembre 1918

Fin de la Guerre, Armistice et retour du Poilu

Un page se tourne

11 Novembre 2018, une autre page se tourne 

La triste guerre qui s'était poursuivie 100 ans plus tard par l'appel des tricoteuses se referme elle aussi

Si les plaies se sont refermées depuis un siècle, la mémoire reste

Et pour mieux la garder, j'ai voulu acquérir un des petits soldats de cette drôle de petite guerre en laine à la fin de l'aventure de Délit Maille et sa Wool War

Les bénéfices sont reversés à Médecins sans Frontières, qui oeuvre à reconstruire les blessés des guerres d'aujourd'hui

Voici donc ce qui est arrivé chez moi ce matin

Poilu

Un petit Poilu, au nouveau pantalon bleu horizon, avec son casque, son sac à dos et ses besaces pleines

Sans doute avait il dans sa besace une lettre de ses proches et quelques mots griffonnés en réponse, emplis de désespérance d'une guerre sans nom, d'espoir d'une issue où il reverrait les siens, dans un souffle de patriotisme qui se dilue au fil des morts, des rats, des fusillés pour l'exemple

Un petit Poilu au matricule 731

Il me revenait de l'appeler par un nom

Alors je n'ai pas voulu inventer et j'ai replongé dans un livre qui redonnait la parole à ces morts d'un autre siècle

Poilu

J'ai feuillété

Serait il Jacque ?

qui, par ce français parlé mis en lettres, témoigne de ces français qui ont été jetés dans les tranchées sans peut être tout comprendre de ce qui se jouait, braves et forts, parfaite chair à canon 

Poilu

Serait ce Henry Lange, nouvellement devenu français, qui fit preuve de plus de patriotisme encore pour prouver à ses yeux et au monde qu'être Français c'était le vouloir ?

Poilu

Ainsi, j'aime à penser que mon Poilu à moi, serait l'un des 5000 combattantes ou l'un des 38 000 tirailleurs indochinois ayant rejoint l'armée française et ayant combattu loin de leur terre natale, dans un climat, une culture, parfois même une langue qui leur était étrangère, avec abnégation et courage

 

Poilu

J'ai trouvé trace de leur histoire sur un site qui cultive la mémoire des liens entre la France et l'Indochine ( l'ancien nom du Viêt Nâm ) et les batailles militaires, un aspect fort méconnu que je vous invite à découvrir

Ces Poilus, dociles et ne faisant pas grêve ont été pris à partie et mis en cause dans un climat hostilités à partir de 1917 et appelés les Jaunes

Poilu

Aussi j'aime à penser que mon Poilu est en route pour revenir chez lui, soleil sur son visage, sous une pluie de fruits jaunes, ronds comme les balles, mais porteurs de vie, même si pour beaucoup, ils furent affectés des mois encore au nettoyage des zones de combats.

Il ne rentrèrent pour la plus part chez eux qu'en 1919 voire 1920

Poilu

Mon Poilu à moi, s'appellera Trân Thanh Can.

Il est le premier Indochinois à combattre dans cette Première Guerre Modiale.

Il suit les cours de l'Ecole Supérieure d'Agriculture Coloniale de Nogent-Sur-Marne.

Dès les 25 aout 1914, il s'engage dans les rangs du 112ème RI de Toulon.

Il affirme à ses chefs : " Je veux avoir ma part de combat en cours" puis gagne le front le 12 septembre suivant.

Le 20 janvier 1915, il est cité à l'ordre de l'armée pour "avoir soigné sous une grêle de balles ennemies plusieurs blessés lors d'un assaut".

Plus tard, il précisera à ses parents habitant Cholon que cette affaire a chuté 300 hommes à son bataillon.

 

Poilu

Si vous voulez en savoir un peu plus sur la place des Indochinois ( Tonkinois, Annamites, Cochinchonois, comme on les appelait alors ), vous pouvez aussi voir cet article :

Des Viet Namiens dans la Grande Guerre.

Il retrace leur quotidien mais aussi leur place dans les usines, les couples mixtes.

Nos histoires tissent l'Histoire et je suis fière et honorée d'avoir pu faire partie de l'a grande aventure laineuse qu'était la Wool War

Et je vous rappelle les articles sur cette Wool War

Wool War en vidéo 

Wool War : vers le Grand Palais 

Wool War à la Piscine

Wool War Woodstock à Marseille 

Wool War : opération besaces 

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 10:59

Après vous avoir fait voyager un peu avec les yeux, je vous propose un petit voyage des papilles, histoire de varier un peu les plaisirs sur ce blog avant de revenir à la laine :

Faisons un petit tour en Corée, à la découverte de la gastronomie locale

 

À gagner un voyage gustatif
À gagner un voyage gustatif

Je n'avais pas de photo de barbecue coréen ( trop occupée à faire des slurp et des miam) alors je vous montre une représentation d'u barbecue typique de l'ancien temps

À gagner un voyage gustatif

Mais maintenant, les gens mangent dans des endroits qui ont une hotte, sur des tables creusées de grilles de cuisson

À gagner un voyage gustatif

On mange facilement dans les rues

Ici des crevettes frites

À gagner un voyage gustatif

Des espèces de pan cakes sucrées, appelées Bubbles cake, pour les bulles qu'elles ont à la surface

À gagner un voyage gustatif

Un plat à base de boeuf grillé dit boeuf bulgogi

À gagner un voyage gustatif

Des rouleaux de riz, espèces de grands Maki japonais, appelés Gimbap

À gagner un voyage gustatif

Il est un quartier très bondé mais où on peut manger de tout : Meyongdong, avec d'autres pancakes fourrées

( J'ai mangé un plat similaire à Bali, appelé laklak. C'est amusant comme on retrouve des similitudes, un peu comme au tricot )

À gagner un voyage gustatif

Ici, du homard, grillé

Mais ensuite, il sera recouverte de fromage

J'avoue que je me suis abstenue

À gagner un voyage gustatif

J'ai préféré les brochettes de tentacules de poulpe. Avis aux amateurs de chewing gum

À gagner un voyage gustatif

Parfois, on ne sait pas trop ce qu'il y a à manger : en fait, ce sont des plaques de poisson et de la seiche séchée et sur le barbecue, c'est du maïs grillé, miam

À gagner un voyage gustatif

Comme toujours, du piment à volonté

À gagner un voyage gustatif

Un petit dessert qui vaut cher : des fraises, énormes, enrobées de chocolat, avant d'être glacées au sucre

À gagner un voyage gustatif

Ce plat se rapproche de l'okonomiyaki japonais, galette de chou grillé en omelette

À gagner un voyage gustatif

Ah, mon restaurant de rue préféré, où on mange hélas debout.

Les enfants raffolent de cette espèce de saucisse frite.

Heureusement, le choix pour les parents est vaste

À gagner un voyage gustatif

On voit partout ces 2 plats en sauce bien rouge

Il a fallu gouter pour savoir : 

Le plat de plus à gauche c'est de la pate de poisson, pressée sous forme d'une plaque, mis en zig zag sur une brochette et cuite au bouillon avant d'être servie avec une sauce très très épicée, proche du kimchi

On trouve y facilement 2/3 piments entier au cm2

Le plat à droite est fait de la même sauce, mais ce sont des morceaux de pate de riz, modelés sous forme de petits tronçons

Ils baignent dans la sauce, pour prendre de la saveur

En dessous, des rouleaux de petit Gimbap

 

À gagner un voyage gustatif

Ici du Pajeon, une galette de légumes

À gagner un voyage gustatif

Si elle est au fruit de mer, elle s'appelle alors Haemul pajeon

Ce qui me navre, c'est la quantité astronomique de déchets, notamment plastiques : ici, pas d'assiette : une barquette de polystyrène fera l'affaire

On la recycle, mais pour ne pas à la laver, on mange sur le sachet de plastique

À gagner un voyage gustatif

Encore de la place place pour un dessert ?

De la glace au miel dans un cornet forme de poisson

À gagner un voyage gustatif

Ma découverte est le Ggultarae, ou connue sous le nom de Dragon's beard candy, ou barbe du dragon

C'est fait à partir de miel, travaillé en quelques gestes pour le transformer en long filaments ( c'est impressionnant à voir )

À gagner un voyage gustatif

La Corée est un pays moderne et ultra connectée, jusque dans les échoppes, quelque soit l'âge

À gagner un voyage gustatif

Et ici, c'est la folie de la pizza

Et il y a même un championnat du meilleur pizzaiolo

À gagner un voyage gustatif

Ce qui m'a manqué au Japon et en Corée, c'est la verdure, les fruits et légumes sont rares et chers

Au Japon, UNE pomme peut se payer 3 ou 4 euros

En Corée, le train de vie est plus modeste mais cela reste cher ; un café occidental vaut 2000 Wons, un kilo de fruit vaut 10 000 wons ( soit 1,50€ et 7,5€)

À gagner un voyage gustatif

Puisque je ne peux vous emmener toutes dans mes valises, je vous les ouvre, pour vous faire découvrir quelques spécialités découvertes ou ramenées de mes derniers voyages 

Je vous propose de mettre un commentaire en réponse à ce post sur le pays que vous rêveriez de visiter ou le pays que vous aviez découvert et qui vous a le plus plu, avec sa spécialité culinaire ( cela me donnera l'occasion d'essayer à mon tour )

Je tirerai au sort une gagnante du lot suivant

À gagner un voyage gustatif

En partant du haut vers le bas et de gauche â droite

- une boîte de Mochi, du Japon

Ce sont des gâteaux à base de farine de riz gluant, fourré d’un parfum

Ces gâteaux sont très appréciés là bas car parfumés et peu sucrés 

Ceux ci sont parfumés au Pandang une herbe qui parfume délicatement la pâte de riz et lui donne une coloration naturelle verte, il y a un peu de noix de coco râpée au dessus ( le riz sinon colle).

- A droite, de l'encens de Bali, achetée à une petite maman dans la rue, avec un lot d'épices non photographiées ( Noix de muscade, poivre noir long, cannelle, anis) achetées directement au paysan à Ubud

- En dessous, un assortiment de 3 saveurs de Seasoned Seeweed, un grand classique de la cuisine coréenne

Si vous mangez des Sushi ou des Maki, vous connaissez surement : C'est la feuille noire qui les entoure.

Le seaweed, ce sont les algues comestibles, déposées en très fine lamelle. Elles sont très bonnes pour la santé, riche en fibres, en protéines, vitamines et oligo éléments.

Mais bien sur, c'est plus agréable si elles ne sentent pas la mer

Le Seasoned seaweed, ce sont des feuilles de Nori ( nom japonais pour ses feuilles d'algues ), mais assaisonnées de diverses saveurs. Elles prennent alors le gout de l'assaisonnement.

En Corée, on les mange comme des chips en apéritif, et je vous assure qu'une boite ne fait pas long feu avec les enfants, tout en étant bien moins calorique.

Ici, je vous offre un lot au gout "nature" c'est à dire juste au sel, un au gout barbecue coréen et mon préféré, celui au kimchi

Le Kim Chi est LE plat coréen par excellence. Il s'agit d'un condiment à base de chou chinois, épicé et fermenté

Ce serait le Nuoc Nam au Viet Nam, la choucroute en France.

Ces aliments ne sont ni cru, ni cuit, ils ont été modifiés par la lacto fermentation.

La lacto fermentation, c'est le résultat de la transformation par des micro organismes, bactéries ou champignons, une moisissure noble comme on dit

La lacto fermentation a des effets positifs sur le corps tout en permettant une conservation optimale dans des pays où il n'y a ni frigidaire, ni congélateur

J'ai donc tenté d'en refaire à la maison

À gagner un voyage gustatif

Et déjà au bout de 24h, il se produit cette coloration rouge typique des plats pimentés

D'ailleurs j'ai utilisé les piments qu'on m'a offert ici même à l'occasion de ma demande de gavage, merci encore à celle qui me les a envoyé ( et j'ai gardé les graines, pour tenter de les replanter )

À gagner un voyage gustatif

N'ayez pas peur de la lacto fermentation, on en consomme régulièrement en France : le vinaigre, le yogurt ou le fromage.

On en boit aussi avec la bière et à l'étranger, on boit le Kombutcha qui est à base de thé ou le Kefir, à base lait

J'ai précautionneusement rapporté un petit flacon de Komboutcha, avec sa semence, offert par un français expatrié, qui a ouvert un restaurant sur une petite route de Bali, avec sa femme balinaise

À gagner un voyage gustatif

Je vous propose donc de participer en mettant un commentaire ci dessous, en me disant  si vous participez au lot Grand Voyage

Ou bien si vous êtes intéressée juste par un paquet d'encens

Ou si un peu de semence de Kombutcha vous intéresserait pour e refaire chez vous

Bien entendu, vous pouvez participer au tirage au sort du Grand Voyage et demander aussi du Kombutcha

A vos claviers, tirage au sort mercredi 25

PS : L'une d'entre vous, au prénom qui commence à par A, m'a envoyé un flacon de macération d'immortelle

Mais j'ai perdu le papier qui l'accompagnait et je ne sais qui remercier !!

Peut elle me recontacter ici ou sur le mail pour l'expliquer comment je dois l'utiliser et pour quel usage

Mais surtout un immense merci pour ce cadeau inattendu 

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 00:34

Emma est un petit haut d'été, qui vient de sortir aujourd'hui et que j'ai eu le plaisir de tester pour MarGuéNée, à ne pas confondre avec le pull d'hiver appelé Emma C

Il est proposé en taille enfant de 2 à 12 ans et en taille adulte femme de XS à 2XL

Il s'agit d'un petit top manches courtes, tricoté en aiguilles 4, pour un aspect dégagé, aéré

J'ai choisi de jouer sur cet aspect dégaugé pour en faire aussi un petit haut bien fluide

J'ai donc tricoté une laine contenant de la soie

J'avais un cône de pure soie, de métrage et de taille de fil inconnus, sans doute de la heavy lace ou light fingering

Mais pour n'avoir pas trop de transparence comme pour mon White Lotus, je l'ai associé avec un autre fil très fin, la Syros de Katia, une laine dite dentelle, en 45% Polyester, 28% coton, 27% acrylique à 280m pour 50g

Emma

La construction de ce haut est un top down en contiguous, selon la méthode de SuzieM dont je vous avais parlé là

On commence donc par monter des mailles mailles du dos et des manches et quelques mailles du devant

Emma

On tricote donc en rond

Mais on va augmenter d'abord par les mailles du devant et du dos, sans augmenter les mailles des épaules

Dans ce cas, les épaules sont constituées d'un motif de dentelle, qui reste donc constant en nombre de mailles

Et on augmente aussi le devant pour joindre les devant et former l'encolure 

Emma

Une fois ceci fait, on va tricoter en aller retour, le devant jusqu'à l'emmanchure

On met bien sur en attente les mailles du dos et des épaules

Emma

Puis on tricote le dos jusqu'à l'emmanchure, en laissant cette fois en attente le devant et les épaules

Emma

On plie ensuite dos et devant ensemble pour les tricoter en rond jusque vers le bas

On termine par des bordures de côtes

En images sur mannequin : 

Le dos avec ses côtes 1/1

Emma

L'encolure du devant

Emma

J'ai rabattu très lâche pour en faire un haut qui se porte large et fluide

Emma

Le motif dentelle s'arrête à la séparation dos et devant, avant de se finir par les côtes

Mais une testeuse l'a imaginé avec des manches longues ajourées

Emma

Sur les côtés, on a une maille envers qui imite une fausse couture

Emma

On finis par des rangs de côtes 1/1

Ma laine n'étant pas du tout élastique, la bordure ne resserre pas malgré des aiguilles plus petits en 3,5mm

Emma

Dans la version femme, il y a des rangs raccourcis devant et au dos, pour faire un arrondi sur le côté

Cela n'existe pas sur la version enfant et je ne trouve pas cela indispensable au rendu final

Donc si vous en savez pas faire de rangs raccourcis, vous pouvez juste faire les côtes et rabattre comme pour le devant

Emma

Et voilà le rendu final

Un top tout en simplciité

 

Emma

Dont le point fort est cette dentelle des manches, très féminine

Emma

J'ai un peu rallongé le corps, il m'a donc fallu 695m de fil pour chacune des laines ( soit un total de 1390m au lieu des 460m annoncés en taille XS

Emma

J'aime sa féminité, le tomber de la soie, qui plisse joliment

 

Emma

L'encolure étant large ( parce que j'ai rabattu large ) il bascule facilement pour découvrir une épaule

( oui, les moustiques ont aussi apprécié) 

Emma

Il est féminin, mais peut aisément être porté comme un pièce un peu androgyne, simplement féminisé par la dentelle

Emma

C'est un modèle qui taille large, pour n'avoir pas chaud mais qui peut être seyant pour celles qui aiment ne pas de sentir serrées sur le ventre.

Pour les femmes, le modèle est plus large de 25cm ( en comptant la criconférence totale du corps )

Emma

Pour les fillettes, il n'est plus large que de 10 cm ( soit 5cm de plus par face)

Emma

Si vous le préféré plus ajusté, il suffit de tricoter la taille inférieure selon le diamètre que vous souhaitez, le modèle étant en plusieurs tailles

Le modèle est payant, en français et une fois encore, les fonds sont reversé à la recherche contre le cancer

Emma

Partager cet article

Repost0

  • systemeb
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog
chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits
  • le tricot est une passion dévorante, alors pour en parler des heures sans lasser les proches, j'ai ouvert ce blog chers visiteurs, soyez prévenus, je serais intarissable. Mais n'hésitez pas à me laisser vos coms je partage volontiers mes petits

Recherche

Catégories

Liens